Si tes yeux étaient bleus, cela serait la chanson parfaite est un court-métrage portant sur une histoire d'amour sur fond de danse.

Large_baniere_test_2

Présentation détaillée du projet

                                                           Synopsis :

 

ANNA est danseuse. Alors qu’elle va passer une audition, elle revoit RUBEN, metteur en scène du  spectacle. Celui-ci est son grand amour perdu. Sous fond de danse, leurs sentiments vont être mis en exergue.

 

 

                                                      Extrait du scénario:

 

Extrait_si_tes_yeux

 

 

                                                     Note d'intention :

 

« Si tes yeux étaient bleus, cela serait la chanson parfaite» est une histoire d’amour entre Anna et Ruben, ces héros ordinaires. L’enjeu principal d’Anna est de se confronter à ses sentiments vis à vis de Ruben. Celui qu’elle ne peut plus aimer, celui qui a disparu de sa vie pour mieux réapparaître. Elle affronte son amour comme elle affronte son audition. Elle passe l’examen de sa vie amoureuse. Il détient le pouvoir sur son cœur et son corps et elle lui propose son âme. C’est toute l’histoire du fusionnel assassin de la passion dévorante.

 

L’enjeu du personnage principal est aussi épineux que léger, il ne s’agit que d’amour. J’ai donc souhaité le traiter en l’accompagnant de la métaphore de la danse. Tout le film se met au service de cette volonté, en jouant sur les notes de la dramaturgie artistique et de la fusion du corps et du cœur.

 

J'ai voulu engager une réflexion sur l’amour passionnel: il s'agit d'un film anti-naturaliste, qui privilégie la stylisation et l'artifice. L’amour, le vrai, n’a pas besoin de tout cela. On parle là d’un autre degré de sentiment (aussi bien sur la volonté artistique, la danse étant un métier de passion, que sur le désir amoureux).

 

J’imagine le personnage d’Anna comme la quintessence de la féminité : elle est belle, son physique est  approprié à l’amour pourtant elle n’a de cesse de se faire rejeter. Au moment où elle finit par arriver à effectuer ses mouvements, Ruben ne succombe toujours pas et c’est lorsqu’il la rejoint que tout ce qu’il éprouve pour elle revient. Toute la complexité dramaturgique réside ici.

 

Ce film est aussi physique que bavard. Je fais beaucoup disserter mes personnages car j’essaye là de parler de ce monde où la communication par le langage est devenu impossible.

En effet, personne ne se comprend en parlant : Anna n’arrive pas vraiment à exprimer ce qu’elle ressent, Ruben refuse d’affronter leur évidence. Pourtant, ils n’arrêtent pas de parler, car ils veulent trouver là un véritable sens au langage, à la vie pensant que leurs corps n’y peuvent plus rien.

 

Mais c'est par la danse qu’ils se révèlent vraiment. Lorsque Anna explique à Ruben ses sentiments pour lui, elle est confuse. Alors que lorsqu’elle commence à danser et qu’il l’accompagne, ils retrouvent leur vérité qu'ils avaient perdue.

                                                                    

                                                                             

                                                     

                                                           Mise en scène :

 

 

   

Iconographie_scene_1

 

J’ai envie de lumière naturelle et de décors simples et bruts. Je souhaiterais donc  filmer intégralement en couleurs pour dynamiser l’image et mettre en relief les émotions des personnages. Je souhaite des couleurs pop mais passées, comme leurs sentiments. Quelque chose de doux mais de grave doit émaner de la colorimétrie du film.

 

La caméra sera partie prenante de l’action. L’utilisation de la steadycam trouvera alors tout son sens : elle apporte une fluidité aux mouvements, car les personnages arrivent à se convaincre en se mouvant.

 

J’ai voulu ce film très bavard car j’aime la verbalisation des choses, mais je souhaite une réalisation très active pour rendre l’ensemble encore plus vivant qu’avec une seule écriture dense. Je veux un montage au couteau, vif et rapide.

 

J’ai la chance d’être entourée de gens au talent incroyable qui n’ont qu’une envie : que nous menions à terme ce projet. En effet, Benoit Lelièvre, ancien danseur à l’opéra de Paris mais aussi chorégraphe sera en charge de la mise en scène des parties dansées. Ce qui est un très grand honneur.

Roxane Guiga sera ma première assistante de réalisation. Elle m’apportera ainsi tout son savoir faire qu’elle a acquis auprès des plus grands.

Sergio Puilo sera mon chef opérateur or nous avons déjà travaillé ensemble sur d’autres projets. Son incroyable talent n’est plus à prouver et je suis très fière de pouvoir travailler avec lui.

 

Pour les comédiens, j’ai déjà imaginé Ornella Bouté qui m’a donné son accord ce qui me comble de joie. Avoir la chance de pouvoir tourner son premier film avec de une telle comédienne est une chance incroyable.

 

Avec « Si tes yeux étaient bleus, cela serait la chanson parfaite», je souhaite proposer mon envie profonde de cinéma en parlant de mes thèmes de prédilection et en y mêlant mes passions.

C’est pourquoi nous faisons appel à vous tous et à votre générosité. Je crois vraiment que ce film a un beau potentiel et il ne nous manque que l’essence pour faire rouler cette jolie automobile. J’y crois énormément et souhaite plus que tout pouvoir le mener à son terme.

 

  

Iconographie_scene_2

 

 

                                                        Les Comédiens:

 

 

                                                   Guillaume POTTIER

                                                   

Guillaume_pottier.

                        © Liz Vogel

 

Formé dans la compagnie du Vélo Volé dirigée par François Ha Van (2007-2009), puis au Studio-Théâtre d’Asnières (2009-2012), il a joué notamment Chérubin dans Le Mariage de Figaro au théâtre du Lucernaire et dans deux créations contemporaines au festival off d’Avignon à la Luna Buffon (2009) et au théâtre du Monte Charge (2011). En 2012, il joue Ajax dans Ajax de Yannis Ritosos avec la compagnie Arbos au TGP de Saint Cyr l’école et dans un long métrage « Même pas mal » réalisé par Maxime Roy et Jeremy Trequesser. En juin 2012, il intègre le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.

 

 

 

                                                          Ornella BOULÉ

 

Ornella_boul_

 © Scan Art

 

Après la Classe Libre de Florent, elle intègre la promotion 2008 du Conservatoire National où elle est dirigée entre autres par Caroline Marcadé, Louri Pogrebnitchko et Jean-Michel Rabeux. Au théâtre, elle interprète le rôle principal de "The Kids" mis en scène par Jean-Pierre Garnier (Théâtre du Marais, Théâtre National de Nîmes) puis continue la collaboration avec "D'après Musset et Büchner". On a pu également la voir dans "Est-ce que tu aimes les pissenlits" (msc. Aurore Paris) au Théâtre des Halles, ainsi que dans "Les Quartiers de Chair" (msc. Jean-Charles Schwartzman),  fantasia, ( adaptation de fantasio) dirigé par Sophy clair David et dernièrement dans "Hamlet" où elle jouait le rôle éponyme sous la direction de Lukas Hemleb. Danseuse de formation, elle a aussi joué et dansé dans la comédie musicale "Fame" à Paris. Enfin, elle tourne beaucoup pour la télévision et le cinéma (entre autres "Le Village des Ombres" de Fouad Benahammou; et dernièrement, dans "Les Variations" de Macha Ovtchinnikova).

 

 

                                                        Le Chorégraphe :

 

 

                                                      Benoit LELIEVRE

 

Benoit

 

Ancien danseur de l'Opéra de Paris, il a dansé à Las Vegas et dans tous les Etats unis. Il est aussi metteur en scène et réalisateur, il a fait environ 85 publicités, 11 courts métrages (20 autres en tant que directeur de la photographie), et une douzaine de vidéos de musique ...

 

http://benoitlelievre.jimdo.com/

 

 

 

                                                        Les porteurs du projet :

 

 

Dorothée PIERSON, la Réalisatrice :

 

Dorothee_pierson

 

Après une maitrise de cinéma en scénario, Dorothée Pierson s'est retrouvée à travailler pour de nombreuses boîtes de production tout en travaillant son rapport à l'image en photographie et son style d'écriture pour des magazines et des revues littéraires. Début 2010, elle a commencé à rédiger des scénarii et à réaliser des clips pour des groupes de musique. S'en sont suivis un documentaire, des teasers et d'autres projets vidéos. En 2013, elle a été signée en tant que scénariste avec des maisons de production et continue à présent sur sa lancée.

 

http://vimeo.com/dorotheepierson

 

 

Germain KAETEN, le Producteur :

 

Germain_kaeten.

 

Amoureux ambitieux du 7ème art, Germain s'est très vite initié dans le milieu. Il est le président de Huis Clos Films, société de production qu'il a créé avec le directeur artistique Guillaume Raulin. En tant que producteur il a déjà officié sur "Transported", le second court métrage  de la réalisatrice hongroise Alexandra Bognar, mais aussi sur le second long métrage de Juan Pittaluga "Débutants" (en salle le 11 Juin 2014), ainsi que l'ovni indépendant "Ils Sont Elles" écrit et réalisé par le comédien Folco Marchi.  En parallèle de son activité de producteur, il écrit et réalise ses propres projets. Après trois courts métrage ("Projecture", "Deora Searbh", "Septembre En Hiver") et un quatrième en préparation ("Comme des Réverbères au Crépuscule"), il prépare son premier long métrage "Les Nocturnes d'Alexandre". Du haut de ses 23 printemps, Germain Kaeten est officiellement le plus jeune producteur Français.

À quoi servira la collecte ?

Les fonds récoltés serviront à financer :

 

La location du matériel image, son et lumière

La location des lieux de tournage (la salle de danse et son couloir)

La régie (afin de pouvoir travailler dans les meilleures conditions qui soient et de pouvoir nourrir toute l’équipe)

La post-production (stockage, montage, mixage et étalonnage)

 

Tout ceci pour nous aider à réaliser un très beau projet !

Thumb__mg_3958_copy
HuisClosFilms

Huis Clos Films est une société de production créée par Guillaume Raulin et Germain Kaeten. Elle représente le département cinématographique du groupe HUIS CLOS.