Soutenez un film ambitieux "Teddy" un drame social ayant pour trame de fond la montée de la violence en Guadeloupe.

Large_affiche_pour_kiss_kiss-1483931889-1483931917

Présentation détaillée du projet

Suivez toute l'aventure et l'avancée du film sur notre Page facebook  www.facebook.com/teddylefilm

 

 

Un autre regard sur la Guadeloupe

 

L'idée de base est simple, par le prisme du cinéma proposer une réflexion sur les Antilles plus particulièrement sur les problèmes souvent méconnus par le grand public de la montée de la délinquance sur ces petits paradis sur terre de la caraïbe où 20 % des jeunes sont au chômage.

 

 

Teddy_banniere_test-1483758937

 

/ SYNOPSIS /

 

Teddy se réveille en sursaut de ce rêve un peu spécial, il n'a pas le temps d'en chercher la signification que déjà, il est pris à parti par son père et cela ne va pas s’arrêter là. Au cours de cette journée, il n'aura de cesse de se confronter a ses congénères, à la société guadeloupéenne en général et il devra bon gré mal gré prendre des décisions importantes pour son avenir.

 

 

/ LE SCENARIO /

 

Comment un geste d'une extrême brutalité naît-il ? Le cheminement vers l'irréversible m’intéresse énormément en termes cinématographiques.

Après mon diplôme à la New-York Film Académy, je cherchais donc, une histoire a raconter qui me permettrait de montrer le cheminement psychologique d'un personnage. Quelqu'un à qui la vie donnerait constamment des coups et qui las de ne pouvoir se défendre, exploserait. 

C'est à cette même période que les chiffres de la violence dans les Outre-mer, ont fait la Une des journaux nationaux notamment en ce qui concerne la Guadeloupe. Étant originaire des Antilles et voulant placer la caraïbe au cœur de ma pensée cinématographique, j'ai sauté le pas, ai écrit cette histoire qui me tient à cœur…

Teddy est ce personnage qui constamment semble en porte-à-faux avec ses congénères, il ne fait jamais ce que l'on attend de lui, il n'est jamais au bon moment au bon endroit, c'est le vilain petit canard. Face à lui des personnages mieux intégrés à la société qui à leur manière voudraient aider Teddy, mais celui-ci ne perçoit que le reproche dans leurs mots. En mélangeant les ingrédients du drame social et du thriller, je cherche à entretenir le suspens du début à la fin du film, mais au-delà de ça proposer une esthétique purement caribéenne, dans un univers encore très peu montré au cinéma : Un urbanisme assez froid placé dans un décor tropical, des personnages autant influencés par la stylistique hip-hop que par le multiculturalisme créole. Une vraie réflexion sur ce que pourrait être le cinéma caribéen.

 

 

 

                    14457307_2126046400953752_838194633101563116_n-1484080293

 

 

/ LA MISE EN IMAGES /

 

 Le film est construit sur la sensation de deux atmosphères qui s'affrontent. Le rêve d'un côté et la cruauté des rapports humains de l'autre.

 Ces deux entités se pourchassent tout au long de l'histoire. Dans ce dispositif, un soin tout particulier est apporté́́ à la photographie. Le film tel que je le conçois joue sur la stylisation de l'image, un mélange antinomique de clip vidéo et de naturalisme. Le rêve est porté́́ par les décors de cette île paradisiaque gorgée de soleil et de végétaux, caractérisé par une caméra flottante, des plans très larges, de la longue focale, des effets de cinéma comme le plan séquence. 

Ce sont les moments où̀̀ Teddy est seul sur sa moto, les moments où il se déplace et bien sûr, toutes les visions qu'il a au cours du rêve en début de film. 

Ces moments de rêve sont contrebalancés par des moments d'interactions avec ses congénères qui sont source de frustration pour Teddy.

Lors de ces échanges, le dé́cor s'efface, la caméra se rapproche alors de Teddy et de ses interlocuteurs pour capter le regard, les gestes au plus près de cette mise en scène qui devient alors quasiment du reportage, caméra à la main.

La place accordée à la caméra et à la lumière dans ce dispositif, sera également primordiale. La variation des distances (gros plans, plans plus éloignés), le choix d’un regard caméra, constituent des éléments de langage et de mises en Scène, indispensables à la réussite de l’entreprise.

 

 

/ LE JEU D'ACTEUR /

 

Je mise sur les rapports humains, sur la vraisemblance de ces personnes qui vont incarner le film. D'où̀ la nécessité d'organiser tout un travail en amont constitué de répétitions et de mises en situation, avec ces amateurs avant le tournage afin de les placer au cœur du système de Création. D’une part, au cours des répétitions, je voudrais explorer avec eux les actions et les mouvements des personnages (ce que l'on retrouve déjà dans le scénario). D’autre part, lors d’une série de lectures, nous retravaillerons le texte et les dialogues.

 

/ MOODBOARD /

 

Moonboard-1483758778

 

 

Nous sommes encore à la recherche de plusieurs comédiens pour des rôles conséquents dans le film ainsi que plusieurs membres de la future équipe technique. N’hésitez pas à nous contacter si le projet vous intéresse !

 

 

RiCHARD SCOTT THAMAR (Réalisateur)

13627222_10154310353593245_7016579239695980701_n-1483917650

 

Richard Scott a grandi entre Paris et les Antilles dans une famille d'artistes. Après son diplôme d'assistant-réalisateur a l'ESEC, il déménage à New-York afin de poursuivre sa formation à la New-York Film Academy.  Il travaille depuis plusieurs années comme journaliste pour différents médias. En plus de plusieurs vidéos clips et courts-métrages, il a réalisé de nombreux reportages et sujets télévisés. Son projet cinématographique est de créer une véritable réponse sur ce qu'est le cinéma antillais. À terme, il souhaiterait proposer des longs-métrages exigeants et grands publics. https://vimeo.com/richizzle

 

DREX (Acteur)Se_quence_02_3-1483758895

Drex est un artiste à part dans la diaspora antillaise. D'une part des paroles fortes de l'autre, une vraie volonté de proposer une musique unique, très influencée par la trap musique, il a proposé en 2015 le tube Sms (si maman si) un sample de musique française, un rythme trap, des lyrics forts en créole. Un mélange unique qui ouvre la voie à une nouvelle génération d'artistes guadeloupéens. Drex un enfant du pays, plongé dans la réalité urbaine de Pointe-à-Pitre plus exactement de Lauricisque son quartier. La vie de rue, le malaise social, le désenchantement des jeunes guadeloupéens sont des sujets qu'il connaît personnellement. C'est lui qui dans le film tiendra le rôle principal de « Teddy » ce jeune homme qui ne sait pas trop où aller dans la vie.

 

 

 

Daly (Acteur)

485409_10200590655080189_1219693256_n-1483777050

 

On ne présente plus Daly, pionnier du hip-hop guadeloupéen. 

Ce touche à tout est un artiste complet : rappeur à succès, présentateur télé, activiste chevronné pour la jeunesse de son île de part son association "Tout est possible".

En plus de tout cela Daly est aussi un acteur hors pair, on se souvient tous de sa performance dans le film Nèg Maron de Jean-Claude Barny. Il jouera le personnage de Papo caïd du quartier, le seul qui semble comprendre Teddy et vouloir l'aider, mais en réalité Papo est plutôt du genre à n'aider que sa propre cause.

 

Yasmine M.

Img_0388__1_-1483929671

 

Yasmine est une comédienne en herbe, juriste de formation. Elle interprète “ Johanna”, une jeune guadeloupéenne qui jongle entre son travail et sa vie de mère. Connaissance de longue date de Teddy, elle va lors d'un échange furtif l'interpeller sur son style de vie.

 

 

Stéphane Abenaqui (Chef Opérateur)

10285823_1393248700963093_6354355697051657086_o-1483915317

Ce passionné d'image autodidacte est l'un des chef op les plus prometteurs de la Guadeloupe. Passionné par le cinéma depuis son adolescence, il réussit à percer dans l'audiovisuel en contournant les chemins classiques. Diverses formations complémentaires l’auront permis de se familiariser avec la réalisation et la lumière. Mais c'est surtout son expérience terrain et sa curiosité qui lui permettent de développer son véritable talent pour l'image, avec une exigence de qualité qu'il tente sans cesse de dépasser.

 

Axel Lafleur ( 1er assistant Réalisateur)

11201011_10206864073019406_4527795481343235821_o-1483916227

 

C'est l'assistant réal de tous les tournages en Guadeloupe et il y à une raison à cela.

Son professionnalisme et sa bonne humeur sont des éléments indispensables au bon déroulement des tournages, qui peuvent parfois regorger de surprises et d'imprévus.

 

 

Elodie Paul et Julien Kannor (chorégraphe / danseur)

Test1-1484780475

 

Deux parcours différents pour une même passion : la danse. D'un coté Elodie qui a baigné dans la danse depuis toute petite d'abord en Guadeloupe puis formée chez Béjart (Béjart Ballet Lausanne ). Elle aura une double casquette sur le film: chorégraphe mais aussi aide à la réalisation.

De l'autre coté Julien un danseur exceptionnel qu'on a notamment vu dans le clip Ben l'oncle Soul Hallelujah !!! (j'ai Tant Besoin De Toi). C'est le danseur de l'équipe, mais aussi l'un des personnages les plus importants du film...

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

À quoi servira la collecte ?

le budget total du film est de 30 000 euros.La somme récolté grace au financement participatif sera réservé à la post-production ( montage / mixage étalonnage ), la distribution du film ainsi que la mise à disposition d'une grande partie du matériel technique.

L'argent collecté par le financement participatif servira donc à couvrir tous les frais restants relatifs au tournage du film (à commencer par défrayer l'équipe).

Les 4 000€ dont nous avons encore besoin pour le projet seront donc utilisés de la manière suivante :

 

2000 € : Défraiement de l’équipe (pour 8 jours de tournage).

600 € : Régie, catering et carburant.

500 € : Location matériel technique supplémentaire.

500 € : Location décors et assurances de tournage.

400 € : Costumes, déco, accessoires et make-up.

 

Cela est encore loin de la somme de 30 000 euros nécessaire au projet, c'est pour cela que nous vous encourageons si le palier de 4 000 euros est atteint à poursuivre l'effort et à soutenir le projet même au-delà de ce palier. Si nous arrivons à réunir jusqu'à 10 000 euros cela nous permettrait de louer plus de matérielle vidéo de type dolly, Drone ou bien encore certains objectifs optiques onéreux, de couvrir les frais des 10 jours de tournage, ainsi que de mettre en place la promotion de la distribution du court-métrage une fois l'objet  monté et prêt à être diffusé.

 

Suivez toute l'aventure et l'avancée du film sur notre Page facebook  www.facebook.com/teddylefilm

Thumb_12573200_10153890452328245_3004226067175621905_n-1483550354
Richy Scott

Richard Scott : musicien et réalisateur, voudrait faire plein de trucs et du coup fait pas mal de choses. Passionné de tout ce qui touche à la création artistique . Journaliste le jour , beatmaker la nuit

Derniers commentaires

Thumb_default
Parce que malgré cette vie difficile , je pense que chacun mérite de réaliser au moins l'un de ses rêves..ALors que votre projet voit le jour et qu'avant tout vous soyez heureux!
Thumb_default
GWO UP !!!!
Thumb_default
GWOP UP !!!!