Vous avez toujours aimé l'aurore ? La photographie et les livres ? Soutenez "Toujours l'aurore" de Jean-François Spricigo !

Large_bandeau2207

Présentation détaillée du projet

« À une époque où hélas la frivolité flatte et règne, l’œuvre de Jean-François Spricigo fait, face à cette frivolité, figure d’hérésie. »

Marcel Moreau

 

 

 

Jfs003

 

 

>>> Toujours l'aurore (livre de photographies)

 

Jean-François Spricigo est l'un des regards les plus troublants de la jeune photographie : entre poésie et rêverie, ses images comme arrachées à un monde muet  peuplé d'animaux inquiets et d'enfants lumineux, sont comme autant de pierres noires et blanches (et certainement précieuses) semées pour que chacun retrouve son chemin.

 

La promenade est intense, en équilibre sur la frontière entre rêve et cauchemar, entre le monde d'ici et un autre monde qui serait à côté, invisible...

 

Comme Jean-François Spricigo écrit en images, en lumière, et enrichit peu à peu son recueil intime, nous est venue l'envie, aux éditions de l'œil, de confronter ses visions à celles d'autres auteurs, écrivains, poètes, musiciens, cinéastes...

 

Ce sera Toujours l'aurore, livre de photographies peuplé de textes, livre des chemins qui mènent d'un art à d'autres - des chemins de traverse, forcément - et beau livre d'un photographe au talent singulier.

 

C'est un vœu des éditions de l’œil que d'inventer des livres différents les uns des autres parce que les artistes qu'accompagnent ces éditeurs vagabonds, sont différents les uns des autres - de Johan van der Keulen à Jean-Daniel Pollet, de Malick Sidibé à Agnès Varda, de Apichatpong Weerasethakul à William Ropp en passant par Jeffrey Silverthorne, de la photographie au cinéma en passant par la sculpture, d'Afrique en Asie, ici et ailleurs...

 

C'en est un autre (de vœu !) que de se placer à la croisée des chemins, des mondes, des arts, à leurs points de rencontre, pour voir le monde autrement.

 

Jean-François Spricigo et les éditions de l’œil ne pouvaient donc pas se manquer...

 

Le travail de Jean-François Spricigo sera exposé au CentQuatre (Paris), en novembre 2014, à l'occasion du Mois de la Photo.

 

 

Toujours l'aurore sera aussi disponible en édition limitée : 50 exemplaires du livre, présentés en coffret toilé, signés et numérotés, accompagnés d'un tirage 15x20 cm signé et numéroté (5 images au choix, chacune limitée à 10 exemplaires).

 

Enfin, la Galerie du Jour agnès b. accueillera le lancement du livre fin novembre 2014.

Des rencontres et séances de signatures en librairies seront aussi organisées en France et en Belgique !

 

 

 

 

>>> L'œuvre de JF Spricigo

(par Anne Biroleau, 

Conservateur en chef de la photographie contemporaine

à la Bibliothèque nationale de France)

 

L’univers de Jean-François Spricigo n’est guère plus étendu que la distance où porte son regard. Il est fait de moments banals, de voyages peu lointains, de visages familiers, de présences amies, d’animaux dépourvus d’exotisme. Pourtant, c’est un monde du glissement, un monde où tout se transforme sans cesse ainsi que dans les mythes fondateurs des Grecs, un univers où les lumières émergent de l’intérieur de l’image, à l’exemple des lueurs qui guident vers la mort ou le salut les héros des contes de fées.

 

 

 

Jf_spricigo_008

 

 

Les images semblent émerger d’une profondeur d’ombre infinie, le mouvement qui les habite n’est plus celui de la photographie, pas encore celui du cinéma. Il est le mouvement du récit, de la narration, du conte. Toutes ces photographies se répondent, s’appellent, s’engendrent les unes les autres en un réseau potentiellement infini. Un réseau qui couvre son monde, comme si la carte se superposait exactement au territoire, comme si l’image transposait exactement le songe. Les photographies de Spricigo sont étoilées de fractures, parsemées de traces et d’accidents, d’éraflures et de manques. Il les accepte et en fait œuvre, le coup de dés du hasard n’a jamais été aussi présent que dans cette œuvre, pourtant maîtrisée de bout en bout.

 

 

 

 

Jfs013

 

 

 

(…) Son monde n’appartient qu’à lui, pourtant il le fait nôtre. Notre recherche d’une image fondatrice et originelle surgie droit de la mémoire et de l’enfance, trouve son accomplissement dans sa vérité à lui. C’est cela. « Ça a été » aussi pour nous. C’est en quoi son univers apparemment si restreint, si étroit touche à l’universel. Peu d’artistes possèdent l’apanage de faire disparaître en un seul geste la frivolité et la superficialité, d’aller droit à l’essentiel et de ne pas s’en écarter, dans un art aussi mince que celui de la photographie, nous découvrons la « profondeur de la peau » évoquée par Nietzsche.

 

Le monde intime que cette œuvre ouvre pour nous semble trouver son essence dans la dernière phrase écrite par Gérard de Nerval, le soir même de sa mort :

« Ne m’attendez pas ce soir car la nuit sera noire et blanche. »

 

 

>>> Plus d'informations sur Jean-François Spricigo : ici

 

 

Jf_spricigo_001

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte de fonds pour Toujours l'aurore servira à couvrir une partie des frais de fabrication du livre (graphisme, plus de 80 scans hd, commandes de textes, impression de 1500 exemplaires) et de son édition limitée (50 exemplaires d'un coffret dur entoilé avec marquage, 50 tirages d'artiste sur papier Baryté).

 

La réalisation de ce livre ambitieux est budgétée autour de 15.000 euros.

Votre participation permettra de ne rien diminuer de nos exigences (sur la maquette, le nombre de photos, la qualité du papier, etc.), mais aussi de maintenir un prix de vente public abordable à la parution. C'est une volonté constante aux éditions de l’œil, que de permettre à tous de découvrir des artistes : cela passe par l'édition et la diffusion de beaux livres d'art à des prix raisonnables !

 

 

 

TOUJOURS L'AURORE

>> parution en novembre 2014

>> tirage 1500 exemplaires

>> environ 80 photographies accompagnées d'une dizaine de textes.

>> 16,5 x 21,5 cm 

>> couverture cartonnée / impression quadrichromie sur couché blanc 115 g. contrecollé sur carton

>> 132 pages intérieures / impression quadrichromie sur couché blanc 170 g.

 

La fabrication de Toujours l'aurore s'inspirera de celle du Temps d'avant de Bernard Faucon paru en mars 2014, autre livre de croisement entre photographie et textes.

Son édition limitée sera d'ailleurs  réalisée sur le même principe que l'édition limitée du Temps d'avant de Bernard Faucon.

 

 

 

Couverture_perspective

 

Thumb_logo_oeil
les éditions de l'œil

Le travail du jeune photographe et réalisateur belge Jean-François Spricigo (né en 1979) est découvert en 2003 par Antoine d’Agata et Christian Caujolle. Primée par la Fondation belge de la Vocation et l’Institut de France de l’Académie des Beaux-Arts, son oeuvre fait l'objet d'acquisitions par la BnF en 2007. En 2012, il séjourne à la Casa de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Toutes mes félicitations ! Très impatiente de découvrir cet ouvrage et de rencontrer à nouveau Jean-François Spricigo
Thumb_default
J'ai hâte,cher Jean-François, de recevoir cette oeuvre qui nous ferra savourer vos textes et vos photos,dont nous avons fait la découverte lors de votre court séjour chez nous cet été à Avignon Avec toute notre affection Jacqueline et Joseph Pollini
Thumb_default
Magnifique ! Très heureuse de soutenir ce travail.