Dino Fey présente

T.H.S.

Contribuez à la création de ce court-métrage en nous aidant à le financer !

Large_nfhjhgchgjhgc-1493908112-1493908124

Présentation détaillée du projet

                         

                              La vengeance comme salut de l'âme.

 

 

                                                

 

 

                                                 LE PROJET

 

 

 

//PITCH//

 

Le 14 mars 2014, Tilda S. est morte d'un accident de la route. Depuis, la famille se réunit tous les ans pour se souvenir, tel un devoir de mémoire.

Aujourd'hui c'est Hector, le frère aîné de Tilda qui reçoit. Mais cet anniversaire morbide ne laissera pas le même goût que les années précédentes. 

 

 

 

 

//INTENTIONS//

 

Le film se déroule sur une courte période. On suivra Hector, le protagoniste, pendant toute une matinée jusqu'au déjeuner de famille.

 

Dans ce genre de circonstance, le temps n'est pas un remède souverain. Déraciné de l'immédiat, Hector est dans l'incapacité à sortir du souvenir disparate de sa soeur. Le personnage est en prise avec une atmosphère familiale problématique, composée de non-dits et autres qui freinent son deuil. Diverses choses qui lui ont fait oublier l'empathie, l'amour, et le sens de la famille. Cette dernière le révulse. Pire, il ne la reconnait plus.

 

Le présent n'est plus qu'une lame de fond. C'est au sein de cette masse informe qu'Hector va craquer, et révéler à sa famille l'acte qu'il a commis. Victime de sa propre situation et de la souffrance que ça lui inflige, il se positionnera donc à ce moment-là en persécuteur. Persécuteur de sa famille, mais surtout du bourreau de sa sœur.

 

La vengeance sera son salut, et c'est en commettant l'irréparable qu'il aura le sentiment de s’élever au rang de sauveur - le sauveur de l'âme de sa sœur. 

 

La famille et sa communication, le deuil et ses manières, la vie et ses terminaisons ; l'immortalité d'un être cher, et l'absence de mort au sens figuré. 

 

Tant de sujets denses que je veux aborder ou effleurer. Mais je voulais aussi parler de la souffrance d'une jeune personne qui se heurte à des dilemmes complexes, et sa légitimité à faire des choix graves, en se mettant lourdement à leur hauteur.

 

Enfin, je souhaite que ce projet, par toute une palette d'émotions comprimées, soit un film chargé et colérique, qu'il puisse servir de purgatoire à ceux qui n'en ont pas. 

 

 

 

 

 

                                                  MISE EN FORME

 

 

 

 

//IMAGE//

 

Crowd6-1494180909

 

 

Formellement et visuellement, des choses variées sont établies.

 

 

Les séquences de la journée du déjeuner nous immergeront dans une tension pesante. A l'image de la scène, le but est d'en rendre son visionnage fatigant et accablant par des processus adaptés.

 

Par exemple, jouer sur l'économie des plans, peu nombreux et peu découpés, particulièrement longs, pour faire en sorte que chaque élément scénaristique trouve sa place dans un visuel qui le complète, sans aucun superflu.

 

Le cloisonnement d'Hector dans son esprit obtu devra également être représenté à l'écran. Les longues focales seront donc utilisées pour le distancer de tout ce qui l'entoure, et le film intégralement tourné au format carré.

 

 

Une courte séquence de souvenirs en présence de Tilda interviendra en plein déjeuner. Une image ensoleillée et aérée viendra contredire l'austérité du reste de la narration. Tournée en extérieur, nous ferons un travail différent sur les teintes et les couleurs, plus chaudes, moins rudes. 

 

 

 

 

 

//SON//

 

Au son, un travail conséquent est prévu au mixage.

 

Le film sera dynamisé par une bande-son en connivence avec les états émotionnels de son personnage. Tantôt diégétiques, tantôt extra-diégétiques, les musiques s'aligneront au reste de l'ambiance pour en déterminer son atmosphère particulière. 

 

 

 

 

//RÉFÉRENCES VISUELLES//

 

Pour la globalité des séquences, les images doivent être dures et contrastées, à l'esprit d'Hector, comme une boule de frustration qui n'explose jamais, un bouquet de nerfs qui ne se fane pas.

 

J'ai en tête des films comme Pola X de Leos Carax. (...) 

 

Movie-polax-leos-carax-1999-www.lylybye.blogspot.com_22-1493235356

 

(...) Hunger de Steve McQueen II (...)

 

18308686_1879232682351145_1904906303_n-1493815733

 

(...) ou encore Peaky Blinders, série créée par Steven Knight. 

 

18339028_1879232685684478_2052495579_o-1493815857

 

 

 

 

 

                                                  AUTOUR DU FILM

 

 

 

 

//EQUIPE//

 

Suivant pour la plupart un cursus à l'école EICAR en sections "Réalisation Audiovisuelle", "Ecriture de Scénario" et "Parcours Personnalisé", notre équipe est majoritairement composée d'étudiants. 

 

Plus de quinze personnes seront mobilisées (acteurs et figuration non inclus), nombre conséquent avec peu de moyens à disposition. 

 

 

 

Réalisation // Dino FEY

 

Assistante à la réalisation // Anaïs GIRARD

 

Chef Opérateur // Arthur POUIZIN

 

Cadreur // Kevin LAGRANGE

 

Chef Opérateur Son // Kevin DESHAYES

 

Chef Machiniste // Tom BENCHETRIT

 

Chef Décoratrice // Elisa KIEFFER

 

Scripte // Emma COLOMES

 

Monteuse // Anna CORDIER

 

Maquilleuse // Léonie MAYNIER

 

Régisseur général // Jules FERLING

 

 

 

 

Crowd-1494171421

 

Dino FEY, Auteur et réalisateur.

 

17015932_10208259822803774_25468326419135226_o-1493830024

 

Kevin LAGRANGE, Cadreur

 

18336563_1541941445838968_1972907750_n-1493830075

 

Kévin DESHAYES, Chef Opérateur Son.

 

Crowd5-1494172073

 

Leonie MAYNIER, Maquilleuse

 

 

 

En dehors des techniciens, deux jeunes acteurs avisés rejoindront l'équipe, pour y incarner respectivement les rôles d'Hector et de Tilda

 

 

 

Thumbnail_img_20161106_170250-2-1494002417

 

Alexandre JUGE, Hector

 

Crowd3-1494171493

 

Laurianne GADAIS, Tilda

 

 

 

 

 

//LIEU//

 

Le tournage sera fractionné en trois décors : 

 

Le principal, qui servira à la reproduction de l'appartement d'Hector, constituera la plus grande partie du tournage. Spacieux et peu meublé, le logement devra être entièrement réaménagé à l'idée du personnage, afin d'y développer un interêt immersif d'autant plus intime.

 

 

Crowd4-1494172146

 

L'appartement d'Hector (non réaménagé)

 

 

 

La scène de l'accident de voiture sera tournée dans une rue étroite et excentrée, où nous favoriserons une journée en lumière naturelle désaturée.  

 

 

Beaucoup plus chaude et éclairée, nous filmerons une seconde séquence en complète lumière naturelle pour le souvenir de Tilda. Identique à la texture de la scène, nous tournerons dans un bois pour un décor aussi aéré et épuré que possible. 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

La préparation du projet maintenant lancée, c'est votre participation qui avantagera sa concrétisation.

 

 

 

L'argent aidera à le financer sur différents aspects capitaux, indispensables (surtout) au bon déroulement et à la finalisation de sa pré-production. 

 

 

LOCATION DU LIEU DE TOURNAGE

La première grande partie des dons servira au remboursement complet de la location du lieu de tournage.

 

LA LOCATION DU MATÉRIEL

Une part majeure du matériel de tournage sera fourni par notre école, mais une lourde location en supplément devra être ajoutée, considérées les exigences formelles du projet.

 

DÉFRAIEMENT MAQUILLAGE

Un travail important et rigoureux sur le maquillage sera établi, entre autre pour la création d'un tatouage et la mise en place d'effets spéciaux qui serviront à estropier et faire passer pour mort l'un des acteurs. 

 

LA REGIE

Toujours essentielle, elle constituera la seconde grande partie du budget. Elle garantira toutes les prises en charge des défraiements et des repas sur place pour une équipe nombreuse. 

 

 

La totalité des fonds obtenus sera perçue au nom du réalisateur et utilisée intégralement dans le cadre du court-métrage. 

 

 

 

Pour amortir au mieux le budget prévu, notre objectif est d'atteindre un minimum de 500 euros répartis de la manière suivante :

 

RÉGIE - 200 euros

LOCATION DU LIEU DE TOURNAGE - 150 euros 

LOCATION DU MATÉRIEL - 100 euros

DÉFRAIEMENT MAQUILLAGE - 50 euros

 

Ces prévisions sont minimales et réduites au strict nécessaire.

Si l'objectif venait à être dépassé, le complément des versements nous autoriserait à bien plus de libertés et consoliderait le champ des possibilités !

 

Thumb_17352133_1853507831590297_2422886848480942179_n-1493475652
Dino Fey

Dino FEY, 19 ans, étudiant en réalisation à l'EICAR, Plaine Saint-Denis. J'ai étudié 1 an la production audiovisuelle, dans le but de découvrir mon domaine favori d'un point de vue objectif. Cette année je me suis donc adonné à une passion - peut être pas la plus originale - qu'est celle de réaliser, pour pouvoir aborder mes projets et assumer leur... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonjour Dino, je suis très heureux de participer à ton projet, et je te souhaite de tout cœur une belle réussite, bisous et amitiés à tout le monde =)
Thumb_default
Le festival de Cannes sera pour l'année prochaine !
Thumb_default
J'ai hâte de voir le resultat !