SOUTENEZ la construction d'un 18 Pieds Australien Le dériveur le plus rapide au monde, le plus extrême, une Classe de plus de 100 ans !

Large_b18ftskiff1-1491227458-1491227474

Présentation détaillée du projet

Bonjour,

 

Je m'appelle Morgann. Je suis breton, passionné par la mer et les bateaux, étudiant en ingénierie mécanique et des matériaux. Né dans une famille de voyageurs/navigateurs, j'ai le pied marin depuis mon plus jeune âge et cela fait maintenant quelques années que je navigue sur des voiliers (petits ou grands) plutôt rapides. J’ai des envies de grand large mais avant je veux apprendre et comprendre en profondeur la technologie qui m’entoure et plus précisément celle des bateaux.

 

Après avoir longtemps mûri et travaillé le sujet, je me lance dans la construction d’un 18 pieds australien.

 

Le 18 pieds Australien c’est quoi ?

 

« Un bateau extrême »

 

 

Le 18 pieds est actuellement un des skiffs les plus rapides au monde… Si ce n’est le plus rapide.

C’est un bateau d’une extrême simplicité, dépouillé. C’est aussi la puissance : surface de voile démentielle, poids très léger de l’ensemble. Cette puissance inégalée est compensée par le triple trapèze et les larges échelles qui sont une des marques de fabrique des skiffs et qui sur le 18 Pieds lui donnent une grâce inégalée.

Naviguer en 18 pieds australien est quelque chose de magique et sensationnel. Planning ininterrompu, sensation de glisser même dans 8 nœuds de vent, il reste toujours cette impression d’être sur un fil, de toucher les limites, de ne plus toujours être sous contrôle et de pouvoir se faire très mal. Ce qui le rend passionnant dans un monde si cadré. (selon Breizhskiff)

 

Sailing01-1490835108

 

Un peu d’histoire ?

 

Le 18 pieds australien est né au port de Sydney en 1892. Une véritable classe de plus de cent ans ! Depuis, cette classe a évolué aux premiers plans. Précurseur des voiliers de course au large actuels,

les premiers 18 pieds étaient en bois; ils sont maintenant en carbone. Les formes, les masses et les vitesses ont évolué de la même manière.

 

The-shell-of-new-hull-3-for-the-2015-2016-season-1490834997

 

Fiche technique :

 

Modèle: B18

Architecte: Julian Bethwaite

Année: 1994

Longueur: 5.50m

Largeur: 2m sans ailes

Grand-voile: 23m²

Foc: 9m²

Spi: 74m²

Masse: 160kg

 

 

 

Voilà ce qu’est le 18 pieds australien. Je le construis en tant qu’amateur dans mon garage et travaille aussi pour lui apporter des évolutions comme un foil en T solidaire du safran. Je me suis fixé une durée d’un an et ai en ma possession les ingrédients de base (plans et moules) afin de réaliser ce projet.

Je suis maintenant à la recherche de fonds pour démarrer cette construction dès que possible.

À quoi servira la collecte ?

Estimation des coûts :

 

Coque: 2.000 €

Gréement: 5.000 €

Voiles (GV, FOC, SPINNAKER): 5.000 €

Appendices-Foil-Ailes-Tangon-Accastillage: 3.000 €

TOTAL: 15.000 €

 

Un 18 pieds australien neuf entièrement équipé dépasse les 50.000 €. Le coût de ce skiff en construction amateur est estimé à 15.000 €.

 

C’est un projet qui me tient à cœur dans le sens où il me fait considérablement progresser dans ma passion des bateaux de course, tant en connaissances techniques de construction que plus tard de navigation.

 

De plus, je veux partager cette aventure avec des experts du domaine et avec de nombreux autres passionnés, aussi bien dans les phases de réalisation, de mise au point que de régate !

 

B18_plan-1490835048

 

 

 

 

 

Focalisons-nous dans un premier temps sur la coque : 1.500 €

 

Cette somme comprend les matériaux indispensables à la construction:

- les tissus de fibre de carbone (500 € donnant environ 40 m²)

- la résine (500 € pour 20 kg de mélange résine/durcisseur)

- les âmes en nid d'abeille + mousse PVC qui ont pour but de former un sandwich rigidifiant la structure (500 à 1.000 €)

 

La carène et le pont qui forment la coque avec les cloisons intérieures doivent être terminés d'ici septembre.

 

La construction de la coque est particulièrement intéressante. Elle fait appel à de multiples procédés et est la plus enrichissante en termes de connaissances en matériaux et drapage.

 

 

Les fonds récoltés sur cette plateforme seront reversés à Morgann Blayo.

 

 

 

 

Je serai extrêmement reconnaissant de l’aide que vous m’apportez.

 

Je crée en contrepartie une page Facebook pour vous faire partager :

 

·        L’avancée de la construction (avec les pièces en fibre de carbone)

·        Des vidéos, des photos de glisse (sur l’eau) !

·        Des méthodes pour les amateurs de drapage 

 

Voici le lien de la page: Building Australian 18 ft SKIFF

https://m.facebook.com/Building-Australian-18-ft-SKIFF-423030251398002/

 

Et pour ceux qui passeraient dans le coin une fois le bateau à l’eau, une petite glissade sous spinnaker ?

Thumb_dsc04155-1493724960
Mooomo

Comme de nombreux bretons, je ne peux me passer de la mer. C'est entre-autre pour moi un mode de vie à part entière. Quand je ne navigue pas: j'observe, j'imagine, j'optimise.

Derniers commentaires

Thumb_default
Morgann ton petit bateau Qui ira sur l´eau Aura-t-il des ailes? Mais oui, mon gros Prévot S´il n´en avait pas Il ne volerait pas....PS: Inutile de faire monter à bord en revanche l'apéro au port..d'accord !!
Thumb_default
Que ce très beau projet voit le jour au plus vite !! :)
Thumb_default
Que les Dieux de la mer et du vent te soient favorables ! Catherine & Pascal