Financer du matériel de traction animale pour développer une activité de maraîchage bio à travers un projet agricole alternatif et solidaire

Large_couv

The project

La Ferme Aux Abeilles...C'est au coeur de l'hiver 2012 que ce lieu au nom évocateur est entré dans nos vie. Voilà déjà plusieurs années que nous recherchions un lieu propice au développement d'une activité agricole respectueuse de l'environnement . Nous (Marine & Pat et Elodie & Damien), avions à coeur de mettre notre amitié, nos convictions et notre travail au service d'un projet agro-touristique commun.

 

 

Dsc_0277

 

Aussi, si la Ferme aux abeilles est d'ores et déjà en mesure d'accueillir, par le biais de  4 chambres d'hôtes, des personnes ou des amis venus se ressourcer, nos efforts se concentrent aujourd'hui sur le développement du maraîchage biologique.

En effet nous veillons désormais, avec prudence et ambition, à la naissance d'une ferme en polyculture-élevage telle que celles qui façonnaient le paysage agricole français d'antan.

Ainsi si le maraîchage bio est le pilier fondateur de la ferme, la création d'un verger conservateur, la gestion d'un petit cheptel de moutons (afin d'entretenir les parcelles), le développement du rucher ou encore l'élevage de poules/poulets et cochons pour notre consommation participeront tout autant à l'épanouissement  du projet et du site.

 

Pourtant, alors que l'aventure n'en est encore qu'à ses débuts, tout n'aura pas été sans peine jusque ici.

Il aura d'abord fallu se former : formation agricole diplomante sur un an pour un des 2 garçons et woofing à travers la France pour l'autre.

En effet, après des parcours professionnels assez riches et divers :

-cuisinier gastronomique, étudiant en socio-ethnologie, assistant pédagogique ou maître de maison pour Damien

-accompagnateur en montagne, guide naturaliste ou jardinier paysagiste pour Patrick, on ne s'improvise pas paysan !

 

Et c'est d'ailleurs au cours de cette année de formation que Pat et Damien découvrirent la traction animale pour le maraîchage. Et, plus qu'un coup de coeur, ce fut une révélation immédiate.  

C'était décidé !  A la ferme aux abeilles, les chevaux remplaceront les tracteurs...

 

 

Img_1452

 

 

 

 

Dscn1225

 

 

 

Dsc_0265

 

 

Img_1438

 

 

Img_1458

 

 

Il aura aussi fallu présenter notre projet à la chambre d'agricuture et, par un souci moral et éthique, choisir de s'installer sans aides financières de ladite chambre et de la P.A.C.

Il aura aussi fallu soutenir notre projet devant les banques et, de coup de fil en coup de fil, de rendez-vous en rendez-vous, au final ne rien obtenir de concrêt dans l'immédiat.

Aussi, même si nous avons opté pour un investissement de départ minimal, l'acquisition de tunnels et de matériels spécifique au maraîchage (semoir, traction animale, irrigation etc.) est indispensable pour la viabilité de la ferme.

Aujourd'hui, nous avons réellement besoin d'un coup de pouce pour pouvoir acquérir du matériel de traction ainsi qu'un deuxième cheval ou mulet pour silloner les 1,5 ha de maraîchage et tenir compagnie à Phoenix (notre jument de 10 ans qui bosse drôlement bien !). 

Why fund it?

La collecte est indispensable pour acquérir du matériel de traction animale :

 

 

- une Kassine (porte-outil polyvalent destiné à travailler la terre avec âne ou cheval)

 

Kassine

 

 

Découverte de la Kassine

 

 

Sur la Kassine  viennent les outils nécessaires au travail du sol et à l'enretien des cultures

 

- Des disques billonneur (permettent de travailler sur petites buttes)

 

- Une sous-soleuse (permet de décompacter les sols en profondeur à l'aide d'une dent)

 

- un vibroculteur (7 dents souples réduisent les mottes de terre en miettes afin d'obtenir un lit de semence)

 

- une souleveuse à pommes de terre (permet de soulever les pommes de terre lors de la récolte)

 

- une herse etrille (permet de désherber en partie une culture lorsque utilisé au bon moment)

 

- une sarcleuse (lame qui sarcle à quelques cm sous terre afn de désherber)

 

- un butoir silloneur (permet de butter les légumes le nécessitant p.de terre, asperges...)

 

- un régulateur automatique (permet de déporter le cheval par rapport à l'outil utilisé)

 

- un kit 2 roues (nécessaire à l'utilisation de la plupart des outils cités précedemment).

 

 

L'ensemble de ces outils forment tout un qui vient completer les quelques très vieux outils dont nous disposons et qui devrait  pouvoir nous permettre de démarrer notre activité dès la fin de l'été.

 

- Kassine                                            753 €

- disques billoneur                            607 €

- sous-soleuse                                  102 €

- vibroculteur                                     258 €

- souleveuse à p.de terre                 168 €

- herse etrille                                      780 € 

- sarcleuse                                         128 € 

- butoir silloneur                                187 €

- régulateur automatique                 141 €

- kit 2 roues                                        237 €

                                                            -------

                                        H.T =         3 361 €

                                    T.V.A. =            659 €

                                    T.T.C. =         4 020 €

 

A cela vient s'ajouter  un cheval ou mulet débourré à l'attelage et travail du sol + son équipement (collier, harnachement, palonnier, traits etc.)

 

- Cheval ou mulet + équipement =  1 800 €

 

L'investissement nécessaire pour l'acquisition du matériel et d'un cheval est de 5 820 €. Aujourd'hui, l'état de nos finances ne nous permet pas l'accès à ces outils de travail qui restent néanmoins, nettement moins onéreux qu'un tracteur...

Nous misons donc sur votre générosité pour permettre à ce projet de voir le jour . Nous vous remercions par avance et vous accueillons avec joie, pour un séjour ou, tout simplement, pour un moment de partage à la Ferme aux abeilles.

 

Chaleureusement,

Damien, Elodie, Patrick et Marine

 

 

Thumb_abeille
dametpat

4 amis, âgés de 32 à 40 ans, se réunissent pour acquérir une partie d'un vieil hameau (d'un petit village de la Loire) afin de le rénover, d'y faire vivre des chambres d'hôtes mais aussi, un projet agricole diversifié.

Newest comments

Thumb_default
hello ! avez vous pu acheter le matériel ? où en êtes-vous ?
Thumb_default
yooohhh yoooohhh je suis trop content pour vous !
Thumb_default
Bonjour Votre projet me donne le sourire ce matin ! Votre projet né d un groupe d amis pour une agriculture respectueuse de la terre et avec l utilisation de la traction animale: j' adhère ! bravo à vous tous et je souhaite de tout coeur que votre projet réussisse et même au-delà de vos espérances !!! Bonne journée bon courage !