"Small Is Beautiful" : spectacle visuel et loufoque, sorte de camping-performance éco-citoyen. Réf. E. F. Schumacher

Large_image_kisskiss

Présentation détaillée du projet

Pourquoi ce projet ?

 

Le projet "Small is beautiful" répond à l’urgence, il invite à la dissidence, il propose une occupation de l'espace public sous forme de camping-performance, une réflexion sur notre mode de vie et d'habitat. 

 

Ce projet entre en résonance avec les campements protestataires éphémères ou durables qui s'organisent partout dans le monde du mouvement des indignés aux occupants de wall-street en passant par les mouvants des donquichottes, les occupations de Zone de vie à Défendre et autres incroyables jardins.

 

 

 

06

 

 

Nous savons aujourd'hui pertinemment que le monde dans lequel nous vivons n'est pas viable. Il n'est pas valable dans la mesure où il ne peut pas s'étendre de manière égalitaire sur l'ensemble de la planète. La crise économique permanente, les catastrophes écologiques en cascades, ne sont que les symptômes d'un système à l'agonie.

 

L'utopie en tant que projet irréaliste n'est pas de vouloir un monde nouveau mais de tenter à tout prix de faire perdurer celui-ci. L'utopie est la représentation simple d'une réalité idéale non encore réalisée mais rien n'indique que celle-ci ne soit pas réalisable.

 

Paru dans les années 70s, le livre d'Ernest Fredrish Schumacher « Small is Beautiful » propose une économie à échelle humaine et a été source d'inspiration pour ce projet.

 

 

07

 

 

Le synopsis :

 

Buno, clown vagabond, installe son campement de gitan des temps modernes dans votre ville. Mini éolienne, panneaux solaires, radio sur dynamo, café réchauffé au méthane fécal, sans parole mais avec humour, Buno prouve qu’un autre monde est possible. N’attendez pas de notre clown qu’il vous donne des leçons de bonne conduite. Buno vit en silence, à sa guise, à l'intérieur de notre monde. Jetez votre télé par la fenêtre et sortez respirer pendant que cela est encore possible, restez en vacances en bas de chez vous. Et n'oubliez pas… Small is Beautiful...

 

 

15

 

 

Il ne s'agit pas d'avoir raison, mais de sortir du cadre, de faire un pas de coté, de repartir à Zero (L'An 01).

 

La vie voudrait nous faire croire qu'être adulte, c'est oublier ses rêves d'enfant pour accepter ”la raison”. Faire de l'art, c'est vouloir changer la société dans laquelle on vit, c'est fuir ce monde pour en créer un nouveau.

 

Ce qui est à créer, c'est une société sans maître ni esclave, une société sans école (Ivan Illich), sans dogmes, ni frontières. Etre radical (Saul Alinsky), c'est agir aujourd'hui et maintenant, s'accaparer le pouvoir sans attendre d'improbables lendemains qui chantent. Chanter donc, crier même si nécessaire, inventer un monde ludique où les règles ne sont plus des interdits mais des protocoles de jeux sociaux, érotiques, esthétiques, les règles sont nécessaires et désirées mais jamais obligatoires. Bouleverser l'économie de la domination et du profit et proposer une économie de l'imagination fondée sur une autre éducation orienté par le désir et la motivation. S'inspirer des mœurs joyeuses des bonobos pour réaliser un "nouveau monde amoureux" (Charles Fourrier).

 

 

16

 

 

« Une minorité est sans pouvoir tant qu'elle se conforme à la majorité ; ce n'est même pas alors une minorité ; mais elle est irrésistible lorsqu'elle fait obstruction de tout son poids ». H-D Thoreau

 

 

19

 

 

« Thoreau avait encore la forêt de Walden... Mais où est maintenant la forêt où l'être humain puisse prouver qu'il est possible de vivre en liberté en dehors des formes figées de la société? Je suis obligé de répondre : nulle part. Si je veux vivre libre, il faut pour l'instant que je le fasse à l'intérieur de ces formes. Le monde est donc plus fort que moi. A son pouvoir je n'ai rien à opposer que moi-même – mais, d'un autre coté, c'est considérable. Car, tant que je ne me laisse pas écraser par le nombre, je suis moi aussi une puissance. Et mon pouvoir est redoutable tant que je puis opposer la force de mes mots à celle du monde, car celui qui construit des prisons s'exprime moins bien que celui qui bâtit la liberté. Mais ma puissance ne connaîtra plus de bornes le jour où je n'aurai plus que mon silence pour défendre mon inviolabilité, car aucune hache ne peut avoir de prise sur le silence vivant.»

Stig Dagerman

 

 

23

 

 

" Quand nous regardons au-delà des apparences, nous voyons des oppresseurs et des opprimés, dans toutes les sociétés, les ethnies, les sexes, les classes et les castes ; nous voyons un monde injuste et cruel. Nous devons inventer un autre monde parce que nous savons qu’un autre monde est possible. Mais il nous appartient de le construire de nos mains en entrant en scène, sur les planches et dans notre vie

Venez assister au spectacle qui va commencer; de retour chez vous, avec vos amis, jouez vos propres pièces et voyez ce que vous n’avez jamais pu voir : ce qui saute aux yeux. Le théâtre n’est pas seulement un événement, c’est un mode de vie !

Nous sommes tous des acteurs : être citoyen, ce n’est pas vivre en société, c’est la changer. "

Augusto BOAL

 

 

DOSSIER COMPLET EN PDF CLIQUEZ ICI

 

À quoi servira la collecte ?

Un mot sur l'avancement du projet :

Le projet "Small is beautiful" est notamment coproduit par les ateliers Frappaz (festival les invites) à Villeurbanne, le Karvan Théâtre à Chassieu (69), TEC (Travail Et Culture) à Saint Maurice L'Exil (38), La Vache qui Rue (Moirans en Montagne, 39). Nous avons des partenaires pour des résidences d'écriture et de création au Théâtre de L'Unité (Audincourt, 25), Théâtre Libre (Saint-Etienne, 42) et pour les questions d'énergie avec Héliose (Espace info énergie Loire) et HTE (Haute Technologie Electrique) comme partenaire technique. Nous recherchons encore d'autres partenaires.

 

Avec ces soutiens, nous assurons le contenu artistique du projet. Votre participation nous permettra de financer la construction de la caravane et démontrer qu'ensemble un nouveau monde est possible!

 

Concrètement, vos contributions à hauteur de 9000€ permettront de :

construire la caravane en matériaux écologiques 

- aménager la caravane avec des équipements adaptés à l'intérieur

- décorer la caravane.

 

09

 

En dépassant l'objectif de la collecte, vous nous aidez à :

- transformer la vespa 400, avec renforcement et transformation carrosserie, installation moteur électrique et logement pour batteries pour passer d'un moteur deux temps 400CC à un moteur électrique (6500 €)

- acheter des batteries pour la voiture (2500 €)

- acheter des panneau solaires pour recharger les batteries (5000 €)

- auto-construire une éolienne (300 €) sur un mât chinois souple.

 

Pour info, le budget total de la création est de 150 000€. Le détail de celui-ci est disponible sur demande.

 

=> Vous recevrez un reçu de don ouvrant droit à 66% de déduction d'impôts sur votre don (dans la mesure où vous résidez en France).

 

Thumb_avatar_kisskissbankbank
buno.aruspicecircus

Crée en 1997 et localisée à Lyon, la compagnie Aruspice Circus entend faire des “recherches universelles en pataphysique imaginaire sur les clowns et les excentriques”. L’activité principale de la compagnie est de produire et diffuser les spectacles du clown BUNO. En parallèle de son activité de diffusion, la compagnie mène des actions de formation et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Aller tout le monde, un petit effort les artistes ont besoin de vous.
Thumb_default
Une chose est sûre, on ne peut pas continuer comme ça. J'espère que ce projet arrivera à remuer des consciences. Bon courage Buno !
Thumb_img_0908
Wech Buno ! Allez va dans l'infiniment petit, dans l'intimité de nos espaces publics ! et coure crever le ciel en imposant un nuage de beauté sur la ville. (pas trop mal cette phrase ;), bon courage pour la kiss kiss party !