The Dancing Plague publie son premier numéro consacré aux rapports entre danse et divertissement en version papier.

Large_-1

The project

The Dancing Plague est une revue pluridisciplinaire consacrée à la danse dans ses aspects les plus divers. Elle a pour ambition d'aborder la danse dans sa dimension aussi bien académique et institutionnelle qu’amatrice ou quotidienne, à la fois en tant que domaine esthétique, mais aussi en tant que pratique anthropologique et sociale. Cette revue entend confronter les travaux de chercheurs, les expériences des publics, les pratiques des danseurs dans un esprit à la fois exigeant mais aussi décomplexé et ludique. Initiée par le collectif artistique Speedbattles, cette revue affiche un fort parti pris éditorial : parler de danse avec et pour tous ceux que la danse peut toucher.

 

Versus-2

 

The Dancing Plague vise à ouvrir les discours produits aujourd’hui sur la danse, à favoriser la diffusion de ceux-ci auprès d’un public le plus large possible. Il s’agit de croiser les approches, de donner la parole certes aux chercheurs, aux critiques, aux chorégraphes mais aussi aux danseurs (ce qui est souvent plus rare), aux publics, aux amateurs, ou même à ceux que la danse ne touche pas, souvent peut-être par le caractère très élitiste des regards portés sur celle-ci.

 

Née en 2011, avec un numéro prototype interrogeant les rapports entre danse et compétition (sous le nom de Versus à l'époque), The Dancing Plague revient aujourd'hui avec un dossier très riche s'intéressant cette fois aux rapports entre danse et divertissement.

 

Versus

 

The Dancing Plague a lancé à l'automne 2012 un cycle thématique autour du divertissement, pour explorer de manière transdisciplinaire les croisements de cette notion et des enjeux spécifiques à la danse. La revue a ainsi mis en ligne des contributions variées autour de cette problématique : variées car émanant d’auteurs d’horizons divers – universitaires, danseurs, photographes ou amateurs éclairés – et proposant des angles d’approche différents – analyse historique, reportage en immersion, essai théorique ou récit personnel. Ce positionnement entre revue de recherche et fanzine a permis de faire sortir dans les entretiens menés avec danseurs et chorégraphes une parole à la fois libre et construite, et de générer pour ce numéro des rencontres étonnantes, comme celle advenue entre la danse de Michael Jackson et la notation chorégraphique « savante ». Cette parution papier se fera donc la synthèse des réflexions déployées depuis l’automne sur le divertissement et la danse, de la mythologie japonaise aux cabarets lyonnais, du battle de breakdance aux variations du ballet classique.

 

La revue a vocation à être diffusée gratuitement dans différents lieux (bibliothèques, centres culturels, théâtres, librairies spécialisées,...) et espère toucher ainsi un maximum de lecteurs. Elle sera aussi distribuée au public lors des prochains spectacles du collectif Speedbattles (vidéo ci-dessous), comme un écho à la représentation, aux questionnements qu'elle met en jeu, une prolongation du spectacle.

 

 

Why fund it?

A la suité du numéro initial paru l'an dernier, nous avons souhaité publier en version papier le dossier "danse et divertissement". Parce qu'une revue gagne selon nous à paraître en "dur", à être feuilletée, prêtée, offerte, lue, relue, cornée...Parce que le papier permet d'autres moyens de diffusion que le web, parce qu'il invite aussi à d'autres modes de lecture, parce qu'il permet d'autres moyens de mise en valeur des articles, nous souhaitons à nouveau tenter cette expérience.

 

La collecte servira ainsi à financer l'impression de ce numéro, impression dont le coût s'élève à 1500 euros pour 1000 exemplaires.

 

Thumb_picto-dp2
The Dancing Plague

The Dancing Plague est une revue née en 2011 du désir d'ouvrir les discours portés sur la danse, de donner la parole à ceux qui la vivent et ceux qui la font autour de thématiques larges, denses et exigeantes. The Dancing Plague est associée au collectif Speedbattles, qui regroupe des artistes littéraires, visuels, des danseurs, acteurs, chorégraphes,... See more

Newest comments

Thumb_default
Bravo pour cette initiative... ça fait deux semaines que je me dis, ce projet me plaît il faut que j'y participe et bien ça y est c'est fait ! N'hésitez pas à tenir au courant de l'avancée du projet et de son avenir !!!
Thumb_default
Bravo ,continuez ! Michelle .
Thumb_default
Bravo pour cette initiative ! Hâte de dévorer ce numéro... Une petite faveur en retour ? Hip hop, contemporain, classique je suis une passionnée par la danse dans sa globalité et toujours en quête de découverte mais si la danse jazz pouvrait pour une fois avoir une petite place dans cette revue je serai comblée car non la danse jazz ne se résume pas à Kamel Ouali, de jeunes chorégraphes et d'anciens grand noms du jazz créatifs tentent en vain de renouveler au fil des créations cette discipline et sont malheuresement si peu soutenus..combien de compagnies jazz subventionnées? Combien de conservatoire jazz? Un sujet que j'éspère vous creuserez !! Dans tous les cas vous pouvez compter sur moi pour être une lectrice fidèle !! Très belle journée à l'équipe ! Alice