Comment les femmes turques vivent-elles les mutations de leur pays ? Nous sommes 10 étudiants de l'Ecole de journalisme de Toulouse, et nous avons décidé de partir à leur rencontre, à Ankara. Nous reviendrons avec un projet multimédia : Têtes de Turques. Nous avons besoin de votre aide.

Large__te_tes-1

The project

Depuis 25 ans, la Turquie cherche à rejoindre l'Union Européenne. A nos yeux, elle apparaissait comme un pays proche, moderne, laïc. Aujourd'hui, la Turquie semble s'éloigner de ce modèle. Remise en question du droit à l'avortement, religion plus prégnante dans la société, recul des droits des minorités : quels changements la Turquie est-elle en train de vivre ?

 

Parce qu'elles sont les premières confrontées à ces bouleversements, nous avons choisi le regard des femmes.  Elles sont un bon indicateur de la santé démocratique d'une société. C'est à Ankara que nous allons les rencontrer. Ankara, capitale politique d'un Etat à cheval entre l'Europe et l'Asie. Comment ces femmes ressentent-elles l’évolution de leur pays? Que se passe t-il dans la tête des Turques ?

 

Ces questions, nous nous les sommes posées. Et nous avons eu envie d'aller voir de nos propres yeux, et de vous raconter. Presse écrite, radio, vidéo, web, nous sommes 10 étudiants de l'Ecole de journalisme de Toulouse, formés dans différents médias. Rien de mieux qu'un projet multimédia pour rassembler toutes ces envies et toutes ces compétences. Nous partirons du 3 au 11 janvier 2013.

 

Dsc_0170

 

 

Nous allons construire un site web avec une narration interactive qui intégrera tous les reportages, enquêtes, portraits, ... autour du projet Têtes de Turques.

 

Voilà quelques uns des reportages que nous allons réaliser.

 

Au pouvoir. Au sein de l'AKP, le parti au pouvoir, les femmes sont nombreuses. Comment vivent-elles les pressions contre les droits des femmes initiées par leur parti ?

 

Combats de femmes. Cet été, le Parti de la justice en mouvement (AKP) a déposé un projet de loi remettant en question le droit à l'avortement. A Ankara, des femmes se battent chaque jour pour défendre leurs acquis et avancer vers une société plus égalitaire.

 

Dans l'entreprise. Recep Tayyip Erdogan premier ministre : "je ne crois pas en l'égalité entre hommes et femmes". Aujourd'hui, elles sont nombreuses à la tête d'entreprises. Il s'agit de nouvelles business women qui, sans forcément être féministes, savent faire entendre leur voix.

 

Minorités religieuses. Branche moderne de l'Islam pratiquée par 10% des Turcs environ, les Alévis sont toujours discriminés. Qu'en pensent les femmes, qui dans cette branche de la religion, connaissent depuis longtemps l'égalité homme-femme ?

 

Histoires de Voiles. Un morceau de tissu pour se couvrir ou se découvrir. Dans les écoles de danse orientale, le voile ne sert pas à cacher sa féminité mais à la révéler.

 

Sportives. En Turquie, l'égalité des sexes n'est pas un principe fondamental. Pourtant, dans les clubs de sport, les femmes ont la même pratique. Pour preuve, l'équipe de volley féminine d'Ankara évolue au plus haut niveau national et celle de basket a organisé le tournoi international de qualification aux JO de Londres. Portrait d'une sportive d'Ankara.

 

Minorités sexuelles. Difficile d'assumer le mélange des genres. Même si la Turquie ne réprime pas l'homosexualité ou la transidentité, ces orientations sexuelles restent pourtant stigmatisées.

 

Vous pouvez nous retrouver sur Twitter ici, et sur facebook,

 

Chacun d’entre nous a réalisé plusieurs stages dans différents médias locaux et nationaux.  France Inter, France Bleu, RFI, RTL, Sud Radio, les DNA, la Dépêche du Midi, Sud Ouest, Nice Matin, La Montagne, Ouest France, StreetPress, France3, TLT, AFP Vidéo, Vox Pop, Libération, TV Sud, La Provence, Veonews, Mativi, Tv Rennes 35, La Croix, ... 

 

Notre équipe :

 

 

Photos_voyages_024

 

Fanny Moulin : sait prononcer "Teçekur ederim ", shoote plus vite que son ombre, ne résiste pas au froid. 

 

Photos_voyages_056

 

Raphael Laurent, a.k.a. Raph le rouge. Arme secrète : sa barbe. Bonus : fait du macramé

 

Photos_voyages_109

 

Marie-Charlotte Duluc, alias Marie-Chatte, maitrise parfaitement l'art du juron espagnol. Incapable de résister à un air de tango. Aux cookies non plus. 

 

Photos_voyages_042

 

Rémi Boulle. Arme secrète : rapidité d'exécution légendaire. Fume le narguilé mais ne sait pas faire les ronds de fumée.

 

Photos_voyages_072

 

Viviane Le Guen alias The Sentinelle. [On Air] sur commande. Ne sait ni siffler, ni faire des bulles de chewing-gum. Plop. 

 

Photos_voyages_099

 

Bérénice Le Mestre, surnom Bérie. Rockeuse végétarienne. L'info jusqu'au bout de la nuit.

 

Photos_voyages_096

 

Gael Cerez. S'adapte à tous les terrains boueux, résiste au raki. Talon d'achille: ne sait pas nager.

 

Photos_voyages_037

 

Céline Lemaire, a.k.a. Black-Mamba. Grande perche et oeil de lynx. Effrayée par les dents. 

 

Photos_voyages_048

 

Benjamin Téoule, ceinture noire 2ème Dan de Judo, et champion handisport à l'accent provençal. Craint le froid.

 

Photos_voyages_090

 

Alice Robinet alias Plicplouc, réd-chef. Multitâche lunaire. Parle trop vite. Cryptonite : le chocolat. 

Why fund it?

Pour faire le voyage, nous devons trouver 5000 euros.

 

Coût des aller-retours à Ankara pour 10 personnes ( avion puis bus ) = 3000 euros

 

Hébergement pour 8 nuits en auberge de jeunesse (14 euros par personne et par nuit) = 1120 euros

 

Traduction et interprètes = 800 euros

 

L'école de journalisme de Toulouse finance notre projet à hauteur de 2000 euros. Nous tentons d'établir des partenariats avec des médias. Nous prenons en charge nos frais sur place (transports et alimentation). Reste à financer une partie de nos billets d'avion et les frais liés aux traductions, soit 2500 euros.

 

Thumb_photo_carr__ankara
Têtes de Turques

Notre équipe : Benjamin Téoule, Raphaël Laurent, Bérénice Le Mestre, Gael Cérez, Céline Lemaire, Rémi Boulle, Fanny Moulin, Marie-Charlotte Duluc, Viviane Le Guen, Alice Robinet.

Newest comments

Thumb_photo_carr__ankara
Après France info, BFM, Ouest-France, Carré d'Info et d'autres sites qui ont parlé du webdoc Têtes de Turques, c'est France inter qui invite une partie de l'équipe pour en discuter. Vendredi 29 mars, à 9 h dans à l'émission "Les femmes, toute une histoire" de Stéphanie Duncan. Vendredi 5 avril, à 19 h 20 dans l'émission "Partout ailleurs" avec Eric Valmir.
Thumb_photo_carr__ankara
Objectif atteint, et même dépassé avec succès ! Un immense MERCI à vous tous qui nous permettez de réaliser notre projet. Vous pourrez suivre nos aventures dès le 3 janvier, ici : http://tetesdeturques.tumblr.com/ Bonnes fêtes à tous !
Thumb_default
Jusqu'au bout du suspense... je vous apporte ma petit contribution! Bonnes fêtes et ... bon vent !