DEVENEZ MÉCÈNE - contribuer à la finalisation de la création de danse THE WORD'S ROOM par la compagnie TanZoya – Ioulia Plotnikova

Large_tanzoya-1418745099

Présentation détaillée du projet

VIDEO :  TRAILER

 

 

NOTE D’INTENTION POUR "THE WORD'S ROOM" :

 

"Une femme est enfermée dans une pièce envahie de papiers et de mots calligraphiés. Elle est prisonnière de sa mémoire. Sans cesse, elle relit ses lettres ou écrit de nouvelles notes sur tous les supports autour d’elle. Le papier, miroir de ses obsessions, a remplacé le mobilier. Tout son corps est engagé dans l’écriture, comme dans un processus vital. Elle semble perdue dans les territoires mouvants de sa mémoire. On déchiffre en elle, comme à livre ouvert, des émotions et des souvenirs enfouis. Sa danse joue avec des projections vidéo qui saturent l’espace de phrases manuscrites. Un jour, elle trace de nouveaux signes au sol. Comme une échappatoire pour s’envoler."

 

 

MAIS QUI EST IOULIA PLOTNIKOVA ?

 

Très tôt, Ioulia se forme à la danse contemporaine en Russie puis en France. Elle est danseuse-interprète depuis 20 ans. Elle travaille pour James Thiérrée, Materia Prima, Jean-Paul Goude, Claude Brumachon...

Depuis 2006, Ioulia crée des chorégraphies sous la signature TanZoya.

Son solo "Doroga..." a obtenu en 2011 le 3ème prix de chorégraphie et le prix du public au concours Internationales Solo-Tanz-Teather Festival à Stuttgart.

 

Plus d'infos sur sa bio, ses projets et son actu sur le site de sa compagnie : www.tanzoya.com

 

 

 

Tanzoya-the-words-room-5-1418740725

crédit photo : Johann Fournier

 

 

 

 

 

GENESE DU PROJET :

 

Voici la vidéo du making-off, les recherches et l'évolution de la création de résidence en résidence....

 

 

En 2012, Ioulia Plotnikova démarre ce nouveau solo. Elle travaille seule, en louant des studios de répétition. A vrai dire, son travail en tant que danseuse interprète l’absorbe en parallèle et lui laisse assez peu de temps pour sa propre création.

 

En 2013 et 2014 Ioulia est accueillie en résidence par le Centre Jean Verdier (Paris), le Café Danses (Savigny le Temple)  le CND (Pantin). A chaque sortie de résidence une version du solo est présentée au public. L’écriture se précise.

 

La chorégraphe est rejointe dans son projet par Johann Fournier, graphiste qui travaille à l’élaboration des projections numériques, Julie Galopin, qui l’assiste dans la chorégraphie. John Boswell la conseille pour la musique. De belles rencontres avec Axel Landy et Youric Golovine permettent à Ioulia de mettre en place la scénographie dans le Théâtre Golovine (Avignon) et le Théâtre Toujours à l’Horizon (La Rochelle). La compagnie TanZoya se structure en association autour de membres actifs et obtient sa licence d’exploitation du spectacle.

 

Aujourd’hui, The Word’s Room entre dans une phase de finalisation. Cette création n’a pas encore reçu de subvention. Deux nouvelles résidences sont prévues en 2015 (Théâtre Toujours à L’Horizon et au Théâtre  Golovine) Au-delà de toutes les énergies mises en oeuvre, un financement complémentaire s’avère nécessaire pour que ce spectacle soit finalisé et parte en tournée.

 

 

Tanzoya-the-words-room-6-v2-1418743673

crédit photo : Johann Fournier

 

 

EQUIPE THE WORD’S ROOM :

Chorégraphe et interprète : Ioulia Plotnikova


Installation et projection numérique : Johann Fournier

Assistante chorégraphique : Julie Galopin

Création lumière : Chokat Salem

Costume : Sabine Duttweiler

Scénographie : Ioulia Plotnikova

À quoi servira la collecte ?

Tazoya-2-1418743791

crédit photo : Johann Fournier

 

 

A quoi servira la collecte ?

 

À assurer la prochaine résidence, prévue au Théâtre Toujours à l’Horizon de la Rochelle :

- Défraiement pour l’équipe (déplacement, logement, repas)  >> 2250 €

 

À acheter du matériel pour la scénographie :

- achat vidéo-projecteurs  >> 1000 €

 

 

Et si la collecte dépasse les objectifs ?

 

- Des cachets seront versés aux artistes qui ont travaillé à cette création.

- D’autres résidences pourront être financées.

- D’autres options de scénographie pourront être définies.

 

La compagnie peut délivrer sur demande des justificatifs de dons qui permettent des déductions fiscales.

La donation est déductible à 66% des impôts, dans la limite de 20% des revenus, pour les particuliers.

 

Img_2014_15_10-25-v2-1418740590

crédit photo : Johann Fournier

 

 

Ioulia Plotnikova

Association TANZOYA

tanzoya@gmail.com

tanzoya.com

Thumb_tanzoya-1418743977
TanZoya

IOULIA PLOTNIKOVA / COMPAGNIE TANZOYA : Née à Tcherkesske (Russie), Ioulia se forme à l’Université de la Danse à Saint-Pétersbourg, puis à l’institut professionnel Rick Odums à Paris. Elle s’établit alors à Paris. Elle travaille avec des maîtres comme M Mattox, C. Carlson, C. Brumachon, N. Tarasova, S. Fadeeva, V. Vakha. Son parcours en tant... Voir la suite