Sur la Route du Patrimoine est une mission d’expertise, en itinérance à vélo, à travers le continent américain, du Nord au Sud, à la rencontre d'initiatives locales de protection et de valorisation du patrimoine de l’Humanité, qu’il soit naturel ou culturel. Ce projet à la fois solidaire, caritatif, bénévole et responsable. Pendant plus d’un an, nous ferons la promotion et soutiendrons, d'une part, la responsabilité sociale comme vecteur de pratiques durables, d'autre part, des initiatives de préservation du patrimoine local, parmi lesquelles des projets de tourisme durable. Au-delà de la sensibilisation du grand public et des entreprises, nous interagirons in itinere avec le public scolaire à travers divers media : site web, blog, réseaux sociaux, presse, radio, conférences.

Large_surlaroutedupatrimoine2

Présentation détaillée du projet

Considérant le phénomène de mondialisation généralisé, les facteurs de standardisation et d’homogénéisation des patrimoines et des cultures qui en découlent, en particulier le tourisme de masse, mais, en parallèle, l’existence d’alternatives locales...

 

Picasa Web Albums - G David

 

L’association Responsabilité Sans Frontières créée en 2012 s’est donnée pour but de contribuer à la préservation de la diversité culturelle et de la biodiversité par la promotion et le développement d'initiatives durables.

 

L'objectif du projet "Sur la Route du Patrimoine", première action de l'association, est de contribuer à la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel et au développement d'activités responsables en faisant la promotion d'initiatives locales.

 

Une première expédition en itinérance d'environ 20 000 km à vélo, durant plus d'un an, à travers le continent américain du Canada à l'Argentine et environ 18 pays.

 

Picasa Web Albums - G David

 

Les objectifs du projet sont les suivants :

Picasa Web Albums - G David

 

Pour chacune des 4 objectifs, les activités consistent en :

 

1. Comprendre : Définir et comprendre la diversité de la notion de responsabilité sociale (RS), vecteur avéré d'une conscience critique et de comportements plus durables.

En effet, ce concept est appréhendé de différentes manières selon les pays, en fonction de leurs propres priorités adaptées à leur histoire, racines et enjeux. Des rencontres et des interviews d'organisations représentatives et d'entreprises engagées dans la RS permettront de mieux cerner les priorités et enjeux de chacun en matière de développement durable. Le retour d'expériences de la mise en application de la RS en Amérique du Nord sera complété par celui des pays émergents d'Amérique latine en passe de devenir progressivement exportateurs de nouvelles normes RS. C'est pourquoi la mission débutera par l'Amérique du Nord pour examiner les secrets de leurs capacités de mise en oeuvre, puis parcourra l'Amérique centrale et latine pour analyser les particularités de ce concept dans les économies émergentes.

 

Activités spécifiques :

- prise de contacts, interviews des organisations de RS (reportages)

- analyse et élaboration d'une typologie de la RS et des enjeux par pays.

 

2. Intégrer : Constituer une plateforme de projets et de bonnes pratiques, en fournissant ainsi une visibilité accrue et permettant la mise en relation entre les porteurs de projets durables concrets (ONG, coopératives, etc) et les investisseurs (entreprises, fondations, particuliers, etc).

En effet, les entreprises souhaitant développer leur RS ou leur mécénat solidaire en direction de projets durables sont souvent dépourvues d'informations ou de contacts pertinents. A travers la création de la plateforme, nous les aiderons à mieux choisir des projets cohérents avec leur stratégie et leurs activités. Par exemple, mettre en relation une entreprise de torréfaction européenne avec une coopérative brésilienne de café qui opte pour des pratiques durables de gestion des sols et d'agroforesterie.

 

Activités spécifiques :

- Rencontres d’associations, d’ONGs et d’entreprises engagées dans la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel et analyse de leurs projets 

- Promotion de ces initiatives et bonnes pratiques auprès d’entreprises ciblées et le grand public           

- Constitution d’une base de données de projets

 

3. Soutenir : Parmi les projets durables locaux rencontrés, identifier et mettre en exergue des sites patrimoniaux en péril et des actions de protection du patrimoine naturel et culturel, et soutenir les acteurs engagés dans des projets remarquables de conservation et de protection.

Environ 10% du financement externe reçu par le "Sur la Route du Patrimoine" du projet seront redistribués à un ou plusieurs initiatives sélectionnées par le biais du site web (vote en ligne ouvert aux membres et sympathisants de l'association).  

 

Activités spécifiques :

- Elaboration d’une liste des sites patrimoniaux en péril (distribution de "cartons rouges") et des initiatives remarquables de l’objectif 2

- Evaluation des besoins des communautés locales pour améliorer leur conditions de vie.

- Donation de 10% des financements externes à une ou plusieurs initiatives choisies.

 

4. Agir : Promouvoir et développer de nouvelles formes de tourisme - tourisme durable. Souvent, le tourisme de masse est un des principaux facteurs de dégradation du patrimoine naturel et culturel (UNESCO).

La première dimension de notre action réside dans la promotion des projets de tourisme durable que nous rencontrerons et le partage des bonnes pratiques, via divers média (reportages, photos, études de cas, conférences, plateforme). L'autre dimension se situe dans la nature même de l'expédition : par ce déplacement de proche en proche, à vélo, le projet souhaite illustrer (ou démontrer) la possibilité de "voyager" de manière sobre, en ayant un impact minimal sur l'environnement et la culture des communautés d'accueil. Le vélo est un superbe moyen de concilier lien social, respect de l’environnement et dépassement de soi… De quoi faire réfléchir les personnes qui nous suivront virtuellement !  

 

Picasa Web Albums - G David

 

Activités spécifiques :

- Promotion de l'usage de transports doux : vélo, transports en commun

- Rencontre et partage du quotidien des communautés locales, participation bénévole aux travaux de protection/restauration du patrimoine local            

- Promotion de la Charte de tourisme responsable. Promotion des activités du projet (via le site Internet et le blog et  d’autres médias)

- Sensibilisation du public scolaire (contact avec des écoles primaires).

- Evaluation de l’empreinte carbone et des impacts causés par le projet.

 

Promotion/communication : Au-delà de la sensibilisation du grand public et des entreprises aux enjeux sociaux et environnementaux du développement, une sensibilisation auprès de plusieurs écoles primaires partenaires est prévue, notamment à travers l'interaction de notre futur blog et des supports pédagogiques sur la diversité culturelle.

 

Picasa Web Albums - G David

 

Les nombreux livrables seront promus à travers divers media (internet, presse, radio, conférences dont les contacts sont pris et seront développés au fur et à mesure de la mise en oeuvre) et via les réseaux établis.

 

A l'heure actuelle, le projet est en préparation et le départ de l'expédition est prévu début octobre 2012.

 

Encore quelques efforts collectifs pour une réussite partagée !

 

Merci d'avance pour votre soutien !

 

Picasa Web Albums - G David

À quoi servira la collecte ?

La mission Sur la Route du Patrimoine fonctionnera grâce au bénévolat et au soutien des deux porteurs du projet (autofinancement de 40% du budget) et des soutiens extérieurs. Nous recherchons d'autres sources de financement afin de concrétiser ce projet innovant et se procurer le matériel essentiel à la réussite du projet (billets transport, appareil photo, caméra embarquée, vélo…) en complément du matériel que nous avons déjà.

 

Les actions auxquelles nous vous proposons de contribuer à travers vos dons sont les suivantes :

 

- Achat de 2 vélos de voyages, suffisamment robustes et adaptés au voyage de long court, avec bagages associés : ils seront notre outil de travail quotidien ! : 2800€

 

- Participation à l'Opération "Pédalez avec nous: Pour l'équivalent de 500€ , vous nous aiderez à financer l'équivalent de 1000 km d'itinéraire (réparations, alimentation, imprévus).

 

- Contribution à l'achat de matériel de promotion et frais de gestion : 1 appareil photo et 1 caméra embarquée pour réaliser des reportages et des galeries photos des initiatives locales visitées pendant l'expédition, dans les pays traversés : équivalent de 1130€.

 

- Redistribution de 10% de vos dons (soit 410€ environ) à des projets locaux remarquables : à travers une interface de sondage transparente, nous vous présenterons des projets locaux durables en faveur du patrimoine naturel et culturel. Le ou les projets sélectionnés seront soutenus à travers un don de l'association Responsabilité Sans Frontières.

 

NB : Si la somme attendue est atteinte par les dons, n'hésitez pas à donner plus pour dépasser cette somme directement sur le site du projet. Ces dons supplémentaires seront affectés à d'autres postes de dépenses relatifs à ce même projet (documents administratifs, vaccins, ordinateur, matériel de camping...).

 

Le budget prévisionnel du projet est en accès libre ici.

Thumb_nouvelle_image
Responsabilité Sans Frontières

Deux rêveurs d'un monde meilleur : David GASC, Français, 30 ans, Ingénieur Agronome, spécialisé en préservation de la biodiversité. J'ai consacré mon début de carrière au développement durable dans les territoires ruraux, d’abord auprès d’établissements publics, puis dans une association de coopération internationale œuvrant pour la protection du... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Pourquoi s'intéresser à la Responsabilité Sociale ?

La responsabilité sociale correspond à l'impact d'une décision dans la société. Elle se rapporte généralement aux conséquences potentielles résultant des actions ou de l'inaction des individus, groupes ou entreprises.

Une personne, un groupe ou une entreprise peuvent mettre en œuvre des initiatives visant à prévenir ou à corriger des dysfonctionnements, et à mesurer leurs actions en la matière. Le champ de cette responsabilité est celui du développement soutenable, et de l'éthique, incluant donc des aspects sociaux, environnementaux, culturels, mais aussi économiques. L'émergence de cette notion est liée à celle de la notion de risque dans un contexte de mondialisation et de questionnement quant à la surexploitation des ressources naturelles.
La responsabilité sociétale (ou sociale) des entreprises (RSE) est un « concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire ». Énoncé plus clairement et simplement, c'est « la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable ».
La RSE est donc la déclinaison pour l'entreprise des concepts de développement durable, qui intègrent les trois piliers environnementaux, sociaux, et économiques. Elle a été à l'ordre du jour du sommet de la Terre de Johannesburg en 2002.
La RSE tend à définir les responsabilités des entreprises vis-à-vis de ses parties prenantes, dans la philosophie « agir local, penser global » (René Dubos). Il s'agit donc d'intégrer le contexte mondial et local dans la réflexion stratégique.

SUR LA ROUTE DU PATRIMOINE va mettre en évidence la réalité et le potentiel de la responsabilité sociale à travers l’analyse d’initiatives portées par des organisations et des entreprises.

+ Pourquoi s'intéresser au Tourisme Durable ?

Le tourisme est une activité qui génère des impacts majeurs sur le patrimoine, puisque justement il est fondé sur l'exploitation commerciale des attractions de certains sites (on pourrait dire la richesse patrimoniale) et constitue une grande consommatrice d’espaces et de ressources telles que l'eau, l'énergie, le sol, etc. L'essor grandissant du tourisme en fait l'un des moteurs mondial en termes de développement économique. Tout comme de nombreuses activités économiques, ce secteur a des retombées directes et indirectes sur l'environnement. Transport, consommation démesurée des ressources naturelles, pollution, déforestation, folklorisation et inégalités sont malheureusement les réalités touristiques actuelles. Victimes d’un cercle vicieux, les écosystèmes des zones touristiques sont en voie de dégradation de façon irréversible. Non seulement ils ont un rôle vital pour les communautés locales y vivant à travers la production de ressources naturelles et de services, la régulation du microclimat, la protection des sols, la fourniture de médecines, de rites et autres productions culturelles mais aussi ils constituent un patrimoine mondial à préserver, garant des équilibres de la planète (stockage de carbone atmosphérique, réservoir de biodiversité, etc).

Qu'il s'agisse de tourisme responsable, d'écotourisme, d'écovolontariat ou d'initiatives de tourisme équitable et solidaire bénéficiant directement aux populations locals, SUR LA ROUTE DU PATRIMOINE va investiguer sur ces diverses alternatives au tourisme de masse, constituant des solutions pour valoriser et protéger les patrimoines locaux remarquables.

+ Pourquoi à vélo ?

Le vélo est pour nous le meilleur moyen de concilier lien social, respect de l’environnement et dépassement de soi.

C’est aussi un moyen de locomotion douce permettant de voyager « slow », c’est-à-dire en prenant le temps d’apprécier les choses du quotidien, en réfléchissant de ses actes, en privilégiant le local…

+ Pourquoi en Amérique, du Nord au Sud ?

L’Amérique du Nord, contrairement à d’Europe, a franchi le cap de la mise en application du principe de responsabilité sociale dans différents secteurs de son économie.

Les pays émergents deviennent rapidement précurseurs d’alternatives de développement durable en cohérence avec leurs traditions et priorités. C’est pourquoi les pays d’Amérique centrale, du Sud et des Caraïbes, riches de nombreux sites patrimoniaux remarquables, possèdent de nombreux initiatives de protection du patrimoine, notamment à travers le développement de tourisme alternatif au tourisme de masse (ex. au Costa Rica, Pérou...), parfois à une échelle très locale, mais qui méritent d’être plus largement connues.

Le choix d’une mission itinérante à travers plusieurs pays et cultures est motivé par le fait qu’il n’existe qu’une seule approche de la responsabilité sociale pour un développement durable : ce qui fonctionne dans un pays peut ne pas fonctionner dans un autre, chaque pays a ses propres priorités adaptées à sa propre histoire, racines et enjeux. Par conséquent, la bonne compréhension du concept responsabilité sociale, en comprenant de manière différenciée l’approche de chaque pays, est une base essentielle pour que les projets de responsabilité sociale contribuent efficacement au développement durable.

Derniers commentaires

Thumb_nouvelle_image
Merci aux derniers contributeurs : Gaëlle (à bientôt à Seattle!), et aussi Boris et sa famille, Sergio et Vitor (Muito obrigado!), Romain (merci pour le commentaire sympa!), Flofloo et Kev, les cousins Juju et Adri et leurs familles. Je prends note de vos soutiens même si la collecte n'atteindra pas malheureusement l'objectif... Merci encore. Suivez-nous SUR LA ROUTE DU PATRIMOINE... Bientôt le blog (cf. emails)
Thumb_default
Bon courage pour votre projet qui a l'air vraiment super intéressant!
Thumb_default
Je ne suis que trop bien placée pour savoir que réussir à récolter des fonds pour des projets associatifs tient (presque) du miracle de nos jours. Alors, voici un petit coup de pouce ! ;)