Soutenez Pedro et Catherine et aidez les à maintenir la dernière boulangerie pâtisserie de Juziers en vie.

Large_soutienfinal-1499696761-1499696777

Présentation détaillée du projet

Salut à toutes et à tous !

 

Je m'appelle Alexandre, j'ai 32 et j'habite en proche banlieue parisienne. Si l'exercice auquel j'allais me prêter ne m'imposait pas de me dévoiler un peu, je me serais arrêté là dans la présentation. Je n'aime pas parler de moi, mais il va falloir me forcer un peu. Je suis donc brancardier, à Argenteuil, j'y travaille depuis 10 ans. J'ai une petite amie formidable et deux chats qui foutent en l'air chacune de mes grasse mat' depuis 3 ans. Je suis passionné de cinéma, de littérature de genre et de jeux vidéo. Je suis aussi bénévole pour la croix rouge ou je mets en pratique les valeurs que mes parents nous ont transmis, à mon petit frère, ma petite sœur et moi.

 

Mes parents, ce sont eux :88745225447-1499247552

il sont beaux non ?

 

Ils se sont rencontrés tout juste un an avant ma naissance (dans une boulangerie :)) et ils ne se sont plus quittés depuis.

 

il y a bientôt 3 ans, ces deux artisans passionnés se sont installés à Juziers. Une petite ville de 3000 habitants située dans les Yvelines.

 

Ils sont immédiatement tombés amoureux de l'unique boulangerie de la ville, un commerce chargé en histoire, dont l'existence remonte au début du 19 eme siècle. 

 

136-10-epicerie-rossiaud-1499249834

 

Depuis, ils fournissent pains, pâtisseries, viennoiseries et friandises à tous leurs voisins. Avec une bonne humeur et une énergie que n’altèrent ni la fatigue, ni les soucis et perpétuent ainsi la tradition du commerce de proximité qui donne à la ville son charme et qui participe à sa douceur de vivre.

 

Quelques créations du padre :

Vitrinegateaux-1499251800

 

Macaron-1499251834

 

Boulangerie-1499251868

 

Le sourire de la madre :

Img-20160730-wa0002-1499672957

 

Financièrement, les choses se sont dégradées depuis quelques temps. La dernière boulangerie de Juziers est en danger et mes parents tentent tout pour ne pas l'abandonner.

 

Je me sentais démunie, n'ayant rien d'autre à leur offrir que mon soutien moral et mon affection, j'ai ruminé, longtemps. Puis récemment, j'ai repensé à la collecte que ma chef de service a organisé pour les Urgence pédiatrique d'Argenteuil.

 

Et l'idée a germé :)

 

 

À quoi servira la collecte ?

Je ne vais pas évoquer la conjoncture, ou la mort programmée des petits commerces. Bien implantés, mes parents n'ont pas de soucis de concurrence. Leurs produits sont bons, et se vendent bien. Mes parents profitent d'une clientèle agréable et fidèles.

 

Je vais être le plus honnête et le plus précis possible, en dépit d'un papa et d'une maman fiers comme tout qui préfèrent préserver leurs enfants de leurs problèmes.

 

L'achat d'une boulangerie, en plus d’être une horreur de paperasserie, oblige aussi l’accédant à se trouver un moulin. Un moulin qui en plus de fournir toute la matière première, se porte garant auprès des banques, voir même en fonction des cas, participe au financement de l'achat. 

 

Dans le cas de mes parents, le moulin a contribué au credit, prêtant à mes parents la somme de 30000 euros. L'un de ses représentants annonçait une participation supplémentaire de 30.000 euros pour garantir le fond de roulement. La promesse de cette participation a permis de finaliser le dossier et mes parents sont devenus propriétaires de la boutique.

 

Le representant n'a pas tenu sa promesse et mon père ne s'est pas trouvé en mesure de régler la somme manquante, essentiel au bon fonctionnement de la boutique. Il s'est depuis séparé du moulin et continue son activité avec un autre. Mais les choses deviennent infernales. La banque responsable du crédit s'est sentie flouée et multiplie les mesures qui entravent mes parents. Ils sont pris à la gorge et leur détresse silencieuse me bouleverse. Ils se débattent depuis 1 an mais les dettes s'accumulent dangereusement.

il est encore temps de régler le problème. La banque n'attend que le règlement de la somme pour libérer les comptes de mes parents. ils pourront souffler, continuer leur activité et dans 15 ans, ils profiteront d'une retraite bien méritée.

 

Je n'ai pas l'habitude de demander quoi que ce soit. La création de se projet Kiss Kiss Bank Bank m'a demandé beaucoup d'effort et d’abnégation. Je m'en remets pleinement à votre bon cœur.

 

Je demande 15.000 euros parce c'est à partir de cette somme que la banque consentira à un accord, mais l’idéal serait d'obtenir 30.000 euros. C'est une somme très importante, j'en ai conscience et je relève un sacré pari en soumettant mon projet à des amis plus ou moins proche aussi bien qu'a de parfaits inconnus. Mais je suis convaincu que nos efforts paieront :)

 

Pedro et Catherine percevront l’intégralité de la collecte

 

 

 

Merci d'avance à tout les contributeurs !  

 

Thumb_20170620_145531-1499433034
Alexandre

Je suis juste un jeune homme bouleversé par la détresse de ses parents et qui veut tout mettre en oeuvre pour les aider.

Derniers commentaires

Thumb_images3c34bo5w-1504299742
Il y a toutes sortes d'investissements. En dehors de la finance, il y a les jeunes start-up et les nouvelles technologies (l'écologie, le bio) qui ont besoin d'un coup de pouce pour démarrer. Parrainer un(e) enfant des pays pauvres à l'étranger ou de son propre pays. Soutenir des sportifs afin de préparer les JO. Sauver nos abeilles etc .... et puis soutenir un couple d'artisans de sa région pour surpasser un moment difficile que des grandes structures financières, de crédit n'ont pas cru..... Prouvons leur qu'elles ont eu tort ! Faisons tourner l'économie sous toutes ses formes tout en apportant soutiens financier et moral à ceux qui le méritent et qui en ont besoin. Aidez son prochain devrait être en nous un geste normal. Je suis fier d'y avoir contribuer. Cordialement.
Thumb_default
Salut Alexandre. On s'était vu lors d'un pique-nique. Bravo à toi pour ce beau projet qui porté ses fruits. J'ai pas mal stressé et actualisé régulièrement la page pour suivre sa progression mais je suis content pour tes parents. Pedro et Catherine, vous voyez que la solidarité existe encore ! :) Vous n'avez pas baissé les bras et votre commerce est sauvé à juste titre. Votre appel à l'aide n'a pas été vain et vos enfants ont assuré. L'aventure continue et soyez fiers de vous.
Thumb_default
Un petit coup de pouce. Même si l'objectif est atteint ce ne sera pas perdu !