Traversée de l'océan Pacifique à 2 sur un voilier de 9m. A la rencontre des Hommes et de la nature. Cross the Pacific Ocean,more details ↓.

Large_transpac

Présentation détaillée du projet

Notre projet est de réaliser un journal de bord vidéo sur notre aventure en voilier à travers le Pacifique en mêlant images de la vie à bord et témoignages d'insulaires sur leurs problèmes quotidiens dus à l'activité humaine.

 

285783_10150250426833472_1165813_n

 

L'équipage

 

Nous sommes deux Français, amis depuis l'université. Notre passion commune pour les sports de plein air nous a rapprochés.

Après nos études, Adrien est devenu professeur de kitesurf, ce qui le met en contact permanent avec la mer. Je (Ariel) me suis réorienté vers la restauration de patrimoine et la construction bioclimatique.

 

Notre constat

En tant que jeunes citoyens occidentaux et usagers de la mer, nous avons été formatés à utiliser le tri sélectif, à éteindre la lumière d'une pièce en la quittant ou à prendre des douches plutôt que des bains.

Les gestes « écolos » se font par réflexe plus que par réflexion.

L'écologie en Europe est institutionnalisée par les gouvernements, les citoyens font ce que la loi leur dit.

Rares sont ceux qui réalisent l'impact réel qu'ils ont sur l'écosystème malgré les reportages sur la fonte des glaces et la disparition des ours polaires.

 

301091_10150289678083472_3790965_n

 

Notre expérience

De notre côté nous avons voyagé simplement mais longuement, sans idée politique ou recherche mystique, juste par curiosité sur le monde dans lequel nous vivons.

Il y a deux ans, nous nous sommes rejoints avec deux autres amis pour traverser l'Atlantique en voilier, attirés notamment par le défi que cela représentait et les spots de kitesurf réputés dans le monde entier.

Le voyage a duré six mois durant lesquels nous avons approfondi notre respect pour l'océan ainsi que les Hommes qui vivent grâce à lui.

Parmi eux nous avons eu la chance de rencontrer beaucoup d'insulaires et de nous familiariser avec leurs modes de vie et leurs habitats.

La vie quotidienne sur les îles est étroitement liée à l'environnement direct. Le territoire est limité par le littoral et les conséquences du réchauffement climatique sont bien plus visibles que sur un continent.

Les insulaires sont les personnes les plus touchées par les changements. Si nous nous plaignons d'un hiver long ou d'un été court, ils voient leur monde se désagréger sous l'assaut répété de l'océan.

Si un bon nombre d'entre eux est impliqué dans la protection de l'environnement par des initiatives

locales louables et efficaces, tous sont touchés par le désastre à venir.

Les responsables locaux font leur possible localement, mettent en place des filières de valorisation des déchets, sensibilisent leurs populations à « l'écologie », mais sont dépassés par la responsabilité globale planétaire.

 

285186_10150250427208472_8055334_n

Pèche à l'épervier, NC

Un besoin d'agir

 

En rentrant de ce voyage nous avons ressenti le besoin de partager notre expérience et de sensibiliser nos concitoyens sur ce sujet, sur l'importance et l'urgence d'agir. Nous voulions que les gens agissent en connaissance de cause, qu'ils se rendent comptent du côté concret du problème, que des vies humaines sont en jeu.

Or, il nous manquait un témoignage clair, un moyen de diffusion. Nos paroles n'avaient qu'une portée restreinte, un impact encore plus minime.

 

Notre objectif est donc de repartir pour une traversée du Pacifique cette fois. Lors de cette aventure nous voudrions réaliser un journal de bord vidéo et récupérer le plus de témoignages possibles lors de nos escales. Nous voulons porter la voix des hommes que nous allons rencontrer aux Européens et qu'ils soient leurs propres porte-paroles.

 

Nous partirons de Panama durant la deuxième quinzaine de Février et nous nous arrêterons dans de nombreux archipels du Pacifique : les Galapagos, la vaste Polynésie, le Vanuatu, Fidji, la Nouvelle- Calédonie.

Nous pourrons rassembler un large éventail de témoignages de locaux sur leur vie quotidienne et les problèmes rencontrés, mettre en exergue les initiatives locales et les limites des possibilités des protagonistes.

 

Parcours

Le Trajet

 

Nos moyens

 

Le bateau :

L'intérêt est multiple dans l'utilisation du voilier comme moyen de locomotion et lieu de vie.

D'une part c'est un moyen d'être proche des éléments: seule une fine coque nous sépare de l'océan et les sons de la mer sont présents en permanence. Nous n'avons ni douche, ni toilettes, ni frigo, la mer provient à nos besoins en nourriture fraîche, et nous l'utilisons quotidiennement pour nous laver.

D'autre part l'accueil réservé aux marins est toujours meilleur que celui réservé aux voyageurs plus "conventionnels". C'est comme si un lien existait entre tous les peuples de la mer, comme si notre côté nomade faisait de nous des hôtes de marque. Les gens apprécient le temps que nous prenons pour découvrir leur terre et c'est assez logique: quand on voyage deux semaines pour rejoindre une île, on s'arrête un peu pour en profiter!

Enfin, le voilier est écologique, nous n'avons que très peu d'empreinte sur l'environnement. Les seuls outils électriques que nous possédons sont un GPS et un ordinateur portable. Cela nous permet d'avoir une certaine légitimité pour parler du respect de la nature. L'électricité est produite à bord par des panneaux solaires, et nous mettons un point d'honneur à ne pas la gâcher avec des appareils superflus. 

 

1173656_10153129606575082_402634207_n

" Eureka"

 

Le Sport :

C'est un moyen idéal de rentrer en contact avec la population locale, il nous permet de partager des moments d'amitiés, de dialogue avec des sportifs locaux ou encore de nous déplacer d'une île à l'autre en ce qui concerne le kitesurf.

Nous sommes tous égaux devant l'effort, et cette égalité permet de passer outre les a priori ou les barrières culturelles, bref de créer un lien.

 

1383643_10152041859514892_1572270043_n

 

La vidéo :

C'est l'élément principal de notre projet, notre moyen de créer quelque chose.

Le journal de bord vidéo nous apparaît comme le moyen le plus efficace pour toucher un maximum de populations. Des images seules peuvent faire passer un message, des sons aussi, mais l'alliance des deux est beaucoup plus pertinente.

La diffusion de la vidéo est aujourd'hui simplifiée par internet, la télévision, le cinéma et les DVD.

Nous souhaitons utiliser ce media de manière subjective, pour que le spectateur se sente à nos côtés. Nous voudrions sensibiliser les gens sur une autre réalité des îles paradisiaques où ils rêvent de passer leurs vacances, grâce à des images de grande importance.

 

 

Nos objectifs

 

Ce journal de bord documentaire a un but : sensibiliser le spectateur à l'importance de la protection de l'environnement et lui faire partager notre vie à bord.

Pour ce faire nous voulons faire prendre conscience de la relation entre des problèmes locaux et leur

origine universelle, mondiale.

L'insularité nous permet de faire un rapprochement avec la planète entière. Les îles ont un écosystème complet: sur quelques kilomètres carrés elles possèdent un cycle de l'eau entier et un écosystème unique et complexe. Il est ainsi plus facile de voir ce petit monde dans son ensemble, le "recul" est accessible. Cela nous donne une vision d'ensemble locale et l'opportunité de faire un raccourci avec le monde dans sa globalité.

A l'inverse en France il faudrait parcourir des centaines de kilomètres pour aller de la source d'un fleuve au littoral, ce qui déresponsabilise l'usager: les gens ne font pas le lien entre le charmant ruisseau de montagne qu'ils ont vu en vacances et le Rhône se jetant dans la Méditerranée. Il y a trop de distance, trop de protagonistes : la responsabilité est renvoyée sur tous les acteurs.

Nous pourrons montrer l'interaction entre les hommes à des milliers de kilomètres de distance, encourager les « continentaux » à avoir une attitude responsable et respectueuse pour ces voisins du bout du monde.

N'oublions jamais que si l'Humanité est le produit d'un ensemble hétérogène de communautés qui ont chacune leur appréhension de son habitat, la planète qui nous accueille, elle, est unique.

 

Les KissBankers pourront nous soumettre des questions ou des idées qu'ils voudraient partager avec les populations que nous allons rencontrer sur le thème de l'environnement ou sur la vie à bord.

 

Durant le voyage, vous pourrez suivre nos étapes sur notre page Facebook, afin de partager notre aventure et de patienter en attendant l’intégralité du journal.

 

378971_10150422854488472_1433929254_n

Journée galère

 

 

A video made in Curaçao on the kitesurf side, but you can appreciate the mood!

Une vidéo faite à Curaçao sur le kitesurf, vous pouvez néanmoins saisir l'esprit du bateau!

 

À quoi servira la collecte ?

Français:

 

Nous possédons déjà le bateau ainsi que le matériel de survie ou de pêche. L'aventure aura donc lieu quoi qu'il arrive.

 

La collecte servira essentiellement à l'achat de l'équipement vidéo et informatique:

 

Gopro, Appareil photo numérique (idéaliment Canon 7D), disques durs pour baroudeurs et un Netbook pour sauvegarder et transférer tous les rushes, faire le journal de bord sur internet et accessoirement brancher un GPS de secours, ce qui rassure un peu :). Le matériel de montage est déjà disponible en métropole.

Nous visons uniquement le nécessaire, idéalement le double de matériel serait bienvenu.

Pour en savoir plus sur le matériel dont on a besoin, voir les liens ci-dessous.

 

English:

 

We already own the sailing boat, the fishing gears and the safety equipment. So the adventure will be even if we don't reach our goal.

 

The funds will be used only to get a Gopro, a digital camera ( idealy 7D from Canon), rough hard drives and a netbook to backup all the footages, upload our news and plug a safety GPS, wich can be usefull :). The editing computer is allready available in France.

Links to learn a little bit more about the equipment we need, go forward!

 

La GoPro, pour ceux qui ne connaitraient pas, des récalcitrants à la technologie ou autres amishs

05466759-photo-gopro-hero3

 

Le Canon 7D, appareil photo et caméra de qualité HD pour les prises de vue au maximum à terre!

Eos_7d_default_tcm79-932828

 

Un Objectif fixe 50mm 1.4, pour être sûr de voir la nuit

Ef_50mm_f1.4_usm_default_tcm79-939662

 

Un zoom, pour les prises de vues éloignées

Ef_70-200mm_f2.8l_usm_default_tcm79-939764

 

Un disque dur pour l'aventure (fait aussi couteau-suisse et briquet)

 

Rugged_tb_3_4_back

 

 

 

Thumb_p1010035
Arioul

Nous nous appelons respectivement Ariel et Adrien. Nous nous sommes connus à la Faculté des sciences du Sport de Marseille où l'on a continué à développer notre gout pour les activités de plein air. Adrien est brevet d'état de Kite-surf depuis plusieurs années Ariel est dans la restauration de patrimoine et la construction écologique d'une manière plus... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Ouf...on a failli être en retard...et on tient à avoir une carte postale et les initiales de nos 5 petits-enfants sur le bateau, et un commentaire bi-quotidien du voyage, et des séances skype toutes les semaines... Plein de bisous à tout l'équipage! Que les vents vous soient favorables!
Thumb_default
T'es bien toi, régale toi lors de cette transpacifique !
Thumb_default
plus qu'il n'en faut mais suis sure que ca va servir!!!! bonne aventure. kiss