Spectacle de marionnettes " Cafouillages dans Peau d'Âne" : impliquez-vous à nos côtés !

Large_boite-1413297681

Présentation détaillée du projet

L E  P R O J E T

 

L'association Enfance Intégrité propose à des écoles, des collectivités et salles de spectacles, des projets autour du conte et de toute médiation artistique, susceptibles de sensibiliser différents publics à une action de prévention de toutes formes de maltraitance, particulièrement lorsqu'elle touche les enfants. Elle propose notamment aux écoles un projet construit en deux temps : spectacle de marionnettes autour d'un conte qui sensibilise à une certaine forme d'abus, suivi d'ateliers pédagogiques, dans lequel s'inscrit le projet de Peau d'Âne.  

Pour la création de ce spectacle Cafouillages dans Peau d’Âne nous organisons une collecte pour réunir les fonds nécessaires à la réalisation de la première étape concrète de ce projet. À savoir, la conception, la fabrication des marionnettes, objets et décors qui permettront que soit joué dans les écoles ce conte pédagogique. Le premier d’une longue lignée qui permettra de traiter la question plus large des abus en général.

 

Notre objectif est que le spectacle soit joué dans les écoles et autres institutions, dans un souci d'information et de prévention.

 

Une équipe de deux comédiennes encadrées par une art-thérapeute et une psychologue, toutes deux écrivains et concernées par la notion de l'abus, mettront en scène le texte revisité du conte de Peau d'Âne.

 

Bien sûr, nous vous tiendrons informés de la suite de notre projet si vous le souhaitez et toute idée ou suggestion de votre part sont bienvenues (mécénat, structures susceptibles d'être intéressées, festivals...)  !

 

POUR TOUTES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES, N’HÉSITEZ PAS A NOUS CONTACTER A L'ADRESSE : enfance.integrite@gmail.com. Nous pouvons également vous envoyer le dossier pédagogique du projet pour que vous en ayez un meilleur aperçu !

 

 

P O U R Q U O I  L E  C O N T E ?

 

Le conte s’inscrivant toujours dans des formations culturelles et sociales, conserve sa place et sa nécessité dans les apprentissages des enfants. Le héros ou l’héroïne doit rétablir les conditions de dépassement d’un dérèglement, d’une crise, d’une situation catastrophique. Les mots accrochent des images qui alimentent l’imaginaire, identifient et déplacent les monstres, sources de peurs. Pour nous, le conte est la forme adéquate, permettant à chacun de s’y identifier et d’y projeter ses angoisses. Bruno Bettelheim écrit dans Psychanalyse des contes de fées ( Paris, 1976, Laffont): «Mythes et contes de fées répondent aux éternelles questions : A quoi le monde ressemble-t-il vraiment ? Comment vais-je vivre ? Comment faire pour être vraiment moi-même ? »    

 

P O U R Q U O I  L A  M A R I O N N E T T E   ? 

 

 Utiliser la marionnette nous semble essentiel puisqu’elle permet d’associer l’expression, la créativité et le dialogue. Elément d’ouverture, de communication et de socialisation, cet objet médiateur est une synthèse d’activités très nombreuses (dessin, modelage, peinture, expression corporelle, écriture…) qui ouvre les portes de l’imaginaire.

 

 

 

 L ' H I S T O I R E :

 

 

Qui connaît la vraie histoire ? Dans la cuisine d’un château, deux cuisinières se disputent le conte de Peau d’âne. Chacune prétend connaitre la vraie histoire. De leurs marmites fantastiques, des marionnettes apparaissent. Tour à tour, la reine, le roi, la princesse, la marraine et le beau prince entrent en scène, aidés par les deux cuisinières qui leur prêtent leurs voix. Peu à peu se dessine la vraie histoire de Peau d’âne, celle écrite par Perrault.

 

 

L E  P R O P O S :

 

Le dialogue des cuisinières maintient l’attention tout en transmettant le vivant du conte et son actualité dans la problématique enfantine.   Une réécriture du conte initial, à la manière de Rodari, donne à l’imaginaire de chacun de nouvelles pistes. Les enfants aimeront retrouver le conte qu’ils connaissent tout en inventant d’autres formes narratives susceptibles de nourrir leur créativité.   Ce spectacle s’inscrit dans la démarche de sensibilisation aux droits de l’enfant qui est celle de l’association Enfance Intégrité. Les arts (ici le conte, la marionnette) permettent un partage des questions essentielles de la vie, notamment comme le disait Françoise Dolto, celle de « l’allant devenant » de l’enfant. Ce qui autorise à grandir ne peut se concevoir hors de ce qui fonde la civilisation et l’humain.

 

Roinew-1413297767

 

La marionnette du Roi sera conçue pour tenir dans une marmite, car tous les éléments du décor surgissent d'ustensiles de cuisine !

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

Roi-face-1413299812

 

La somme demandée comprend :

 

- 1112,86 euros de salaire net

 

- 1299,99 euros de charges salariales

 

Soit un total de 2412,85 euros de coût employeur, pour l'emploi de la technicienne construction marionnettes.

 

- 300 euros de matériel (peinture, papier mâché, colles, baguettes de bois, fil d'étain, laine, carton, objets chinés pour la scénographie...)

 

- 78 euros frais administratifs, ( impressions, frais postaux ...).

 

Soit un total de 378 euros en frais divers.

 

Au total, cela représente 2790 euros, que nous devons absolument collecter !

 

Si la somme dépasse nos espérances, cela apportera un soutien supplémentaire aux actions en faveur de l'enfance à l'association Enfance Intégrité.

 

Voici deux étapes de fabrication de la marionnette du Roi, première marionnette à avoir pu être réalisée: 

 

Dsc_0340-1413301343

 

 

Dsc_0346-1413301381

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          

 

 

Thumb_peau_d_ane__2_-1412868765
Peau d'Âne

L'association Enfance Intégrité propose à des écoles, des collectivités et salles de spectacles, des projets autour du conte et de toute médiation artistique, susceptibles de sensibiliser différents publics à une action de prévention par l'Art. Elle propose notamment aux écoles un projet construit en deux temps : spectacle de marionnettes autour d'un... Voir la suite