À quoi ressemblera le sexe dans le futur ? Aidez à créer notre documentaire sur le sexe et les nouvelles technologies.

Large_page_de_garde_techno_paysage-1436356758-1436356789

Présentation détaillée du projet

 

Ces quinze dernières années, le marché des objets sexuels a explosé. Les industriels du sextoy investissent dans la recherche et le développement pour proposer des objets toujours plus innovants. Résultat : le sexe devient high-tech !

 

S’agit-il d’une nouvelle révolution sexuelle ? Deux jeunes journalistes, Louisa et Jérémy, s’interrogent. Ils vont à la rencontre d’ingénieurs, de sociologues, d’artistes, et de futurologues en quête de réponses.

 

Louisa explore l’Europe.

En France, elle rencontre Christel Lecoq, la fondatrice de la jeune société B.Sensory. Cette dernière a imaginé un sextoy connecté à une liseuse numérique qui vibre lorsque la lectrice lit un passage «hot».

À Amsterdam, Louisa ira voir comment s’invente le sexe à distance grâce à des objets truffés de capteurs. En Allemagne, elle nous fera visiter les coulisses de la plus grande usine d’Europe là où se conçoivent les derniers objets tendances.

 

Kiiroo-1436349854

 

Pendant ce temps, Jérémy s’envole pour Tokyo rencontrer Koishi Matsumoto le patron de Tenga, et l’inventeur des célèbres « Eggs » et «Flip Hole ». On verra comment cet ancien ingénieur de Mitsubishi est devenu le pape du masturbateur.

Jérémy visitera les studios de Customs maids où l’on développe des jeux adaptés aux nouveaux casques de réalité virtuelle du type Oculus Rift destinés aux amateurs de soubrettes.

Si les objets connaissent un tel succès au Japon c’est parce que le pays est victime du sekkusu shina shokogun, autrement dit le syndrome du célibat. Nous passerons une soirée avec des Soshokukei qui ont décidé de vivre leur sexualité avec des objets plutôt que des personnes de chair et d’os.

 

 

Vr1-1436350156

 

Qui dit nouvelles technologies dit robotique ! Certains fantasment sur des androïdes sexuels mais où en est la recherche ? Jérémy et Louisa iront faire un tour dans les labos de robotique et les fabriques de love dolls. Du croisement de ces deux univers devrait naître le premier robot sexuel. C’est en tout cas ce que pensent les futurologues.

 

Robot-homme-femme-1436349502

 

 

L'ÉQUIPE

 

Jérémy et Louisa sont les deux journalistes qui vont vous faire découvrir cette nouvelle industrie du sexe high-tech.

 

JÉRÉMY

Jérémy est journaliste, réalisateur, producteur et même comédien. Devant ou derrière la caméra, il est toujours en quête d'expériences insolites.

 

 

 

 

Photo_3_petit-1436360271

 

 

LOUISA

Louisa est elle aussi une touche-à-tout : journaliste, réalisatrice et cadreuse... Débordante d'énergie, elle est aussi débordante de créativité.

 

 

Louisa_2_petit-1436357618

 

 

 

NOS PARTENAIRES

 

Lelo_petit-1436354619

https://www.lelo.com/fr

 

Logo_picobong_petit-1436355533

http://www.picobong.com/en/

 

Fun_factory_petit-1436355324

https://www.funfactory.com/fr/

 

Logo_musardine_petit-1436354493

http://www.lamusardine.com/accueil.php

 

 

À quoi servira la collecte ?

Une chaîne s'est engagée à diffuser "Technosex". Néanmoins, nous avons besoin de votre soutien pour finaliser le montage financier et terminer le tournage de notre film !

 

Nous avons d'ores et déjà financé les 10 jours de tournage au Japon. C'est sympa comme destination, mais c'est loin... et cher. Mais ça valait le coup ! On a pu filmer toutes les séquences prévues et découvrir des technologies absolument fascinantes. C'était la première fois que certaines sociétés autorisaient une caméra à pénétrer dans leurs locaux. Mention spéciale au jeu Custom Maid 3D et à ses soubrettes virtuelles tellement japs.

 

Il nous reste encore deux tournages à l'étranger : un à Amsterdam dans la société de sextoys connectés, on veut voir comment il est possible de faire l'amour à distance ; et un en Allemagne, à Brême, où nous voulons visiter la plus grande usine de sextoys d'Europe. Leurs objets sont conçus par un ingénieur un peu barré, sorte de Géotrouvetout du god qui met plusieurs années pour concevoir un modèle. On veut absolument le filmer dans son antre et qu'il nous explique comment il les conçoit.

 

Vos dons nous aideront à couvrir ces deux voyages. 

Ils nous permettront aussi de boucler le financement de la postproduction (montage, mixage) et notamment l'embauche d'un graphiste qui nous fera un bel habillage coloré et techno pour le film. 

 

On voulait que les contreparties du crowdfunding soient dans l'esprit du film. Alors on vous a concocté une sélection d’objets tendances pour égayer vos journées, seul, à deux ou à plusieurs. Un bref descriptif permet d’en comprendre l’utilisation mais il vaut mieux laisser libre cours à son imagination. Le lot « fun party » est un lot de groupe pour les filles. Une fun girl viendra chez vous vous présenter les derniers sextoys à la mode autour d’un apéro et de bulles de champagne. Elle donnera à chaque participante un ensemble d’objets d’une valeur de 150 € chacun.

 

En résumé les 6 000 euros serviront à financer :

- le tournage à Amsterdam

- le tournage à Brême en Allemagne

- les services d'un graphiste pour un habillage original

 

Et si votre générosité dépasse nos espérances, l'argent collecté sera réinjecté dans la production et la post production pour réaliser un film encore meilleur !

 

Merci mille fois pour votre aide !

 

Thumb_page_de_garde_techno_paysage-1436356824
Technosex

L’agence de presse Interscoop a été créée en 1982. Elle a produit plusieurs centaines de documentaires sur des sujets hétéroclites essentiellement histoire, politique et société. Aujourd’hui dirigée par Louis-David Delahaye, elle poursuit son développement en s’ouvrant à de nouveaux projets. "Technosex" qu’on espère décalé mais pas moins instructif,...

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo pour cette initiative !
Thumb_default
Hâte de voir ce documentaire. J'espère que ça va marcher !
Thumb_default
J'adore!