The Porter Brothers est un reboot français du "western spaghetti", que nous avons décidé d’appeler "western baguette"… tout simplement.

Large_promo_porter_brothers_with_title_for_kisskiss-1417378314

Présentation détaillée du projet

The Porter Brothers est le court-métrage de fin d'études de Wilhelm Kuhn, étudiant français à la London Film School. Grand fanatique de westerns en tout genre, Wilhelm déplore depuis toujours la quasi non-présence de ce genre dans le court-métrage et en particulier le court-métrage étudiant.

 

Img_0388-1417361297

Sur le plateau

 

S'inspirant d'une longue tradition de western européen (les Sergio Leone et Corbucci pour les Italiens, mais aussi Karl May et Harald Reinl pour les Allemands), nous avons eu comme idée de développer le genre en France, avec nos espaces et nos paysages. Exit la reconstitution de l'Ouest sauvage en Italie et en Espagne, cette fois c'est chez nous que nous ferons tout. L'Auvergne présente l'avantage d'avoir à la fois les grands espaces naturels propices aux dimensions épiques du western, mais également un relief volcanique et le climat sec illustrant les dangers de la Frontière.

 

Le film se propose ainsi de développer un style nouveau sur un genre certes vieux comme le monde, mais tellement inépuisable. 

 

Le synopsis :

 

Un Pasteur et sa fille sont à la poursuite des deux hommes ayant tué la femme de ce dernier : les dénommés "frères Porter", mis à prix morts ou vifs. Alors qu'en leur tendant une embuscade, ils capturent le plus jeune des deux -Sam-  ils se rendent vite compte que le véritable coupable est ailleurs. Que faire avec leur captif ?

 

La région :

 

Le film a été tourné dans le Puy-de-Dôme, précisément dans la Vallée de l'Ance. Un touriste ayant un jour lancé un "Eh on dirait le Canada!" à cet endroit même, a fait germé une certaine idée de l'Auvergne dans la tête de Wilhelm...

 

http://www.vallee-de-lance.com/ 

 

Logo_footage2-1418678319

 

Le film a été tourné sur une période de 11 jours avec le soutien logistique de la Vallée de l'Ance, communauté de communes présidée par Monsieur Johan Rougeron, la production s'étant basée près de la municipalité de Saillant, avec l'aimable permission de Monsieur le Maire Joseph Domps.

 

Img_0228-1417360988

 

 

Les acteurs :

 

5 acteurs principaux pour les rôles du Pasteur, sa fille Mary, Sam et Ned Porter ainsi que Quinn, un chasseur de primes se joignant à la poursuite. Pour rester authentique et crédible, nous voulions tourner en anglais-américain et avons fait venir de Londres et d'autres endroits 3 Britanniques, 1 Canadien et 1 Américain.

 

 

Img_0291-1417357187

Emmanuel Koutsis aka "Ned Porter"

 

Img_0360-1417361156

Glenn Conroy aka "Le Pasteur"

 

Whole_cast_cropped-1417373705

De gauche à droite : Glenn Conroy, Daniel Sommerford aka "Quinn", Jina Rahimi aka "Mary", et Cai Dale aka "Sam Porter".

 

L'image :

 

Notre talentueuse directrice photo, Jackie Teboul, est également une élève française en fin d'études à la London Film School. Elle a filmé The Porter Brothers en ARRI AMIRA et optiques Angénieux, avec donc la lourde tâche d'accomplir une photographie faisant justice à la gloire visuelle que fut, et qui continue à être, le western.

 

Img_0157-1417356942

 

Le travail a été particulièrement difficile pour les scènes de nuit tournées en extérieur en forêt, et qui a nécessité un lourd investissement en matériel d'éclairage.

 

Scene_night_2_final-1417359562

 

Scene_night_1_final-1417359595

 

Les maquillages et effets spéciaux :

 

Un soin tout particulier a été apporté à la reconstitution des conditions de l'époque. Accessoires, blessures, saleté et bien sûr costumes ont été recréés minutieusement. 

 

Img_0537-1417361625

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

L’équipe a déjà mis la main à la poche à hauteur de 15 000 euros pour le tournage. Nous avons besoin d’environ 4000 euros pour mener à bien toute la post-production. Le film dure à peu près 40 minutes et chaque scène nécessite un travail technique précis et coûteux aussi bien au son qu’à l’image.

 

Nous devons par exemple effacer numériquement tous les anachronismes (pilonnes électriques, trace d’avions dans le ciel) que nous n’avons pu enlever sur place et les scènes de gunfight doivent être sountenues par des effets visuels de qualité (impact des balles dans les arbres, dans les corps, flash qui sort des canons des fusils).

 

L’argent dont nous avons besoin sera réparti de la manière suivante

 

Mixage son 7.1 et sound design : 1000 €

 

Étalonnage : 800 €

 

Distribution, candidatures festivals : 500 €

 

Effets spéciaux numériques : 1200

 

Musique : 500 €

 

D'avance un grand merci à toutes et à tous pour votre soutien, et également un gros big-up à notre manager de post-production Bérenger Grusson qui doit organiser tout ça.

Thumb_img_0182-1417365029
Wilhelm Kuhn

J'ai commencé à réaliser des court-métrage à l'âge de 11 ans, d'abord avec mes playmobils, ensuite avec mes amis, puis finalement en collaboration avec un tas de gens formidable, que j'ai rencontrés tout au long de mon parcours. Je termine actuellement mon projet de fin d'études pour la London Film School : un western de 40 minutes tourné en... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
La boucle est bouclée. Maintenant on à vraiment hâte de voir le résultat sur grand écran :-)
Thumb_default
allez c'est la dernière ligne droite !
Thumb_default
Mon épouse et moi-même vous souhaitons de réussir dans votre ambitieux projet. Bravo et bonne chance Lyonnel et Catherine