Peut-on lutter contre le foot business quand on est une grande famille ? Les Rouches, supporters du Standard de Liège.

Large_standardlefilm

Présentation détaillée du projet

 

Copie__6__de_titres

 

Slide9

 

 

Copie_de_titresvdef

 

Jouer au foot ou aller supporter son club de cœur au stade, c'est un moment de vie partagé et de transmission. Mais quand le jeu disparaît au profit d’une industrie de spectacle télévisuel, le lien social se transforme en quelque chose de chaque jour plus solitaire.

 

A Liège, la passion autour du club du Standard dépasse les clivages régionaux et linguistiques, fédère au-delà des différences, en un groupe solidaire: les "Rouches". Les membres de cette grande famille de coeur sont fiers: fiers d'être rouges, fiers d'appartenir à quelque chose de grand et de collectif qui les dépasse mais auquel ils contribuent, et qui donne un sens à leur vie.

 

A Liège, les jours de matchs, c’est au stade de Sclessin que cette passion atteint son paroxysme. Sclessin se situe dans un lieu unique au monde, coincé dans une boucle de la Meuse, au milieu d'aciéries qui disparaissent avec pertes mais sans fracas. Et, alors que les temps sont durs, des hommes, des femmes, des enfants continuent de venir au stade: payer sa place pour supporter son équipe signifie alors réellement quelque chose.

 

Ougree8222

 

 

Titresvdef

 

STANDARD, le film, est l’histoire d’une passion à vivre au quotidien, cette ferveur qui aide les supporters à lutter, pour préserver coute-que-coute l'âme de leur club, portée haut et fort en étendard face au foot-business mondialisé. C'est l'histoire d’une "naïveté assumée" (chacun sait très bien ce qu'il va chercher au stade), que beaucoup, à l'extérieur, ne comprennent pas. Une histoire de joies et de peines, d'une communauté qui lutte pour continuer à résister et exister. Ensemble.

 

Le Standard de Liège a une dimension familiale unique. On va souvent au stade en famille, parce que, plus jeune, on y est allé pour la première fois avec un père ou oncle. Il y a chez les supporters du Standard une volonté farouche de transmettre des souvenirs d'enfance et d'accompagner les plus jeunes dans cette grande famille.

 

A travers l'histoire de quelques supporters, STANDARD fait vivre l'idée de transmission, ce besoin et cette fierté d'appartenir à quelque chose d'indestructible et qui se perpétuera encore pendant des générations. Les "StandardMen" sont les gardiens du temple et ne céderont leur place à personne, pour que l'âme du Standard continue de planer au dessus du stade.

 

 

Copie__2__de_titresvdef

 

En 2008, Brieux Férot, producteur et contributeur historique du mensuel français de football culture et société SO FOOT, est  à Buenos Aires. Il commence à écrire l'histoire quotidienne pleine d'humour et d'humanité de familles de supporters, ceux du mythique club populaire de BOCA JUNIORS, Quelques mois plus tard, en Angleterre, il découvre d'autres histoires de communautés de supporters comme celle du club légendaire de Charlton, dont celle ci: aux élections locales de 1989, la création, par les supporters, d'un parti politique,dans le but de récupérer leur stade qu'un promoteur immobilier voulait raser pour construire des tours!

 

C'est après une rencontre avec les frères Dardenne (réalisateurs belges), supporters inconditionnels du Standard de Liège et admirateurs de l'immense joueur mythique des années 60, Roger Claessen, que le projet prend forme dans la tête de Brieux.

 

Le film sera un documentaire sur ce qui lie les supporters d'un club mythique évoluant dans un championnat certes populaire et festif mais qui a raté le tremplin économique du football mondialisé. Un documentaire qui montrera une ferveur inégalée, un sens de la fête et de la solidarité, un lien viscéral à un club. Un documentaire sur l'attachement à des valeurs qui transcendent, au delà des communautés linguistiques et régionales, les appartenances - Wallonnes, "Bruxelloises", ou Flamandes, pour former une famille.

 

Ni Wallons, ni Flamands mais Rouches, supporters du Standard de Liège.

 

STANDARD, le film, était né.

 

 

 

Copie_de_copie_de_titresvdef

 

Brieux parle alors de ce projet à son pote Benjamin Marquet, réalisateur de films, qui s'en empare. Tous les deux peaufinent le projet et partent à la recherche d'un producteur. Ils arrivent à convaincre très vite la société de production liégeoise Tarantula et la société française Groupe Deux, déjà productrice du deuxième film documentaire de Benjamin « Lads et Jockeys ».  La RTBF se joint au projet ainsi qu’une société de vente de films Doc&Films. Le budget et le financement ne sont initialement calculés que pour la télévision. En Novembre 2012, Benjamin  s’installe à Liège avec sa compagne et il se met au travail.

 

Un an et demi d’immersion totale pour vivre au coeur des Rouches, et pénétrer l'âme du Standard.

 

                                      LE TOURNAGE DEMARRE !

 

 

Copie__3__de_titresvdef

 

Diapositive11

 

FRANCIS 

Il a les yeux clairs, le visage bronzé et taillé à la serpe, l'oreille diamantée et la voix chaude. Toujours tiré à quatre épingles, Francis déambule à Sclessin depuis quarante ans tel un cowboy moderne. Francis n’a plus de chambre d'amis: il la transformée en un musée, le plus grand musée privé consacré au  Standard de Liège.

 

Diapositive10

 

NADINE,

Bruxelloise, Nadine est professeur de comptabilité à l'ICHEC, prestigieuse école de commerce. Nadine ne loupe pas un match depuis 44 ans. Personne trés discrète dans le civil,  elle se transforme dés lors que son équipe joue. A chaque but, Nadine passe  en une fraction de seconde de la fébrilité la plus totale à la joie la plus explosive. Et si  les supporters du Standard chantent "Bruxelles, Bruxelles on t'encule!", elle sait qu'il ne faut pas le prendre pour elle.

 

Diapositive6

 

CHRIS et LILY. 

Chris est le leader du groupe de métal DO OR DIE. Au sein de son groupe il est le seul à aimer le foot. Compliqué quand il faut arranger les horaires des répétitions et enregistrements en fonction des matchs du Standard. Chris a trois filles. Lily, celle du milieu s'est éprise de la passion de son père et l'accompagne au stade dès que possible. Elle est devenue une experte  passionnée. A chaque match, c’est de la tribune T3 qu’elle considère comme chez elle, que Lily partage des moments intenses et privilégiés avec son papa. Et son comparse de stade, Robbie...

 

Diapositive7

 

SEBASTIEN, AMANDINE & JUNIOR.

Sébastien est le plus grand supporter du Standard, mais également de Belgique, avec le record de matchs vus du même club, plus de 2 000 matchs désormais. Il a été de tous les déplacements en Belgique et en Europe depuis plus de quinze ans. Le seul qu'il ai loupé est celui de Belgrade, en coupe européenne, pour une histoire de visa non procuré, Aujourd’hui, atteint d’une grave maladie, il ne peut plus se rendre au stade comme avant. Peu importe: Amandine et Junior continuent à s'y rendre pour perpétuer la tradition familiale et vibrer comme leur  père qui leur a appris que l'on pouvait pleurer pour son équipe.

 

Diapositive12

 

LES  ULTRAS

Au Standard, deux groupes d' Ultras: le PHK et les ULTRAS INFERNO. On  découvre avec eux un engagement de tous les instants. Être ultra, c'est travailler jour et nuit pour montrer sa ferveur au monde entier. Les tifos gigantesques déployés 3 minutes en début de chaque match représentent pour chacun d’entre eux, parfois plus de 1000 heures de travail. Les 90 minutes de chants incessant doivent, d'une part, motiver les joueurs, et d'autre part, en imposer aux Ultras adverses. Etre Ultra, c’est faire partie d’un cercle amical, soudé, déterminé, et totalement dédié à faire perdurer l'âme du club.

 

 

Copie__2__de_copie_de_titresvdef

 

Ecrit et développé avec Brieux Férot (SoFoot, SoFilm...), c’est le deuxième documentaire de création du réalisateur Benjamin Marquet après LADS ET JOCKEYS :

 

 

 

Copie__4__de_titresvdef

 

Le top du dOP, peut-être le meilleur groupe français du moment, c'est écrit là !

 

Le groupe dOP - trois gars plutôt très, très, très bien - a déjà travaillé avec le réalisateur, Benjamin Marquet, en composant la bande-originale de LADS & JOCKEYS.

 

Leur particularité ? Collectionner des instruments improbables pour réinventer les genres, de manière très personnelle, enthousiaste et généreuse. Une expérience à vivre, à la croisée de la techno, de la house, du jazz et de la musique classique. Rien de moins...

 

Qui sont ils ? Performers de talent,  ils ont la particularité de se réinventer à chaque concert, pour proposer un spectacle complètement inédit à chaque nouvelle rencontre avec leur public, qui grandit de semaine en semaine.

 

Leurs potes, en vrac : Nôze, Aquarius Heaven, Cat ́z n ́Dogz, Sety, Dave Aju, Khan, Guy Gerber, DJ Koze, Wareika, Guillaume & the Cotu Dumonts, Tiefschwarz, Mathias Kaden... Leur historique de labels : MilnorModern, Circus Company, Eklo, Orac, Einmaleins...

 

En Octobre 2013, ils ont sorti leur superbe dernier album, joyeusement intitulé "GREATEST HITS",  chez Circus Company

 

 

Clement, Damien et Jonathan nous font l'amitié de nous offrir un concert exclusif à Liège. A choisir en priorité dans les cadeaux, évidemment...

 

 

Copie__3__de_copie_de_titresvdef

 

Novembre 2012 : début du tournage

Décembre 2013 : fin du tournage

Février 2014 : début du montage

Mars 2014 : présentation d'un extrait du film, lors d'un atelier de travail organisé au Festival "Sport, Littérature et Cinéma" de l'Institut Lumière de Lyon

Mai 2014 : Livraison de la version TV

 

Juin 2014 : Livraison de la version CINEMA, prête à voyager...

 

A partir de Septembre 2014 : festivals, partout dans le monde...

 

 

Copie__4__de_copie_de_titresvdef

 

STANDARD

 

Version TV : 52 min.

Version Cinema: 1 h 30

 

Format : HD

Réalisation : Benjamin Marquet

Auteurs : Brieux Férot et Benjamin Marquet

Chef-opérateur : Frédéric Noironne

Monteur image et son: Frederic Fichefet

Ingénieurs du son : Yann-Elie Gorans et Grégory Lannoy

Musique: dOP

Producteurs délégués : Joseph Rouschop, Daniel Marquet

Producteurs exécutifs : Joseph Rouschop, Daniel Marquet, Brieux Férot

Production :  TARANTULA (Belgique), GROUPE 2 et TERTULIA (France)

Coproducteurs : RTBF

Ventes à l'étranger: Doc & films

Partenaires : VOO, CINEFINANCE, SOFICUP

À quoi servira la collecte ?

 

Slide10

 

Après trois ans de préparation et  de tournage, le plus grand documentaire sur ce qu'est, vraiment, être supporter de foot, est sur le point de se terminer.

 

Pourquoi cette collecte et tous ces cadeaux-surprises les plus fous ?

 

Nous avons réussi à financer une version TV de 52 minutes, destinée à la télévision, mais, compte tenu de la richesse du sujet, nous souhaitons proposer une version longue d' 1h30 qui permette de fabriquer un vrai film, documentaire de création, en version CINEMA. Le but ? Donner une visibilité à l'âme des Rouches et aux valeurs du Standard dans les festivals du monde entier, et peut-être, bénéficier de sorties dans les salles dans certains pays.

 

La collecte permettra donc pour :

 

25 000 € : fabriquer une version CINEMA, plus longue, avec un nouveau montage (image et son) et un nouveau mixage....

 

15 000 € de plus: fabriquer une bande annonce, une brochure publicitaire, des supports de communication dans différentes langues qui permettent de faire voyager le film dans le monde entier.

 

Plus nous arriverons à collecter de l'argent, plus le film voyagera et permettra à la culture "Rouche" de parcourir le monde...

 

Jusqu'où irons-nous ? Tout dépend de toi ! Tous ensemble, on va faire de très grandes choses.

On est tout près du but : un immense merci de contribuer à cette immense aventure !

 

Choisis un cadeau, prends celui qui te fais le plus plaisir, et c'est parti !

 

A tantôt,

 

Benjamin et Brieux

Thumb_img_3876
le duo Benjamin Marquet et Brieux Férot

- Benjamin MARQUET est auteur et réalisateur de STANDARD, le film. Ethnologue de formation, il a réalisé les documentaires LADS ET JOCKEYS (2008), L'HUMANOLOGUE (2005) et LA VIE EN BEAU (2000). Il a été assistant mise en scène dans le film UN COUPLE MODEL, ainsi qu'à la Franco-American Films (2000). Il a commencé comme régisseur sur le film... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
excellente idée!
Thumb_default
On en avait parlé devant l'american bar dimanche passé! Courage!
Thumb_default
Je m'en réjouis déjà