Aider au financement d'une série de portraits d'habitants de Lima, et son exposition en plein air lors d'un festival de théâtre de rue autogéré.

Large_gifetoiles2-1456512247-1456512264

Présentation détaillée du projet

Photographe voyageuse, marquée par une enfance de vadrouille entre échassiers et grands masques de papiers mâchés, la photo est un support de communication hallucinant qui m'a notamment permis de monter des ateliers labo avec des SDF ou auprès d'adolescents autistes.

 

Être photographe c'est pouvoir sans cesse rassasier ma curiosité,  je me suis vite rendue compte qu'avec un appareil photo on est légitime d'être partout et c'est un super point de départ pour les rencontres.

 

De retour au Pérou en 2014 après 7 ans,  j'y ai trouvé un sujet passionnant : comment relever tout un quartier grâce à la culture. Sans aucun moyen, les acteurs du FITECA montrent que l'union et l'énergie du quotidien remplacent tout !

 

Je me suis formée en 2013 au métier de marin, afin d'embarquer sur un  bateau dont le projet me touche particulièrement : TARA. L'humain, la mer et la recherche sont aujourd'hui réunis devant mon objectif.

 

J'ouvre encore un beau volet d'aventure, et j'en suis ravie ! Mais avant ça, petit retour au Pérou pour 2 mois afin de finaliser un travail photo commencé il y a 3 ans...

 

 

FITECA : Fiesta International de Teatro En Calles Abiertas

 

Image1-1456750544

Portraits réalisés lors du festival FITECA en 2014 et 2015

 

Je m’apprête à repartir fin mars pour les 15 ans de la FITECA, festival de théâtre de rue qui a lieu dans la banlieue de Lima. Je vais y retrouver La Gran Marcha de los Muñecones pour la 3e année consécutive et organiser les 15 ans du festival. Au Pérou, c'est un âge très important car c'est le passage à l'âge adulte ! Pour ce dernier volet de la trilogie, j'aimerais offrir un travail photo conséquent  à ceux qui m'ont accueillis au sein de cette grande et belle famille FITECA.

 

L'argent de cette collecte me permettra d'être sereine pour monter une exposition en plein air des portraits que je vais faire sur place, imprimer ces portraits pour les modèles eux même et dédommager les artistes avec qui je vais bosser pour les fonds photos.

 

La pancarte de photo d’accueil par exemple a été faite dans le style «chicha», style populaire péruvien, par le collectif de graphiste BROCHAGORDA, j'adore! Dans un même temps les contreparties que je propose diffusent mon travail et font vivre ce projet incroyable du FITECA au delà du Pérou.

 

A007-1456419869

Studio Photo Ambulant avec un fond peint par l'artiste Pinao et portraits de l'année 2014 accrochés /La Balanza 2015

 

La FITECA est un festival de théâtre de rue autogéré par des habitants de la Balanza ( Lima ). Il est à l'initiative de bâtisseurs de rêve qui ont voulu changer l'image de ces quartiers dits dangereux.

Le Studio Photo Ambulant est un travail de mémoire photographique des habitants d'un même territoire.

 

Le festival FITECA est né il y a 15 ans à l'initiative de la compagnie de La Gran Marcha de los Muñecones désirant de créer une mémoire commune dans ces quartiers d'immigration récente. C'est chaque année une semaine festive et participative : toutes les troupes qui viennent offrir leur spectacle sont logées gratuitement par les habitants.

Le Studio Photo Ambulant est né il y a 5 ans à mon initiative et celle de Sika Viagbo, et a posé ses fonds dans différents quartiers de Paris et banlieues avant de s'aventurer en Palestine et au Pérou deux années de suite (2014/2015) sur la FITECA.

 

_hey6851leg-1456497861

La doyenne du quartier se reconnaît sur le portrait de l'année précédente / La Balanza 2015

 

La FITECA est avant tout une fête participative, elle a pour but le rassemblement et la meilleure connaissance de ses voisins, tout comme le Studio Photo Ambulant . Elle a aussi l'objectif d'éduquer par l'art, ce qui lui donne toute sa force et touche chaque année de plus en plus de monde : en 2015 de nombreux quartiers alentours se sont auto-proclamé «  barrios culturales ». C'est une reconnaissance symbolique de l'importance des actions, mais aussi un engagement d'une participation prochaine. Ce sont dans ces nouveaux quartiers que je veux intervenir avec le Studio Photo Ambulant cette année afin d'organiser une grande exposition à ciel ouvert sur le lieu du festival qui permet de rassembler tous les acteurs le 3e jour du festival : le jour de la mémoire (El dia de la memoria)

 

Image2-1456750618

Portraits réalisés lors du festival FITECA en 2014 et 2015

 

Si je reçois plus d'argent que prévu, pas de problème, ce sera un tremplin pour la relance du Studio Photo Ambulant, ce magnifique projet qui ne se cantonne pas au Pérou ! Il nous reste toujours  un vélo/transporteur à construire, un livre à éditer  (pas prévu avant 2025 !), des fonds photos à inventer avec pleins d'artistes et surtout de nombreux gens à rencontrer et à portraiturer !

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

-A donner à chaque habitant un portrait imprimé   100 euros

- A imprimer 200 affiches                                             200 euros

- A acheter des fonds de tissus                                  100 euros

-A payer la peinture pour personnaliser des fonds 100 euros

-A payer les artistes locaux                                           400 euros

-A acheter un disc dur                                                    100 euros

-A acheter une boite à lumière                                     300 euros

-Participation à l'achat d'un compact numérique     600 euros

-A acheter du petit matériel :                                         100 euros

scotch,nettoyant appareil photo ….

-Frais d'envoi des contreparties                                   100 euros

- A vivre sur place                                                             300 euros

Thumb_leg-1456501761
Maud Veith

Née en 1983 à Paris, Maud Veith a passé une enfance en vadrouille entre échassiers et grands masques de papier mâché avec ses parents membres d'une troupe de théâtre de rue. Après avoir étudié la photographie à Paris 8 et à l’École des Gobelins, elle monte un atelier labo pendant 2 ans avec des SDF, avec qui elle explore le Noir et Blanc, de la prise de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon ! ça va pas capoter pour 30 Euros quand même ! Allez, je mets au bout, comme ça on est tranquille. GO ! Yannick
Thumb_default
Bon voyage ! De la part de ma tante et de moi-même. Yannick
Thumb_default
Bravo Maud pour ce magnifique projet de Studio Photo Ambulant! Viva el arte!