Projet photographique de Julia de Cooker : www.juliadecooker.com

Large_image1_fr

Présentation détaillée du projet

”Svalbard, une vie arctique” est un projet photographique en cours rendant compte de la vie humaine, sous toutes ses formes, à mi-chemin entre le nord de l’Europe continentale et le Pôle Nord. 

 

L’archipel du Svalbard est l’endroit le plus proche du pôle Nord où les hommes se sont installés et cherchent encore aujourd’hui à trouver leur place. L’île du Spitzberg, seule île de l’archipel habitée, compte plus de villes fantômes, abandonnées, que de villes occupées. L’homme y est venu, puis en est reparti.

 

Au Svalbard, deux villes vivent encore : Barentsburg et Longyearbyen.

     Kkbb_svalbard_2

 

Barentsburg sous l’égide russe est gérée par la compagnie d’extraction de charbon ”Arctikugol”, sa population vit en quasi-autarcie car sur cette terre norvégienne, les Russes doivent respecter les normes européennes (notamment de sécurité), ainsi que certaines règles que leur impose le gouvernement norvégien. Il leur est notamment interdit de construire un aéroport ou de posséder des motoneiges, les privant ainsi de toute liberté de déplacement. 

     Kkbb_svalbard_3

 

Longyearbyen quant à elle peuplée par des Norvégiens et une quarantaine d’autres nationalités, est en pleine mutation. Insatisfaits de leur vie précaire ils n’ont de cesse accéléré la métamorphose de leur ville afin de rendre la vie quotidienne plus agréable malgré les conditions climatiques polaires. Ainsi, l’économie n’a fait que croître grâce au dynamisme des 2 000 habitants, et à l’activité touristique, qui offre de belles expéditions et croisières dans l’arctique, deux festivals de musique internationaux, des hôtels, pubs et autres loisirs. 

     Kkbb_svalbard6   

Mon intention est de réaliser un témoignage photographique sur la coexistence de ces deux populations, russe et norvégienne, sur la manière dont elles se sont installées et dont elles vivent actuellement sur cette terre totalement sauvage. 

Ces photographies présenteront les empreintes diverses de l’installation de l’homme sur cette terre hostile aux conditions extrêmes, une installation humaine très variée : une ville norvégienne construite sur un modèle scandinave, une ville soviétique dans laquelle le temps paraît s’être arrêté, les installations scientfiques d’observation du ciel ou de réception de données spatiales, les cabanes, saupoudrées sur les plaines enneigées du Spitzberg, ainsi que les villes abandonnées. Autant de témoignages du passage de l’homme et de son appropriation de cette terre. 

     Kkbb_svalbard_5

 

Je vous invite à découvrir mon travail sur www.juliadecooker.com

 

À quoi servira la collecte ?

J’ai réalisé, en octobre 2013, un premier voyage qui m’a permis de découvrir les lieux, de voir ce qu’ils m’inspirent réellement, de rencontrer beaucoup de personnes et de réaliser le début de mon projet.

 

Je me permets de vous solliciter afin de pouvoir réaliser un second voyage, en février prochain, qui me permettra de finaliser le travail que j’ai commencé. Mon projet étant actuellement à un stade d’esquisse, il est nécessaire que j’y retourne pour me rendre dans des lieux qui ne m’étaient pas accessibles à l’automne et, surtout, de pouvoir prendre le temps de connaître et comprendre les habitants, afin d’en dresser leurs portraits.

 

Vos généreux gestes me permettront de donner jour à ce projet, qui, je l’espère, pourra être exposé. L’argent que je recevrai grâce à vos dons prendra en charge:

- mon aller/retour au Svalbard et celui de mon assistant (les conditions extrêmes de prises de vue ne permettent pas de faire ce voyage seule).

- nos déplacements à Piramida (ville fantôme russe) et Ny-Ålesund (ancienne ville minière, maintenant occupée par des scientifiques), à Svéagruva (mine norvégienne au sud de Longyearbyen). Ainsi que mon voyage à Barentsburg accompagnée d’un guide et traducteur.

- l’achat de pellicules (moyen et grand format) et leur développement.

     Kkbb_svalbard9

 

     Carte

 

                                                 

Thumb_avatar
Jdc

Je m’appelle Julia de Cooker, je suis une jeune photographe professionnelle, récemment diplômée de l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne. Mes principaux centres d’intérêt en photographie concernent la relation que l’homme instaure avec son environnement : la manière dont il tire profit de la nature qui l’entoure, les traces qu’il y imprime, la mémoire... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
COMPLIMENTI JULIA E AUGURI
Thumb_default
Une belle aventure t'attend tout en haut de la Terre, ou tout en bas peut-être, tout dépend du sens! Quoi qu'il en soit, l'expérience risque d'être forte! bon vent!! gros bisous!!
Thumb_default
Je t'enverrai tous les jours des pensées depuis le Mexique ensoleillé pour réchauffer les moments difficiles. Courage Jul ! Plein d'expos t'attendent. T'es la meilleure ! Bisous, j.