Aidez-nous à réaliser ce projet qui nous tient à cœur !

Large_679368_lcl_c14_1-1449238092-1449238126-1449238133

Présentation détaillée du projet

Trésor endiablé...  (Éditions Officielles Edilivre, à Paris): Finançons ensemble le film et le meilleur court-métrage de l'année 2016, dès aujourd'hui !

 

 Le film c'est pour bientôt, cliquez sur la petite case en haut, à droite POUR FINANCER OU SOUTENIR ce projet ! Particuliers ou entreprises, personne physique ou personne morale, SEUL ou en GROUPE, financez ce film à partir de 05, 15, 30, 50, 100 euros ou plus...  en contrepartie votre nom apparaîtra au générique ou dans la vidéo introductive du film (court-métrage) qui sera ensuite réalisé et diffusé!

 

Vid_o-ctpea-2-1452862210

 

De quel film s'agit-il?

 

Le roman d'aventure "Trésor endiablé..." a été édité en Juin 2015, aux Éditions Officielles Édilivre en France. L'ouvrage a suscité l'admiration et l'attention de plusieurs lecteurs qui l'ont apprécié, et ont demandé sa mise en scène. D'où l'intérêt de ce court-métrage. Je suis l'auteure de ce roman.

 

"Trésor Endiablé..." est un roman fascinant qui a été lu par plus de 3000 lecteurs, qui en retour souhaitent acheter le film. Plus de 2000 personnes veulent déjà passer la commande des VIDEOS/CD bien que le film soit en cours de financement.

 

Il s'agit d'un film d'aventure. Le scénario est jonché d'horreur, de mystères, le tout couronné par une tragique histoire d'amour.

 

Le film une fois réalisé sera diffusé à plus de 50 000 téléspectateurs. Il sera présenté officiellement dans la newsletter ou bulletin d'information des Éditions Edilivre à Paris, à tous les lecteurs et écrivains édités auprès de cette maison d'édition.  Le film sera également fortement médiatisé.  L'initiateur du projet se chargera de cette propagande.

 

Voir le roman sur le site des Editions Edilivre à Paris en cliquant sur ce lien

 

http://www.edilivre.com/tresor-endiable-2304c76f83.html

 

 

 

 

Résumé du film:

 

La mer morte de Kalakulta s’étendait à perte de vue. Elle séparait la ville de Beaty de la forêt de Draconia. Cette mer était tantôt houleuse, tantôt d’un calme à glacer tout être vivant. Elle s’agitait périlleusement, sifflait, hurlait, puis gardait un silence de mort. Tout y était mystère, austère. Crésus avait apprêté un voilier de fortune, qu’il avait découvert, aux abords de la périlleuse mer. Aux côtés du voilier, une perle de crânes humains, d’ossements desséchés, que les vautours avaient becquetés d’un diabolique appétit se laissaient joyeusement compter. Une sueur froide dégoulina, le long du torse émacié de Crésus. Tout se dessina dans sa tête. Il entendit, en son for intérieur, retentir le glas de la mort. Où allait le mener sa quête, sa conquête du fameux trésor endiablé ?

 

 

Tresors-lewino_1763474-1452861398

 

 

Déroulement du film

 

Tout était obscur dans la piaule noire où s’était provisoirement refugié Crésus. On pouvait dénombrer les os de son squelettique corps, qui se dessinaient, sous sa chemise rouge-sang.

 

De temps en temps, ce silence de cimetière qui régnait autour de lui, laissait entendre les cris stridents, d’oiseaux sauvages qui animaient le concert de solitude que vivait Crésus. Jeune homme, d’environ une vingtaine d’années, Crésus était décidé à arriver à ses fins. Il bravait les obstacles que lui brandissait son jeune âge, tel une épée de Damoclès.

 

Il s’était armé de courage. Il était prêt à surmonter les orages de lassitude, qui le hantaient, à dominer ses peurs et torpeurs. Les larmes de chagrin qui perlaient de ses yeux suffisaient à constituer une marre de désespoir, où il pouvait aisément se noyer. En dépit de tout Crésus voulait relever le défi, faisant fit des dangers auxquels il s’exposait.

 

En effet, Crésus s’était aventuré dans la forêt sacrée de Draconia, que jusqu’ici, aucune ombre humaine n’avait exploré, avec triomphe. Crésus était un jeune scientifique, réputé pour son travail toujours de lynx. Le rêve de ce jeune adolescent était de recouvrer le lingot de pierres prisées que ses collaborateurs et lui, avaient découverts par le biais d’une expertise. Cette retrouvaille du trésor prisé que regorgeait la forêt de Kalakulta devait  servir, à redynamiser l’économie de Beaty, sa ville natale.

 

Voir le roman sur Amazon en cliquant ce lien

 

http://www.amazon.de/Tresor-Endiable-Natasha-Anaidi/dp/2332950761

 

 

Quel est l'intérêt de ce film pour la société ?

 

Ce scénario regorge plein de leçons de morale. Il est axé sur la valeur du courage, du déterminisme, l'importance du sacrifice, du don de soi en vue du bonheur collectif.

 

Crésus, un jeune homme âgé de 20 ans ose mettre en péril sa vie pour sauver l'économie de Beaty, sa ville natale, qui ployait sous le joug d'une crise économique. Crésus réussit sa conquête. Il en est heureux. Il exploite son talent, puis s'en sort fortuné.

 

Ce court-métrage mettra également en relief la nécessité du travail bien fait, des recherches scientifiques,  des investigations et des fouilles archéologiques, aujourd'hui. Les Hommes doivent continuer par lutter pour découvrir les trésors dissimulés dans les lieux secrets. Ils doivent mettre au service de l'Humanité leur intellect, restés braves et garder leur sang-froid, quand surviennent les obstacles, puis persévérer.

 

Ce film aura également un aspect ludique, humoristique. Il s'agira d'un film d'horreur et d'aventure.

 

Il est destiné à un large spectre de spectateurs (enfants, jeunes, adultes...)

 

A propos de l'auteure du projet:

 

Je réponds au nom  Aïcha GBANDI. Mon nom de plume ou d'écrivain (pseudonyme) est Anaïdi Natasha. Actuellement âgée de 22 ans.

 

64791_726276344122628_9002135214325813651_n-1452862331

 

Je fis mes prémices d’écrivain aux Centres Culturel et Espérance Loyola, où  j'obtins les meilleurs prix d’écriture dont le premier prix de poésie dans le cadre de la stigmatisation des personnes vivant avec le virus du SIDA.

 

12278806_913150482101879_780119794125945046_n-1452862646

 

En 2011, je fus lauréate des prix internationaux d'écriture de scénario, décerné par l’AJAN (African Jesuits Against Aids), puis du prix de la RICEP (Rencontre Internationale des Créateurs en Poésie).

 

 

 

 

Je suis l'auteure des livres "Clé de mon âme" (recueil de poèmes), "Il n'y aura plus de pleurs, il n'y aura plus de larmes" (Témoignages), "Trésor endiablé..." (Nouvelle), puis "Sacrés Secrets", parus aux Éditions Officielles Edilivre (France). Ce fascinant roman, a emballé des milliers de lecteurs, pour un score de 3030 mentions "j'aime", dans le cadre du concours de "j'aime", organisé par les Éditions Édilivre à Paris.             

 

                                  

 

 

J'ai  participé au concours régional francophone de plaidoirie en droit international humanitaire, organisé le Comité International de la Croix Rouge, en Tunisie (2013), où je fus finaliste et lauréate.  Je fus également lauréate du concours international de plaidoirie en droit international humanitaire, dénommé "Concours Pictet", organisé par le Comité du Concours Jean-Pictet, aux Etats-Unis (Virginie) (2015).

 

 

 

 

Veuillez aussi consulter les liens ci-dessous pour vérifier mes publications et distinctions honorifiques:

 

1. Ma participation au concours international de plaidoirie en droit international humanitaire dénommé "Jean-Pictet" aux USA (Virginie, 2015)

 

http://www.concourspictet.org/list2015.html

 

2. Mon roman "Sacrés Secrets" (Éditions Officielles Edilivre, Paris, Septembre 2014)

 

http://www.edilivre.com/sacres-secrets-natasha-anaidi.html

 

3. Mon roman "Trésor Endiablé"  (Éditions Officielles Edilivre, Paris, Juin 2015)

 

http://www.edilivre.com/tresor-endiable-2304c76f83.html

 

4. Mon interview

 

http://www.edilivre.com/communaute/2015/05/18/rencontre-avec-natasha-anaidi-auteur-de-sacres-secrets

 

5. Mon succès au Prix littéraire "écrire au féminin" (Paris, Longchamp 2015)

 

http://www.aufeminin.com/ecrire-aufeminin/au-diable-vos-verres-naguere-mes-fiancailles-s1465888.html

 

http://www.aufeminin.com/ecrire-aufeminin/finalistes-prix-litteraire-e-crire-aufeminin-s1570094.html

 

http://www.aufeminin.com/evenement/ecrire-aufeminin/jury.asp

 

 

Mon site personnel

 

http://agbandi.wix.com/natashadusucces

 

E-mail:  anaidinatasha@gmail.com

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le budget du film

 

Il s'élève à un total de 500 euros pour le financement participatif. C'est le montant souhaité pour la durée de la campagne de collecte. Le film est un court-métrage. Nous n'avons fixé que le quart du budget estimatif comme objectif, car nous croyons que la campagne sera une réussite grâce à vos contributions financières, et que nous dépasserons l'objectif. La réalisation d'un court-métrage coûte deux fois plus que les 500 euros fixés. Le montant fixé n'est que l'objectif de la collecte.

 

Si nous ne récoltons pas la totalité des 500 euros, rien ne nous sera rendu. L'argent de tous ceux qui ont contribué leur sera remboursé. Si la collecte, c'est-à-dire les 500 euros ne sont pas réunis, KISSKISSBANK vous rendra votre argent, ou votre contribution.Vous pouvez "soutenir le projet" à  partir de 5, 10, 30, 50, 100 euros ou plus. Mais si les 500 euros sont atteint, la somme nous sera versée. Entre autre, il est possible de dépasser les 500 euros fixés, d'aller jusqu'à 2500 euros ou 3000 euros.

 

Le financement servira à couvrir les frais relatifs à la mise en scène et à la diffusion.

 

Vos contributions participeront au :

 

- Montage de l’image (matériels + salaire de la personne chargée du montage)  :  1000 euros

 

-  Étalonnage  :  700 euros

 

- Mixage  : 800 euros

 

 Total : 2 500 euros

 

 

Soutenez-nous, diffusez le projet pour que la collecte soit un succès commun! Il manque encore 460 euros pour que la collecte soit réussie, afin qu'ensemble nous dépassons l'objectif de la campagne !