Plongez dans l'univers apocalyptique de la Première Guerre mondiale et soutenez SURSIS, court métrage de Raphaël Treiner.

Large_sursis_image_titre_2-1511009123-1511009136

Présentation détaillée du projet

L'HISTOIRE

Hiver 1916. Après le dernier assaut de sa compagnie dont il est le seul survivant, un lieutenant français hanté par les fantômes de la guerre tente de sauver un jeune soldat allemand. Bloqué entre les fronts, l’officier est menacé de toute part...

 

 

LA RÉALISATION

La déambulation du personnage est une lutte pour sa survie, alors que le décor se referme sur lui. 

La reconstitution historique est précise et incarnée : les personnages endosseront les uniformes des soldats et manipuleront les objets qui ont accompagné les combattants.

La réalisation, quant à elle, portera la dimension fantomatique de cette déambulation entre les morts.

Je souhaite construire des plans larges qui perdent les personnages dans un décor apocalyptique. Le sol est plus présent que le ciel et le personnage principal est écrasé par un format allongé, emprisonné dans « des cadres dans le cadre » et des lignes de fuite serrées. Les photos de Saul Leiter et de Julien Coquentin sont d’importantes références.

 

Capture_d__cran_2017-10-23___16.13.35-1508768102

 

« Sursis » n’est pas seulement un film de guerre, l’apocalypse a déjà eu lieu : les plans prennent le temps d’installer un univers sans vie, à la nature brûlée, où la présence humaine est fantomatique, et dont il ne reste que les vestiges.  

J’ai été touché par les images d'archives : leur grain suggère mystère et tension. Leurs ombres lourdes et menaçantes sont comme issues d’un mauvais rêve.  

 

Capture_d__cran_2017-10-23___16.13.55-1508768138

 

Le travail de Matt Mahurin m’inspire beaucoup également : la photo du film va commander son aspect sombre, violent et contrasté. On y retrouve une brume pesante, opacité onirique essentielle à l’atmosphère du film, à la fois humidité de la campagne et fumée des combats, qui interdit tout horizon à l’individu perdu dans un conflit sans fin.

 

Capture_d__cran_2017-10-23___16.13.45-1508768171

 

 

 

LES PERSONNAGES

OLIVIER TREINER EST LE LIEUTENANT GAËL MADEC

 

Capture_d__cran_2017-10-23___11.58.56-1508752839

 

Survivant des tranchées, le lieutenant Madec est un officier exemplaire admiré de ses soldats. Il n’hésite pas à exécuter les ordres mais se relève traumatisé du dernier assaut de sa compagnie. Il est prêt à tout pour sauver un soldat, fut-il un soldat ennemi.

 

CELIAN D'AUVIGNY EST LE SOLDAT LUCIEN LALOUETTE

 

Celian_d_auvigny_3-1508757515   

 

Lalouette est un des derniers soldats du régiment de Madec. Tantôt râleur ou espiègle, c’est un jeune homme attachant qui considère son lieutenant comme un grand frère bienveillant.

 

VINCENT DEBOST EST LE CAPITAINE DELAMARE

 

Vincent_debost_3-1508757603

 

Delamare est l’avocat du procès. Il est conscient de la valeur d’officiers comme Madec, et fustige le sacrifice des soldats que veut imposer Lenoir. Opposé à la stratégie d’offensive à outrance et au gaspillage des troupes, il milite pour la motorisation de l’armée. C’est un homme pragmatique et droit, loyal envers ses hommes, courageux face à l’autorité.

 

PATRICE JUIFF EST LE COLONEL CARON

 

Patrice_juiff_3-1508752369

 

Ce colonel, plus habitué à l’arrière qu’à la réalité des tranchées, préside le procès de Madec. Bon vivant, charismatique, il est sensible à l’intransigeance brutale de Lenoir. Il partage ses idées de l’importance de faire des exemples pour s’assurer le maintien de la discipline et des objectifs.

 

 

L'EQUIPE

RAPHAËL TREINER - AUTEUR, RÉALISATEUR & COMPOSITEUR

 

Rapha_l_r_al_treiner-1508771626

 

Raphaël Treiner évolue entre scène et musique pour l'image. Violoncelliste et chanteur lyrique, il est aussi connu pour son groupe Sheriff. Parmi ses compositions en courts et longs métrages, « L’Accordeur » d’Olivier Treiner obtient le César du Meilleur Court-métrage en 2012. Depuis la création de Lux for Film, Raphaël collabore avec la productrice Lucie Moreau et a mis en musique nombre de ses projets. C'est justement le lien entre musique et narration qui le pousse aujourd'hui à la réalisation. "Sursis" est son premier film.

 

JÉRÔME SIVIEN - CHEF OPÉRATEUR

 

Mecton_2-1508771732

 

Diplômé de l’ESRA Paris en 2005, Jérôme Sivien a été cameraman de télévision pendant plusieurs années avant de monter sa boite de production et de commencer à réaliser ses propres projets. Depuis 2010, il a éclairé, cadré, réalisé, conçu des centaines de films de pub, d’art, expérimentaux, institutionnels et de fiction.

 

LUCIE MOREAU -  PRODUCTRICE

 

Capture_d__cran_2017-10-23___14.01.26-1508760355  

Lucie Moreau fait de la production depuis 2008 à Paris, New York et désormais en Normandie. Avec un regard porté vers l’international, Lucie crée Lux for Film en 2013. Elle produit plusieurs courts métrages dont "Témoins" avec Virginie Ledoyen dans le rôle d’une photographe de guerre (Meilleur court métrage étranger au Los Angeles Shorts Film Festival, Meilleur court métrage au Festival International de Durban...). Plusieurs documentaires sont en préparation et production dont "Bergère", documentaire pour le cinéma dont la sortie est prévue pour 2018. "Une saison de chasse en Alaska", webdocumentaire sur le forage en mer est accessible en ligne et sera présenté en janvier 2018 au Centre Pompidou. Lucie collabore depuis de nombreuses années avec Raphaël en tant de compositeur. "Sursis" est le premier de plusieurs projets de fictions qu'ils développent ensemble.

 

JEAN-YVES LE NAOUR - CONSULTANT HISTORIEN   

Docteur en histoire et spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l'histoire du XXe siècle, Jean-Yves Le Naour est l'auteur de plusieurs films documentaires portant sur la Grande Guerre. Deux de ses essais ont reçu un prix : "L'affaire Malay" a remporté le prix Henri Hertz 2008, "Les soldats de la honte", le Grand-Prix du livre d'histoire Ouest-France-Société Générale 2011 ainsi qu'une seconde distinction : le prix de l'Académie de Médecine Jean-Charles Sournia qui récompense "un travail original récent consacré à l'histoire de la Médecine". 

 

PHILIPPE LAFARGUE - CONSULTANT HISTORIEN

Militaire de carrière et historien, Philippe Lafargue a travaillé au Service Historique de la Défense en tant qu'archéologue militaire. Il est consultant sur de nombreux projets de fictions et documentaires.

 

VICTOR GURREY - RECHERCHES GRAPHIQUES & STORYBOARD

Victor Gurrey est devenu dessinateur à l’âge où l’on apprend à tenir un crayon. Il se forme au graphisme et à l’illustration à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Ses dessins ont été publiés dans la revue XXI et Le Monde diplomatique entre autres. En 2011, il découvre l’Arctique, embarqué comme dessinateur de bord lors d’une expédition scientifique en Sibérie. Avec Zoé Lamazou, il est le co-auteur du livre et du webdocumentaire  "Une saison de chasse en Alaska".

 

Capture_d__cran_2017-09-11___13.29.12-1508769883

Village-1508769923

Capture_d__cran_2017-08-26___11.47.20-1508769974

 

 

LA MUSIQUE

Je suis chanteur lyrique de formation et compositeur de musique de films. L’opéra m’a appris à tisser des liens entre drame et musique. C’est par la musique que j’arrive aujourd’hui à l’écriture et à la réalisation.

Pour SURSIS, j’imagine une musique planante et puissante. La partition portera le grondement de la guerre, présent sous la forme d’une création sonore bruitiste où se mêleront basses saturées rugissantes, rythmique sourdes et tenues de contrebasses.
 La musique veut appuyer la tension narrative pour tenir le spectateur en haleine – une musique qui saisit le spectateur pour ne plus le lâcher.

Le premier thème écrit est inspiré par la musique minimaliste, où la progression harmonique répétée participe de l’emprisonnement des personnages dans un conflit sans fin. D’autres passages, actuellement en écriture, mêlent de longs crescendos de timbales et de caisses claires martiales à des thèmes crépusculaires de cordes et de guitares réverbérées.

J’ai comme influences l’univers harmonique des œuvres de Max Richter ou Arvo Pärt et l’effectif instrumental caractéristique de groupes comme Goodspeed You! Black Emperor et A Silver Mount Zion.

Entre épure intime et grandiloquence épique, la musique évoque les grands espaces désolés pour porter cette tragédie ; elle crée un contraste entre la pureté mélodique des thèmes et la brutalité et l’horreur de ce qui se joue pour le personnage, malgré lui.

Ainsi, la musique peut à la fois révéler les émotions pudiques des personnages de SURSIS, et servir de décor imposant. Drame et musique sont intimement liés pour qu’ils entrent pleinement en résonnance.

 

 

LE CALENDRIER

L'aventure de "Sursis" a débuté en janvier 2016. Après une phase de documentation, d'écriture puis de recherche de financements, nous nous approchons aujourd'hui du tournage qui aura lieu au mois de décembre durant 5 jours.

Nous enchaînerons la post-production en janvier 2018 et le film sera terminé au printemps de la même année.

Il entamera alors sa vie en festivals.

 

 

LES CONTREPARTIES

Nous tournons avec des costumes et accessoires qui datent de la première guerre mondiale et qui ont été retrouvés et conservés depuis par des passionnés et collectionneurs. 

Nous vous proposons, en contrepartie de votre soutien, ces objets authentiques qui ont accompagné les soldats durant le conflit.

Les objets sont donc des pièces uniques.

 

Rj7a7392-1508760001

À quoi servira la collecte ?

"Sursis" est un court métrage ambitieux tant par son sujet que par sa direction artistique.

Le film a obtenu le soutien de la région des Hauts-de-France via la structure Pictanovo qui apporte la majeure partie du financement. Nous avons par ailleurs trouvé des partenaires qui permettent de contenir le budget et de rester dans une économie compatible avec le format court métrage. Décors, costumes, prestataires techniques, sans oublier l'équipe, tous sont soudés autour du film et font d'importants efforts pour permettre à "Sursis" de voir le jour et ce sans jamais faire de compromis quant à l'ambition du film.

Les 6000 euros que nous espérons obtenir via cette campagne nous permettront de compléter le financement.

Lux for Film percevra l'intégralité de la collecte et nous les mobiliserons comme suit :

 

Utilisation_6000-1508765021

 

Si nous dépassons cet objectif, les soutiens supplémentaires nous permettront entre autre :

 

 Utilisation_10500_def-1508765958

 

Thumb_raphael_treiner_-_director_small-1507912539
Raphaël Treiner

Raphaël Treiner évolue entre scène et musique pour l'image. Violoncelliste et chanteur lyrique, il est aussi connu pour son groupe Sheriff. Parmi ses compositions en courts et longs métrages, « L’Accordeur » d’Olivier Treiner obtient le César du Meilleur Court-métrage en 2012. "Sursis" est sa première réalisation.

Derniers commentaires

Thumb_default
Quand le talent est au service de la Mémoire il ne peut qu'encourager la solidarité et enrichir notre société . Le drame collectif de la dite " Grande Guerre " 1914-1918 qui n'a de " grande " que la grandeur de l'horreur et l'étendue de l'hécatombe qu'elle a généré, ne pouvait espérer plus bel hommage . Pourquoi ce soutien est nécessaire, car il doit être une prise de conscience collective et solidaire que la guerre n'est pas qu'un fait historique mais bien toujours un fait d'un présent en perpétuel recommencement, comme si la mémoire n'avait aucune emprise et l'Histoire que peu de logique et d'empathie.
Thumb_default
"Les hommes sont tous condamnés à mort avec des sursis indéfinis". Victor Hugo
Thumb_default
De son berceau de brume à peine avait paru l'Aurore aux doigts de rose. Homère L'Odyssée, II, 1 de Homère