Exposition éphémère inédite réunissant les témoignages des cultures des Aborigènes d'Australie, des Indiens Navajos et des Tibétains

Large_affiche-signesetsable

Présentation détaillée du projet

Pour la première fois peut-être, ces trois cultures nous offrent leurs témoignages dans un même lieu: la grande chapelle Sainte Anne à ARLES, sur la place de la République, au cœur de la ville.

 

Et quels témoignages ! Puisqu'il s'agit de la réalisation d'un mandala de sable coloré par Dorjee Sangpo, artiste Tibétain accompagné de quatre moines, mais aussi d'une exposition de peintures Aborigènes de grande qualité et d'une exposition photographique illustrant les peintures de sable des Indiens Navajos, (pratique partagée avec les Tibétains).

 

Ces peuples ayant en commun d'avoir été menacés dans leur existence (pour les Tibétains cela étant hélas toujours d'actualité!), cette exposition comporte bien entendu une dimension éthique et politique.

 

Elle est accompagnée d'une conférence par Sylvie Crossman et Jean-Pierre Barou (fondateurs des éditions Indigènes, ayant publié Indignez vous! de Stéphane Hessel) ainsi que d'une rencontre autour de la situation actuelle au Pays des Neiges (présence de Tenzin Wangmo auteure Tibétaine)

 

Plusieurs ateliers permettront l'initiation aux peintures de sable selon le mode Tibétain ou Navajo et des visites pour une approche à la fois historique, culturelle et artistique, sont organisées...

 

Male_and_female_-_rain_deities

 

En 99 déjà, nous nous passionnions pour l'approche particulière de la culture Navajo (le peuple Dineh en vérité), pour sa vision du monde, sa recherche de l'harmonie comme l'un des buts de l'existence.

Il est toujours plus simple de rêver d'ailleurs, mais au delà d'une première approche standardisée, nous commencions à développer notre sensibilité à une vison du monde alternative; plus poétique certes, mais aussi probablement très respectueuse de l'environnement, de soi et de l'autre.

Nous étions tenté, bien sûr, d'idéaliser notre découverte, mais une curiosité particulière résonnait déjà en nous.

 

En 2002, nous participions à la venue de Geshe Thupten Tenpa et Dorjee Sangpo pour la réalisation d'un mandala tibétain; Amitayus (mandala de longue vie, offert à la commune qui l'accueille) était son nom. L'évènement destiné à témoigner notre solidarité envers un peuple bafoué dans sa liberté de culture, de croyance, et de manière certaine d'existence, fût partagé par plus d'un millier de personnes. Il laissa son empreinte, dans les mémoires; le mandala étant lui rituellement détruit dès son achèvement... Impermanence quand tu nous tiens...

 

Amitayus :

Amitayus_jpeg_web

 

Des rencontres se firent, des liens se tissèrent...

 

Nous découvrions également les recherches, les réalisations et les livres de Sylvie Crossman et Jean-Pierre Barou à propos des Tibétains, des Indiens Navajos et même des Aborigènes d'Australie. Une idée, un rêve se fraya... 10 ans durant... celui de réunir les trois cultures pour les mettre à l'honneur, les laisser nous interpeller (pour les bonnes et les moins bonnes raisons sans doute parfois), les laisser révéler leurs points communs (l'utilisation de l'art comme moyen de transcendance, de survie de la collectivité, de guérison, de support de méditation...), leurs différences...

Rêver presque sans trop y croire que la rencontre avec l'autre nous ferait du bien, nous serait nécessaire tout comme elle l'est d'avec notre propre voisin... Se dire que ce voyage immobile est aussi retrouvailles... que cet autre existe également en nous...

Mais surtout autoriser cet espace, ce partage, alors même que son expression fût et est encore menacée.

 

La résistance de ces peuples est aussi en exemple.

 

Et la manifestation est un peu plus qu'une simple exposition. Nous espérons vraiment que le visiteur sera touché, par les propositions artistiques, par la réalisation du mandala en cours, mais aussi qu'il reviendra, qu'il participera peut-être à l'un des ateliers proposé, qu'il se rendra à l'une des conférences ou que quelque chose en lui sera touché positivement.

 

                                                        Amitayus en cours de réalisation:

 

                Visuel_2

 

 

                             Peinture Aborigène: Johnny Gordon Downs Tjangala (Lamanaju)

 

                           Johnny_gordon_downs_tjangala_jpg__lajamanu_.

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer le transport de l'exposition de peintures Aborigènes (2 aller-retour Arles-Paris en camion).

 

Son coût représente une somme non négligeable pour nous qui sommes très peu aidés par les collectivités, même si cette manifestation est réalisée en étroit partenariat avec la ville d'Arles.

 

Si la collecte dépasse ce montant, la somme récoltée pourra en partie financer les frais d'assurance de  l'exposition (1000 Euros) ainsi que les travaux photos (expo peintures de sable des Indiens Navajos) et de communication (graphisme et impression).

 

le lieu de provenance de l'exposition

 

 

Thumb_chaman-1478440538
Inuuk

L'Association 2 SI 2 LA a pour objet d'initier, d'accompagner, de promouvoir des projets liés au développement local, social et/ou culturel. Ses valeurs sont liées à l’ouverture et à l’humanisme; ouverture à l’autre, à la différence donc, ouverture des regards, partage de l’enthousiasme lié à ces découvertes. Elle invite à participer à réinventer de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Une petite participation pour un beau projet!!!! Lo
Thumb_default
Lumière et Paix... Merci pour votre engagement !
Thumb_default
Vivement janvier !