Soutenez le Musée d'Adjarra et aidez-le dynamiser sa programmation culturelle !

Large_970023_546856858695371_2038965035_n-1465236852-1465236868

Présentation détaillée du projet

Le Musée d’Adjarra est une institution rare. D’initiative privée, il est né de la passion de son créateur, M. Noël Agossou, qui s’est laissé séduire par les traditions artistiques du continent africain.

Conservatoire de productions matérielles, de savoir-faire, de traditions orales, le Musée d’Adjarra offre une opportunité rare d’admirer la variété des valeurs culturelles d’Afrique Centrale et d’Afrique de l’Ouest.

 

Au fil des collections s’établit un dialogue entre œuvres issues de différents pays (Congo, République Démocratique du Congo, Rwanda, Angola, Bénin, Nigéria, Cameroun, Côte d’Ivoire). De la comparaison des formes, de la diversité des techniques et des matériaux de fabrication, de l’étude des fonctions, nait une tension constante entre différence et unité qui fait toute la richesse du patrimoine matériel africain.

 

Conte-1465284969

 

Le Musée d’Adjarra est également à l'origine de  l’Ecole des Contes, un projet né de la volonté de conserver et valoriser le patrimoine culturel immatériel que constituent les contes traditionnels.

Résolument tourné vers l’avenir, le projet s’appuie sur les enfants des écoles d’Adjarra, qui en sont les principaux acteurs. La nouvelle génération fait sien ce patrimoine oral, qui ne peut exister qu’à travers la récitation, la transmission.

 

Lancé en corrélation avec le programme « les Musées au service du développement » mis en place par l’Ecole du Patrimoine Africain, l’Ecole des Contes s’appuie sur un partenariat musée-école qui fait son originalité et son intérêt. Elle prend sa source dans le projet « Mon conte roule roule roule…et tombe à l’école » de 2010, qui réintégrait le conte dans le milieu scolaire d’Adjarra. Le programme d’Education Artistique de l’enseignement primaire prévoit ainsi une heure hebdomadaire d’étude des contes traditionnels.

 

La compétition, organisée en collaboration avec les responsables pédagogiques, offre aux élèves des écoles d’Adjarra une opportunité unique de réinvestir ce travail, de développer leur talent artistique et oratoire grâce l’enseignement de conteurs professionnels.

 

Grâce à l’investissement de tous les intervenants, les deux premières éditions du festival, en 2014 et 2015, ont été un succès, réunissant un nombre croissant d’élèves. C’est cette dynamique que nous espérons entretenir avec l’édition 2016.

À quoi servira la collecte ?

 

Les fonds collectés serviront notamment à :

 

- poursuivre l'aménagement des salles du musée (dispositifs de présentation des œuvres)

 

- financer une campagne photographique de documentation des collections

 

- développer le soutien à l'artisanat local par le biais de la boutique du musée

 

- poursuivre la programmation d'activités au musée (concours culinaire, défilés de mode etc.)

 

Thumb_972094_546858758695181_1731207088_n-1465243431
RomaneMélingue

Charles Brun est diplômé en Histoire de l'Art de l'Ecole du Louvre et en Droit de l'Union Européenne (Paris II-Assas). Il effectue un stage au Musée des Masques d'Adjarra en 2016. Romane Mélingue est étudiante en Histoire de l'Art à l'Ecole du Louvre, spécialité Arts Africains. Elle effectue un stage au Musée des Masques d'Adjarra en 2016.

Derniers commentaires

Thumb_default
Courage et tous mes voeux pour la réussite de ce beau projet.
Thumb_default
Avec tous mes voeux de réussite au terme de ce beau projet !
Thumb_default
Réussite et beau voyage !