Le projet est le pilote sous forme de bande-annonce grand format(7min)d'une série au concept novateur. "Sur la Terre comme au Ciel" nous parle d'un homme empli d'émotions, de doutes et d'incompréhensions. Une seule particularité, il est curé. Comme le constateront les personnages évoluant à ses côtés, un homme d'Eglise cache parfois un lourd passé

Large_final_sltcac_affiche

The project

Tout l’intérêt de la série réside en deux points : le premier, traiter pour la première fois le côté humain, vulnérable et pulsionnel qui réside en chaque personne, sans exception. Le personnage principal a beau être un curé, il n’est ni un saint ni un pédophile, mais quelqu’un de sensible, qui a des doutes, des peurs, des certitudes déçues. Il ne doit en aucun cas être diabolisé ou déifié. Le second consiste à insuffler un savant mélange de tensions et d’humour au regard des situations et des personnages. Chaque épisode doit pour le spectateur, être entre le rire, et l’enquête pour imaginer le dénouement ultime.

 

Pour se faire, il aura en mains certains éléments qui pourront l’aider à résoudre l’énigme des personnages. En effet, chacun d’entre eux porte un prénom à signification biblique, qui donne la clé de leur caractère profond, et des attitudes qu’ils adopteront tout au long de l’histoire.


Le second indice –et non des moindres- est la place que chacun occupe dans le générique . Elle permet d’avoir une idée plus précise de l’Arc des personnages dans la première saison, simplement en analysant les symboles et significations présents dans la Cène (puis les places des personnages peuvent changer au cours des saisons suivantes).

 

Les personnages s’articulant autour de Matthias (le curé) ont tous une particularité, un secret, un mode de vie singulier. Les croyants sont d’ailleurs tous rattachés à la foi pour exorciser un acte, un vice, qui pour certains est évident, et pour d’autres se découvrira au fil des épisodes.

 

La première saison de « Sur la Terre comme au Ciel » se termine sur la révélation de l’usurpation d’identité du Père Matthias. On apprend alors qu’il n’était pas curé, mais on ignore encore la raison pour laquelle il l’est devenu.

 

On pourrait donc imaginer qu’au cours de la 2eme saison, on nous informe qu’il a effectivement trompé les paroissiens sur son histoire, mais pas sur sa « bonne foi ». Il serait devenu curé pour échapper à un passé dans lequel sa tête était mise à prix, mais après toutes ces années d’office, cette vocation lui serait finalement apparue comme une évidence.

 

« Rien n’arrive jamais par hasard »

 

Qui suis-je ?

Jeune équipe de créatifs un peu barrés, nous croyons en notre projet et avons diablement envie de le voir aboutir.

 

Eugénie De Bohent (créatrice de la série) est une comédienne (de théâtre surtout) et une auteure de pièces (de théâtre surtout!), qui se lance dans l'écriture d'un scénario hors du commun. Si elle fête ses 25 ans dans quelques jours, cela fait déjà 7 ans qu'elle exerce ses métiers de jeu, d'écriture et de création.

 

A ses côtés, Stéphane Gays, réalisateur plein d'idées et de projets ( courts métrages, chaîne web, roman...). Je sais qu'il n'aime pas être flatté, mais il est formidable!

 

Les deux comparses s'entourent d'une équipe énergique et soudée, grâce à laquelle, ils l'esperent, leur projet sera le meilleur de l'histoire (après la Bible bien sûr)!

Why fund it?

Hé bien je dirais qu'en premier lieu, les fonds collectés serviront à nourrir mes gentils et dévoués comédiens, à les choyer, à les abreuver, bref, à en faire de vraies bêtes de scène. Et puis bon, s'il reste des miettes pour les techniciens, ce serait pas mal non plus!

 

En gros, nous avons vraiment besoin d'un minimum pour répondre à des obligations telles que : une donation pour le lieu de tournage ( à peu près 200 euros), le remboursement du transport de l'équipe et des comédiens (à peu pres 10 euros par personne pour 15 personnes soit 150 euros), les assurances de tournage (autour de 50 euros), l'entretien du matériel, etc... Tous ces éléments d'organisation qui, malheureusement nous sont indispensables.

 

Newest comments

Thumb_default
Bonjour, Où en est le projet ?
Thumb_169_orig
Bravo Eugénie !!