Soutenez THE HUMANS, magazine où les expériences humaines sont au cœur de... tout ! Élu meilleur projet 2015 par l’IAE de Paris-Sorbonne !

Large_kisskiss-1458567202-1458567213

Présentation détaillée du projet

THE HUMANS : EXPÉRIENCES - SCIENCES - LIBERTÉS - CRÉATIVITÉS

Titre1_thehumans16-1458133440

The Humans est un magazine, web et papier, qui nous tient à cœur.

 

Le magazine portera sur des faits sociaux, des “problématiques de fond’’ dans le jargon, qui interrogent les différentes façons dont nous pensons et créons le monde.

 

Une_02-1458135904

 

Comment ? Nous voulons mettre au premier plan la personne qui vit une expérience, car c’est sa perception des choses et son savoir qui nous ouvrent une fenêtre sur le monde.

 

Notre vision ? Ne pas prétendre faire le tour d’une question, ou trancher, mais au contraire mettre à jour la complexité des choses et la divergence des points de vue.

 

Le défi ? Être au plus proche des gens, tout en prenant suffisamment de recul !

 

Titre2_thehumans16-1458133679

Nous aussi… Parce que certains ne sont vus que comme “handicapé”, ou “issu de l’immigration”, ou pire encore, “issu de la diversité”, The Humans ne se restreindra pas à ces catégories utilisées (créées ?) par les politiques, les institutions et les médias.

 

Si nous voulons parler des personnes que nos normes excluent, nous axerons sur le surprenant, le positif et le beau.

 

Image_fr-1458136511

 

Réussir à encore être surpris, dans la masse d’informations que nous digérons, ou pas, chaque jour, remettre en question ses certitudes, est à notre sens un grand défi aujourd’hui.

 

Pour prendre de la distance et donner une autre dimension au fait humain, nous ferons appel aux perspectives des chercheurs en sciences humaines.

 

Titre3_thehumans16-1458133834

Concrètement, The Humans, ce sont des photos, interviews, récits de vie, témoignages, articles, qui nous permettront d’aborder un sujet.

 

Les sujets ne seront pas déterminés par l’actualité et seront volontairement larges. Cela permet ne pas imposer un angle de réflexion particulier, autrement dit de rester ouvert à toutes les possibilités

 

Quelques exemples de sujets qui nous intéressent : le nomadisme, la médecine, l’école, la mort, les animaux… Et plein d’autres !

 

Celui retenu pour notre premier numéro est La Réunion, petite île française à l’Est de Madagascar, unique réunion des cultures et des religions, des langues et des peuples (et puis nous y sommes, pour un premier numéro, c’est plus en phase avec nos moyens !).

 

Magazineouvert-1458136179

 

Un dossier qui portera sur cette île et, surtout, ses habitants :

 

Human stories : compilations d’expériences sous forme d’interview, récit ou témoignage

Personnalités : des personnes qui marquent leur quartier, leur ville, leur pays

Le point de vue de la science : l’apport des chercheurs en sciences humaines

Portfolio : le travail d’un photographe

Le fil de l’histoire : un témoin de l’histoire en marche

 

… et la suite dans le premier numéro !

 

Une enquête pour appréhender un sujet plus abstrait, mais toujours à travers les personnes qui traversent ce questionnement. Des rubriques aux sujets variés :

 

Human beauty : la création, qu’elle soit artistique ou non, sous forme de photo, article ou interview

Toc-toc : un article (ou…) sur le fonctionnement du cerveau humain

Inspiration : des personnes inspirantes, par leur parcours, leurs actions, leur originalité

Ça bouge ! : des personnes qui s’engagent pour changer le monde.

 

Comme vous le remarquez, la forme n’est pas définie, nous sommes libres et les contributeurs aussi. S’il est plus pertinent d’aborder un sujet avec des photos qu’avec du texte, avec un récit plutôt qu’une interview, nous serons, vous serez, libres de proposer le contenu.

 

Titre4_thehumans16-1458133965

Nous voulons un contenu esthétique, pour certains cela passe par le format papier, pour d’autres, par l’écran de leur tablette.

Webprint_thehumans16-1458134062

Pour les amoureux de la technologie, nous le voulons sur tous les supports numériques, tablette, ordinateur ou smartphone, sur une interface simple et ludique. Mais pour les accros des livres que nous sommes, nous ne pouvons l’imaginer qu’en beau livre, à la couverture rigide et au papier brillant.

 

Pour des raisons de viabilité économique et environnementale, la version papier ne sera pas dans tous les kiosques. Nous imprimerons les exemplaires à la demande, en fonction du nombre d’abonnement.

Titre5_thehumans16-1458134213

Si nous voulons que The Humans parle de tous, il faut qu’il soit accessible à tous. Le numérique permettra cette accessibilité, où petit à petit, nous voulons des traductions des articles en langue des signes internationale (oui, il y a des centaines de langue des signes différentes, surprenant, non ?), ou des options visuelles adéquates.

 

Pour une plus grande ouverture sur le monde, nous voulons The Humans en français et en anglais.

Titre6_thehumans16-1458134275

Pascal Smith : “J'ai obtenu l'année dernière le Master of Business Administration International Paris, délivré par l'IAE de Paris Panthéon-Sorbonne et l'Université de Paris Dauphine. J'ai dû produire un mémoire, pour lequel j’ai imaginé un modèle de presse rentable, dans un contexte économique en crise. J'ai reçu pour cela le prix du meilleur projet professionnel. Le business model, la gestion, les chiffres, c'est mon domaine !

 

Créer un magazine est mon rêve d’enfance. Sourd issu d’une famille sourde, mes parents ont su me transmettre l’amour de la lecture et des beaux livres. Malheureusement pour la plupart des sourds, le système éducatif que les soi-disant “experts de la surdité” ont engendré une population de personnes illettrées…

 

Outre l’envie de créer un contenu visuellement agréable à regarder, je voulais qu’il soit accessible aux Sourds, voire qu’il donne envie de lire…

 

En parlant de ceux qui s’éloignent des normes établies, je ne veux pas faire “changer de regard”, ni convaincre, mais seulement donner l’envie de découvrir et de comprendre l’Autre…”

 

Olivia Médion : “Après un Master de recherche en anthropologie sociale et culturelle, j’ai travaillé pour des associations, puis en tant qu’interprète sourd/français. Malgré tout ce qu’on a pu me dire tout au long de mes études (ça a l’air inutile, à première vue…), celles-ci m’ont apporté beaucoup, humainement et professionnellement et me permettent d'envisager un tel projet.

 

Je suis passionnée par la recherche en sciences sociales, mais côtoyant assez peu les milieux universitaires, j'ai pu me rendre compte de l'incommunicabilité entre le monde universitaire et l'extérieur. Bien sûr, je n'ai pas la prétention de changer ça, mais toute action, même modeste, est importante…  

 

Sinon, pour moi, The Humans, c'est l'opportunité d'un nouveau voyage. Être rédactrice en chef ? Créer un lieu où tout le monde peut s'exprimer ? À la Réunion, on dit allons !”

Equipe_thehumans16-1458134481

 

David Cloux : “Né d’une famille sourde, je ne m'arrête pas à ce qu'on me disait impossible.

 

Parallèlement à une carrière de compétition sportive à haut-niveau, j’ai décroché le diplôme de l’école supérieure de design, ce qui m'a également donné le goût d'entreprendre. Avec l'appui de mes expériences professionnelles au sein de l'unité de communication d’une grande entreprise pendant des années, c’était plus fort que moi, je me suis lancé et j’ai créé ma propre agence de communication web.

 

Le projet “The Humans” est pour moi quelque chose d’inédit. Ce sera une belle opportunité pour tous, alors une nouvelle aventure passionnante commence !”

 

Guillaume Fok-Yin : “Je suis le plus jeune de l’équipe. Diplômé en développement commercial, je suis surtout passionné d’art et de conception graphique. Après un parcours scolaire en “intégration”, dans un milieu dit “ordinaire”, je travaille depuis la sortie de l’école au sein d’entreprises sourdes. Je suis à présent directeur d'une des entreprises qui participent à ce projet.

 

C'est avec un réel plaisir que je crée maquettes, supports visuels, images… Avec The Humans, je peux laisser de côté mon rôle de directeur et me consacrer à ma passion !”

 

Et le reste de l’équipe de choc, c’est vous !  

 

Nous ne voulons pas constituer une équipe fixe de journalistes, qui écriraient sur tous les sujets, même ceux qu’ils ne maitrisent pas…

 

Citoyens, auteurs, photographes, militants, journalistes, chercheurs, artistes, et tous les autres, êtes les bienvenus pour parler de vous et de ce que vous faites !

Titre7_thehumans16-1458134580

Au centre de chaque fait, il y une femme, ou un homme, et cela est bien sur valable pour la création de ce magazine.

Titre8_thehumans16-1458134721

Parce que les expériences quotidiennes des Sourds pour faire reconnaitre leurs savoirs et savoir-faire, très souvent accueillis par le doute, et toujours par la surprise, poussent à réfléchir sur les savoirs des uns et des autres, et la différence de valeur qui leur est accordée.

 

Pire, quand ce sont les savoirs des gens sur eux-mêmes qui sont déniés…

 

Parce qu’on voit souvent dans les médias le fait d’invoquer les témoignages des gens que pour justifier ou illustrer une idée préconçue.

 

Pour que finalement d’autres voix, ou d’autres voies puissent se faire connaitre, non pas pour coller à l’image que nous nous en faisons mais pour nous surprendre et nous inviter à la réflexion.

Titre9_thehumans16-1458134774

Parce qu’on voit peu les analyses de la sociologie ou de l’anthropologie dans les débats, peut-être pas suffisamment accessibles, mais certainement trop critiques à l’égard de nos schémas habituels de décryptage du monde.

 

Le premier pas de la démarche scientifique est de remettre en question les notions et catégories que nous utilisons au quotidien, en tant que simples constructions humaines de sens. Pour un scientifique, elles ont toutes la même valeur…

 

Parce que les résultats scientifiques sont souvent exposés, sans que la démarche scientifique soit interrogée. Pourquoi se consacrer des années à une étude tellement pointue que personne n’en comprend d’emblée l’intérêt ? Quelle est la perspective, humaine et scientifique, du chercheur ?

Unknown-1-1458144037

Unknown-1458144574

À quoi servira la collecte ?

Titre10_thehumans16-1458134957

D’abord, issus du milieu ouvrier (et nous en sommes fiers !), nous faisons toujours partie de la classe moyenne. Bien que nous avons atteint nos objectifs sur les plans professionnel et académique, nos ressources sont très modestes, faute de patrimoine familial.

 

Nous n’avons pas de grands journalistes à nos côtés, ni d’institutions (ça on en veut pas de toute façon !). C’est par notre travail, notre soif de connaissance et notre engagement que nous avons créé les moyens de concrétiser ce projet. Cependant, pour un bon décollage, votre magazine a besoin de suffisamment de carburant pour, nous l’espérons, un long voyage !

 

Goal_thehumans16-1458135125

 

Farouchement indépendants, la question du financement du magazine est délicate pour nous. Pour des raisons esthétiques et éthiques, nous ne voulons qu’un minimum de publicité (dix pour-cent environ), mais cela implique moins de recettes…

 

L’indépendance financière est bien sûr la base de l’indépendance et de la liberté du média. Sans soutien institutionnel, presque sans recettes publicitaires, nous avons donc besoin de vous !

 

Enfin, la création d’un organe de presse entraîne un budget conséquent. Avec votre soutien financier, vous et nous, c’est malgré tout possible ! Techniquement, votre argent servira à couvrir le coût du lancement du premier magazine, qui comprend les dépenses reparties suivant le graphique ci-dessous.

 

Money_thehumans16-1458135174

 

Nous voulons aussi être accessibles financièrement, et pour cela, nous avons fixé le tarif de l’abonnement annuel web à 49 euros par an, et la version papier à 72 euros.

 

Pour le lancement du premier numéro, nous offrons aux KissBankers un abonnement annuel web pour la contrepartie à 25 euros, et un abonnement annuel papier pour la contrepartie à 50 euros. C’est maintenant ou jamais !

 

Bref, dans le milieu des affaires, les grandes sociétés, les grosses maisons d’éditions ont des moyens qui permettent d'avoir un confortable fonds de roulement. Et nous n'avons rien de cela. Nous avons besoin de vous. “Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”.

Thumb_avatar_thehuman16-1458141453
The Humans team

Après un CAP de plombier (en tant que Sourd je n’avais pas vraiment le choix à ce moment-là), je me suis orienté vers des études universitaires d’Histoire. Ma licence en poche, j‘ai participé à la création des classes bilingues sourd/français au sein de l’Académie de Toulouse, pour lesquelles j’ai enseigné l’Histoire-Géographie pendant plusieurs années.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Mes meilleurs vœux de succès !
Thumb_default
C'est fait, j'espère que le projet réalisera très vite. Je soutiens et je partage ... Phy
Thumb_ico
Nous vous soutenons dans votre beau projet!! Impatients de lire le premier numéro!! Félicitations à toute l'équipe!!