Et si Camille Claudel avait vécu aujourd'hui ? Folie ou créativité ? Une pièce de danse, théâtre, musique live en création grâce à vous !

Large_sicamille_kisskiss_typor

Présentation détaillée du projet

Medeley_photos

 

 

 

Mab20130321g4310

Si Camille avait dansé, un solo de danse-théâtre, inspiré de la vie et du processus de création de Camille Claudel

Création 2013

Durée prévisionnelle : 50 min.

Production : Bénédicte Le Lay / CAE CLARA

Création et interprétation : Bénédicte Le Lay

Composition et illustration sonore : Robert Kopec

Composition et interprétation clavier/pianiste : Przemyslaw Chmielewski

Regards chorégraphiques et dramaturgiques : Marine Combrade, Nilly Mondrian

 

Diffusion- Partenariats :   Delphine Souffre-Lajus / KangouRoux

Partenaires espaces de création : Centre Musical FGO-Barbara, La Grange-Théâtre de Vaugarni.

Si Camille avait dansé bénéficie de la mise à disposition de studios du Centre national de la danse.

Partenaire photo : Maxime Bessieres, Studio Photo 141

 

En création, nous avons besoin de vous pour terminer la pièce avant l'été !

 

Cet été : une représentation en plein-air dans un lieu atypique et magique... (en IDF)

L'idée étant aussi de proposer la pièce en dehors des périodes et des lieux habituels de diffusion culturelle. Nous voulons aller à la rencontre du public là où il se trouve.

 

Le 14 septembre 2013 : représentation programmée à la Grange-Théâtre de Vaugarni (3726 Ponts de Ruan, Touraine), pour les journées du partimoine.

 

Automne 2013 : représentation en cours de programmation à Nogent sur seine, ville de l'adolescence de Camille Claudel.

 

Et d'autres dates en cours de discussion, peut-être irons-nous à Avignon grâce à vous !

 

 

Img_0908rec

 

Elle trace une date à la craie blanche sur le tapis de danse noir...Elle vous fait entrer dans la vie de Camille Claudel, joue à être elle... Elle l'imagine dansant avec Rodin, donne vie à des draps, en fait ses compagnons de jeu, nous parle des sculptures, fait chanter leur titres... Sa voix est parfois amplifiée et modifiée, mêlée à des illustrations sonores et à un piano live... Puis elle sort de l'arène de l'atelier, prend du recul et questionne son propre processus de création : Où la frontière avec la folie se situe-t-elle ?

 

Bénédicte Le Lay, alias Bénée, vous propose le regard d'une femme d'aujourd'hui sur une artiste contemporaine d'autrefois, dans une pièce viscérale et pluridisciplinaire, matière à un échange passionné avec le public... Entrez dans la danse, entrez dans l'aventure !

 

 

 

Img_0886_rec

 

 

Pourquoi Camille Claudel ?

Sculptrice française de génie, femme artiste du 19ème-20ème, élève et amante de Rodin, femme passionnée et indépendante, internée pendant plus de  30 ans, Camille Claudel est un personnage qui ne laisse pas indifférent.  Elle est apparue comme une évidence à Bénée :

 

"(...) Camille Claudel m’a parue l’alliée idéale. Je ne veux pas raconter sa vie mais exprimer à travers son personnage en quoi les questions de liberté et de place de la femme-artiste sont toujours d’actualité.

Je suis touchée par son histoire, ce qu’elle a créé, la passion qu’elle avait et l’enfermement dont elle a souffert finalement bien avant son internement, par sa position sociale, son manque de moyens financiers, sa condition de femme éprise de son pygmalion.

Je me sens proche de son processus de création, de sa difficulté de trouver un équilibre entre la passion nécessaire à la création et les émotions destructrices, entre le monde imaginaire et le monde réel, sans perdre pieds. Un élément de taille nous différencie cependant : c’est que le monde actuel me permet d’avoir un recul sur ce processus créatif. Ma position évidemment moins fragile que celle de Camille Claudel me permet d’avoir la distance nécessaire à l’humour et l’ironie, que je souhaite introduire dans ce spectacle, afin de  traduire aussi mon profond plaisir à créer et à partager avec le public." Extrait de la note d'intention de Bénée.

 

Pourquoi « danse-théâtre » ?

Parce-que ce solo raconte une histoire, invite la parole à ponctuer la gestuelle. Une gestuelle

chorégraphique très imagée, parfois narrative.

Ainsi des dates sont énoncées et tracées au sol, retraçant la biographie de Camille Claudel. Des extraits de ses lettres sont jouées, exprimant son ressenti. Ses mots se font musique et donnent naissance à une danse. Des postures de sculpture sont décomposées, chorégraphiées…

Le personnage de Camille Claudel existe sur le plateau et s’exprime tant par la voix que par le corps.

 

Dsc_0594

 

Repetretouch

 

 

Où en est la création ?

 

Grâce à l'accueil en résidence à la Grange théâtre de Vaugarni (Pont-de-Ruan en Touraine), la pièce a pu commencer à être créée l'été dernier.

Depuis, l'équipe bénéficie de la mise à disposition de studios au Centre national de la danse (février-avril 2013).

Toute l'équipe est sur les starting block pour terminer la pièce !

 

Mab20130321g4288

 

Photo : Studieux Robert Du Canal Kopeć au Centre National de danse!

 

 

PLUS SUR LA PIECE :

 

 

Si Camille avait dansé – une pièce inspirée de Camille Claudel

Solo de danse-théâtre, cette pièce en cours de création est issue de la recherche de Bénédicte Le Lay, une femme artiste d’aujourd’hui qui porte son regard sur la vie d’une femme artiste du XIXème siècle, Camille Claudel. Bénédicte entre dans sa vie, joue à être Camille, retrace l’arène de l’atelier et de l’emprisonnement. Elle donne un corps dansé et une voix parlée à cette artiste qui donnait un corps sculpté à ses ressentis, ses rencontres et ses émotions.  En toute simplicité elle expose Camille à un corps brut aux sens exacerbés. Elle ré-invoque l’état d’urgence, la nécessité de créer pour révéler la scission entre la personnalité passionnée de l’artiste et la réalité nécessaire à sa survie.

Particulièrement intriguée par les 30 années d’internement psychiatrique de Camille Claudel, Bénédicte extrapole le besoin  viscéral d’exprimer : et si Camille avait dansé pendant son internement, quel corps ? quelle musique ? quels mouvements aurait-elle laissés ?

Pour répondre à ces questions, Bénédicte s’appuie sur son parcours pluridisciplinaire de comédienne, danseuse et coach scénique, s’entoure en résidence d’artistes dramatiques et chorégraphiques et donne une place de choix à la musicalité en travaillant avec Robert Kopec, illustrateur sonore. Ce dernier compose la musique du spectacle qui pourrait être en partie accompagné live par un pianiste et sera enrichie des illustrations et interprétations sonores de Bénédicte, amplifiées et mixées en direct.

 

 

Img_0943

 

 

HISTORIQUE

 

Décembre 2011 à février 2012 : Résidence au lieu le Chakirail (Paris 18).

23 mars 2012 : Présentation d’une étape de travail au Centre musical Fleury Goutte d’Or -  Barbara (Paris 18), sous le titre  « L’Interdite »

Du 3 au 23 aout 2012 : Résidence de 3 semaines à la Grange Théâtre de Vaugarni (37260 Pont de Ruan)

19 août 2012 : Présentation de sortie de résidence sous le titre « Si Camille avait dansé »

Novembre -Décembre 2012 : Formalisation du projet par écrit  et recherche de résidences

 

 

Février à juillet 2013 : Nouvelle étape de résidence de création, en ce moment !

 

 

 

LES ATELIERS ET RENCONTRES AVEC LE PUBLIC

 

Ce spectacle s’adresse à un large public, de tous âges à partir du collège. Le thème de la créativité confronté à la suppression de la liberté, allié à la retranscription biographique d’une artiste fondamentale pour la sculpture française, pourront en particulier intéresser les publics scolaires.

 

Le travail sonore utilisant les nouvelles technologies (mix en live) pourra permettre un aspect « découverte » au public du spectacle vivant plus classique.  

 

Convaincue que la création de spectacle vivant doit s’enrichir d’échanges avec le public, l’équipe de Si Camille avait dansé souhaite proposer des répétitions publiques et des moments de rencontres ouvertes.

Des présentations d’étapes de travail pourront également être organisées ainsi qu’une représentation de sortie de résidence.  

 

Bénédicte Le Lay reconnue pour sa pédagogie dans son activité de coach scénique et de pédagogue pour ses ateliers d’expression corporel au près de public mixte pourra également animer des ateliers d’expression corporelle pour adultes et adolescents sur le thème des sculptures Camille Claudel : donner du corps et de la voix à partir d’œuvres de Camille Claudel.

Une restitution publique  permettra de compléter l’atelier par une expérience scénique et un échange plus approfondi avec le public.

 

 

 

EVOLUTIONS ENVISAGEES POUR LE PROJET

Si le temps et l’espace le permettent dès le printemps 2013, Bénédicte Le Lay et Robert  Kopec ont envisagé de faire encore évoluer la pièce en la jouant dans des arènes ou des espaces atypiques, hors des théâtres, à la rencontre d’autres publics.

Le dispositif sonore pourrait jouer avec des enceintes placées en forme d’arènes.

L'utilisation du piano pourrait être approfondie.    

 

Linterdite7

 

 

 

STRUCTURE de PRODUCTION

CLARA – Coopérative de Liaison des Activités et Ressources Artistiques

A l’origine de cette nouvelle création, Bénédicte Le Lay a choisi de porter ce projet au sein de la coopérative CLARA dont elle est membre depuis 2010. Plutôt que de créer une nouvelle compagnie elle a préféré s’appuyer sur ce collectif pour bénéficier de sa structure solide et allier son expérience à son propre parcours artistique.

1ère coopérative d'activités et d'emplois du secteur artistique et culturel en Ile de France, CLARA a été créée en 2007  et compte aujourd’hui plus de 80 entrepreneurs-salariés. Elle détient la licence d’entrepreneur du spectacle enregistrée sous le n° 2-1025631.

 

 

PRESSE

Un premier retour presse, lors de la présentation de fin de résidence en août 2012 :

« Quelques bâtons de craie blanche, des draps blancs et une corde à linge suffisent à Bénédicte pour

camper avec tendresse, sensibilité, force et furie tous les instants clés de la vie de Camille [Claudel] »

La Nouvelle République

B_n_dicte_le_lay___la_danse_en_r_sidence___vaugarni___communes___indre-et-loire___nouvelle_r_publique-page-001photo

 

 

Suivez-nous sur Facebook : www.facebook.com/SiCamilleClaudel

Découvrez le dossier artistique en ligne en cliquant ici

À quoi servira la collecte ?

C'est maintenant qu'il faut nous soutenir ! 1913...Il y a 100 ans, Camille Claudel était internée en hôpital psychiatrique, elle ne sculptera plus.

Nous voulons faire de 2013 une date anniversaire pour lui rendre hommage.

 

Nous devons être prêts pour la première programmée le 14 septembre 2013 à la Grange-théâtre de Vaugarni (touraine), et idéalement avant l'été durant lequel nous avons prévu de vous inviter à une représentation en plein-air dans un lieu surprise et magique  !

 

Pour pouvoir finaliser le spectacle et son illustration sonore, nous avons besoin de vous pour :

 

louer du matériel audio : 1970 €

Parce-que les musiciens sont ultra motivés, mais sans matériel ça devient compliqué ! Pour ce spectacle nous avons fait le choix d'une audacieuse illustration sonore, alors il nous faut :

- Un système de micro serre-tête : 960 €

- Un micro pour piano : 380 €

- Des retours son : 630 €

 

acquérir un tapis de danse noir amovible : 180 €

La pièce comporte un jeu de tracé à la craie sur le sol, qui crée un décor éphémère que le public voit se dessiner au fur et à mesure. Cela laisse des traces sur le tapis et certains lieux ne nous y autorisent pas, d'autres ne sont tout simplement pas équipés de tapis noir.

 

nourrir l'équipe pendant les temps de création et les répétitions  : 400 €

Parce-que l'équipe n'en peut plus des cacahuètes, offrez-leur des repas sains et équilibrés !

 

TOTAL : 2550 €

C'est le minimum pour nous permettre de finaliser la pièce. Merci de votre soutien !

Si cet objectif est atteint, la collecte se poursuivra jusqu'au 60ème jour, n'hésitez pas à continuer à contribuer :

Le bonus collecté nous permettra d'aller plus loin dans la création ! Nous pourrons alors affiner la scénographie, retravailler le costume, acheter du matériel audio permettant d'aller à la rencontre de différents publics et de jouer dans divers lieux atypiques...

 

Thumb_205963_10150242043541090_6858948_n
Bénée (B. Le Lay) / cae clara

Bénédicte LE LAY, metteur en scène/chorégraphe et interprète : Initiée depuis son enfance en Belgique aux rencontres artistiques de disciplines différentes, Bénédicte se forme dès 1998 aux approches théâtrales pluridisciplinaires à Dartington College of Arts, en Angleterre. Elle y rencontre des chorégraphes, metteurs en scène, musiciens et artistes... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
With love from down-under !
Thumb_205963_10150242043541090_6858948_n
Merci merci pour votre soutien ! On vous envoie très prochainement des photos des prochaines répét et des présentations aux professionnels. Des programmateurs viennent voir une étape de travail à la fin du mois, on va tout faire pour que ça leur plaise ! Delphine pour l'équipe - Bénée est en déplacement en province en ce moment mais elle me charge de tous vous remercier de sa part et le fera elle-même à son retour !
Thumb_default
can't wait!