Rendre accessible le monde visible aux déficients visuels en imprimant le Nord-Pas de Calais en 3D !

Large_banierekisskiss03-1425983557

Présentation détaillée du projet

tri-D, c’est une start-up sociale de conseil et de design en impression 3D qui se met au service de projets sociaux porteurs de sens. Elle développe depuis septembre 2014 le projet Toucher pour Voir.

Toucher pour Voir, c’est un projet d’aide aux personnes déficientes visuelles. Nous imprimons en 3D des éléments (tout ce qui est inaccessible au toucher comme de l’immatériel, de l’infiniment grand ou de l’infiniment petit) qu’ils ne peuvent pas se représenter pour qu’ils puissent les découvrir par le toucher.

 

tri-D est portée par 2 entrepreneurs passionnés par l'entrepreneuriat social, le développement durable, l’économie créative et les nouvelles technologies du numérique dont l'impression 3D.

 

Maxime_dufour_photographies_9253-1425918984

Chris et Thomas / Photo  Maxime Dufour / La Créativallée

 

 

Chris Delepierre, Entrepreneur du changement : Ch’ti de naissance et de cœur, ingénieur de formation, Chris est passionné par l’entrepreneuriat, la RSE et les projets porteurs de sens.

 

Thomas Delbergue, Créateur de possibles : Né à Lille, Scout toujours, Thomas vient de

terminer ses études de designer 3D, prêt pour dessiner un projet porteur de sens

 

tri-D est aidée dans son projet Toucher pour Voir par l'infographiste 3D Antoine Fouache.

 

 

Le projet Toucher pour Voir a plusieurs déclinaisons :

 

Toucher pour se remémorer : Matérialiser les souvenirs des personnes mal ou non-voyantes en imprimant le buste de leurs proches en 3D.

 

Anne-so_buste-1425933781

 

Toucher pour se repérer : Rendre accessible les lieux inconnus aux déficients visuels par des plans en relief et des maquettes tactiles.

 

Toucher pour Changer de regard : Inviter voyants et non-voyants à redécouvrir le monde par des ateliers tactiles dans le noir tout en favorisant l'échange et la communication, propices à une réflexion sur sa propre perception du monde.

 

Toucher pour Visiter : Donner accès à l’art et à la culture en reproduisant des œuvres en miniature, que l’on peut désormais toucher à volonté ! 

 

Davyrigault_tri-d_lam_10_w-1425917493

Projet au musée du LaM de Villeneuve d'Ascq (Lille Métropole Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut) - photo Davy Rigault

 

 

Dans le cadre du projet Toucher pour Visiter, nous voulons imprimer en 3D les monuments et les symboles de notre région Nord-Pas de Calais ! Ainsi, nous pourrons faire découvrir notre belle région à ceux qui l’habitent et n’ont pas la chance de la contempler. Par exemple, le Lion des Flandres, les beffrois, la Citadelle de Lille et bien d’autres lieux et symboles emblématiques deviendront accessibles à tous par le biais de médiations culturelles originales et inédites.

 

 

Le_npdc_en_3d2-1425914977

Dessin Etienne Appert – Entre Nos Cases

 

 

Pour cela, nous devons modéliser ces éléments et les imprimer en miniature 3D. Cela demande du temps, et surtout des imprimantes 3D pour lesquelles nous sollicitons votre soutien !

 

Trid-1425947845

 

 

Par ce projet, nous avons à cœur de rendre la beauté de Lille et sa région accessible à tous et de valoriser le Nord-Pas de Calais comme territoire pionnier dans les technologies d'impression 3D !

 

Kit_tactile_npdc-1425915098

Prototypes des objets tactiles en cours de réalisation

 

Les fichiers numériques 3D des objets seront également visualisables en 3D sur Internet et disponibles en téléchargement libre. Ce qui permettra de les "téléporter" et de pouvoir les fabriquer partout dans le monde, que l'on soit à Shanghai ou bien à New-York grâce à l'essor de l'impression 3D. 

 

Exemple de visualisation 3D d'un monument de Lille modélisé en 3D 

 

Visualisation 3D de la Vieille Bourse de Lille

 

 

Notre projet en quelques dates !

 

Timeline_4_-1426334270

 

 

 

Témoignage d'Anne-Sophie Centis, non voyante et kinésithérapeute au centre hospitalier Gustave Dron de Tourcoing

 

"La simple idée de pouvoir découvrir par le toucher des monuments, des sculptures, des visages, dépasse mes espérances. Ces nouvelles technologies rendent le monde jusqu’ici visuel désormais tactile. Par l’intermédiaire de ce projet, j’ai notamment pu découvrir que le toit de Notre Dame de Paris formait une croix. J’ai aussi pu toucher la Vénus de Milo ou le beffroi de Lille. Grâce au buste imprimé de mon fils de cinq ans, je pourrai également me replonger dans mes souvenirs en touchant son visage lorsqu’il en aura quinze, au même titre que le font les voyants avec des photos. A titre moins personnel, j’imagine l’amélioration de l’accessibilité des lieux publics par des plans en relief. Les enfants déficients visuels auront plus de facilités d’apprentissage et profiteront de cette technologie, tout comme les écoles spécialisées dans ce handicap. Merci pour votre investissement dans ce domaine délaissé."

 

Anne-so_ethan-1425934538

Anne-Sophie Centis et son fils Ethan

 

 

L'impression 3D : l'imagination comme seule limite ! 

 

L’impression 3D ou la fabrication additive est un ensemble des procédés permettant de fabriquer, couche par couche, par ajout de matière, un objet physique à partir d'un modèle numérique 3D.

 

Moza_que-1425917789

 

La fabrication des objets du projet "Toucher pour Voir" utilise une technologie d’impression 3D qui se démocratise partout dans le monde (technologie FDM par dépôt de fil) : le potentiel du projet est donc très important grâce à la puissance du numérique et à la démocratisation de cette technologie.

 

 

Le sens du toucher et l'impact social

 

Dans notre société, le toucher a tendance à être mis de côté, au profit de la vue. Ce sens est pourtant le premier à se développer chez le fœtus, et le premier accès au monde des jeunes enfants. Selon certaines études, l’enfant, jusqu'à 12 ans environ, est avant tout un apprenant kinesthésique : le toucher, plus que tout autre mode d’acquisition de sensations définit notre sens de la réalité, alors que bien souvent, on nous demande de « toucher avec les yeux », dans les musées par exemple. Dans une société de l’image où la communication sociale est hyper-visuelle, le projet Toucher pour Voir encourage un retour au toucher pour appréhender le monde comme nous ne l’avons jamais vu. Depuis presque toujours, et notamment pour les personnes déficientes visuelles, le toucher est une modalité sensorielle qui peut se substituer à la vision. Le sens tactile aide donc à se représenter le réel, à transmettre des savoirs, et peut rassurer les personnes aveugles en leur fournissant des informations sur leur environnement.

 

Les pièces en 3D présentent un grand intérêt par rapport aux dessins en relief dans la représentation mentale : la 2D restera toujours une abstraction d’une réalité en trois dimensions, tandis que le volume peut être appréhendé spatialement par le mouvement des mains sur l’objet.

 

 

 

Contacts

 

Chris Delepierre - chris.delepierre@tri-d.fr - 06 26 33 09 67

Thomas Delbergue – thomas.delbergue@tri-d.fr

 

tri-D est actuellement hébergée au sein de la Coopérative d'Entrepreneurs : Grands Ensemble - 75 Rue Léon Gambetta, 59000 Lille

 

Rejoignez la communauté tri-D sur Facebook :  https://www.facebook.com/groups/communaute.triD/

 

Retrouvez-nous également sur : 

- notre sitewww.tri-d.fr

- notre page Facebook https://www.facebook.com/pages/Tri-D/1547470008816533 

- notre compte Twitter : @triD_3emeRiD

- notre compte Sketchfabhttps://sketchfab.com/trid

 

Partagez ce projet avec la mention #triDKiss

 

Equipe_tri-d_merci-1425987213

 

 

 

Ils nous soutiennent :

 

Slide_partenaires-1425915596

 

Logo-good-morning-crowdfunding-1427147952

À quoi servira la collecte ?

Le premier objectif de la campagne est de 10 000€, nous permettant d'acquérir l'équipement technologique minimum à la réalisation du projet : 5 imprimantes 3D et un scanner 3D.

 

En cas de dépassement de cet objectif, nous aurons une plus grande marge de manœuvre pour le prototypage rapide de ces objets tactiles : nous pourrons réaliser un plus grand nombre d'objets et l'impact social du projet sera d'autant plus grand ! 

 

De 10k€ à 15k€, nous pourrons tester la mise à disposition d'une imprimante 3D supplémentaire à l'ESAT Renaissance de Lille (établissement ou service d’aide par le travail) qui donne accès à l'emploi à des personnes déficientes sensorielles, dont les capacités de travail sont réelles. Ainsi, nous voulons tester le développement d'une nouvelle activité en faveur du travail de ces personnes en situation de handicap. 

 

De 15k€ à 20k€, nous pourrons organiser une exposition tournante du kit des objets imprimés en 3D de la ville de Lille et la région, et créer un site Internet dédié pour accéder aux objets visualisables et imprimables en 3D.

 

De 20k€ à 50k€, nous pourrons faire grandir l'équipe et déployer le projet à plus grande échelle au niveau national !

Thumb_logo_tri-d_carr_-1425751876
tri-D

tri-D, la Troisième Révolution des Idées, est une agence de conseil et de design en impression 3D sur la région Nord-Pas de Calais. Notre ambition est d'entreprendre des projets créatifs porteurs de sens à l'aide des technologies du numérique et de la 3D. Nous souhaitons créer de nouveaux modèles de croissance durables et prendre part à la Troisième... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Pourquoi Toucher pour Voir ?

L'idée initiale est venue de l'intuition que le toucher peut se substituer à la vue, via l'objet physique, palpable, qu'on peut tenir dans les mains et par lequel on va pouvoir faciliter la transmission de savoirs ainsi que la représentation de concepts très divers de nature scientifique, culturel ou artistique grâce à l'objet.

Apporter du sens à la création et à la production. Ce sens, c’est le «droit à l’image», la possibilité de se représenter le monde autrement et d’accéder, grâce au toucher, à ce qui nous est invisible.

Le projet vise donc à matérialiser grâce aux technologies d'impression 3D des éléments inaccessibles par le toucher et invisibles pour les personnes aveugles comme l’infiniment grand et petit ou des concepts immatériels, pour donner un droit au toucher et à la représentation et proposer des expériences tactiles inédites.

+ Comment a démarré le projet Toucher pour Voir ?

Le projet Toucher pour Voir est avant tout une aventure humaine qui démarre par la création de la marque tri-D, la Troisième Révolution des Idées en août 2014 qui véhicule les valeurs portés par ses deux associés Chris Delepierre et Thomas Delbergue, qui souhaitent mettre l’impression 3D au service de projets porteurs de sens au niveau social et environnemental. De la volonté d’apporter une réelle valeur ajoutée au monde nait l'intuition du projet Toucher pour Voir.

L’idée va bénéficier du tremplin de l'aventure Ticket for Change, le premier tour de France des pionniers de l’entrepreneuriat social qui vise à créer des déclics entrepreneuriaux chez les jeunes. Le projet remporte le Ticket d’Or for Change, remis officiellement par Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette récompense confirme la reconnaissance et l'intérêt du public quant au projet et amorce son développement concret.

Afin de valider son besoin pour le public concerné, l’idée est soumise à Jean-Xavier Welkamp et Valérie Haccart, non et malvoyants. Intimement convaincus, ils deviennent des ambassadeurs actifs du projet et contribuent encore aujourd’hui à son amélioration continuelle et à son développement par leur expérience pratique. Le projet est désormais co-construit avec de nombreuses parties prenantes qui lui confèrent sa légitimité : associations de personnes déficientes visuelles, ESAT employant des personnes aveugles, spécialistes de la déficience visuelle et de la lecture tactile, experts en scan et impression 3D, étudiants, petites et grandes entreprises, musées, mairies et collectivités locales, ...

+ Pourquoi utiliser l'impression 3D ?

Les avantages de la fabrication numérique par impression 3D sont nombreux pour développer le cas d'usage innovant du projet "Toucher pour Voir" :

- Fabrication d'objets sur-mesure et sur-demande sur des thématiques très spécifiques
- Personnalisation possible des pièces (exemple : inscriptions en braille)
- Rapidité de la fabrication avec une production locale
- Légèreté du produit qui tient facilement dans les mains
- ‘Téléportation’ d’objets vers n’importe quel endroit du globe désormais possible par la diffusion des plans 3D sur Internet : "Modélisation globale, Impression locale"

La fabrication des objets du projet "Toucher pour Voir" utilise une technologie d’impression 3D qui se démocratise partout dans le monde (technologie FDM par dépôt de fil) : le potentiel de passage à l’échelle du projet est donc très important grâce à la puissance du numérique et à la démocratisation de cette technologie.

+ Quel matière utilisez-vous pour fabriquer les objets ?

Nous utilisons comme matière le plastique végétal PLA issu de la fermentation de l’amidon de maïs. Les pièces produites pour les kits tactiles, étant constitués à 100% de PLA, sont donc compostables sous certaines conditions d’humidité et de température.

+ Quelle est votre vision sur l'impression 3D ?

Notre société est à l'aube d'une nouvelle révolution industrielle qui aura un impact au moins aussi grand que l'invention de l'imprimerie par Gutemberg. Nous sommes dans la même configuration avec les imprimantes 3D qu'au début de l'Internet il y a 20 ans. "Ce n’est pas un problème à résoudre, mais un marché à construire."

L’imprimante 3D « a le potentiel de révolutionner notre façon de fabriquer presque tout » pour Barack Obama. La seule limite de cette technologie devient notre imagination à trouver de nouveaux produits innovants et de nouveaux usages porteurs de sens.

« Le futur est déjà là, il est juste inégalement réparti. » William Gibson

Chez tri-D, nous pensons que :

"L'enjeu de l'impression 3D réside dans les usages,
La performance se trouve dans les idées,
La seule limite est notre imagination !"

+ Quelle est votre vision du handicap ?

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, « le handicap est la difficulté d’une personne à vivre dans un environnement classique, et non sa déficience ». Aujourd’hui, c’est donc bien l’environnement qui doit s’adapter à la personne pour lui donner les mêmes accès qu’aux personnes valides. Nous pensons qu'un aveugle n’est pas un voyant qui ne voit pas, mais quelqu’un qui, grâce à la plasticité cérébrale notamment, a développé un autre rapport au monde par d’autres canaux de communication. Ainsi, nous préférons le terme « fragilité » à celui de handicap, car, en tant qu’humain, nous avons tous des fragilités propres. Nous percevons ces personnes fragiles comme ayant beaucoup de valeur et de potentiel.

En prenant le handicap visuel comme guide de conception, les objets fabriqués dans le cadre du projet Toucher pour Voir sont conçus pour être tactilement lisibles par tous. Pour le public voyant, l’intérêt est d’éveiller, par des manipulations tactiles un regard intérieur qui ne dépende plus que du seul sens visuel. Le handicap peut ainsi être une source d'innovation ! C’est une vision enthousiasmante et novatrice que nous développons : ‘Comment l’absence d’un sens peut rendre la vue à tout le monde...’

+ Bon à savoir sur le handicap visuel

En France, environ 1,7 million de personnes souffrent d’une déficience visuelle selon l'Insee soit près de 3 Français sur 100 dont 560 000 malvoyants légers, 932 000 malvoyants moyens et 207 000 malvoyants profonds et un peu plus de 61 000 aveugles complets.

C’est un handicap très hétérogène : il y a autant de façons de mal-voir qu'il y a de personnes malvoyantes.

Environ 61% des déficients visuels sont des personnes âgées de plus de 60 ans et le nombre de malvoyants augmente chaque année avec notamment l’allongement de la durée de la vie.

30% des déficients visuels souffrent d’un polyhandicap.

Moins de 1% des déficients visuels (8000 personnes environ) se servent d’interfaces d’ordinateurs (reconnaissance vocale, écran tactile, synthèse vocale)

Les personnes lisant le braille ne représentent qu’entre 5% et 10% de la population déficiente visuelle.

En France, il y a environ 10 millions de personnes en situation de handicap ; 85  % des handicaps surviennent au cours de la vie et dans 80 % des cas, un handicap ne se voit pas.

Le taux de chômage est deux fois plus important chez les personnes en situation de handicap.

+ Qu'est-ce que la conception universelle ou Design for all ?

Cette notion renvoie généralement à l’accessibilité et est mentionnée dans la convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées. Selon cette dernière, «il s’agit de la conception de tout aménagement, produit, équipement, programme ou service qui puisse être utilisé par toute personne, sans nécessiter ni d'adaptation ni de conception spéciale, et ce quels que soient son sexe, son âge, sa situation ou son handicap».

Les contraintes de conception liées à des bénéficiaires handicapés entrainent le développement de services à forte valeur ajoutée pour tous. On parle d’innovation inversée : c’est la confrontation à des cas « particuliers » qui nourrit le développement de réponses pour des cas « standards ».

En prenant le handicap visuel comme guide de conception, les objets fabriqués dans le projet Toucher pour Voir sont conçus pour être tactilement lisibles par tous. Pour le public voyant, l’intérêt est d’éveiller, par des manipulations tactiles un regard intérieur qui ne dépende plus que du seul sens visuel.

Le handicap peut ainsi être une source d'innovation ! C’est une vision enthousiasmante et novatrice que nous développons : ‘Comment l’absence d’un sens peut rendre la vue à tout le monde...’

+ Qu'est-ce que la Troisième Révolution Industrielle en Nord-Pas de Calais et le SoBizHub ?

Cette campagne de crowdfunding est mentorée par la Troisième Révolution Industrielle (TRI) en Nord-Pas de Calais, la grande dynamique qui vise à faire de cette région un territoire pionnier de l’économie de demain, basée sur la transition énergétique et les technologies numériques. tri-D est membre En tant que membre du club des entrepreneurs de la TRI ainsi que du club impression 3D en région, tri-D s'inscrit dans la TRI par son activité d’impression 3D et de fabrication coopérative, ainsi que par sa volonté de créer de nouveaux modèles de croissance durable.

tri-D souhaite également faire le pont entre la TRI et le SoBizHub, la nouvelle plateforme de promotion du social business en région Nord-Pas de Calais. Notre ambition de "mettre l'innovation technologique au service de l'innovation sociale" peut ainsi se retrouver au niveau régional : "mettre la Troisième Révolution Industrielle au service du Social Business Nord de France !"

+ Combien de temps faut-il pour imprimer une pièce en 3D ?

L'impression 3D reste un procédé de fabrication assez lent pour fabriquer les objets. Par exemple, pour imprimer une Vénus de Milo de 16cm, il nous faut attendre 6h pendant laquelle la machine va fabriquer automatiquement l'objet. C'est pour cela que nous avons besoin de plusieurs machines afin de prototyper et fabriquer plus rapidement un plus grand nombre de pièces.

+ Où puis-je télécharger les fichiers 3D et sous quelle licence ?

Nous déposerons les fichiers 3D sur les plate-formes Thingiverse, additiverse et Sketchfab en téléchargement sous licence libre quand ils seront finalisés et fiables à l'impression 3D.

+ Où pourrais-je trouver ces kits d'objets tactiles du Nord-Pas de Calais ? 

Nous sommes à la recherche de partenaires régionaux voire nationaux pour mettre à disposition ces kits d'objets tactiles pour faire découvrir la région autrement par le toucher. Ces objets pourront être diffusés dans les écoles, associations de personnes déficientes visuelles, offices de tourisme, ... Merci de prendre contact avec nous si vous avez des pistes et idées !

+ Que faire si je veux aider et faire partie de la communauté tri-D ? 

Si le projet vous intéresse, rejoignez la communauté tri-D sur Facebook : https://www.facebook.com/groups/communaute.triD/ ou écrivez-nous par mail. Vous pouvez nous aider de différentes manières : parler du projet autour de vous en tant qu'ambassadeur, nous mettre en lien avec des acteurs dont le projet pourrait intéresser, donner du temps pour le projet, mettre à disposition vos compétences techniques, ... tout est imaginable pour réaliser ensemble la Troisième Révolution des Idées ! ;-)

Derniers commentaires

Thumb_default
Good luck à Kriss
Thumb_default
Bon courage Chris ! J'espère continuer à te voir souvent à la télé pour continuer à promouvoir ton projet ! Bonne continuation ! Manon
Thumb_default
Continuer les D'jeuns , vous êtes géniaux !