Suivez nous dans la traversée de la Nouvelle Zélande en parapente biplace! Le décollage est prévu en janvier 2017.

Large_visuel_kisskiss_text-2-1479055983-1479056003

Présentation détaillée du projet

15175584_10209936207858424_1502672451_n-1479768371

 

Traverser la Nouvelle Zélande en vol bivouac, c'est à dire sans aucun autre moyen de transport que le parapente ou la marche.

 

Cette traversée est un challenge sportif, technique mais avant tout un partage à deux en immersion dans la nature.

 

Le parcours prévu arpente les Alpes Néo-zélandaises du sud au nord, nous survolerons d'immenses régions montagneuses et sauvages sur 600 kilomètres. Selon les conditions, nous envisageons de prolonger le périple sur l’île du Nord et/ou de faire l’aller-retour de l’ile du Sud soit 1200 kilomètres. Nous partons 1 mois pour éviter d'être contraints par le temps.

 

L'engagement physique et mental nécessaire à la réalisation d'un tel projet peut être qualifié de "total", seuls 4 ou 5 parapentistes-aventuriers ont tenté l'aventure mais en voile solo, ce sera donc une première pour un Biplace! Décollage prévu en janvier 2017, on vous emmène!

 

En quête de grands espaces et animés par une soif de découverte, nous allons vivre une expérience intense au contact d'une nature sauvage et préservée. La pureté des montagnes, les plaines luxuriantes, les lacs qui ornent cette magnifique île nous incitent à partager l'aventure avec vous par le biais de photos et vidéos.   

 

Montrer au quotidien la beauté de notre planète pour apprendre à mieux la respecter et à l'aimer est notre souhait le plus cher.     

 

Au travers de cours épisodes vidéos ainsi qu'un film documentaire nous vous feront partager notre avancée, nos galères, nos découvertes, les paysages grandioses de la Nouvelle Zélande seront à l'honneur! Une manière de découvrir ces lieux magiques depuis le ciel, au rythme du vent.  

 

 

 

 

15146656_10209944681510260_1278678464_o-1479858814

 

Julien

 

Alpiniste/Parapentiste professionnel

 

Difficile de se définir en quelques lignes, j'ai toujours pensé que nous sommes beaucoup plus qu'une simple définition!

Je dirai donc simplement que je suis un être humain en quête de toujours plus de liberté et de vérité.

Mes outils pour explorer le monde qui m'entoure sont avant tout mon corps physique que j'entraine quotidiennement afin de le rendre efficace et réactif au contact des éléments que je fréquente, à savoir le rocher, la glace, la neige et l'air. J'ai appris à évoluer dans ces mondes naturels au fil du temps et prend beaucoup de plaisir à combiner toutes mes pratiques qui ne sont finalement que l'expression d'une seule: le besoin d'être au contact de la source.

 

Capture_d__cran_2016-11-23___00.54.10-1479859088

 

Alpiniste de haut niveau, j'ai réalisé de nombreuses ascensions en solitaire dont la Face Nord des Grandes Jorasses à Chamonix en 3h30 avec retour en parapente depuis le sommet, une première inédite qui illustre mon goût pour l'aventure et le dépassement de soi dans cette puissante nature.

Je suis actuellement détenteur de la seconde plus grande distance mondiale réalisée en parapente biplace avec un vol de 363 km (avec ma soeur Emilie en tant que passagère!) au cours de l'automne 2015 en terre Brésilienne.

 

Mon parcours ainsi que mon actualité sont détaillés sur mon site internet: 

 

http://www.voyages-escalade-parapente.fr

 

Capture_d__cran_2016-11-17___17.44.54-1479766689

 

 

Lucie 

 

J'ai grandi sur la côte Basque au contact de l'océan puis je suis venue me confronter à l'univers plus montagnard de la Haute-Savoie où j'ai travaillé plusieurs années en tant que responsable des contenus photos et vidéos pour la marque Salomon.

Je suis passionnée d'image, je pratique la photo et la vidéo pour mon plaisir. J'aime être dehors, au contact de la nature, découvrir, voyager .. C'est donc naturellement que je me suis lancée dans l'aventure avec Julien.  

 

Img_4798-1479766775

 

 

 

 

 

 

15215858_10209958736501626_95697991_o-1480013300

 

Le principe du vol bivouac consiste à utiliser comme seul moyen de transport le parapente ou la marche. Nous accédons à pied à un lieu de décollage sauvage à partir duquel nous essayons de voler le plus loin possible en fonction des conditions du jour (de 5 à 150 kilomètres par vol). L'atterrissage se fait à proximité d’un lieu où l’on peut facilement bivouaquer, stratégiquement proche de l'emplacement de décollage du lendemain.

 

La nature et les reliefs dictent leurs lois, nous n'avons souvent pas d'autre choix que de poser en fond de vallée pour des raisons de sécurité lié au vent, ce qui nous oblige à parcourir de grands dénivelés pour accéder à une autre aire d'envol improvisée sur un sommet accessible. Il est possible de faire plusieurs vols dans une journée.

 

Img_3781-1479766507

 

La durée de la traversée est dépendante des conditions climatiques, des vents trop forts (35km/h est le maximum pour nous ) ou de la pluie nous empêchent de voler. 

 

La première des conditions pour réaliser un vol de distance consiste à utiliser les ascendances qui sont des courants d'air chauds (à peine plus chaud que l'air ambiant) orientés vers le haut, crées par des différences de température entre les masses d'air. Le parapentiste expérimenté les exploite pour gagner l'altitude nécessaire à son déplacement. Voler loin dépend donc du niveau d'expérience du pilote mais aussi des conditions climatiques qui ne sont pas toujours propices à la formation des ascendances.

 

Capture_d__cran_2016-11-22___21.09.56-1479845555

 

L'optimisation de la navigation par l'observation de la nature, des reliefs et des indicateurs qui permettent de repérer les ascendances (oiseaux, nuages, zones contrastées au sol, face orientées au soleil...) constitue la clé qui permet de couvrir de grandes distances.

 

Rester haut pour avancer loin, planer de thermiques (=ascendances) en thermiques et anticiper sur le cheminement en gardant toujours à l'esprit que la sécurité prime sur la performance! Là se situe le réel challenge: rester ouvert et attentif aux éléments, analyser en permanence afin de prendre les bonnes décisions et gérer les risques. La question "dois je continuer ou atterrir" est souvent pertinente!

 

Capture_d__cran_2016-11-21___21.46.13-1479766038

 

Durant la traversée nous serons en autonomiesans assistance. Pour la nourriture nous nous ravitaillerons tous les 5 à 6 jours en posant à proximité d'une ville ou en marchant jusqu'à une zone habitée.  

 

Nous embarquons avec nous tout le matériel de vol et de bivouac nécessaire ainsi que du matériel vidéo et une balise satellite type Spot qui permettra de suivre en temps réel notre progression et nous localiser en cas de problème. Nous indiquerons peu avant la date du départ le lien vers le Livetracking.

 

Nos sacs, même allégés au maximum devraient avoisiner les 25 kilos pour Julien et une quinzaine de kilos pour Lucie, autant dire que la course à pied n'est pas au programme!

 

Panorama-foret-lac-et-montagne-1479766659

 

Le climat de l'île du sud où nous évoluerons est tourmenté, pluie, vent et froid sont souvent de mise, même en période estivale. Nous devrons composer au quotidien avec ces éléments auxquels s'ajoute la complexité des reliefs et le risque d'atterrissage dans les rivières qui sillonnent la plupart des vallées montagneuses. Une grande vigilance, beaucoup d'humilité et une grosse condition physique seront nos alliés pour affronter les éléments! Mais l'Aventure, c'est l'Aventure, n'est ce pas?!  

 

Nous partons 1 mois au total : L’objectif initial est de traverser l’île du sud mais selon les conditions et le temps restant, nous envisageons de prolonger le périple sur l’île du Nord et/ou de faire l’aller-retour de l’ile du Sud soit 1200 kilomètres. Nous souhaitons également gravir le Mont Cook (3750m) et tenter de décoller du sommet si les conditions le permettent. 

 

 

 

15231610_10209958699220694_729631106_o-1480012912

 

Cette traversée est un challenge sportif, technique mais avant tout un partage à deux en immersion dans la nature sauvage.

 

Nous avons conscience du privilège que nous offre la vie d'être en bonne santé et en possession d'une énergie vitale qui nous permet de réaliser nos rêves. Voyager de la sorte, au rythme des éléments et des rencontres ouvre nos esprits, apporte de la joie et permet de mieux vivre au quotidien. Vivre pleinement ces instants et les partager avec qui est sensible à la beauté, la découverte et l'aventure est notre motivation première.  

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

15133644_10209936466064879_1507575757_o-1479771092

 

15129718_10209912410783512_922409603_n-1479771281

 

Si nous dépassons l'objectif de la collecte cela nous permettra de couvrir certaines dépenses supplémentaires:

- Petit équipement bivouac 100 euro

- Tente alpinisme 300 euro

- Objectif Canon 200 euro

- Trépied 100 euro

- Cartes mémoires 200 euro

- Fixations gopro 100 euro

 

 

 

 

15182388_10209944611948521_1918928427_o-1479858120

 

15152336_10209944611828518_846102864_o-147985813915218259_10209944477505160_1076907930_n-1479856787

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne aventure à tous les deux!! Faites attention à vous, hâte de voir vos belles images... Maël et Andréa
Thumb_default
Sacré défi et une très belle aventure en perspective ! Profitez pour nous Bises Alban
Thumb_default
D'énormes encouragements pour aller au bout de ce superbe projet ! Bisessssss