Traverser le Désert de Simpson en Australie, du nord au sud, à pied, en solitaire et en autonomie totale sur une distance de 800 kilomètres.

Large_kisskissbankbank

Présentation détaillée du projet

Teaser_sp2_copy

 

Une expédition de 800 Kilomètres en plein cœur de l'Australie

 

L'Australie est connue pour son côté touristique, ses plages et sa nature à l'état pure, ce qui la rend belle mais parfois trop "empruntée" s'éloignant des sentiers millénaires qu'elle porte en son cœur.

Je pense forcément aux peuples aborigènes qui l'habitent depuis près de 50 000 ans, ceux la même qui ont su s'adapter à un environnement hostile et en faire leur terre, imprégnée de richesse et de mystères.

 

Le désert de Simpson est le symbole de cette culture et de cet attachement à la terre, situé au croisement des états du Northern Territory, du South Australia et du Queensland.

Autrefois arpenté par les Aborigènes, seules quelques tribus y vivent encore aujourd'hui sur ses bordures, notamment au nord, sur la terre d'Atnetye.

 

En Juillet 2014, j'essayerai de traverser le Désert de Simpson du nord au sud. Je vais réaliser la traversée en solitaire et à pied, sans assistance ni moyen motorisé, portant toute mon eau et provisions sur une distance de 800 kilomètres.

Je débuterai le périple dans le petit village de Jervois situé à la bordure nord du désert, à l'est d'Alice Springs, et marcherai jusqu'au sud du lac Eyre en passant par le centre géographique du désert pour rejoindre William Creek où se terminera l'expédition.

Cela concerne à vol d'oiseau environ 800km mais il faudra se frayer un chemin à travers les dunes et autres obstacles. Je prévois de terminer la traversée en 36 jours.Dune

 

A-t-elle été réalisée auparavant?

 

Les peuples autochtones ont été dans de nombreuses parties du désert au cours des dix mille dernières années. C'est un témoignage de leur extraordinaire connaissance du terrain et c'est grâce à leur habileté à utiliser la nourriture et l'eau précieuse et rare qu'ils ont réussi à passer du temps dans Arunta , le nom donné par les Aborigènes au désert de Simpson. Plus récemment, l'aventurier belge Louis Philipe Loncke à réalisé une traversée similaire, du nord au sud, pour atteindre le nord du lac Eyre. Mon intention est de terminer cette route pour réaliser la traversée complète et ainsi longer le plus grand lac d'Australie jusqu'à Wiliam Creek.

 

Pourquoi cette expédition?

 

Ma principale motivation pour ce voyage est de m'immerger profondément dans cette gigantesque étendue, afin de ressentir  la majesté du désert et des sensations uniques, différentes de celles que l'on connait dans notre quotidien. Aller chercher des limites physiques et mentales, et surtout retrouver des reflex que nous avons tous, mais que l'on a oublié dans nos sociétés modernes où nous avons accès à tout, sans effort.

Ce sera également l'occasion de réaliser un documentaire sur la vie dans le désert, le contraste avec nos modes de vie et la nature à l'état brut.

Ob_b32f911ff47c3313ae58e47e7d5a3417_desert

 

Comment réussir la traversée?

 

"Quand on prend plaisir à s'entraîner, c'est que l'on ne s'entraîne pas assez dur"

La réussite passe par là. Je suis actuellement un entraînement spécifique non pas pour être prêt le jour J, mais pour réussir sur la durée. C'est indispensable.

Pour pouvoir transporter mon eau, ma nourriture et mon matériel pour un total de 230kg, j'ai conçu une charrette assez solide pour résister au poids et à la dureté du terrain, que je tracterai à l'aide d'un harnais. Sa conception me permettra de traverser les steppes arides mais également les dunes de sable qui façonnent le désert.

J'emporterais également des moyens de communication satellite afin de mettre à jour ma position régulièrement et pouvoir suivre l'avancée de la traversée via mon site Internet.

 

WWW.DESEARTH.COM

FACEBOOK / SIMPSON PROJECT

 

À quoi servira la collecte ?

UNE COLLECTE OUI, MAIS DANS QUEL BUT ?

 

Pour mener à bien cette traversée, je vais utiliser un système de communication qui permettra de tenir à jour un journal de bord via mon site Internet www.desearth.com et de pouvoir communiquer en cas d'urgence via un téléphone satellite.

Cela se présentera sous la forme d'un blog où chaque jour un résumé de l'avancée sera transmis avec des anecdotes, des photos et vidéos.

 

TERMINAL SATELLITE WIDEYE SABRE 1 BEGAN

 

Le système de communication que je vais utiliser est un système par satellite utilisé dans les lieux isolés (jungle, désert, pôle nord...) et lors d'opérations humanitaires où les communications sont impossibles.

Le modèle utilisé est le terminal satellite Wideye SABRE 1 BEGAN de la marque Inmarsat,.

Ce terminal compact et léger (donc facilement transportable) est le compromis idéal entre les besoins en communication sur place et l'encombrement réduit.

 

COMMENT CELA FONCTIONNE?

 

Comme un téléphone satellite!

Il suffit d'orienter le terminal vers le satellite concerné et d'attendre que la connexion se fasse.

Branché à un netbook via un simple câble ethernet, cela permet de recevoir une connexion internet basique (on est loin de la fibre optique!) afin de transmettre des données en bas débit.

 

Une présentation en vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=lz7RSHIcaeA

 

 

LE COÛT

 

La collecte porte uniquement sur le financement de ce matériel qui sera un élément clé de la réussite de l'expédition puisque c'est grâce à lui que vous pourrez suivre le déroulement de la traversée et c'est également un élément vital en cas d'incident.

Le coût du matériel est de 1500€ pour le terminal et le combiné satellite, ce pour quoi je fais appel à vous!

Auxquels s'ajouteront 2000€ qui représentent le tarif des communications prévues durant ces 36 jours.

 

 

 

 

Thumb_1656122_10152054591529681_1302591098_n
Wildscargot

Petit Corse de 28 ans né à Ajaccio, j'ai grandi à Toulouse mais j'ai toujours eu une certaine attache pour mes origines, où je pars me ressourcer le plus souvent possible pour y trouver une nature toujours aussi belle et des personnes toujours aussi vraies. Curieux de nature j'ai toujours eu un goût prononcé pour le sport que je pratique depuis toujours... Voir la suite