Pour permettre la scolarisation des petites filles au Cambodge. Contribuez à notre projet pour offrir un avenir meilleur à d'autres enfants!

Large_presentation-1491043255-1491043270

Présentation détaillée du projet

Hello!

 

Nous sommes Anaïs & Didier, Globe trotteurs, amoureux, passionnés et engagés. 

 

Cela faisait déjà plusieurs mois que nous avions envie de voyager solidaire, d'élaborer un projet humanitaire, sans réellement savoir comment s'y prendre... Des idées mûrissaient dans nos esprits, nous en parlions souvent... De nombreuses causes nous tiennent à cœur mais tout à fait par hasard,  il y a quelques mois, nous avons découvert l’association « Toutes à l’école » dans une émission Tv. 

Touchés par le reportage et cette belle action, nous décidons de parrainer une jeune fille afin de participer à son éducation et lui offrir accès à la formation.

 

 

​Qui sommes-nous et comment ce projet est-il né?

 

 

Didier, 34 ans, Courtier en prêt immobilier (oui c'est moins fun que d'être photographe!), passionné par l'Asie, les voyages, la gastronomie et la photographie entre autre.  Au fil des voyages que nous avons réalisé, j'ai pris conscience qu'en tant que "touristes", nous étions privilégiés, que nous vivions en France dans "l'abondance" par rapport à certains peuples retirés d'Asie (et bien d'autres dans le monde!).

En découvrant le reportage consacré à l'association "Toutes à l'école", j'ai été touché, et en moins de 48h je suis devenu parrain d'une jeune adolescente au Cambodge. Mais l'envie de faire plus ne cessait de grandir en moi. C’est en recevant le premier courrier de ma filleule que j'ai eu un déclic. Son bulletin scolaire, sa photo, son histoire. J'ai proposé à  ma chérie d'aller la rencontrer au Cambodge, et l'idée de la cagnotte pour l'association. C'est en discutant que le projet est né, l'idée de récolter des fonds, de réaliser ce reportage et surtout de le partager avec vous, les futurs donateurs, lors de notre exposition au retour.

 

 

G0012552-1491384506

 

 

Anaïs, 31 ans, photographe depuis 8 ans, j'aime le partage, l'art, la culture, les voyages et par dessus tout, mon métier.

 

Sensible, passionnée et généreuse, j'ai tendance à vivre à 1000 à l'heure, toujours plein de projets en tête. Dans la vie, je suis très à l'écoute dans mon entourage, toujours l'épaule sur laquelle on peut se reposer.

J'ai toujours rêvé de créer une association ou bien de partir en mission humanitaire pour apporter mon aide, à toutes ces personnes qui sont dans le besoin. J'ai d'ailleurs plusieurs fois donné, pour plusieurs causes qui me tiennent à coeur, mais l'envie de faire plus et de mener à bien un projet solidaire a toujours été très importante pour moi. C'est grâce à mon chéri que j'ai découvert "Toutes à l'école" et que le projet est né!

En offrant les contres-parties et en réalisant le reportage du Cambodge, j'apporte ma pierre à l'édifice! J'espère pouvoir faire encore plus sur place, mais toutes les lignes de cette superbe aventure ne sont pas encore dessinées! Vous en saurez plus dans les prochains mois ;)

 

 

Visi-1491391449

 

 

Notre But:

 

Nous voulons récolter des fonds pour "Toutes à l'école", et permettre la construction de nouvelles écoles et le financement de formations supplémentaires.

 

En scolarisant ces petites filles, nous pouvons les aider à devenir de jeunes femmes instruites, et leur offrir un avenir loin des mariages forcés, de l'exploitation sexuelle et domestique, des crimes d'honneur et de la prostitution.

 

Un parrain contribue à hauteur de 30€ par mois, soit 360€ par an. Pour scolariser une jeune fille, et payer ses soins pour une année, il faut 3 parrains, soit 1080€!

 

Par pallier de 1000€ de dons pour l'association, nous permettons à une jeune fille d'accéder à un avenir meilleur!

 

Alors aidez-nous à porter ce projet aussi haut que possible, nous avons besoin de vous!

 

Vous pouvez bien entendu parrainer directement une jeune fille via le site de l'association.

 

Merci pour ELLES!

 

L'association

 

Moins du tiers des enfants scolarisés dans le monde sont des filles. Face à ce constat, la journaliste Tina Kieffer a fondé en 2005 l'association "Toutes à l'école". 

 

Sa mission : proposer une scolarisation de haut niveau aux petites filles les plus démunies, afin de les conduire à un métier qui leur apportera liberté et dignité.

 

17758420_1418565084830415_8937656464973588321_o-1491384977

 

 

Le message de Tina Kieffer, Présidente-fondatrice de "Toutes à l'école"

 

"Toutes à l’école a choisi le Cambodge pour construire en 2006 sa première école, Happy Chandara. Cette première école pilote servira d'empreinte à d'autres, afin que de nombreuses femmes diplômées fassent plus tard évoluer le tissu économique et politique de leur pays. L'association Toutes à l'école a décidé de donner la priorité à l'éducation des filles. Bien que nous défendions avec force l'instruction comme un droit fondamental pour tous les enfants du monde quel que soit leur sexe, il nous semble urgent de rétablir l'immense déséquilibre qui frappe les fillettes et en font des victimes à vie", précise Tina Kieffer.

 

 

L'école-pilote Happy Chandara, située à 12 kilomètres de Phnom Penh, scolarise aujourd’hui 1080 élèves. 100 nouvelles petites filles sont inscrites chaque année. Un centre de formation professionnelle a également ouvert à la rentrée 2013. Les jeunes filles sont accompagnées tout au long de leur formation universitaire ou professionnelle jusqu’à leur premier emploi. Enfin, un internat d'une capacité de 130 places accueille les fillettes les plus démunies.

 

Pour plus d'informations sur l'association, n'hésitez pas à visiter leur site et leur page Facebook

 

Cette année, l'association fête ses 10 ans, et nous comptons sur vous, vos partages, votre soutient pour nous aider à porter ce beau projet aussi loin que possible.

 

Vous pourrez suivre le déroulé sur ce blog ainsi que sur ma page Facebook.

 

Si vous avez un commerce et que vous souhaitez nous aider et mettre à disposition une donation box, surtout n’hésitez pas à prendre contact avec nous directement à l’adresse suivante : projet.tae2017@gmail.com

 

A très vite!

 

Anais & Didier

À quoi servira la collecte ?

Notre objectif:

 

- 1500€ minimum pour l'association "Toutes à l'école". 

De ce fait, nous avons fixé la cagnotte KissKissBankBank à 2500€.  

Nous comptons sur votre générosité pour bien sûr, la valider puis la dépasser!!!

 

Nous avons estimés les frais liés au projet:

 

- Financement des contreparties: Environ 500€ (évolutif en fonction du nombre de donneurs!)

- Financement Exposition & Cocktail: Environ 750€

 

Coûts liés au financement des contre-Parties et de l'exposition: Environ 1250€

 

Pour une semaine au Cambodge:

 

Les billets d'avion seront pris à notre charge

 

- Billets allers retour et transferts jusqu'à l'école: 1300€

- Hébergement: 300€

- Alimentation : 250€

- Visites sites pour reportage et exposition: 300€

 

Coût liés au Voyage: 2150€ 

 

Soit un coût total de 3150€

 

- Les fonds seront crédités sur le compte de Didier Gonzalez, mais 62% de la cagnotte, sera reversé à l'association "Toutes à l'école" qui en disposera en fonction de ses besoins. 

 

- 30% de cette cagnotte seront utilisés pour l’impression des tirages, l'achat des donations Box, l’organisation de la future exposition et le financement des contres-parties. Le plus nous aidera à financer une partie des frais liés au voyage.

 

- 8% correspond à la commission du site KissKissBankBank

 

Nous avons donc grand besoin de vous, de votre générosité, vos partages et votre soutient pour faire aboutir ce joli projet. 

 

Tous les fonds perçus via KissKissBankBank seront utilisés pour les objectifs précédemment cités et ne serviront en aucun cas à des fins personnelles

 

Les fonds seront perçus par Didier Gonzalez via son compte personnel.

 

Si nous dépassons cette cagnotte et que nous parvenons à financer toutes les contreparties et frais liés à l'exposition, c'est que nous aurons accompli, ensemble de belles choses!

 

Sachez que tous dons excédant le budget ci-dessus sera reversé à l'association "Toutes à l'école".

 

Aidez-vous à porter de projet le plus haut possible et construisons ensemble l'avenir de ces petites filles.

 

Merci pour elles et elles vous remercient!

 

 

1782381_952271391459789_5503413510917973691_o-1491384328

 

Calendrier prévisionnel: 

 

- Avril: Mise en ligne Cagnotte KissKissBankBank et récolte des fonds.

- Du 5 Avril jusqu'à fin de la collecte, communication via les journaux locaux, Blogs de voyages, Facebook et sites personnels.

- À partir du 20 Mai 2017, mise en place de Donation box chez les commerçants participants à l'opération.

- Septembre 2017: Bilan des dons , préparation du séjour.

- Décembre 2017: départ pour le Cambodge pour rencontrer ma filleule, réaliser le reportage et remettre le chèque de dons.

- Fin janvier 2018: Exposition et cocktail.

 

Vous pourrez suivre chaque étape du projet sur notre page Facebook.

Thumb_anais_didier_newyork_jeanlaurentgaudy_037-1491047926
Anais & Didier

Hello! Nous sommes Anaïs & Didier, globe trotteurs, amoureux, et engagés. De nombreuses causes nous tiennent à cœur, mais il y a quelques mois, nous avons découvert l’association « Toutes à l’école » dans une émission Tv. Touchés par le reportage et cette belle action, nous décidons de parrainer une jeune fille afin de participer à son éducation et... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Pourquoi le Cambodge ?

Toutes à l’école a choisi de créer sa première école pilote au Cambodge. Ce pays, dont la moitié de la population a moins de 18 ans, a perdu 90% de ses intellectuels lors du génocide par les Khmers Rouges.

La reconstruction du pays est une œuvre de longue haleine, qui mobilise toutes les énergies. La pauvreté est telle que certains parents n’ont souvent pas d’autre issue que de faire travailler leurs filles dès le plus jeune âge. Beaucoup de familles vivent dans une très grande précarité : logements insalubres, promiscuité, très faibles revenus (entraînant des carences alimentaires, des problèmes d’addiction ou des actes de maltraitance).

Les écoles publiques dispensent les cours à mi-temps dans des classes en sureffectif, et les filles sont souvent évincées du système scolaire dès la fin du primaire pour aider leur famille. La prostitution fait des ravages parmi les très jeunes filles.

Happy Chandara

L’école Happy Chandara est située à 12 kilomètres de Phnom Penh, la capitale du Royaume du Cambodge. Elle accueille les petites filles les plus vulnérables des communes de Prek Thmey, Chhuer Teal, Koh Anlong Chen et Don Sor, situées dans une zone rurale périurbaine de la capitale, sur les bords du Tonlé Bassac.

Notre école Happy Chandara
Le rôle d'Happy Chandara est déterminant pour l'avenir des petites filles de la région.
Les habitants de cette région vivent pour la plupart de l’agriculture, de la pêche et de métiers du secteur informel comme la cueillette et la confection de bracelets en fleurs de jasmin.

Le rôle d’Happy Chandara est déterminant pour l’avenir des petites filles de la région.

+ Pourquoi les petites filles ?

L'éducation des filles dans le monde

La fille, dès la prime enfance, est reléguée aux tâches domestiques.
Dans les pays pauvres, quand une famille a la possibilité de scolariser un enfant, c’est le garçon qu'elle choisit. La fille, dès la prime enfance, est reléguée aux tâches domestiques, puis doit travailler pour aider les siens.

Ainsi, sur tous les enfants scolarisés aujourd'hui dans le monde, un tiers seulement sont des filles. Et sur les 900 millions d’adultes analphabètes, deux tiers sont des femmes. Ces millions de femmes n’ont pas les armes du savoir pour se défendre contre les mariages forcés, l’exploitation sexuelle ou domestique, les crimes d’honneur, la prostitution... Des femmes pourtant chargées d'éduquer les générations futures.

Instruction des petites filles
Le niveau d'instruction des filles signe le degré de liberté et de démocratie d'un pays.

Les experts internationaux l’affirment : la scolarisation des filles est l’un des grands enjeux du millénaire. Dans les pays où l’éducation des femmes progresse, la mortalité infantile et la surnatalité baissent, la propagation des pandémies est mieux maîtrisée. Et une femme instruite peut à son tour éduquer ses enfants. Enfin, le niveau d’instruction des filles signe le degré de liberté et de démocratie d’un pays. C’est pour ces multiples raisons que l’association Toutes à l’école a choisi de développer une scolarisation de haut niveau pour les petites filles défavorisées, afin de les aider à devenir des femmes libres et des mères instruites.

La condition des femmes au Cambodge est semblable à celle de beaucoup pays pauvres.

Aujourd’hui, 30% des femmes cambodgiennes âgées de 15 ans et plus, ne savent ni lire et ni écrire (pour 15% des hommes).

Les filles ne représentent que 36% des enfants scolarisés au Cambodge.

Plus de 65% des femmes vivant en zones rurales travaillent la terre sans être rémunérées (production de subsistance).

Seulement 21% des législateurs, fonctionnaires et directeurs sont des femmes.

40% des femmes vivant en zones rurales accèdent difficilement aux soins médicaux.

Dummy alt text
"Il nous semble urgent de rétablir l'immense déséquilibre qui frappe les fillettes et en font des victimes à vie." Tina Kieffer
L'objectif de l’école Happy Chandara, créée par Toutes à l’Ecole en 2006, est de former les jeunes filles aux postes de réflexion et de décision de demain. Certaines deviendront médecins, professeures, juges, entrepreneures…

Les autres suivront un apprentissage professionnel et seront soutenues jusqu’à avoir un métier qui leur apporte liberté et dignité. Elles pourront se bâtir ici un avenir de femme libre et instruite, et participeront demain à la vie économique et à la reconstruction du Cambodge.

Derniers commentaires

Thumb_default
J'espère voir ce beau projet mené à terme par Anais et Didier !!!
Thumb_anais_didier_newyork_jeanlaurentgaudy_037-1491047926
Merci à tous pour votre soutiens !!!
Thumb_default
On espère que votre projet va aboutir! Bisous, Pauline et Rémy