Terry Den en 45 tours est le premier disque vinyle édité par La Poissonnerie sur son label a fishery product. Un single en 2 titres !

Large_tdtrain

Présentation détaillée du projet

La Poissonnerie présente Terry Den en 45 tours

 

TDen : guitariste entre 1979 et 1999 de Joli Garçon, Fall of Saigon (feat. Pascal Comelade), Manchacou, Electric Manchakou et I vitelloni

 

Un simple vinyle à 46 révolutions par minute

 

Deux instrumentaux

 

une face pour gratter, l'autre pour caresser dixit mon ami Swing

 

akoba et ma négresse maigrit

 

composé, joué et enregistré par TDen / masterisé par Nicolas Dick // photo recto Henryi /// photo verso  feat. Sir Lancelot in I walked with a zombie, un film de Jacques Tourneur 1943.

 

a fishery product LAP 001

 

300 exemplaires numérotés – Prix 7 €

 

http://www.youtube.com/watch?v=E4J7EjYA3GA

 

 

 

 

Á l’usage des guitaristes / un texte de CAPTAIN BEEFHEART- via David Scher  

 

1. Listen to the birds.

That’s where all the music comes from. Birds know everything about how it should sound and where that sound should come from. And watch hummingbirds. They fly really fast, but a lot of times they aren’t going anywhere.

 

1. Ecoute les oiseaux.

Toute la musique vient de là. Les oiseaux savent tout, ils savent comment un son doit sonner et d’où ce son provient. Et regarde les colibris. Ils volent très vite, mais la plupart du temps ils ne vont nulle part.

 

2. Your guitar is not really a guitar.

Your guitar is a divining rod. Use it to find spirits in the other world and bring them over. A guitar is also a fishing rod. If you’re good, you’ll land a big one.

 

2. Ta guitare n’est pas vraiment une guitare.

Ta guitare est une baguette de sourcier. Sers t’en pour trouver les esprits de l’autre monde et ramène les. Une guitare est aussi une canne à pêche. Si tu es bon, tu en sortiras un gros.

 

3. Practice in front of a bush.

Wait until the moon is out, then go outside, eat a multi-grained bread and play your guitar to a bush. If the bush doesn’t shake, eat another piece of bread.

 

3. Entraîne-toi au pied d’un buisson.

Attends que la lune se lève, ensuite sors, manges du pain multi-grains et joues de ta guitare pour un buisson. Si le buisson ne bouge pas, mange un autre bout de pain.

 

4. Walk with the devil.

Old Delta blues players referred to guitar amplifiers as the “devil box.” And they were right. You have to be an equal opportunity employer in terms of who you’re brining over from the other side. Electricity attracts devils and demons. Other instruments attract other spirits. An acoustic guitar attracts Casper. A mandolin attracts Wendy. But an electric guitar attracts Beelzebub.

 

4. Marche avec le diable.

Les vieux bluesmen du Delta considéraient les amplis de guitare comme la « boîte du diable ». Et ils avaient raison. Tu dois être équitable en fonction de qui tu ramènes de l’autre côté. L’électricité attire diables et démons. D’autres instruments attirent d’autres esprits. Une guitare acoustique attire Casper. Une mandoline attire Wendy. Mais une guitare électrique attire Belzébuth.

 

5. If you’re guilty of thinking, you’re out.

If your brain is part of the process, you’re missing it. You should play like a drowning man, struggling to reach shore. If you can trap that feeling, then you have something that is fur bearing.

 

5. Si tu te sens coupable de penser, tu es cuit.

Si ton cerveau participe au processus, tu rates le coche. Tu dois jouer comme quelqu’un qui se noie, qui se bat pour atteindre le rivage. Si tu prends au piège ce sentiment, tu obtiendras alors quelque chose qui ressemble à de la fourrure.

 

6. Never point your guitar at anyone.

Your instrument has more clout than lightning. Just hit a big chord then run outside to hear it. But make sure you are not standing in an open field.

 

6. Ne pointe jamais ta guitare en direction de quelqu’un.

Ton instrument a plus d’influence qu’un éclair. Plaque juste un accord plein et cours dehors pour l’entendre. Mais assure-toi de ne pas être à découvert.

 

7. Always carry a church key.

That’s your key-man clause. Like One String Sam. He’s one. He was a Detroit street musician who played in the fifties on a homemade instrument. His song “I Need a Hundred Dollars” is warm pie. Another key to the church is Hubert Sumlin, Howlin’ Wolf’s guitar player. He just stands there like the Statue of Liberty—making you want to look up her dress the whole time to see how he’s doing it.

 

7. Prends toujours une Clé avec toi .

La Clé est la clause de ton contrat. Comme One String Man. Un musicien de rue de Détroit qui jouait dans les années cinquante sur l’instrument qu’il s’était fabriqué. Sa chanson « I Need a Hundred Dollars » c’est comme de la bonne tarte chaude. Une autre Clé c’est Hubert Sumlin, le guitariste de Howlin’ Wolf. Il se dresse comme la Statue de la Liberté – et te pousse à regarder sous ses jupes pendant tout le temps qu’il joue.

 

8. Don’t wipe the sweat off your instrument.

You need that stink on there. Then you have to get that stink onto your music.

 

8. N’essuie pas la sueur de ton instrument.

Tu as besoin de cette odeur qui pue. Tu dois ensuite faire passer cette puanteur dans ta musique.

 

9. Keep your guitar in a dark place.

When you’re not playing your guitar, cover it and keep it in a dark place. If you don’t play your guitar for more than a day, be sure you put a saucer of water in with it.

 

9. Garde ta guitare dans un endroit obscur.

Quand tu ne joues pas de ta guitare, couvre-la et garde-la dans un endroit obscur. Si tu ne joues pas de ta guitare pendant plus d’un jour, assure-toi de placer une soucoupe d’eau à l’intérieur de celle-ci.

 

10. You gotta have a hood for your engine.

Keep that hat on. A hat is a pressure cooker. If you have a roof on your house, the hot air can’t escape. Even a lima bean has to have a piece of wet paper around it to make it grow.

 

10. Tu dois avoir un capot sur ton moteur.

Garde ton chapeau sur la tête. Un chapeau est une cocotte-minute. Si tu as un toit sur ta maison, l’air chaud ne peut s’en aller. Même un haricot de Lima doit être enveloppé d’une mince pellicule de papier mouillé s’il veut pousser.

 

 

La Poissonnerie est une galerie associative marseillaise créée en 2001 qui compte près de 200 évènements à son actif (expositions, performances, concerts, micro-édition). La Poissonnerie est partenaire des structures Dansem, Grim montevideo et Le Dernier Cri.

 

L’association fonctionne sans subvention publique depuis 2012.

https://www.facebook.com/#!/pages/Association-La-Poissonnerie-Marseille/110444827680?fref=ts

http://terryden.over-blog.com/

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

700 euros : gravure et pressage de 300 exemplaires

100 euros : droits SDRM

200 euros : pochettes et étiquettes

La Poissonnerie

360, rue d'endoume 13007 Marseille depuis 2001. http://lapoissonnerie.wix.com/galerie lapoissonnerie@numericable.fr

Derniers commentaires

Thumb_default
Un grand Merci à Emmanuelle et à Stéphan. Au finish...
Thumb_default
Un grand Merci à Galerie Antonin, à Sandra, à Nicole, à Laurent et à Marine et Serge. Tout près du but !
Thumb_default
ça progresse... bise