Soutenez notre projet de documentaire solidaire au cœur de la vie népalaise, au lendemain du violent séisme de 2015.

Large_the-stopover-_image-d_intro_-1507117734-1507117751

Présentation détaillée du projet

The-stopover-_bando-nepal__3-1507120707

 

The-stopover-_bando-titre_---the-stopover-1507118091

 

The Stopover est une série de docu-réalité à travers le monde, une aventure humaine, dans laquelle vous pourrez suivre trois jeunes globetrotteurs expérimentés, professionnels de l’image, et motivés par le partage et les rencontres humaines.

 

L’objectif culturel de notre projet est de vous présenter le monde tel qu’il est vraiment, sans artifice, avec un regard jeune et dynamique, porté d’une grande technicité d’image et de son, loin des reportages habituels.

 

Des documentaires « immersifs », de 45 mn, axés sur la parole de ceux qui connaissent le mieux le monde « ses habitants », et proposés aux formats TV/VOD et DVD.

 

The-stopover-_bando-le-nepal_-1507118130

 

Nous avons choisi de vous emmener au Népal (नेपाल), en partageant avec vous un documentaire de 3 x 45mn, relatant deux mois d’immersion au cœur de la culture et de la vie népalaise.

 

Si nous avons choisi le Népal, c’est en partie à cause du violent séisme qui a frappé ce pays en avril 2015, le dévastant dans de très nombreux endroits, entrainant l’effondrement de nombreux bâtiments du centre népalais, tuant des milliers de personnes et faisant d’innombrables sans-abris. Des villages entiers ont disparu sous des glissements de terrain et 18 grimpeurs ont péri sous une avalanche au camp de Base de l’Everest. Le paysage népalais en a été transformé, des communes ont été dévastées, des monuments pluri centenaires anéantis et beaucoup de sites touristiques restent aujourd’hui encore méconnaissables.

 

Bloc-photo-1-1507118228

 

Le tourisme, principal revenu du pays, a subi de plein fouet les conséquences de ce désastre, et même si petit à petit le Népal se reconstruit, les touristes peinent à y revenir.

 

C’est dans ce contexte très particulier qu’il nous est apparu comme une évidence d’aller y réaliser le premier volet de The Stopover. À un moment où le Népal manque cruellement de revenus pour se reconstruire, nous espérons, par le biais de notre réalisation, susciter l’envie de celles et ceux qui ont oublié le Népal, d’y aller ou d’y retourner et ainsi encourager le retour des touristes dans ce si beau pays, afin d’aider sa population à se rétablir.

 

En plus de vouloir comprendre la culture et le mode de vie népalais, nous voulons montrer la capacité de cette nation à se relever au lendemain d’une telle catastrophe. Sans avoir la prétention de porter un projet humanitaire, nous souhaitons, à notre niveau, aider ce pays à redorer son image et à la valoriser.

 

Voyager au Népal, c'est partir à la découverte de l'un des pays les plus diversifiés du monde. C'est aller à la rencontre de populations et de cultures ancrées des traditions ancestrales. Le Népal, c’est un peuple accueillant, des coutumes parfois étonnantes, une manière de vivre fascinante portée par la tradition et la ferveur religieuse. On a longtemps surnommé le Népal le « pays des dieux ». Le temps n'a rien changé. Le Népal est un temple à ciel ouvert. Non seulement les lieux de culte en témoignent mais le quotidien des Népalais est imprégné de leur foi, tout comme les paysages de la vallée ou de la haute montagne.

 

              Svāgata ! (Bienvenue en népalais) au cœur de l’Himalaya !

 

2-1507118260

 

The-stopover-_bando-objectif_-1507118278

 

Pour nous immerger dans la vie et la culture népalaise, nous avons choisi de partager notre quotidien avec Kath, Sundar et Hem, trois guides népalais expérimentés, qui exercent ce métier depuis plusieurs générations. Ce sont des conversations entre amis passionnés du Népal qui nous ont menés à la rencontre de Sundar. Après plusieurs échanges par email et par Skype, il nous a permis de rencontrer Kath et Hem, et tous ensemble, nous avons écrit et planifié au jour le jour ce documentaire népalais dans ses moindres détails.

                        3-1507118345

 

Durant deux mois, chacun d’eux nous fera découvrir en profondeur une partie de ce pays qu’ils connaissent dans ses moindres recoins. De la vallée de Kathmandu au massif de l’Everest, en passant par Pokhara, Langtang, Lumbini, Nagarkot, Bandipur, Chitwan, le massif de l‘Annapurna et bien d’autres, ils partageront avec nous leur histoire, leur culture, leurs traditions et leur mode de vie.

 

Chaque jour, nous découvrirons les différentes facettes de ce pays, nous gagnerons de petits villages et dormirons chez l’habitant de manière à être en accord avec nos valeurs et, surtout, pour contribuer à l’économie locale. Avec cette proximité, nos rencontres et moments de partages seront pleinement authentiques. Au détour d’un chemin, d’une passerelle ou d’un sentier, chaque instant marquera l’occasion de faire de nouvelles rencontres, du simple voyageur avec son sac à dos, au trekkeur à la conquête de L’Everest en passant par le villageois et son troupeau.

 

Il est coutume de dire que les Sherpas, peuple de la région de l’Everest, figurent parmi les gens les plus amicaux et incroyables que nous ne pourrons jamais rencontrer ailleurs. Leur force est une source d'émerveillement inépuisable, leur entrain et leur hospitalité inoubliables. Nous vous promettons alors des rencontres exceptionnelles, chaleureuses et humaines à l’image de ce pays.

 

4-1507118376

 

Même si The Stopover destination « Népal » est aujourd’hui écrit et planifié au jour le jour dans ses moindres détails (la réalisation d’un tel documentaire nécessite un minimum d’organisation), nous souhaitons néanmoins laisser la place à une part d’inconnu et de curiosité, en gardant une marge de liberté au gré des rencontres et des évènements pour faire de ce périple une odyssée unique. Nous nous laisserons porter par ses habitants, libre de nous guider là où ils le veulent pour nous montrer leur Népal. Ce sera parfois beau, parfois triste, parfois drôle, parfois touchant et peut-être parfois choquant… Mais ce sera Vrai.

 

Au-delà des barrières linguistiques et culturelles, nous restons attachés à des valeurs morales comme la générosité et la solidarité qui sont au cœur de notre ambition. Ce sont ces rencontres étonnantes et fantastiques qui font la grandeur de notre projet.

 

Il s’agit de partager avec vous et toute notre communauté, notre vie quotidienne, ainsi que celle des hommes et des femmes que nous rencontrerons et avec lesquels nous souhaitons tisser des liens profonds. Notre objectif est d’être les témoins d’aventures humaines, en quelque sorte vos yeux et vos oreilles, sans vouloir à tout prix s’éloigner de la réalité pour vous faire rêver.

 

Le tournage du Népal est aujourd’hui programmé pour février 2018 et sera livré en juin 2018. D’autres objectifs pour 2018, comme la Mongolie et le Tibet, sont en écriture. Chacune de nos réalisations et productions, ont une ambition internationale, elles seront toutes disponibles en VOST-FR, GB, ALL, ESP, IT, ainsi que la langue officielle des lieux de tournages.

 

                                   Dvd-1507119015   

 

The-stopover-_bando-origine_-1507118567

 

The Stopover est l’aboutissement de trois années de réflexion, d’expéditions, de tournages, de rencontres touchantes et marquantes, qui nous ont permis de déterminer ce qu’il était vraiment important de transmettre dans nos réalisations : une histoire authentique, sincère et originale.

    5-1507123167

 

C’est au cours d’une expédition en Égypte il y a un peu plus de trois ans, que l’idée de The Stopover est née. Durant ce périple de plusieurs semaines, nous avons traversé une grande partie du pays en 4x4 à la découverte de sa culture antique, de ses paysages lunaires, et de ses habitants. Ce Road Trip égyptien fut pour nous le point de départ d’une nouvelle conception du voyage : ne pas voyager « pour voyager », mais voyager « pour partager ».

 

« Nous ne souhaitons pas seulement voir le monde, mais le raconter tel qu’il est vraiment ».

 

C’est pourquoi nous ne vous montrerons pas le monde uniquement à travers de beaux paysages, mais tel qu’il est aujourd’hui, sans lui porter de jugement. Loin de vouloir enlever toute beauté à nos images, avec tant de réalisme elles en seront d’autant plus fortes, profondes et percutantes. Mais, et surtout en donnant la parole à ses habitants, à même de nous le présenter et de nous le décrire au mieux.

 

The-stopover-_l__quipe_-1507123549

 

6-1507123569

 

Je m’appelle Julien BARBIN, j’ai 32 ans, je suis producteur-réalisateur, à l’origine et à l’initiative de The Stopover. Depuis le début, je porte ce projet avec ferveur et le construis avec passion dans ses moindres détails pour le rendre exceptionnel.

 

Je fixe les orientations stratégiques pour la communication, le recrutement, le financement, la rédaction des sujets et la réalisation des tournages. Je donne les directives pour les plans, les prises de vue et les scènes que je souhaite, tout en laissant l’œil expert de mes complices Brice et Andréa faire le reste.

 

Brice AVRIL (30ans) et Andréa DE COLLE (28ans) sont deux réalisateurs-cadreurs, qui comptabilisent à eux deux plus d’une centaine de clips, pubs et documentaires.

 

Ayant fait leurs études professionnelles ensemble, ils se connaissent très bien et ont eu l’occasion de travailler sur des réalisations communes. C’est un très bon binôme, coordonné et expérimenté.

 

Brice a toujours été professionnellement indépendant et a beaucoup travaillé au Canada.

 

Quant à Andréa, il a rejoint les rangs d’une société de production comme cadreur après une expérience en Australie, avant de devenir réalisateur indépendant. Il est également Drone Operator.

 

 

 

Ensemble, nous avons tourné sur divers projets, à Londres, dans les Alpes, au Sri Lanka et bien évidemment en Égypte.

 

Tous épris d’aventures, nous animerons ce projet aussi bien devant que derrière l’objectif, où chacun, avec sa personnalité, lui apportera originalité et créativité.

 

Ce qui nous lie ? L’amitié et un engouement pour les voyages, notre besoin de découverte et ce goût commun pour les rencontres humaines.

 

6423199fef70570c6f69e10f515ab5-1507123714

 

À quoi servira la collecte ?

The-stopover-_bando-financement-1507118674

 

L’objectif de cette campagne est de nous permettre de financer la postproduction de notre réalisation au Népal, ainsi que l’investissement dans un équipement audio et vidéo, compact et léger, adapté à la réalisation de documentaires de qualité et aux conditions des lieux de tournages (température, altitude, humidité, poids, transport, etc.). L’achat étant plus économique que la location, ce matériel sera un investissement sur le long terme, utile et nécessaire pour d’autres réalisations prévues pour 2018, notamment en « Mongolie » et au « Tibet ».

 

Nous estimons que ce n’est pas aux téléspectateurs et donateurs de nous faire voyager, mais plutôt l’inverse. C’est pourquoi cette demande participative ne prend en compte aucun frais liés au voyage, car c’est une dépense que nous assumerons personnellement (frais de transport, de visa, d’hébergement, de repas, de sites et de guides).

 

Graphique-fr-v-1509907903

 

The-stopover-_calendrier-provisoire-_-xs-1509899354

 

Calendrier-1509899688

 

Si notre objectif est dépassé, nous reverserons 50 % de ce surplus à des associations locales d’aide à la reconstruction du Népal que nous aurons rencontré sur place (chacune ayant sa priorité : école, santé, monument…).

 

Le reste nous permettra éventuellement d’investir dans d’autres optiques, boîtiers et équipements. Nous pourrons également préparer nos prochains tournages à destination du Tibet ou de la Mongolie, dont les lignes conductrices sont déjà en cours d’écriture.

 

On compte sur vous ! Merci à tous.

                                 3d-1507131118

Thumb_6-1507117011
The Stopover

Je m’appelle Julien, j’ai 32 ans, je suis producteur-réalisateur, à l’origine et à l’initiative de ce projet. "The Stopover" est l’aboutissement de trois années de réflexion, d’expéditions, de tournages, de rencontres touchantes et marquantes, qui nous ont permis de déterminer ce qu’il était vraiment important de transmettre dans nos réalisations : une...