Aidez-moi à réaliser ce webdocumentaire sur la situation des régions tamoules du Sri Lanka depuis la fin de la guerre civile.

Large_affiche_kkbb_bis-1426610309

Présentation détaillée du projet

En 2013, je me suis rendu au Sri Lanka pour faire du repérage afin de réaliser un film documentaire sur la situation du pays depuis la fin de la guerre civile. Grâce à des relations dans l’armée gouvernementale, j’ai eu l’opportunité de me rendre dans l'ancien fief de la guérilla tamoule au Nord-Est de l'île, une zone totalement interdite aux étrangers et aux journalistes.

 

Mullaitivumarch2009-1432820479

 

   Pourquoi de telles restrictions ?

 

   1°Parce que c’est dans cette zone que l'armée sri-lankaise a perpétré de terribles crimes de guerre. Dans les derniers mois de la guerre, le gouvernement instaure officiellement une zone de cessez-le-feu de quelques kilomètres carrés pour permettre aux civils de s’échapper des combats. Mais les soldats bombardent systématiquement cette zone, en visant parfois expressément des hôpitaux ou des écoles. Le bilan officiel est de 30 000 morts. En réalité, sans doute beaucoup plus. Pour plus de détails, je vous recommande cette très bonne enquête d'une chaîne anglaise, Channel 4: "No Fire Zone".

 

S01_18784741-1432821164

 

 

   2°Parce que l’armée a installé illégalement dans ces territoires des centaines de nouvelles bases, gigantesques ou minuscules, pour quadriller le territoire et empêcher tout retour d’une guérilla tamoule. Mais les motivations stratégiques de ces implantations restent mystérieuses. Un des nombreux décrets d’expropriation avance sans détours comme motif « la création d’une station balnéaire ». On compte dorénavant dans cette zone 1 militaire pour 3 habitants! (source: Sri Lanka Campaign)

 

   Timthumb.php-1432822951

 

   3°Parce que l’armée sri-lankaise hypertrophiée par des décennies de guerre s’accapare l’économie de cette région. Dans ces bases, on cultive du riz ou des bananes, on élève des vaches et on produit du yaourt. Ces produits sont vendus dans tous les pays dans des « army welfaire shop ». Dans certaines bases, on a même construit des hôtels pour les touristes où les soldats servent de guides. Les anciennes bases des Tigres ont toutes été transformées en musées où les échoppes sont toutes tenues... par l'armée.

 

Capture_d__cran_2015-05-31_16.06.15-1433081223

Ci-dessus, la liste des activités non militaire (commerce, tourisme, restaurants...) gérés par l'armée sri-lankaise. Source: www.srilankacampaign.org

 

 

   Ancienne colonie britannique, petite île de 20 000 000 d’habitant, le Sri Lanka n’intéresse les Français que lorsqu’ils cherchent une destination paradisiaque pour leurs vacances. Il n’est pas normal que l’on parte en vacance dans ce pays en ignorant ces faits. C’est à cela que je veux remédier en réalisant un webodocumentaire interactif.

 

   En suivant une carte du Nord du pays, l’internaute pourra se déplacer à sa guise sur les routes et dans les villages. Il sera guidé par des images, des films, des légendes et des commentaires. Cela doit permettre à ceux qui s’intéressent à l’île de connaître son histoire récente et sa situation actuelle: à la fois la vie à l'époque de la guérilla, les crimes commis à la fin de la guerre et la situation depuis la fin de la guerre.

À quoi servira la collecte ?

   Je dispose déjà de ces images. Je les ai tournées il y a un an et demi grâce à des relations dans l'armée qui m'ont permis d'accéder à ces zones interdites aux étrangers. J'ai financé ce reportage avec l'aide de proches. Mon premier objectif, c’était de convaincre une chaîne de réaliser un film sur le Sri Lanka. Mais c’est un sujet qui intéresse peu les producteurs et les diffuseurs en France. Malgré ces difficultés, je persiste à vouloir faire quelque chose avec ces images. Je me suis tourné vers le web pour réaliser un webdocumentaire car ce sujet se prête particulièrement à la narration interactive.

 

Xlogo_klynt1-460x163-1432823345.png.pagespeed.ic.0ph4yic_hq-1432823345

 

   Cependant, pour mener à bien ce projet, j'ai besoin d'une chose: un logiciel spécifique permettant de créer des webdocumentaires. Une licence pour ce logiciel coûte 499 euros. Si j’ajoute les 8% de frais pour KKBB, mon projet coûtera 540 euros. Je fais appel à votre aide!

 

Sbk3-1432823426

 

   Si je récolte plus de fonds que ce que j'espère, je souhaite compléter ce webdocumentaire avec des témoignages de réfugiés tamouls en France, dont certains ont subit de nombreuses exactions dans les prisons et les camps de réfugiés gouvernementaux. Je réfléchis aussi à élargir le traitement à d'autres régions où l'armée s'est implantées, à travers une plus grande carte interactive du Sri Lanka.

 

Thumb_capture_d__cran_2015-05-28_16.35.03-1432823744
sebastien.borgeaud

Je suis né à l'Hôpital Beaujon de Clichy (92). Mais je n'y ai gardé aucune attache. Scolarité chaotique. Je redouble ma sixième et j'enchaîne les établissements scolaires. J'atterris dans une boite à bac parisienne, où je réussis le non exploit d'être premier de ma classe avec 12,5/20 de moyenne! Je souhaite ça à tous les lycéens. Perdu en fac de droit,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_capture_d__cran_2015-05-28_16.35.03-1432823744
De la part d'Agnès Johannsen, de DC.
Thumb_capture_d__cran_2015-05-28_16.35.03-1432823744
Cette contribution vient de la part d'Elisabeth Nowak.
Thumb_default
Hello..Thanks for this subject on tamils in Sri Lanka. Hope that will help European people here to more understand tamils critical situation. I am sending a small support from Geneva for this interesting project ! Merci et bon courage ! :-)