TOUT EST FAUX est un projet de long métrage, un film sur l'errance d'un homme seul à Paris dans le contexte des élections présidentielles. Ce film est stimulé par une envie absolue d’approcher au plus près ma représentation du cinéma, à savoir un art fait avant tout d’images et de sons.

Large_fred_tef_1_avec_titre

Présentation détaillée du projet

 

 

Note d’intention :

 

Ce film est stimulé par une envie absolue d’approcher au plus près ma représentation du cinéma, à savoir un art fait avant tout d’images et de sons, bien avant tout propos. On ne demandera pas au peintre, au musicien classique ou encore au danseur moderne quel est son propos. On y cherchera dans leurs œuvres des sensations, des émotions sans forcément courir après un signifiant rassurant auquel se rattacher. On se fera peut-être même son propre film dans sa tête. Je propose ainsi de faire un film qui soit ce « film dans sa tête ».

 

 Le film pourra dévier à tout moment de son réalisme, n’aura pas de frontière entre ses faits et ses visions, représentations, rêves. Pour ne pas faire de TOUT EST FAUX un objet de pur fantasme, j’ai décidé de l’encrer dans ce qui nourrira toutes les télévisions, radios, discussions cette année, dans l’actualité des élections présidentielles. Cette course à l’Élysée sera la toile de fond de cette errance urbaine du personnage principal.

 

 J’assume quelques influences essentielles comme celle de Taxi driver de Martin Scorsese à deux différences près : mon personnage est un walking driver et surtout à la différence de Travis Bickle, il ne cherche pas à exister, à montrer qu’il existe. « Dans chaque rue, il y a un inconnu qui rêve d’être quelqu’un. C’est un homme seul, oublié, qui cherche désespérément à prouver qu’il existe » nous disait Paul Schrader, scénariste du chef d’œuvre de Scorsese. Ici, je dirai plutôt, « dans chaque rue, il y a un inconnu qui traverse le temps sans chercher à être. C’est un homme seul, oublié, qui cherche désespérément la sortie ».

 

 Cet homme, c’est mon collègue de boulot, mon voisin, mon cousin, il traverse le temps, les rues et les mêmes informations que tout le monde. Il est un homme de ce monde. Il peut vouloir une femme qui n’est pas fait pour lui, passer à côté d’une autre qui le regarde, avoir même un ami qui ne le connaît pas, être à l’écoute d’un SDF prophétique, bousculé par un dealer et pourquoi pas le tuer. Il est peut-être fatigué et rêveur.

 

 TOUT EST FAUX se tourne avec des comédiens castés dans la durée, des comédiens qui acceptent de tourner sans accès au scénario, sans plan de travail, qui ont un sens de l’improvisation important, une créativité certaine, Si le personnage principal ne vit qu’en réaction aux autres, les « autres » ont tous une personnalité prédéfinie, à développer et à exploiter jusque dans ses plus grandes subtilités ou simplicités. Il n’est pas question pour eux d’évoluer mais juste d’être. 

 

 Le cinéma n’est pas un téléfilm, une pièce de théâtre ou encore un roman. Le cinéma c’est 24 images secondes, soit 24 fois la vérité d’une photo (détournement Godardien). Le cinéma c’est aussi le son, la musique. J’estime qu’un cinéaste ne peut travailler sans référence, obsession, influence musicale. La musique est au centre de mon processus de création. Elle amène souvent l’image. Elle amène ce film.

 

Synopsis :

 

Paris, avril-mai 2012, les élections présidentielles occupent l'écran de télévision de Fred. Fred, la trentaine, est un homme seul. Sa vie se résume à un boulot abrutissant dans la téléphonie et à une relation infernale avec un amour impossible. Bientôt, il rencontrera, sur un pont situé au dessus d'une voie ferrée, un homme "fou" hurlant des discours révolutionnaires. 

 

Les influences : 

-TAXI DRIVER pour toutes les raisons indiquées dans la note d'intention :

 

 

-FALLEN ANGELS de Wong Kar Wai pour sa manière de filmer une ville et des âmes perdues.

 

 

-LAST DAYS de Gus van Sant. Pour sa forêt et ses dialogues non explicatifs, cette sécheresse de la parole qu'utilise toujours à merveille Gus Van Sant.

 

 

Les comédiens :

 

FRÉDÉRIC BAYER AZEM (rôle principal)

"Pur produit de la culture hip hop, Frédéric Bayer Azem a trainé sa passion dans les bacs à disques, pendant des années. Jusqu'a la découverte à 25 ans la même journée des Cheyennes de John Ford et d’Alger la blanche de Cyril Collard, qui lui laissent une empreinte indélébile, et une profonde envie de se diriger vers le cinéma. Pour gagner sa vie, il bosse à l'usine, est éboueur le matin aux aurores ou entraineur d'une équipe de foot de gamins. Parallèlement à ça, il commence à rédiger le scénario des Ficelles, sans grand conviction. Il l'envoie au G.R.E.C. qui, à sa grande surprise, décide de le produire. Depuis, entre deux postes à la chaine, il fait également l'acteur quelquefois à droite à gauche, pour "dépanner des potes". Il prépare actuellement un second court métrage, Les Apaches et développe un scénario de long métrage sur les derniers jours d'une vieille chanteuse de raï à Aubervilliers. Le travail de Frédéric Bayer Azem est intensément marqué par l'épure dans la rupture...ou inversement!"/p>

Les essais de Frédéric pour TOUT EST FAUX :

 

 

Le court-métrage "L'étiquette incertaine" réalisé par William Laboury dans lequel Frédéric tient le rôle principal.

 

 

AMANDA CHACCOUR

Amanda est repérée dans DONOMA, le long métrage de Djinn Carrénard (prix Louis Delluc du meilleur premier film en 2011).

Extrait du casting pour TOUT EST FAUX :

 

 

MARIE DEMASI

Issue des Courts Florent, Marie enchaîne plusieurs expériences sur les planches de théâtre en jouant du Tchekov, du Molière ou encore du Cocteau.

Extrait des essais de Marie :

 

 

MATHIEU LAGARRIGUE

 

Mathieu tenait l'un des rôles principaux du film T. I. C. (Troubles Involontaires Compulsifs) de Philippe Locquet sortie en 2004 dont voici un extrait :

 

 

 Extrait des essais de Mathieu pour TOUT EST FAUX :

 

Pour en savoir plus: mathieulagarrigue.fr 

 

HUGO MALPEYRE

 

Hugo Malpeyre a un parcours varié : plongeur, patron de bistrot aux USA (en passant par la photographie argentique), acteur, dealer… enfin ce dernier détail correspond plus à son personnage dans TOUT EST FAUX.

Hugo dans "L'homme en coussins" d'Hadrien Bourjat :

 

 

SÉBASTIEN NOVAC

Ancien tueur en série s'étant gentiment proposé comme comédien pour TOUT EST FAUX, Sébastien a su séduire l'équipe du film.

 

 

La musique :

 

Elle sera composée par Frédéric Petit dont voici le site : http://www.fredericpetit.com/

Frédéric a déjà composé la musique de mon court métrage THE CREAM dont la bande annonce est visible dans ma présentation.

Pour le film "Tant que tu respires", Frédéric a reçu le prix SACEM de la meilleure musique de film au Festival d'Alès 2009.

L'univers musicale ira du trip-hop dans la lignée d'un Tricky aux ambiances sonores créées par Angelo Badalamenti et David Lynch.

 

Détails techniques :

 

Le film se tourne essentiellement entre le 15 avril et le 15 mai pour inclure les élections présidentielles en live dans le film. Restera quelques séquences en forêt en juin le temps de laisser à la nature de reverdir le décors et peut-être début juillet pour une séquence sous-marine.

Site du film : http://www.wix.com/patetjim/toutestfaux

Qui suis-je ?

 

Jean-Marie Villeneuve

 

Auteur interprète d'un one man show "Je suis trop" de 2000 à 2003, je me lance dans la réalisation de court métrages et films expérimentaux en 2008. En 2012, motivé par toutes ces expériences variées, je décide de m'attaquer à mon premier long métrage (TOUT EST FAUX). 

 

Mes divers projets

 

-Un clip avec téléphone portable "Le sens" pour Dominique A en 2009 (visible sur son myspace : http://www.myspace.com/dominiquea).

 

 

-Un court-métrage "The Cream" diffusé sur Pink Tv en 2011 et sélectionné au Festival Chéries-Chéris 2011 au Forum des Images à Paris. Bande annonce : 

 

 

-Un court métrage à la frontière du docu et de la fiction "Tout est faux" en 2010, sélectionné au Festival Prototype Vidéo en 2011. Ce court-métrage est en quelque sorte la genèse du long métrage avec ce personnage qui erre dans les rues de Paris, filmé de dos. Sur le long métrage, la voix off disparaît et les rencontres se multiplient pour le protagoniste (il sera vu de face également et parlera !!!). Donc le long est vraiment différent de ce court (également au niveau de ses moyens car le court est filmé avec un simple caméscope et tourné/monté en 10h) mais il trouve tout de même sa source dans l'envie de faire exister plus pleinement ce personnage (joué ici par un autre comédien).

 

 

Interview autour de TOUT EST FAUX lors d'une Soirée Disturb à Paris. 

 

 

-Un court métrage de 35 minutes NO PLACE. Bande annonce 

 

 

-Un scénario de long-métrage (docu-fiction) sur deux rockeurs losers "La Tournée de Pat et Jim" recevant une aide à l'écriture de la Région Bretagne et l'appui du Festival Pocket Films du Forum des Images à Paris en 2010. En court de production.

 

-Visuels (photos et vidéos) pour le projet -MM-. Site : www.mm-album.com

 

-Clip expérimental "EGO" (musique : BURIAL-FOUR TET (feat/ Thom Yorke)).

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

- la location de matériels (essentiellement son et steadycam) : 1500 euros

 

- l'achat d'une caméra GOPRO pour les séquences sous-marines et d'un mégaphone pour hurler à la révolution dans tout Paris dans le cadre d'une séquence hyper réaliste et d'accessoires (mégaphone, paire de ciseaux géante, canne pour aveugle...)  : 340 + 160 = 500 euros

 

Thumb_jean-marie_villeneuve_extrait_no_place_
villeneuve

Scénariste réalisateur indépendant.

Derniers commentaires

Thumb_default
Heureusement que t'as relancé !! je m'en serai voulu d'avoir zappé !!!! Ton film va être une tuerie et tu vas mériter tout ce qui viendra grâce à ce projet ! et je te souhaite une putain de reconnaissance et qu'on fête çà tout bientôt ! en attendant, je crois que j'ai réussi à motiver gaëtan pour qu'il soit à Rover le samedi d'Art Rock !!! vous allez voir comme j'adore Rover ! Attention les yeux !!! bisous JM ! déchire tout !