Soutenez la création d'une Coopérative de recyclage des déchets plastiques chez les Bishnoïs du Rajasthan, écologistes depuis le XVe siècle.

Large_bishnoi-franck-vogel-bishnoi-cooperative-1420285486

Présentation détaillée du projet

- English Text Below -

 

Projet parrainé par le photojournaliste Franck Vogel

 

Le Contexte:

 

Fondée au 15ème siècle par le prophète Jambhoji, la communauté Bishnoï au Rajasthan est une des plus anciennes communautés religieuses éco-responsables d'Inde. 

 

Bishnois-franck-vogel-3-1420535695

 

Aujourd'hui encore la majorité d'entre eux vivent loin des centres de peuplement, toujours en symbiose complète avec la nature. 

 

Presenting_bishnois3-1420493869

 

Deux fois par an, 500 000 Bishnois convergent à Mukam pour rendre hommage à leur prophète Jambhoji, et y agrandissent les dunes en transportant du sable avec des sacs plastiques, qu’ils jettent après… 

Personne n'a vu cette menace de pollution plastique arriver, à part un homme: Khamu ram Bishnoï, qui se bat depuis 2005 contre la pollution plastique.

 

Plus d'informations sur les Bishnois

 

Khamu_and_the_plastic-1420489040

 

Khamu_at_mukam-1420494216

 

Le photojournaliste et réalisateur français Franck Vogel rencontre Khamu Ram Bishnoï en 2007 lors du grand pèlerinage de Mukam. Ils deviennent amis et travaillent ensemble depuis maintenant 8 ans.

 

Franck___khamu-1420494337

 

Franck a pu inviter son ami en France en 2008 pour un Forum sur le développement durable, et en lui faisant visiter les rues et le métro de Paris, il y découvrit un objet inconnu : la poubelle. 

 

Bishnois-franck-vogel-38-1420535647

 

Khamu_et_la_pub_metro-1420494397

 

Bishnois-franck-vogel-39-1420535867

 

Aussitôt, il décida de l’introduire dans sa communauté. Commença alors, de route en village, une longue et solitaire campagne pour convaincre les siens que la collecte du plastique est le complément indispensable des 29 principes Bishnoïs.

 

Khamu-ram-bishnoi-plastique-f-vogel-web-1420494699

 

C’est dans le bazar de Jodhpur lors du tournage du film de Franck Vogel, «Rajasthan, l’âme d’un prophète» (2010), que s’est fabriqué la première poubelle Bishnoï, copiée sur le modèle du métro et des rues de Paris. 

 

Bishnois-franck-vogel-40-1420240261

 

Le plastique de la poubelle parisienne a été remplacé par un sac de jute de récupération. Pour que nul ne s’y trompe, on y a apposé l’indication « Poubelle » en hindi, avec l’explication de son emploi.   

 

Bishnois-franck-vogel-41-1420535611

 

Il fallut ensuite trouver un moyen de recycler les déchets plastiques et non les brûler comme cela ce faisait...

 

En 2014, Tridibesh Dey, étudiant en dernière année à l'Ecole Polytechnique, découvre le travail photographique et environnemental de Franck Vogel et décide de le contacter.

 

Le projet, The Bishnoi Co-operative est alors conçu par Tridibesh en concertation avec six tuteurs/professeurs venant de l'Ecole polytechnique, Sciences-Po, EHESS, Paris, National Law University, Jodhpur, IIT Jodhpur et IUCAA, Pune: chacun expert de son propre métier.

 

Ce projet comporte trois axes principaux :  

 

1- La conception technique (les tests): Traitements sanitaires des déchets plastiques pour produire des objets à valeur ajoutée : objets d'artoutils pratiques réalisés avec de simples modificationsjeux pédagogiques pour les enfants sans aucune utilisation de machines, donc zéro pollution durant la production.

 

2- L'organisation avec les Bishnois pour réaliser ce projet de manière optimale : ramassage, triage et traitement des déchets plastiques ; implication d’étudiants Bishnois à Jodhpur pour la conception technique ; création d’une structure coopérative pour la fabrication des objets et vente avec les femmes Bishnois ; gestion financière/organisationnelle de la structure (entrepreneuriat durable)  

 

3- Construction de la marque « Bishnoi » basée sur l’identité eco-responsable Bishnoi, elle sera également innovatrice et dans l’air du temps. Complète autogestion coopérative par les Bishnois, entreprenariat durable et sensibilisation des écoles primaires autour de Jodhpur aux problématiques environnementales.   

 

Nous nous installons à Jodhpur en mars jusqu'en août pour la création de la structure organisationnelle primaire et l'installation logistique pour pouvoir faire des tests afin de développer des produits standardisés.

La deuxième action importante pendant ces premiers 5 mois est d'établir et de concrétiser des partenariats avec les écoles primaires de la région pour organiser des ateliers de fabrication des objects utilitaires à partir de déchet pour les enfants et de les sensibiliser. Nous sommes accompagnés par la célèbre Azim Premji FoundationEklavya Foundation et le Prof. Arvind Gupta de IUCAA.

 

Le projet actuel se poursuivra par l'acquisition et installation d’un local à Jodhpur qui servira comme lieu principal (bureau et boutique de vente) de la structure coopérative. 

 

Mot-clés: Entreprenariat durable, Autogestion, Création d’emplois, Eco-responsabilité, Sensibilisation aux problématiques environnementales, Opération à zéro émission, Zéro déchet.   

 

 

A brief presentation in ENGLISH of our mission for our English-speaking friends

 

The BISHNOIS, Ecologists since the 15th century in India

 

Recognized as one of the world's oldest surviving ecologist communities, the Bishnois, which means 29 in Hindi, follow 29 rules established in 1485 by Guru Jambheshwar, indicating an eco-responsible way of living. For over five centuries now, Bishnoï men and women living in the Thar desert in Rajasthan, India, have been willing to give their lives to protect wild animals and trees, living with them in total harmony after considering them as members of their family.

Many individuals, from various castes, have eventually joined this socio-religious movement. Today over 600,000 Bishnois are fighting to preserve nature and wildlife in the Thar desert.

 

More information about the Bishnois

 

Khamu Ram Bishnoi and his fight against plastic

 

For many years, Khamu Ram Bishnoi has been fighting against plastic pollution affecting the holy dunes at Mukam, the sacred pilgrimage site for the Bishnois. To honor the prophet, pilgrims build huge sand dunes near the temple, but for the last 15 years they have been using plastic bags to carry sand which they throw away once used.

Invited to a sustainable development forum in France, he discovered the Parisian public dustbin while visiting Paris with his friend, photographer Franck Vogel. He decided to bring the idea home and to build the first Bishnoi dustbin. Thus started a lonesome journey to convince his community that reducing and re-using plastic should be part of the 29 Bishnoi principles. 

 

It is inside Jodhpur bazaar, during Franck Vogel’s film shooting “The Bishnois: India's Eco-warriors" (2010), that Khamu Ram supervised his first dustbin manufacturing, based on his sketches done in Parisian streets and Metro. A used jute bag would replace the plastic bag used in the Parisian dustbin with a sticker explaining in Hindi how to use it.

 

The Plastic Recycling Project

 

1) Upcycle plastic waste collected from village dustbins and waste collection drives during Bishnoi religious festivals like the one in Mukam to turn these into objects of greater value: household utility items, plastic art-work, pedagogic toys and scientific apparatus from trash. Conducting workshops in village primary schools to reduce and re-use plastic. 

 

2) Organize a co-operative structure for the social enterprise.

 

3) Build the brand "Bishnoi", eco-responsible, sustainable commerce involving sale of the organisation's products to feed its operations. Zero use of machine during plastic restructuring, zero emission.

 

Write to us for more information in English: bishnoicoop@gmail.com

À quoi servira la collecte ?

Frais de création de l'ONG coopérative: 150€

 

Dépenses pour l'installation logistique permettant de traiter les déchets plastiques et pouvoir faire les tests pour standardiser nos produits/services, pour louer un local et pour l'achat du matériel: 2100€

 

La plupart de nos partenaires clefs comme les ONGs, les écoles primaires, les instituts de recherche, les temples principaux Bishnoïs se situent dans les villes comme Jaipur, Barmer, Pushkar, Mukam, Jajiwal,...au Rajasthan ; Pune et Mumbai au Maharashtra ; et à New Delhi. En plus des voyages réguliers entre ces grandes villes, il y aura aussi les transports dans le désert.

Nous prévoyons: 150€/mois x 5 mois = 750€

 

Salaires initiaux : 1000€ pour nos artisans

 

Soit 4000€ au total, c'est l'exigence minimum.

 

Au delà de ce montant, votre soutien nous aidera à passer aux prochaines phases du projet sur place, notamment l'installation du local/boutique de vente. Cette deuxième phase exige environ 30 000€.

Thumb_franck-tridi-projet-plactique-bishnois-1-1420285857
Tridi & Franck

Tridibesh DEY & Franck VOGEL /// Sorti premier de son université en Inde, Tridibesh entre à l’Ecole polytechnique en 2012 pour étudier les mathématiques. Touché profondément par les problématiques du developpement dans son pays, il change finalement de voie et s’intègre alors le master en développement durable et sciences des systèmes... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Comment suivre votre projet?

- Suivez notre blog: https://planetbishnoi.wordpress.com/ pour les mises à jours régulières
- Vous pourrez également nous suivre sur Facebook (TheBishnoiCooperative) ou Twitter (BishnoiCoop) pour toute l'actualité !

Ce projet est avant tout un effort collectif !
N'hésitez pas à nous écrire, discuter avec nous, nous nous chouchouter ou nous critiquer, poser vos questions, mais aussi de nous parler de votre propre vision du projet. Notre adresse email: bishnoicoop@gmail.com

+ Pourquoi le crowdfunding?

Traditionnellement, les gros travaux communautaires en Inde sont réalisés grâce aux contributions collectives des membres de la communauté.
Nous pensons que la réduction de l'usage plastique et sa réutilisation est un enjeu majeur de société qui touche le monde entier.
Le modèle est suffisamment puissant et complet pour être appliqué à d'autres régions du monde avec quelques petites adaptations. Développer le modèle chez les Bishnoïs n'est que la première étape d'un projet plus global et mondial afin d'utiliser les ressources de manière efficace.

+ Votre projet est passionnant. Mais comment faire si je suis incapable de vous soutenir financièrement?

Vous pouvez parler de notre projet dans votre entourage, faire passer le mot ou vous engager dans le projet autrement. Ecrivez nous à bishnoicoop@gmail.com

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonjour Franck très beau projet et très fort en symbole les résines plastiques nous sont indispensables au quotidien et la plupart se recyclent aujourd'hui à l'infini Mais le plastique, c'est aussi notre société du jetable et de l'instantané qui envahit toute la planète... Je suis preneur d'un retour sur cette expérience a bientot Philippe ZILLIOX Dir environnement St Brieuc agglomération je suis preneur pour un retour d'expérience, notamment parce
Thumb_default
J'espère que ce beau projet fera des petits !!! Bisous franck
Thumb_franck-tridi-projet-plactique-bishnois-1-1420285857
Merci M. Maradan, et merci Green Cross pour nous faire confiance et de soutenir ce projet. The Bishnoi Cooperative Project vient d'atteindre le seuil minimum de 4000€ pour commencer sa première phase de developpement. On vous remercie tous, tout chaleureusement de votre soutien qui nous inspire. Merci !