JulietteCoco présente

Simon

"Simon" est un court métrage étudiant, réalisé par Bastien Solignac, et produit par l'ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle), dans le cadre d'une année d'études supplémentaire se déroulant à New York. Le film sera tourné entièrement en anglais, avec des acteurs New Yorkais. Pitch : A travers une musique, écrite 20 ans auparavant par sa mère disparue, Simon, jeune pianiste, découvre un terrible secret de famille. Amis, parents, connaissances, cinéastes, cinéphiles, n'hésitez pas à nous aider à financer notre projet ! Chaque donation compte.. Merci !

Large_capture_d_e_cran_2013-01-18_a__21.47.19

Présentation détaillée du projet

Après trois ans à l'ESRA et notre diplôme en poche nous voici à New York pour de nouvelles aventures. Notre projet cette année, un court métrage ambitieux de 15 minutes tourné entièrement dans la grande pomme. "Simon" est un drame famillial à la limite du film d'angoisse et de suspense.

 

Synopsis détaillé : Pendant un repas de famille, Simon annonce qu’il quitte son travail de libraire pour suivre la carrière de sa mere pianiste, qui a disparu vingt auparavant. La decision de Simon provoque chez John, son père, une reaction inatendue et particulièrement violente. Simon déçu et perplexe par l’atitude de son père, commence une enquête sur les circonstances concernant la disparition de sa mere. Il découvre alors une composition écrite par sa mere vingt auparavant qui par sa musique provoque chez Simon le retour de souvenirs oubliés. Mais certains secrets doivent rester secret...

 

Note d'intention du réalisateur :

J’ai longtemps eu le désir d’écrire une histoire sur les secrets de famille, car je pense que c’est un sujet qui nous concerne tous et qui peut être traité dans plusieurs genres comme le drame, le thriller, le fantastique ainsi que l’horreur.

Je souhaite réaliser un film sur ce sujet car j’aime particulièrement mélanger réalité et souvenirs, le passé et le présent. Mes films preferés parlent souvent de ce sujet comme “Shining” de Stanley Kubrick ou “Shutter Island” de martin Scorcese. Il est intéressant pour moi de mélanger le drame et l’effroi, comment une personne, par un grand choc dans sa vie peut oublier la vérité pour mieux se protéger. Le travail que l’on doit effectuer pour accepter la vérité est toujours très difficile, très douloureux, mais peut être également particulièrement effrayant. "Deep red" de Dario Argento m’a beaucoup inspiré pour "Simon". Dans ce film le tueur annonce sa venue par une musique enfantine. Musique sur laquelle quelques années auparavant un évènement tragique  s’est passé et qui nous permet au final de savoir qui est le tueur ainsi que ses intentions.

 Le piano est un intstrument des plus intéressants à utiliser dans un film par la complexité et la tonalité que nous pouvons entendre. Le piano est un instrument difficile à jouer, sûrement un des plus compliqués, et c’est pour moi une bonne métaphore pour souligner la complexité que quelqu’un peut avoir pour se remémorer un souvenir oublié. Les musiques au piano ont toujours un effet très puissant sur moi, plus particulièrement les musiques d’Erik Satie, magnifiques et très tristes à la fois.  C’est là également que reside la force du piano, cette capacité à pouvoir mélanger les styles, faire de certains morceaux une mélodie raffinée qui soudainement tombe dans une mélodie plus sombre, plus inquiétante. C’est ce type de musique que je cherche à faire dans mon film.

L’histoire se déroule à huis clos. Comme dans « Shining » la maison a besoin d’être un personnage à part entière. Les murs se rappellent les souvenirs passés et le protagoniste doit se confronter à cette maison remplie de secret. L’endroit doit sembler menaçant, accentué par un jeu de lumière contrasté qui définit bien les zones de lumières et les zones d’ombres.

 

Capture_d_e_cran_2013-01-15_a__23.13.38

 

La peur a toujours été un sentiment pour lequel je porte un vif intérêt, et je souhaite recréer dans mon film une ambiance angoissante comme Roman Polanski peut le faire dans « Rosemary’s Baby »  ou Dario Argento avec « Deep Red » ou encore Stanley Kubrick avec « Shining » . Cependant je ne veux pas réaliser un film d’horreur mais je veux créer la peur et questionner le spectateur sur ce qu’est la peur. Pourquoi sommes nous parfois effrayés ? Dans nos cauchemars nos monstres sont souvent des illustrations des sentiments, ou des souvenirs les plus refoulés. Dans la quête de Simon à trouver ce qui s’est passé vingt ans auparavant, sa démarche se confronte parfois à ses démons intérieurs, essentiellement dans un cauchemar qui lui donne avant la fin toutes les clés du mystère sans qu’il puisse en comprendre exactement les aboutissants. 

Cependant l’histoire est avant tout un drame familial. La fin de l’histoire révèle une tragédie et l’histoire veut vraiment mettre en avant les émotions de chaque personnage ainsi que questionner le rôle de chacun dans l’histoire, qui est vraiment en tort, qui ne l’est pas, et quels a prioris pouvons nous avoir sur les gens sans prendre le temps de les connaître. Même dans nos familles, il est difficile de connaître parfaitement ceux qui nous entourent. Mais est-ce vraiment nécessaire de vouloir toujours tout savoir sur l’autre ? Les secrets ont-ils toujours pour dessein d'être un jour dévoilés ? Quelles sont les conséquences d’une famille qui en sait toujours trop ?

Ce sont ces questions qui m’ont le plus donné envie d’écrire mon histoire, tout en gardant malgré un côté certes pesant et noir, une véritable envie de divertir, de faire voyager le spectateur, de faire du cinéma tout simplement.

 

Casting :

 

Abenscoe1

Adrian Blake Enscoe interprètera le rôle de Simon

 

Capture_d_e_cran_2013-01-16_a__19.41.51

Courtney Stallings interprètera le rôle d'Elizabeth, la petite amie de Simon

À quoi servira la collecte ?

Cette collecte nous servira à plusieurs choses essentielles à la mise en forme de notre projet :

 

- Tout d'abord, la location des lieux de tournage :

Simon, le personnage principal de notre film, travaille dans une libraire. Nous sommes donc à la recherche d'un "bookstore" New Yorkais dans lequel nous pourrions tourner nos scènes.

Le prix de mise à disposition d'un tel lieu est souvent très élevé (ceci dû au prix du loyer que doit payer le propriétaire du magasin). La location d'un bookstore nous coûtera donc en moyenne 300$, soit 220€.

 

Stanley___livingstone_the_hague_travel_bookstore

 

Aussi, nous aurons besoin de cet argent pour payer la location de la (fameuse) maison dans laquelle se déroule une grosse partie de l'histoire. Nous avons trouvé une maison qui nous convient parfaitement. Celle ci se trouve dans le Queens, un quartier à l'Est de Manhattan. Sa mise à disposition nous coûtera 500$ environ, soit 370€.

 

- Enfin, cet argent collecté nous permettra de payer une partie de la location d'un steadicam (un système de caméra portée) qui donnera un aspect fluide et aérien à l'image, losque la caméra est en mouvement, et notamment lors des déplacements des personnages et des découvertes des lieux.

Thumb_bigapple
JulietteCoco

Je m'appelle Bastien Solignac et je suis un étudiant en cinéma, récemment diplômé de l'ESRA Paris, spécialité Réalisation. Pendant mes trois années d'études à Paris, j'ai pu participer à une dizaine de projets en tant que réalisateur, assistant réalisateur, et cadreur. Cette année à New York dans le cadre d'un partenariat avec l'école Stonestreet... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Super Bastien ! Je ne doute pas de ton talent et de tes futurs succés!
Thumb_default
La grosse bise Juliette! A très vite. Hâte de voir!! Florent.
Thumb_default
Bon courage aux jeunes entrepreneurs !