478 élèves malgaches et 13 étudiants français comptent sur votre aide pour rénover une école ! Participez à l'aventure en nous soutenant...

Large_madagascar2-1427213534

Présentation détaillée du projet

Bonjour - Manao ahoana

 

Solid'aires à Madagascar est un groupe de 13 étudiants en école d'ingénieur qui ont décidé d'apporter leur soutien à 478 élèves de la ville d'Antsirabe, à Madagascar en rénovant leur école. 

 

Nous sommes étudiants à Supaero (Toulouse) et pour la plupart en première année. Durant la prépa, les projets étaient peu nombreux et nous avons tous eu à coeur de faire quelque chose d'utile une fois en première année d'école d'ingénieur. Certains ont choisi d'aider les sans abris, d'autres ont fait des visites dans les hôpitaux pour rencontrer les jeunes atteints de Cancer. Mais nous tenions à monter un projet par nous même et vivre une aventure ensemble. Nous voulions nous retrouver dans ce qui nous plait à tous : aider les autres, partager. Après quelques semaines de réflexion, nous avons ciblé Madagascar, l'Île Rouge, qui est souvent oubliée des média et où la scolarisation reste faible. Avec l'association Grandir Ailleurs, nous sommes convaincus que l'éducation est vecteur d'évolution sociale. L'idée d'un chantier de rénovation d'une école était né !

 

 

 

Pourquoi un tel projet ?

 

Madagascar est une île qui connaît de nombreuses difficultés tant sur les plans politiques, économiques que sociaux. Le nombre d’habitants de la Grande Ile a été multiplié par 5 sur les 60 dernières années atteignant le nombre de 22 millions en 2014. De plus, avec plus de la moitié de la population âgée de moins de 18 ans et une espérance de vie se situant autour de 57 ans, Madagascar est définitivement un pays « jeune ».

 

Officiellement le taux d’alphabétisation est de 68,9% mais on estime que plus de 50% de la population est sans instruction. De ce fait, compte tenu que le salaire moyen à Madagascar se situe aux alentours de 35€ par mois, une grande majorité de la population vit avec moins de 0,5€ par jour.

 

Capture_d__cran_2015-03-25___18.54.55-1427306170

 

Ainsi la pauvreté est omniprésente sur l’Ile Rouge. Cette réalité conduit nombre de ménages à négliger l’éducation de leurs enfants. De nombreux enfants ne parviennent pas à suivre les cours car les classes sont en sureffectifs et ne peuvent plus accueillir d’enfants supplémentaires. A cause du manque de salles de classe, pour certains niveaux, les cours sont alternés (matin / après-midi). De plus, les cours doivent être interrompus lorsqu'il pleut. Il y a 478 élèves inscrits à l’école actuellement mais la construction de nouvelles salles de classes permettrait d’augmenter l’effectif de l’école et donc de donner accès à l’école publique à un plus grand nombre de familles. 


Capture_d__cran_2015-03-14___17.29.00-1426350748

 

Malgré le peu de moyen disponibles et le milieu social très modeste des élèves, les résultats de l’année scolaire 2013/2014 ont été excellents. Le taux de réussite au CEPE qui était de 82% en 2012 a augmenté pour atteindre 95% en 2014. Ce succès est en partie imputable à l’implication de la directrice qui accompagne de très près ses équipes éducatives. 

Capture_d__cran_2015-03-14___17.28.42-1426350616

 

 

 

 

Quelle est notre action ? 

 

Sur place, nous agirons en partenariat avec l'association Grandir Ailleurs qui nous permettra d'avoir un relai solide et de faire travailler des artisans locaux. 

Après consultation de la directrice sur l’utilité et l’urgence des différents besoins en réhabilitation, nous avons retenu le projet suivant :

 

- Construction d’un nouveau bâtiment avec 3 différents locaux cloisonnés
 :

1 petit bureau pour la directrice
 (pour libérer une salle de classe actuellement occupée par l'administration)

1 petit bureau pour le chef ZAP (Zone Administrative et Pédagogique)  

1 grande salle pour le matériel informatique et la bibliothèque

 

- Rénovation des toits de l’école pour empêcher les infiltrations

 

- Construction d’un mur de clôture autour de l’école

 

Capture_d__cran_2015-03-14___17.29.37-1426350703

 

Au delà du chantier, l’objectif du groupe est de découvrir une culture différente et de partager les passions et traditions. Nous interviendrons dans l’école pour nous faire connaître et pour que le chantier soit véritablement un vecteur de cohésion entre français et malgaches. 

 

Capture_d__cran_2015-03-14___17.29.48-1426350646

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous réalisons ce projet bénévolement. Nous travaillons depuis septembre 2014 sur le projet et une fois sur place, nous nous consacrerons entièrement au chantier et au partage avec les jeunes. 

 

Pour mener à bien le projet de rénovation, nous avons organisé différents évènements au sein de notre école (organisation de soirées, vente de crêpes etc....) et nous avons fait appel à des mécènes. 

 

La totalité de la collecte servira au chantier sur place. 

Voici les couts tels que nous les avons estimés avec l'association Grandir Ailleurs : 

 

 - Nouveau bâtiment : 6 000€

 - Rénovation des toits : 4 000€

 - Construction d'une clôture : 2 000€

 

La collecte servira donc à construire une clôture autour de l'école pour permettre aux élèves d'être isolés et donc d'apprendre dans des conditions optimales. Comme vous le voyez, la clôture n'est pas notre seule mission et si l'on dépasse la somme de 2000€, l'argent sera reversé sur les autres objectifs de notre mission qui sont en partie financés par des entreprises privées.   

Thumb_madagascar2-1427223419
Solid'aires

Solid'aires est l'association responsable des projets de solidarité au sein de l'école Supaero (école d'ingénieur en aéronautique).Les actions sont variées en passant de la distribution de sandwichs aux plus démunis dans les rues de Toulouse à l'organisation de visites dans les services de cancérologie des hôpitaux. Cette année, nous sommes 13 élèves... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
BRAVO ! Et très bonne continuation
Thumb_default
Merci pour ce que vous faites!! Bon courage à vous tous pour ce projet!!
Thumb_default
Bon courage pour votre projet, bravo!