Adolescents et déjà réfugiés ! Le quotidien de quatre jeunes Afghans immigrés en France, avec un même désir : se reconstruire.

Large_affichebonne

Présentation détaillée du projet

Le film

 

Ahmadullah, Nehmat, Jamshid et Ali étaient adolescents quand ils ont quitté leur pays, l’Afghanistan. Après un dangereux périple de plusieurs mois à travers le Moyen-Orient et l’Europe, ils ont été accueillis dans la région lilloise.

 

Quel chaos leur a fait quitter leur pays ? Comment vivent-ils une adolescence qui a commencé en Afghanistan et se termine en France, loin de leurs repères et dans cette phase universelle de pleine construction de soi ? Pourront-ils rester dans leur pays d’accueil ?

 

À travers leur quotidien, leurs pensées et leurs émotions, nous les suivrons dans ces passages symboliques qui constituent l’entrée dans l’âge adulte. Comment se reconstruire quand on est adolescent immigré ?

 

Portraitkisskissrognage

 

Pourquoi ce film ?

 

Peu de films traitent de l’immigration de jeunes qui, en pleine adolescence, à une période de leur vie où ils devraient étudier, vivre leur jeunesse et construire leur personnalité, doivent se battre pour obtenir une carte de séjour afin de vivre légalement et paisiblement en France.

 

L’Europe de Schengen a défini des critères sélectifs pour limiter l’immigration et refouler les clandestins. Mais, dans un but de protection des enfants, cette politique est adoucie pour le mineur, même s’il réside sur le sol français de façon irrégulière. Jusqu’à ses 18 ans il peut ainsi bénéficier d’une protection qui lui permet une prise en charge dans un foyer, l’obtention d’un suivi psychologique et médical,

l’apprentissage de la langue française, une scolarisation et une formation.

 

Si nous pouvons nous réjouir de ces mesures d’accueil et d’accompagnement des mineurs isolés, cette protection disparaît d’un coup de baguette qui n’a rien de magique à leur majorité. Ainsi, quelques années après une présence « légalisée », ces jeunes peuvent devenir clandestins et risquent à tout moment arrestation, centre de rétention et expulsion, avec toutes les conséquences psychologiques que cela implique.

 

Qui sont-ils ?

Ahmadullahtravailrognage

Ahmadullah est arrivé dans l’agglomération lilloise il y a 3 ans. Il vient d’avoir 18 ans. Actuellement en classe de terminale professionnelle, il doit réussir son bac pour pouvoir poursuivre ses études.

 

Nehmattravailrognage

Nehmat, 17 ans, n’a jamais été scolarisé en Afghanistan. À Gravelines, il vit dans un foyer pour mineurs isolés. Il a intégré un collège, puis un lycée. Ses 18 ans approchent et bientôt l’incontournable obligation d’acquérir son autonomie…

 

Jamshidtravailrognage

À Lille depuis 3 ans, Jamshid, 19 ans, est en 1ère professionnelle. Pour poursuivre ses cours, il doit chaque année adresser une demande afin d’obtenir sa « carte d’étudiant »… attribuée notamment en fonction de ses résultats. Jamshid a choisi d’écrire l’histoire de son parcours jusqu’en France pour panser ses plaies et avancer.

 

Alitravailrognage

Ali Madad et son grand frère Ebrahim ont dû fuir l’Afghanistan enfants pour vivre clandestinement en Iran. Aujourd’hui, ils sont tous les deux réfugiés politiques. Ali Madad est arrivé à Lille quand il avait 17 ans, pour rejoindre son frère qui est devenu son tuteur légal. Il est scolarisé en classe de 3ème, et doit effectuer un stage d’observation.

 

Cuisinerognage

 

 

La réalisatrice, Marine Place

 

140306-photo-marine_small

 

Ce film est la continuité à la fois d’un travail cinématographique et d’une démarche engagée. Ma première réalisation sur le sujet, avec le documentaire Les Choix de Valentin, raconte l’engagement d’un jeune Français auprès de réfugiés de Calais. La seconde, Traverser, est une fiction dont le sujet porte sur un moment de la vie d’un jeune Afghan souhaitant rejoindre le sol britannique. Tous deux ont permis et guidé des rencontres qui ont profondément bousculé mon regard sur les réfugiés, en particulier sur les jeunes Afghans.

 

Petit à petit, ce ne sont plus des idées face au monde géopolitique compliqué et aux lois qui me donnent l’envie de ce nouveau film, mais un ressenti très humain : je sens des vies à vif et un désir de reconstruction au quotidien qui me touche à chaque rencontre. Le terme réfugié revêt des milliers de parcours, de drames et de cultures.

 

Comme beaucoup, j’étais informée, plutôt engagée et défenseuse des droits des réfugiés. Mais aujourd’hui, la proximité induite avec ces jeunes m’implique différemment : elle me porte vers un autre niveau de discours.

 

 

Films réalisés sur le sujet : 

 

Valentin12

 

Traverser

Un mot de Real Productions

 

En documentaire, nous privilégions des sujets qui permettent au spectateur de décrypter les enjeux du monde contemporain, en France et dans le monde, qui interrogent l’histoire ou qui valorisent les cultures.

 

Notre choix d'accompagner Marine Place dans son projet artistique a été motivé par une envie commune de parler d'un sujet grave, celui de l'immigration des adolescents. Evidemment les parcours de vie et les difficultés du périple de ces jeunes sont évoqués, mais sans emphase, sans voyeurisme et avec pudeur.

 

 

 

                                                                                  

À quoi servira la collecte ?

Deux chaînes de télévision coproduisent et diffuseront ce film : Vosges Télévision et Opal TV.

 

Nous avons obtenu le soutien du CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée), de Pictanovo (la communauté de l’image en Nord-Pas de Calais), de la Procirep (société des Producteurs de Cinéma et de Télévision) et de l’Angoa (Agence Nationale de Gestion des Œuvres Audiovisuelles), qui nous ont permis de couvrir les frais et les salaires du tournage, ainsi qu’une partie du montage.

 

En vous proposant ce projet, et grâce à votre participation, nous espérons pouvoir réunir 5.000 euros et finaliser la postproduction en cours. Cette dernière étape est essentielle pour le film, elle demande du temps et beaucoup d’exigences techniques et artistiques. Pour finaliser ce documentaire, notre demande est basée sur :

 

5 jours de montage : 1 620 €

2 jours d’étalonnage : 800 €

5 jours de montage son et d’auditorium de mixage : 2 775 €

La commission Kisskissbankbank : 400 €

 

La livraison du film est prévue fin juin 2014.

 

Merci d’avance chers participants kissbankers, pour votre soutien et votre solidarité. Durant la finalisation de ce film, nous vous tiendrons informés de l’avancée du projet ici-même et via Facebook. N’hésitez pas à en parler autour de vous. Encore merci pour vos encouragements.

Thumb_logokisskiss
Real Productions

Pour suivre notre actualité : http://www.real-productions.net

Derniers commentaires

Thumb_default
J'adore ce que tu fais en général; continue surtout en gardant cette confiance que tu as en toi, en ton travail; gros bisous;
Thumb_default
J'ai très envie et très hâte de voir le film, bonne chance !
Thumb_default
Toutes contentes de participer à ce beau projet... Bisous