Financez ce projet, c'est assurer une rencontre entre Orient et Occident, entre un savoir-faire artisanal et un créateur français.

Large_download-1461057994-1461058004

Présentation détaillée du projet

Un nom en référence à l’indigo « Septième couleur de l’arc-en-ciel » selon Isaac Newton et au goût de Daniel pour la musique d’Annie Lennox...

Le projet de cette première collection de prêt-à-porter et de « style de vie »  est né d’une volonté d’associer le savoir-faire indien dans l’art de l’impression du tissu avec le style d’un créateur français réputé pour ses vêtements à l’architecture épurée.

 

Au Rajasthan, à Akola, petite ville située à 80 km d’Udaipur, subsistent quelques familles qui perpétuent l’impression de tissu à la main par un procédé spécifique appelé "Dabu" ou "Mud resist process". Ce procédé utilise de la boue (faite d’une combinaison de poudre de calcaire, d’écorce de blé, de gomme et d’huile) qui, appliquée sur le tissu à l’aide de  tampons à motifs empêche la couleur de se fixer sur la matière lorsque celle-ci est trempée dans les cuves d’indigo. Savoir-faire typique de cette région d’Inde, ce procédé est utilisé dans la confection d’une jupe traditionnelle nommée Phentiya.

 

 

 

Capture_d-e-cran_2016-04-18_a-_11.01.43-1460970405

 

     

Aavaran-Echoes of rural India, une association non-gouvernementale fondée en 1988 par Alka Sharma, a identifié que cet artisanat était une véritable source de développement pour les populations locales et permettait de les faire vivre. L’idée est donc de préserver cette technique tout en cherchant à lui donner plus de retentissement. Son action consiste principalement à soutenir les populations locales par des programmes de formation pour leur permettre de continuer leur activité et d’être à terme autosuffisantes économiquement parlant.

 

A quelques milliers de kilomètres de l’Inde, un créateur français autodidacte, Daniel Jasiak entend parler des initiatives de l’association, en écho à sa propre passion pour l’indigo. Si son goût pour le bleu remonte à l’enfance, c’est un séjour (trois ans en tout) en Inde début 2000 qui le met en contact avec la fameuse couleur des saris des Missionnaires de la Charité (fondé par Mère Térésa). De multiples séjours au Japon, où la fameuse teinture est une couleur reine complètent son goût pour l’indigo et son choix de le travailler.

 

Aujourd’hui, l’idée est que Daniel Jasiak parte en Inde et travaille directement avec les femmes de la communauté pour faire évoluer leur production et composer une vraie collection de mode réalisée selon les patronages de Daniel et avec des imprimés réalisés par ces femmes artisans.

 

Mais qu’est-ce au juste que l’indigo?

Matière colorante bleu violacée qui est extraite des feuilles de l’indigotier l’indigo est travaillé dans de nombreux pays : le Mali, le Japon, le Vietnam et bien sûr l’Inde.

 

Retour aux sources autour d’une couleur et nouvelle aventure de mode...

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture_d__cran_2016-04-18___10.32.07-1460968405

 

 

 

 

 

Img_5443-1462445820

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Aujourd’hui l’argent récolté permettrait :

 

- D’envoyer Daniel Jasiak en Inde pour qu’il travaille directement avec la communauté autour de ses patronages (20%)

- Assurer ses frais de séjours (7%)

- Mettre en route la production de la première collection (25%)

- Assurer l’achat et le transport des premiers vêtements (35%)

- De pouvoir vendre sur le net via une page Big Cartel (5%)

- De régler la commission de Kiss Kiss Bank Bank (8%)

 

Img_5405-1462446080

 

Robe_bleue-1460970866

 

 

Nous vous remercions dès à présent pour votre participation et nous vous promettons un très joli cadeau dans le cas où notre projet dépasserait largement nos attentes !

 

 

Img_5402-1462107885

 

 

Une sorte de fusion avec le tissu et les formes.

 

 

 

 

 

 

 

Thumb_img_0078-1477644566
danielja

Son goût pour le bleu remonte à l’enfance, c’est un séjour (trois ans en tout) en Inde qui me met en contact avec la fameuse couleur des saris des Missionnaires de la Charité (fondé par Mère Térésa). De multiples séjours au Japon, où la fameuse teinture est une couleur reine complètent mon goût pour l’indigo et mon choix de le travailler.

Derniers commentaires

Thumb_default
Merveilleux projet. Dans l'espoir de voir un jour votre collection.
Thumb_default
C'est Eve (de Tanlay) qui m'a parlé et reparlé (ce week-end) de ce projet pour lequel je forme mille vœux de réussite… Bravo, Framboise (de Versailles)
Thumb_default
Bon vent, Daniel, dans tes voiles. Jean-Luck S