"Au début", spectacle très vivant autour de la grossesse et du désir d'enfant, de F.Bégaudeau. Hâte de rencontrer d'autres publics grâce à vous !

Large_affiche_pour_fb-page001-1458210368-1458210391

Présentation détaillée du projet

Au début d'Au début : Histoire du projet

 

Yasmine_bargache_portrait_sourire-1458217503 Photo : Frédéric Auclair.

 

Bonjour ! Je m'appelle Yasmine Bargache, suis comédienne depuis 2001 et fais partie de la Cie TROTTOIR EXPRESS depuis 2004. « Au Début », spectacle d'une heure pour deux comédiennes et un ballon de yoga, est tiré du roman de François Bégaudeau, auteur, scénariste et acteur principal "d'Entre les murs".

 

Cette création me tient à cœur depuis 4 ans. Mon beau-père avait accueilli dans sa librairie François Bégaudeau pour la sortie du roman/recueil de récits en 2011, et nous en avons partagé la lecture avec Jacques Grange, comédien et metteur en scène du Mans, puis avec ma complice Cécile Martinet à l'été 2012 quand nous jouions ensemble le spectacle « L.A.D.I.E.S. ! » ou : Qui a dit que la femme occidentale était tirée d'affaires ?" en Avignon à l'été 2012. Déjà des paroles de femmes, tiens tiens...

Sur les treize récits-issus de témoignages véridiques ! nous en avons choisi deux, puis Jacques Grange a fait un travail d'adaptation, d'un texte de récit à un texte de théâtre.

 

Pourquoi ce texte ?

 

Les récits d'Au début de Bégaudeau ont apporté des nuances bénéfiques et puissantes au discours sociétal qui dominait autour de moi. En France aujourd'hui, il semble que l'on appréhende ce temps vécu hors du temps par les mères - la grossesse, l'accouchement et les premiers mois de vie du bébé - comme des événements dont il faille diminuer l'importance, soit les magnifier bé(a)tement , soit enfin les résumer à un rapport conflictuel avec la médecine dite moderne.

 

Viergeetenfantavsteanne_k441-1458258520Gustav-klimt-espoir-i-1460979837Lucian-freud-femme-enceinte-1460979911

Vierge et enfant avec Sainte Anne, Léonard de Vinci  /  

L'Espoir, Gustave Klimt  /

Femme enceinte, Lucian Freud

 

Judith dit, dans la pièce : « D'être une femme ne vous destine pas à la grossesse. Ca marche dans l'autre sens. » Ce texte m'a aidée à creuser ces liens (moi à moi, femme à femmes, individu à humanité.)

François Bégaudeau pose aussi la question essentielle de la décision : peut-on véritablement parler de décision, pour la venue d'un enfant ? Qu'est-ce qu'une décision ?

Ainsi, son regard d'écrivain à tendance sociologique adepte de Rancière, qui considère les humains comme égaux - tous leurs comportements étant des objets d'étude, m'a semblé aussi adapté à ce vaste sujet, qu'il l'était à celui des collégiens « d'Entre les murs. »

Enfin, son goût pour l'interpénétration des sentiments et des histoires, mais aussi l'humour, la pertinence et le style vivant qui en ressortent m'ont donné l'envie très forte de les partager, proférer, jouer, donner à voir. Offrir au public cette complexité en miroir : les facettes d'un secret encore très enfoui.

 

Yasmine Bargache, février 2016.

 

 

Notes de l'adaptateur et metteur en scène Jacques Grange :

 

Portrait_jacques_grange_petit-1461704168

 

 

 

Quand la comédienne Yasmine Bargache m'a fait part de son désir de porter au théâtre certains récits du recueil "Au Début" de François Bégaudeau, j'ai eu envie  presque tout-de-suite de tenter le "challenge" de conserver au maximum le texte initial.

 

 Après le choix des deux nouvelles parmi les 13 que comprend le recueil, je me suis appliqué à entrecroiser les deux récits de manière à ce qu'ils se répondent, s'opposent et se complètent à la fois.

 

Dans la structure dramaturgique du spectacle, nous avons cherché, en partant du récit individuel donc particulier et spécifique,   à aller vers ce qui peut résonner comme universel en ce qui concerne le désir d'enfant, la grossesse, la maternité. Et cela, plus particulièrement avec les séquences musicales et chorégraphiques.

Le texte de François Bégaudeau étant, à notre avis, fréquemment humoristique et ironique, nous avons choisi d'insérer quelques séquences de jeu et de mouvement approchant la comédie voire le  burlesque.....

 

Les textes initiaux étant des récits, nous avons donc souhaité, avec les comédiennes, qu'assez régulièrement les personnages viennent raconter  directement au public certains épisodes de leur parcours, la chaise devenant alors celle du conteur, lieu de parole.

Jacques Grange, Janvier 2016.

 

Psy_judith_talks_petit-1459760914

 

Les comédiennes lors de la première au Théâtre de L'Ecluse

 

Les personnages :

 

Emmanuelle : Ingénieur agronome. Sa mère a été si puissamment nuisible qu'au début de la pièce, elle ne veut pas d'enfant de peur de reproduire ce schéma. Mais son corps parle de plus en plus fort un langage différent de celui sa tête... pourtant bien bavarde.

 

Judith : Institutrice ex-punk, ex-garçon manqué, elle a longtemps nié farouchement sa féminité. Jusqu'au jour où sa soeur... Ou plutôt à cette phrase de son père qui... A moins que son conjoint, quand même ?

 

Extrait :

 

Judith, singeant la mère : - Comment ça, allaiter, quelle horreur ! Tu aurais aimé, toi, qu'on foute un téton dans ta bouche de force ?

Emmanuelle : - Ben oui, j'aurais aimé. Tout n'est pas rapport de force, tu sais. Si deux humains se croisent, il n'est pas absolument sûr qu'ils désirent s'entre-tuer, tu sais."

 

Ce_cile_martinet_petit-1458218037Portrait_flo-1458217996

 

    Cécile Martinet, comédienne

photo : Marie Pierson                         Florence Loison, chorégraphe

 

 

L'équipe de création :

 

Nous sommes une petite équipe : deux comédiennes, l'une habitant en région parisienne, (Cécile Martinet) l'autre, dans la Sarthe (moi-même) ; un metteur en scène : Jacques Grange, une costumière : Elisabeth Giordano et un créateur lumière : Alain Patard, tous trois habitant la Sarthe.

 

Au fil des temps de Résidence ( C'est l'accueil d'une équipe artistique dans des lieux amis ou partenaires qui permettent de répéter dans de bonnes conditions (espace suffisant, pas de nuisance sonore, chauffage, espace pour partager des repas), nous nous sommes peu à peu approprié ce texte dense. Nous avons créé nos personnages, choisi les musiques, Elisabeth est venue nous voir répéter et a fourni des idées de tissus, de costumes adaptables...

 

Essai_boubou_flo_ce_c_web-1458253072

 

Florence Loison et Marie Lenfant, éminentes figures du monde de la danse en Sarthe - et précieuses passeuses de savoir-faire ! ont donné leur regard sur deux de nos passages chorégraphiés. Alain Patard enfin, est venu assez tôt pour se familiariser avec nos propositions, commencer à imaginer, avec Jacques, la création des lumières du spectacle que nous avons découvertes avec joie lors de la semaine de montage ! Il est aussi l'homme aux manettes pour assurer la régie sonore.

 

Alain_aux_pars_petit-1459761168

 

Alain Patard fixe les projecteurs au GRILL, avant que celui-ci ne prenne de la hauteur !

 

Table_couture_web-1458218234

Coussins (futurs ventres, punshing-ball, bébés...) en cours de réalisation.

 

Et maintenant, c'est le moment des liens !

 

Découvrez  :

 

Salle de Danse et Résidences à Ca crée en Corps !

 

Découvrez le site du Théâtre de L'Ecluse, Théâtre National de Quartier

 

Découvrez La Compagnie TROTTOIR EXPRESS où j'ai (presque) tout appris

 

Découvrez L.A.D.I.E.S. ! ... nos premières armes !

À quoi servira la collecte ?

“Le théâtre est une nourriture aussi indispensable à la vie que le pain et le vin... Le théâtre est donc, au premier chef, un service public. Tout comme le gaz, l'eau, l'électricité.” disait Jean Vilar...

 

En attendant de pouvoir vendre et rejouer notre spectacle, pour rencontrer des publics les plus variés possible, nous avons besoin d'aide pour financer les accessoires, les décors, les éléments de costumes, payer les salles, défrayer les trajets pour la troupe, et surtout réaliser un beau support vidéo pour faire connaître notre travail !...

 

Vos dons nous permettront de créer ce spectacle dans de bonnes conditions et d'écrire une page  de l'Histoââre du Théââtre ensemble ! Ou... une page de nos vies, ce sera déjà superbe.

 

I – DECOR et COSTUMES = 150 euros

Nous n'avons pas beaucoup de frais de costumes car c'est surtout de la récupération et de la fripe. En revanche, pour les besoins de la scénographie, Elisabeth Giordano est en train de finaliser la création, la fabrication ou la transformation de plusieurs coussins de tailles très diverses et des pans de tissus servant au décor, et à des éléments de costumes transformables. (matériel de couture : ouatine et tissus + main d'oeuvre). Nous avons acheté aussi deux chaises que nous allons repeindre.

 

Re_sidence_de_couture_1_web-1458255354

Elisabeth à l'oeuvre... Voyez comme tout le corps s'engage !

 

Alicia_ponce_web-1459024675

Saviez-vous que la cale de ponçage était  une invention géniale et peu onéreuse ?

 

Alicia_peint_1_web-1459024788Alicia_et_chat_oie-1459024860

Du noir au gris, le ciel se couvre et nos souhaits voient le jour... Avec des inspecteurs des travaux finis !

 

II – La COMMUNICATION PAPIER = 100 €

 

Conception et réalisation des supports de communication – dossiers de presse et pédagogiques, affiches...+ Impression d'une dizaine de dossiers et d'une centaine d'affiches .

 

Affichage_de_pot_pain-1460980280

 

III- REALISATION D'UNE VIDEO PROMOTIONNELLE = 600 €

 

Le « clip » promotionnel ou « teaser » est l'outil indispensable pour le démarchage des théâtres et lieux culturels. Ainsi les dates vendues, nous l'espérons, grâce à cette première accroche, permettront à terme de payer les artistes.

En outre, une captation vidéo de qualité de l'intégralité du spectacle peut être nécessaire pour en envoyer une copie DVD à des programmateurs qui ne pourraient pas se déplacer.

( location d'un micro à ajouter à la caméra + une demi-journée de captation= tournage du spectacle sans public + une demi-journée de captation avec public + 2 montages à réaliser - soit 1 d'une heure et 1 de 3 minutes.)

 

IV- REPAS ET TRANSPORT/ DERNIERE SEMAINE AVANT Les REPRESENTATIONS = 150 euros

 

Du 27 Mars au 2 Avril au Théâtre de L'Ecluse : semaine de montage et 2 jours de représentations.

- Défraiements transport Aller-Retour pour la comédienne venant de Paris.

- Défraiements repas pour 3 à 7 personnes (les deux actrices et le metteur en scène a minima- sous peine d'évanouissement intempestif sous les spots ! Ce serait fâcheux !- , et les jours fastes : le créateur lumière, le photographe, la costumière, le vidéaste... et même l'auteur ! si, si ! )

 

 

TOTAL A RECOLTER AVANT LE 1ER MAI : 1000 €.

 

MAIS CE N'EST PAS FINI !

 

L'argent supplémentaire servira au :

 

 A) REMBOURSEMENT DES FRAIS DEJA ENGAGES :

 

I- TRANSPORTS POUR VENIR REPETER (RESIDENCES) = 200 €

 

Jacques et moi-même sommes venus deux fois répéter en Ile-de-France, à Colombes (92)  (Théâtre du Kalam et La Cave à Théâtre : MERCI !! ) Cécile est venue répéter 4 fois en Sarthe, (Salle Ca crée en Corps à Mézières-sous-Lavardin et local de la Compagnie Marie Lenfant au Mans : MER-CIII ! ) D'ailleurs elle avait fort heureusement prévu de revenir une dernière fois pour jouer en Avril.

 

II- REPAS et  frais d'occupation des salles ( 5 SEMAINES de Résidence effectuées) = 350

 

Nous avons pu créer dans de bonnes conditions car nous avons été logés, éclairés, chauffés mais aussi parce que nous avons mangé -du fait-maison, et du bio ! - le plus souvent. C'est aussi pendant les repas que prend place le sas de décompression si nécessaire ! La preuve en images : 

 

Repas_ad_chez_marie_lenfant-1458255473

Repas de fin de Résidence chez Marie Lenfant. Cécile Martinet, Annie, Alain Patard, Jacques Grange.

 

B) NOS REVES LES PLUS FOUS :

 

I- Un CADRE DE SCENE A NOUS = 150 €

 

Du tissu noir (taps) et des poteaux  pour pouvoir prévoir un cadre de scène quand nous jouerons dans des salles non équipées (lycées, plannings familiaux, médiathèques...) Nous sommes partisans d'un théâtre itinérant et adaptable !

 

Me_re_et_be_be_-1459760322

 

II- UNE SOURCE DE LUMIERE A NOUS = 120 €

 

Deux spots de type PAR à 59 euros pour nous éclairer quand nous jouerons dans des salles non équipées (lycées, plannings familiaux, médiathèques...) Nous sommes partisans d'un théâtre itinérant et adaptable !

(Je l'ai déjà dit, ça, non ?)

 

8687720_800-1-1459025234

 

III- Vos idées et propositions sont les bienvenues !

 

 

MERCI BEAUCOUP DE VOTRE SOUTIEN, A LA HAUTEUR DE VOS MOYENS !

Thumb_yasmine_bargache_portrait_sourire_petit_web-1458211657
Catharsister

Interrompant une maîtrise de littérature francophone à la Sorbonne, elle entre à l'Ecole du Studio-Théâtre d'Asnières-sur-Seine où elle travaille avec Jean-Louis Martin-Barbaz, Hervé Van Der Meulen, Patrick Simon et Yveline Hamon sur Valère Novarina, Claudel et Tchekhov ; puis elle est dirigée par René Jauneau, Ophélia Teilhaud, Christophe... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ immatriculation d'une l'association antérieure à 2009 ?

Bonjour, nous vous avons fourni déjà 2 récépissés différents, pour témoigner de la déclaration de notre association à la Préfecture, et cela ne va toujours pas. L'argent collecté est toujours bloqué depuis le 1er Mai et les frais continuent de creuser notre compte en banque ! Nous ne trouvons pas de documents de préfecture où le RNA ou le numéro de SIRET figurent. C'est sans doute parce que notre asso date d'avant 2009, et il semble que l'immatriculation n'était pas obligatoire sur ces documents. Etant donné que nous vous avons fourni les statuts, les documents remplis par l'ensemble du bureau et deux récépissés, avec le même nom d'asso, pourriez-vous débloquer cette situation ? Merci beaucoup.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo
Thumb_default
j ai beaucoup aimé le livre Au début,et la perspective de savoir (et peut être voir!) ce texte mis en corps m'enchante. Bon plaisir pour votre travail !
Thumb_default
Oh Quel Beau Kiss Kiss Bank Bank !!!! ...Bientôt la grande Première !!