Réalisation des courts-métrages-documentaires utilisant des objets du quotidien, des jouets pour parler de sujet écologique et de santé.

Large_c_est_assez_affiche

Présentation détaillée du projet

Suite à la réalisation et production de « C'est assez ! La baie de l'horreur », court-métrage dénonçant les massacres de cétacés qui ont lieu chaque année dans la baie de Taiji au Japon, je souhaite réaliser d'autres vidéos sur le même principe. L'utilisation d'objet du quotidien, de jouets plus particulièrement de par leur innocence associée, est privilégiée pour dénoncer et mettre l'accent sur des causes écologiques, environnementales ou de santé publique.

 

Dans un monde où tout est visible, où (presque) rien ne choque, je mets en scène des objets dans un environnement décalé. Malgré la dure réalité de ces scènes, elles sont plus facilement regardables étant « mise en scène pour de faux ». Seulement les images de la réalité viennent s’entre croisées pour montrer la vérité sur le sujet filmé.

 

Les prochains court-métrages-documentaires que je souhaite réaliser auront pour thème :

-L'obésité infantile : En vingt ans, le nombre de personnes obèses a triplé. Un jeune sur trois est touché par l'obésité en Europe selon OMS (33% des jeunes âgés de 11 ans sont en surpoids) alors que le problème recule aux États-Unis, malgré un taux d'obésité qui stagne à 34,9%. La Chine et l'Inde observent également une augmentation du nombre d'enfants obèses. Loin de vouloir prôner la maigreur, cette vidéo mettra l'accent sur les problèmes qui engendre cette obésité (sédentarité, malbouffe). Quand l'indifférence face à ce phénomène en phase de devenir la norme s'installe, l'OMS s'inquiète : l’obésité étant la cause de la moitié de toutes les maladies mortelles (44% des cas de diabète, 23% des cas de cardiopathie ischémique et 41% des cas de cancer sont dus à l’obésité). Même si la France fait plutôt bonne figure face à ces voisins européens, l'excès pondéral tend à devenir une norme plutôt que d'être vu comme la vraie maladie qu'il est.

Images

 

-La montée des eaux : Après les nombreuses inondations vécues sur les côtes françaises cet hiver, l'heure n'est plus à savoir si le niveau des eaux monte réellement, mais de savoir quand il aura lieu. L’événement est en marche. La montée des océans continue (20 cm au cours du 20e siècle). Le réchauffement climatique entraîne la multiplication des vagues de chaleur et des pluies intenses. Ce n'est pas un court-métrage de science-fiction mais un constat de ce qu'engendre la hausse des températures : Plus 4°C d'ici la fin du siècle quand les scientifiques estiment qu'au-delà de 2°C, les conséquences seront dramatiques. Les côtes en dessous du niveau de la mer risquent de disparaître. Au revoir Maldives, Bahamas, Camargue, Shanghai, Floride, Amsterdam et Bombay.

 Earth-216833_640

 

Le but est de participer à des festivals (tels que Ecolywood, court mais trash etc...)  avec ces vidéos. Je vous contacterai alors pour vous tenir informés des sélections.

 

      4_elements_d_chets_1mx40cm

   

 

Ce qui m'inspire:

Le quotidien, les situations cocasses de la vie de tous les jours, l'art et son utilisation détournée. L'absurde m'intrigue et permet souvent de trouver matière à réfléchir (notamment dans mes chroniques que vous pourrez lire sur Les faits papillons). L’environnement et la nature appartiennent à ces sujets inépuisables sur lesquels je peux travailler et quand l'injustice s'y mêle, mon imagination déborde, ce qui a permis la réalisation de la vidéo "La baie de l'horreur" ouvrant la marche aux vidéos "tant qu'il est temps".

 

Pourquoi ces sujets:

Il suffit de regarder autour de soi pour constater le nombre grandissant d'enfants en surpoids. Mon 6e sens, celui qui me fait me sentir mal en voyant des choses révoltantes, m'a entrainé dans  la direction de la réalisation de court métrage dénonçant ce sujet.

Pour la montée des eaux, il suffit cette fois de regarder, de lire les informations pour s'apercevoir que ce n'est plus un fait abstrait enseigné à l'école mais que le futur nous a bien rattrapés.

 

Sur La baie de l'horreur : Chaque année entre septembre et mars, des milliers de dauphins sont massacrés dans la baie de Taiji, au Japon. Financé par les delphinariums du monde entier qui viennent chercher leur nouveau flipper dans cette baie, ce massacre est tel que la mer se colore en rouge du sang des cétacés.

              

Les faits papillonsLes faits papillons - Cette vidéo a été réalisée dans le cadre du concours Sea Shepherd afin de dénoncer les massacres de dauphins qui ont lieu chaque année à Taiji au Japon.

À quoi servira la collecte ?

Le projet nécessite:

 

- 1 Camescope de poing AVCHD Wifi et Led SONY

Plus les accessoires compris dans un pack vendu avec la caméra: - 1 Sac de transport pour caméra de taille moyenne E-IMAGE - 1  Chargeur de 2 batteries type NP-F970/S-8970 swit SWIT - 1 Batterie 7.2v 47.4wh swit SWIT - 2 Carte SD 32Go Class 10 SILICON POWER

 

+ une batterie de secours.

 

+ 200€ d'accessoires (jouets-lumière-décors)

+ les contreparties.(environ 150€)

 

 

La collecte servira principalement à l'achat d'une caméra et de la batterie.

 

Le pack: 3835€ + la batterie: 85€ = 3920€

 

 

Si par vos généreux dons, il y a surplus monétaire, vos très chers deniers seront économisés dans le but de partir filmer un documentaire sur un orphelinat d'éléphant au Kenya. J'aurai alors déjà la caméra grâce à votre générosité. MERCI

     Merci

Thumb_merci
lesfaitspapillons

Après une licence d'information et communication, Sandrine Cardon commence ses études de journalisme avec pour but, la réalisation de documentaire. Attirée par les images, elle conçoit son métier à travers une caméra ou un appareil photo. En tant que journaliste reporter d'image, elle travaille pour Fnac live, Entrée Libre, la télévision du Val d'Oise.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_img_3794-1456096986
Tous mes encouragements pour ton projet, ça avance dans le bon sens !
Thumb_merci
24% Vous êtes juste "Amazing" comme dirait un certain web-humoriste! Merci de continuer à diffuser en en parlant autour de vous. Rien de tel que le bouche-à-oreille et la recommandation d'un proche pour donner envie de participer à un projet.
Thumb_default
De tout coeur avec toi... gros bisous !! vincent et gwen !