Sentinelle, l'ennemi n'est peut-être pas là où vous l'attendez!

Large_sentinellecover_copie-1411572714

Présentation détaillée du projet

SYNOPSIS

 

"Dans un endroit oublié du monde, au milieu de nulle part, une barricade se dresse. Voilà maintenant plusieurs années que cinq combattants y montent la garde. Dans cette prison sans mur, meublée d’angoisses et de mensonges, ils (sur)vivent ensemble. Une jeunesse brisée, rongée par l’absurdité de la guerre, tente de comprendre ce qui lui arrive et de redonner un sens à sa vie. Un désir trop fort qui va bouleverser, en une nuit, une attente devenue insupportable. "

 

Sentinelle, Edition Lansman 2003.

 

Une pièce de Philippe Beheydt, une mise en scène de Maroine Amimi.

Avec: Camille Schotte, Jonas Claessens, Vincent Sauvagnac, Arnaud Van Parys et Noha Choukrallah.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EN ENTRANT DANS LA SALLE,

 

Ne vous attendez pas à vous installer confortablement dans un siège de théâtre. Dés l'entrée,  le décor, l' ambiance sonore et la lumière vous plongeront au coeur de l'action.Vous vivrez l'attente de l'ennemi avec les enfants soldats. Au fil de l'histoire et de leurs prises de parole face publique, ils vous dévoileront  leurs secrets, leurs angoisses et leurs plus profonds désirs.

 

LE MOT DE MAROINE

 

Monter Sentinelle c'est dresser sur un plateau de théâtre, le portrait d'une jeunesse sans repère qui a besoin de courage pour se confronter à ses peurs, pour ne pas plonger dans une solitude profonde et dans un non-sens de la vie. Le discours de ces enfants soldats est universel, c'est parce que leur questionnement rejoint les questionnements fondamentaux de l'être humain, que la pièce permet au spectateur l'identification:

 

Quand la peur de soi-même et de l'autre nous envahit, comment faire place à l'amour? À l'ouverture à l'autre? Comment donner un sens à sa vie?

 

Au-delà de la volonté de parler des conflits guerriers donc,il y a aussi la volonté par Sentinelle de parler des jeunes hommes et des jeunes femmes qui se questionnent sur le comment être au monde.

 

NAISSANCE D'UN PROJET - NAISSANCE D'UN METTEUR EN SCÈNE

 

SAISON 2010 - 2011

 

SEPTEMBRE

Maroine est en dernière année au Conservatoire d'art dramatique de Bruxelles. Il a acquis des outils de jeu qu'il a envie de partager avec  d'autres acteurs. Il a aussi des choses à dire, il ne sait pas encore quoi et comment, mais le souvenir d'une mise en scène  au théâtre de Liège le hante : Rwanda 94. Il épluche des pièces de théâtre d'auteurs belges à la Bellone et il tombe sur : SENTINELLE.

 

OCTOBRE

À la lecture de Sentinelle, Maroine est sûre de lui, il doit monter cette pièce pour 5 acteurs, aux personnages proches de l'âge de ses collègues du Conservatoire. La thématique le touche : Les enfants soldats.La pièce est pour lui dans la lignée d'un théâtre qu'il affectionne: social, engagé et poétique. Dès lors, il s'entoure d'une scénographe, d'un créateur lumière, d'un créateur son, de cinq acteurs et de de deux maquilleuses et lance l'aventure en déposant un dossier pour participer en avril au Festival Courants d'airs

 

NOVEMBRE

Le dossier est accepté et l'équipe commence un travail qui s'étalera jusqu'en avril 2011.

 

AVRIL

Festival courants d'airs, trois représentations, salle comble, le bouche à oreille se fait, la première étape de ce spectacle est un succès, mais l'aventure se termine. L'équipe doit se dissoudre pour sortir de l'école et commencer de nouveaux projets.

 

 

SAISON 2013 - 2014

 

 

L'équipe a grandi et muri. Maroine fait appel à Noha une des comédienne pour relancer le projet. Il sait qu'elle pourra l'aider pour recontacter tout le monde et démarcher auprès des institutions. Ensemble, ils passent leurs mois de novembre et  de décembre 2013 à créer un dossier et à contacter les institutions. Pour eux, c'est nécessaire de reprendre cette première création. Maroine veut la pousser plus loin, avec des acteurs et des techniciens qui sont maintenant devenus professionnels.

 

 

24 DÉCEMBRE 2013

 

On peut aller réveillonner les dossiers sont envoyés! :)

 

JANVIER 2014

 

Rencontres avec les programmateurs. Eric De Staerck nous donne notre chance. Nous intégrons la programmation du Centre Culturel Les Riches Claires pour le mois de Novembre 2014.

 

AVRIL 2014

 

LES SURPRISES NE S'ARRÊTENT PAS LÀ:

 

Nous apprenons que la compagnie MAPS de l'auteur belge Philippe Beheydt , jouera aussi dans ce même centre culturel et au même moment. Nous nous associons donc à eux pour mettre à l'honneur la poésie de l'écriture de Philippe et de sa compagnie, et  dans un même temps par nos thématiques, rejoindre le mouvement de la commémoration du centenaire de la guerre de 14-18.

 

 

SAISON 2014 - 2015

 

SEPTEMBRE 2014

 

Mise en place de la communication et recherche de fonds pour payer les matériaux et la captation et couvrir les frais de diffusion.

 

OCTOBRE 2014

 

Les répétitions  et le travail de diffusion commencent. On est excités!

 

NOVEMBRE 2014

 

Nous jouons du 6 au 22 novembre au Centre Culturel Les Riches Claires dans l'espoir de toucher le plus large public possible et d'être reprogrammé dans des centres culturels et prolonger la vie du spectacle. Nous attendons aussi la venue du Théâtre des Doms pour une éventuelle programmation au festival Off d'Avignon en juillet 2015.

 

 

Sentinelles_visu-1412260004

 

 

À quoi servira la collecte ?

Cette programmation au Centre Culturel Les Riches Claires est un tremplin professionnel pour notre jeune équipe. En effet, comme dit ci-dessus nous avons la volonté de contacter des programmateurs et l'envie d'être programmé au théâtre des DOMS au Festival Off d' Avignon en juillet 2015.

 

Pour pousser la qualité du spectacle à son maximum, et mettre toutes les chances de notre côté pour être reprogrammé, il nous faudra donc retravailler la scénographie et mettre en chantier un travail de diffusion.

 

Les représentations au Centre Culturel Les Riches Claires n'étant pas achetées, nous jouons à la recette et nous avons besoin de vous pour compléter les poches budgétaires suivantes:

 

Le décor et les accessoires: 600 euros Les costumes : 300 euros La captation et son montage: 250 euros Les frais de diffusion: 100 euros

 

Ce spectacle, c'est l'aventure de notre équipe de jeunes professionnels, qui a le désir de partager avec vous une écriture qui la touche.  Si nous dépassons notre objectif, nous investirons dans la rémunération de l'équipe technique et de l'équipe de diffusion qui ont accepté de nous accompagner gratuitement pour ce premier lancement.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                              EXTRAIT

                                                           Philippe Beheydt, Sentinelle, pp7-8.

 

 

 

 

- 00 h 25 -

 

Gurvan : Des morts. Partout. Ensanglantés. Broyés, écrasés. Des petits enfants cloués aux portes de bois. La tête rejetée en arrière. Des femmes avec leurs jupes relevées par-dessus leur tête, cachant leur visage. Leurs jambes bleues, nues écartées. Et ces morts. Les yeux ouverts qui me fixaient. Bouches fermées, ces cadavres ils me parlaient. A moi. Mais je ne savais pas quoi répondre…

 

Gurvan se cache les yeux derrière ses mains.

 

Ydlaf : Retire tes mains, Gurvan. Tu n’empêcheras pas les images de te manger la tête. Tes mains ne peuvent rien pour toi. Qu’est-ce qu’ils te disaient les morts ?

 

Gurvan : Juste un mot. Une question qui claquait comme un coup de feu. Pourquoi ?

 

Ydlaf : Pourquoi ?

 

Gurvan : Tu peux  répondre à cette question, toi ? Toutes ces bouches fermées et ces yeux ouverts qui me posaient cette question, comme si j’étais responsable. Je n’ai pas pu leur répondre.

 

Ydlaf : Personne ne peut répondre à cette question Gurvan. Personne. C’est pourquoi les morts ne cesseront jamais de la poser. Et tant qu’ils n’auront pas de réponse, ils hanteront les rêves de certains.

 

Gurvan : Mais pourquoi les miens ?

 

Ydlaf : Parce que tu es pur, Gurvan. Parce que ton âme est ouverte. Tous se ferment par égoïsme, par peur de l’autre, par peur d’eux-mêmes. Et les morts ne les hantent pas. Leurs rêves sont stériles, Gurvan. Comme leur vie. Tu comprends ?

 

Gurvan : Non…

 

Ydlaf : Ce n’est pas grave. Tout ça est compliqué, je le sais. Dors maintenant. Je resterai près de toi et ils ne viendront plus troubler ton sommeil. Je te le promets.

Thumb_maroine-1411579705
MaroineAm

Né en 1985 à Liège, Maroine Amimi est un comédien, metteur en scène et musicien belgo-marocain. Depuis sa sortie du conservatoire royal de Bruxelles en 2011, il joue dans divers lieux culturels belges : le théâtre des Martyrs, le théâtre des galeries, le théâtre Le Public, le centre culturel Bruegel, le centre culturel d'Ottignies, le théâtre de l'Eden,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_maroine-1411579705
Merci également à Sophie et Guilhem. Vous faites partie des kisskissbankers qui on fait exploser la collecte. Merci de nous avoir soutenu même après le lancement du spectacle.
Thumb_maroine-1411579705
Merci à Mohamed, Nauwfel, Marjo, Sylviane, Marc et Fanny! Vous avez fait exploser la collecte. On vous embrasse bien bien fort. Merci aussi d'être venus au spectacle. On vous embrasse bien bien fort. L'équipe de Sentinelle.
Thumb_default
Bon courage pour votre projet. De la part de, Fanny Donckels --> 20€. Mohamed Amimi --> 30€. Nauwfel et Marjorie Amimi --> 30€. Sylviane et Marc Rongy --> 50€.