Syrie "le jardin enlevé" Création d'une exposition photographique dans une scénographie qui intègre une installation sonore.

Large_affiche-syrie-damas-16-620x376_dpi

Présentation détaillée du projet

09030223-autoportrait

 

 

 

SYRIE  le jardin enlevé.

 

 

 

Affiche-syrie-damas-16-16x20-hd

 

Dans le cadre des rencontres photographiques d'Arles 2014, du 7 au 20 juillet,  "l'atelier cinq", lieu de l'écrit contemporain, invite le photographe Gilles Magnin a produire une exposition photographique  sur le thème de la mémoire visuelle, écrite et sonore.

La trace fait partie intégrante du travail de l'auteur, trace visuelle bien sûr par son activité de photographe, trace sonore aussi par le son spécifique des lieux visités enregistrés, trace sur les murs écrits qui disent avec les lettres la force des vivants et des morts.

La réalisation du projet comporte la production d'une vingtaine d'oeuvres photographiques couleurs retravaillées avec des textes et présentées dans différents formats du 40x50 au 70x100 et d'une vingtaine de tirages en noir et blanc  de format  24x30 présentés dans un espace spécifique sonorisé.

 

 

 

13010112-palmyre-syrie-30x45-web

 

 

Au travers de son travail d'illustration et de reportage réalisé au printemps 2001, l'auteur revisite et projette ses photographies dans l'actualité cruelle que vit la Syrie et en particulier sa population.

Le jardin enlevé, évoque une pratique d'enlèvement des biens et des personnes, utilisée par tous le belligérants et questionne l'histoire à l'aune des événements récents, pas de parti pris mais bien une dénonciation à l'encontre de protagonistes qui au nom de principes qu'ils utilisent mais qui les dépassent, se détruisent et se massacrent comme pris dans un piège abyssal.

 

 

C'est dans le détail que le propos existe et par un subtil usage du texte écrit ou révélé dans l'image, les innombrables victimes de cette barbarie ne disparaissent plus dans un oubli collectif, mais s'inscrivent à jamais dans l'histoire de leur pays, la Syrie.

 

 

 

 

13010224-damas-syrie-24x36_tirage_40x50_l_essence_des_choses-web

 

À quoi servira la collecte ?

Production de tirages d'exposition grands formats, scénographie de l'exposition et création sonore.

 

L'exposition se déroulera dans le cadre du OFF des rencontres internationales de photographie d'Arles, j'ai le soutien de Corinne Dumas présidente de "l'atelier cinq" qui m'invite et met à disposition le lieu, je bénéficie aussi du soutien de la ville d'Arles et du responsable de son service culturel, Christophe Lespilette et cet événement s'inscrit dans un cadre plus large d'expositions de la semaine professionnelle des rencontres internationales de la photographie et d'Arles contemporain.

 

La collecte a pour but de produire les tirages, la scénographie et le son de l'exposition.

 

Les tirages couleurs sont produits par un laboratoire professionnel,

 

 

13010212-maaloula-syrie_24x36_tirage_40x50_le_paradis_bafou_-web

 

les tirages noir & blanc par l'auteur,

 

 

 

12102012-syrie-palmyre-n_b-30x40-web

la scénographie et l'accrochage avec l'assistance d'un professionnel,

 

le son est une coproduction avec l'auteur performeur Chris Unit  

 

https://myspace.com/chrisunit/mixes

https://myspace.com/chrisunit/video/1-2/2484976

 

 

Une publication est prévue.

 

 

Thumb_13020201-arles-auto-portrait-r
gillesmagninphotographie

L'été 1979, je participe à mon premier stage de photographie lors des rencontres photographiques d'Arles; Le Reportage avec Jean Mohr, l'été suivant, je renouvelle cette formidable expérience avec 3 nouveaux stages, Le Portrait comme dialogue avec Georges Tourdjman, Sortilège de la couleur avec Jay Mazel, L’oeil au féminin avec Kate Carter et Le livre... Voir la suite