La TERRE CRUE: un matériau local, recyclable, et performant comme alternative au ciment et autres matériaux polluants de la construction.

Large_visuel_pr_sentation_projet

Présentation détaillée du projet

Kiss_kiss_bank_bank_01

 

Pourquoi ce projet ?

 

En Europe, les industries du ciment sont autorisées à bruler toutes sortes de déchets dangereux. Cette pratique est déjà interdite dans certains pays du globe (comme les États-Unis) qui ont pris conscience de la pollution générée par cette industrie sur des régions entières.

 

 

Dans une optique de création d'alternatives au ciment, deux bâtiments supports d’expérimentations ont été construits à Eourres dans les Hautes-Alpes par notre association. Par ailleurs, la fabrication manuelle et la pose des enduits terre ont été perfectionnées. L’association pourrait donc être un des moteurs du développement de la terre crue en France.

 

Kiss_kiss_bank_bank_04

 

Pourquoi la terre ?

 

Aspect écologique: énergie grise limitée, peu de transformation, matériau local, recyclable et non toxique, compatibilité avec l’isolation en paille,

Qualités techniques: la résistance au feu, l’inertie thermique, la capacité d’absorption des odeurs, des bruits, le confort thermique et sanitaire lié à la régulation de l’hygrométrie, l’accessibilité au grand public,

Indispensable à la préservation du patrimoine architectural : pisé, adobe, torchis, etc.

 

Afin de démocratiser l’utilisation de ce matériau, il est crucial de publier des règles professionnelles nationales qui permettront aux professionnels d’utiliser des techniques reconnues par tous.

 

Le projet comprend deux parties:

1. Recherche appliquée, dont les résultats seront utilisés lors de notre participation à l’écriture des règles professionnelles

2. Formation et sensibilisation pour tout public

 

Objectifs de la recherche

 

- Améliorer la résistance à l’eau pour les enduits destinés à un usage extérieur

- Étudier les variations qualitatives des enduits en terre en fonction du site d’extraction, afin de généraliser leur utilisation de manière locale

- Améliorer les techniques de projection d’enduit terre

- Trouver des compositions permettant la création de carreaux de terre crue

- Trouver des débouchés aux déchets des carrières de sables (argiles et limons) du territoire des Baronnies provençales

 

Kiss_kiss_bank_bank_05

 

Mise en pratique 

 

Le projet se déroule sur un an à partir de mars 2014. Pour atteindre les objectifs, nous allons effectuer des séries de tests en modifiant les multiples paramètres possibles lors de la fabrication et l’application des matériaux en terre.

Nous avons déjà testé plusieurs techniques et adjuvants (qui vont du blanc d’œuf à la soude en passant par la fermentation bactériologique)

 

Nous maîtrisons déjà certains tests : le comportement à l’humidité, la résistance au cisaillement, la maitrise des fissuration et du poudrage, etc.

Grâce à cette expérience nous allons améliorer les mélanges, et d’autres tests seront mis en œuvre : tests de poinçonnage, de rupture à la flexion ou à la compression, tests d’application à la machine à projeter, et d’autres si nécessaire.

 

Kiss_kiss_bank_bank_03

 

Partie formation et sensibilisation

 

L’association tient également à former et sensibiliser autour de ce matériau, c’est la deuxième partie du projet.

- Dix conférences en partenariat avec le Ceder seront organisées, ainsi que des actions dans des salons, foires, écoles

- Création d'une formation professionnelle  de 35h en lien avec le GRETA 04

- Création d'outils pédagogiques en lien avec le référentiel de compétences ECVET Construire en terre qui permettra la reconnaissance des compétences des futurs formés

- Publication des résultats de la recherche sur le site de l'association en libre accès

 

Kiss_kiss_bank_bank_02.

 

N'hésitez pas à visiter le site du projet pour plus de renseignements, ou notre page facebook.

 

Pour ceux que ça intéresse, nous avons fait une émission sur la construction en paille et en terre, à la radio Zinzine, radio libre proche de chez nous:

 

À quoi servira la collecte ?

Peu d'investissements sont nécessaires pour ce projet qui se déroulera sur un an:

- Une presse manuelle muni d'un baromètre pour effectuer entre autres les tests à la compression: 899€

- Des matériaux en complément de la terre: sable de différentes granulométries, ouate de cellulose, poudre de marbre, fromage blanc (pour la caséine), pigments, paille, sciure etc. pour un total de 700€

- Des outils de toutes sortes: brosse métallique, outils de maçonnerie, seaux, poinçons, pommeau de douche, disqueuse, pinceaux et plus encore: 500€

- La location d'une machine à projeter pendant 15 jours pour effectuer les tests spécifiques: 2250€

- Frais pour la création des outils pédagogiques: publication, communication, achats de livres de référence dans le domaine pour un total de plus de 700€

 

Pour information si le budget est dépassé, l’intégralité sera évidemment investi dans les nombreux autres projets de l'association, voir sur http://sensetautonomie.wordpress.com

Thumb__dsc0627
Asso LESA

L’Association "Liens, Enseignements, Sens et Autonomie" a pour objet de sensibiliser et d'éduquer tous les publics à l'environnement, développer l'expérimentation, la recherche scientifique et l'échange de données qui permettent d'accroître l'autonomie et de sauvegarder la nature, de proposer des actions de formations professionnelles (principalement... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Alller, on y croit très fort, il parait que 95% des campagnes qui ont dépassé les 60% reussissent leur campagne. J'y suis allé en tant que Wwoofer puis en tant que touriste et j'ai bien l'intention de revenir fait la promenade fruitiere !
Thumb_default
On va y arriver...
Thumb__dsc0627
Et voila une nouvelle vidéo, c'est l'enregistrement audio d'une émission que l'on a fait à la radio Zinzine, une radio libre près de chez nous. Ça parle de construction paille et terre... que du bon!