Aidez nous à lancer TupperTerre pour trouver des terres pour les agriculteurs d'aujourd'hui et demain!

Large_face_a_face_exemple_new_small_and_adapted_bis-1420742159

Présentation détaillée du projet

 

 

 

En Flash:

 

Excellente nouvelle. Nous avons atteint notre but de 15.000 €. Merci à chacun et chacune pour votre soutien! Nous sommes désormais sûr de pouvoir démarrer TupperTerre. Pour nous permettre de développer plus d'autonomie financière, n'hésitez pas de continuer à nous soutenir!

 

En résumé :

 

TupperTerre est une initiative de Terre-en-vue qui vise à soutenir l'installation d'un maximum de jeunes agriculteurs en Belgique. Pour ce faire, elle contribue à lever le plus grand des obstacles : la difficulté à trouver une terre. TupperTerre est une plate-forme de rencontres entre propriétaires et agriculteurs, mais pas n'importe lesquels. Nous rassemblons des propriétaires qui ont une vision à long terme pour l'avenir de leurs terres et la volonté de faire les choses différemment, et des jeunes agriculteurs qui veulent produire des aliments de qualité pour une clientèle proche d'eux. Bref, les propriétaires et agriculteurs de demain.

 

Deux premiers événements tests nous l'ont montré : TupperTerre répond à une réelle perspective de changement de cap. Des acteurs de ce processus sont venus à Namur pour monter des projets ensemble. Maintenant nous voulons appliquer le modèle partout en Wallonie pour faire fructifier des nouveaux liens entre ces acteurs qui, ensemble, sont capables de changer le paysage de l'agriculture en Belgique francophone !

 

Pour réaliser ce beau projet, nous avons besoin de près de 50.000 €. Avec vous, nous espérons rassembler un peu moins d'un tiers de ce montant, soit 15.000 €. Nous inviterons également les pouvoirs publics à participer au financement de cette initiative. Mais ce projet est tout d'abord notre projet, à toi et à moi, les citoyens qui veulent que les politiques agricoles changent de cap pour voir apparaître un autre avenir pour nous-mêmes, nos proches, nos enfants et nos petits enfants.

 

L'histoire complète :

 

Vous aussi, vous voulez vous nourrir, avec de bons produits de ferme?

 

Prof. Olivier Deschutter, parrain de Terre-en-vue, nous explique les constats qui ont fait naître TupperTerre:

 

 

C'est effectivement ce que l'on constate : les initiatives de paniers de légumes, d’achats groupés de viande et de produits laitiers, les magasins et restos BIO poussent comme des champignons tandis que les supermarchés proposent des produits du terroir de plus en plus nombreux. Partout, des marchés fermiers et des ateliers de cuisine voient le jour. Ce n'est que du bon sens : une bonne agriculture est essentielle pour nous.

 

Pourtant, depuis plus de vingt ans, il y a quelque chose qui cloche. En moyenne, chaque semaine, 43 fermes disparaissent en Belgique et 59 agriculteurs quittent la profession. Ces constats nous ont amené à dire : « stop, il faut faire quelque chose ! ». Comme notre ami Einstein le disait, « On ne peut pas résoudre un problème avec le même type de pensée que celle qui l'a créé. » Ni la logique du marché, ni les gouvernements ne pourront résoudre le problème seuls. Une réelle collaboration est nécessaire. Entre agriculteurs, citoyens (toi et moi) et pouvoirs publics.

 

Mosaique_small-1419279178

 

C'est dans cette optique que nous avons lancé le mouvement Terre-en-vue en 2011. Le défi : pérenniser les fermes durables et faciliter l'installation de nouveaux agriculteurs. Comment ? D’une part en achetant des terres et en les mettant à disposition des agriculteurs et d’autre part en reconnectant propriétaires et (futurs) agriculteurs. C'est pour réaliser cette deuxième approche que nous avons lancé TupperTerre, une plate-forme de rencontres entre propriétaires de terres agricoles et jeunes agriculteurs porteurs d'un projet de production alimentaire durable. La toute première expérience de mise en lien de propriétaires et agriculteurs fut le projet de la Ferme du Domaine de Graux où Pierre et Sophie ont lancé leur nouvelle chèvrerie sur le domaine d’Elisabeth et de Marc-Antoine. Une capsule vidéo expliquera bientôt leur chemin. Voici déjà une belle photo de cette merveilleuse équipe née par l'intermédiaire de Terre-en-vue.

 

Img_9106_small-1418754806

 

D’où nous est venue cette idée ?

 

Cette initiative ne tombe pas du ciel : de nombreux agriculteurs en fin de carrière s'adressent à nous en exprimant : "Quel tristesse de devoir vendre notre ferme à des personnes qui n'ont aucune autre volonté que de faire de l'argent avec les terres plutôt que de nourrir la population. Nous y avons travaillé toute notre vie et maintenant, il faut vendre".

 

De même, de nombreux propriétaires de terres viennent frapper à notre porte: "J'aimerais mettre mes terres à disposition de quelqu'un de responsable, qui ait envie d'y construire un beau projet d'avenir. Mais je ne sais pas où le trouver. " Et d'un autre côté, de nombreux jeunes qui nous interpellent: "On aimerait revenir à l'essentiel: travailler la terre et permettre aux gens de manger sainement. On s'est formé, on a acquis de l'expérience, et maintenant, on aimerait vraiment se lancer.  Mais on ne sait pas à qui s'adresser pour trouver des terres."

 

Dsc_0297-1418755035

 

TupperTerre ? C’est quoi exactement ?

 

TupperTerre est une plate-forme d’échanges qui vise à soutenir l'installation de nouveaux agriculteurs en Belgique en permettant aux propriétaires et futurs agriculteurs de se rencontrer dans un cadre clair et convivial. Nous apportons nos outils d'accompagnement, de communication et nos outils juridiques. Les participants apportent de quoi manger et boire et surtout, leur histoire. Typiquement une rencontre TupperTerre prend toute une soirée. Nous commençons avec une explication des raisons d'être, de la philosophie, des actions, et du fonctionnement concret de Terre-en-vue. Ensuite chacun se présente.

C'est après ce tour de cercle que la magie de la rencontre fait le reste et que des échanges concrets voient le jour.

 

De quoi avons-nous besoin ?

 

Tout d'abord nous cherchons un soutien financier pour mener à bien ce projet. Nous estimons que la charge de travail de TupperTerre correspondra à un 3/5ème temps. Nous espérons récolter un maximum via cette voie, et demanderons le restant aux pouvoirs publics. Mais ce serait génial aussi si vous pouviez parler de TupperTerre autour de vous. Faire connaître ce projet aux propriétaires et au futurs agriculteurs est un réel soutien à l'agriculture en Belgique !

 

Overview-1419276886

 

C'est qui Terre-en-vue?

 

C'est tout d'abord plus de 400 coopérateurs, un bel ensemble d'administrateurs et 3 chargé(e)s de projets qui forment l'équipe de base soutenue par plusieurs bénévoles bien engagés.

 

Les administrateurs de la SCRL Terre-en-vue:

 

Jerome_round-1419275668

Jérôme Rassart, agronome, conseiller à l’agence-conseil de Crédal, ancien formateur au Crabe et administrateur de nombreuses initiatives agricoles telles que Agricovert

 

Vanessa_round-1419272896

Vanessa Martin, coordinatrice du centre de formation de la FUGEA, syndicat paysan et agricultrice de la ferme Au Coq’licot

 

Louis_round-1419275319

Louis Lange, médecin urgentiste et membre actif du Groupe Local de Wavreille, le premier projet de Terre-en-vue

 

Thomas_round-1419275450

Thomas Vecruysse, agronome, contrôleur de gestion dans une asbl parapublique et (anciennement) administrateur de l’asbl Le Début des Haricots à Bruxelles

 

Lionel_round-1419275213

Lionel Delvaux, agronome et chargé de missions à la Fédération Inter-Environnement Wallonie

 

 

Francois_round-1419275915

François Leboutte, physicien de formation, chargé de projets, adepte de danses Folk

 

 

Les adminsitrateurs de l'ASBL Terre-en-vue:

 

Jerome_round-1419275668

Jérôme Rassart, agronome, conseiller à l’agence-conseil de Crédal, ancien formateur au Crabe et administrateur de nombreuses initiatives agricoles telles que Agricovert

 

 

 

Vanessa_round-1419272896

Vanessa Martin, coordinatrice du centre de formation de la FUGEA, syndicat paysan et agricultrice de la ferme Au Coq’licot

 

 

Thomas_l_round-1419273471

Thomas Lauwers, agronome et agriculteur à la ferme de Bierleux (Groupe Local de Chante Terre) et membre du MAP, syndicat paysan

 

Lison_round_ii-1419701704

Lison Hellebaut, agronome et responsable du programme « Quartiers durables ci- toyens » à Bruxelles Environnement

 

Therese_round-1419273203

Thérèse De Vriendt, comptable et psychologue de formation et animatrice en psychomotricité relationnelle de l’asbl Pirouettes

 

Thibaut_round-1419274479

Thibaut Goret, agronome, paysan amateur et coordinateur du projet LIFE Prairies bocagères de Natagora

 

L'équipe de Terre-en-vue

 

Francois_round-1419275915

François Leboutte, physicien de formation, chargé de projets, adepte de danses Folk

 

Zo__round-1419274349

Zoé Gallez, juriste de formation, chargée de projets, membre de GASAP

 

Maarten_round-1419274210

Maarten Roels, philologue de formation, chargé de projets, et maraîcher à la Ferme du Chant des Cailles

À quoi servira la collecte ?

Et vous, comment pouvez-vous nous aider ?

 

L'objectif de TupperTerre est de soutenir l'installation d'un maximum de nouveaux agriculteurs, en permettant à des propriétaires de terres et à des futurs agriculteurs de se rencontrer. Pour démarrer ce projet, nous avons besoin de 50.000 €.

 

Ce montant couvrira les frais d'organisation, de rencontres physiques, l'élaboration d'un espace virtuel permettant de faciliter les rencontres et la confection d'un guide pratique et d'une formation permettant à d'autres facilitateurs d'organiser des rencontres TupperTerre.

 

Pourquoi ne pas simplement demander des subsides, nous direz-vous ? Terre-en-vue est effectivement un projet qui contribue à l'intérêt général, mais dans tout ce que nous entreprenons nous cherchons à mettre en place une dynamique de gestion des biens communs qui cherche l’équilibre entre force citoyenne et pouvoirs publics. Concrètement également, nous voulons avancer sans nécessairement attendre le feu vert d'un bailleur de fonds. Nous commençons donc avec un appel pour un peu moins d'un tiers du budget nécessaire, c'est à dire 15.000 €. Voici la répartition précise des frais :

 

1) Organisation et suivi d'au moins 5 rencontres « TupperTerre »

 

Contenu : il s'agit d'organiser 5 rencontres dans 5 endroits différents en Wallonie. Nous communiquerons le lieu de la rencontre dans la presse locale et via nos réseaux, pour atteindre au mieux les personnes intéressées. Lors d'une soirée, nous ferons en sorte qu'il y ait un bon équilibre entre (futurs) agriculteurs et propriétaires. Nous expliquerons la démarche de Terre-en-vue et ses outils et procédures d'accompagnement. Ensuite, chacun expliquera en deux phrases ce qu'il peut proposer ou ce dont il a besoin avant de laisser place à un temps libre autour d'un verre et quelque chose à manger. Si des couples « agriculteur-propriétaire» se créent, ils pourront compter sur un accompagnement de Terre-en-vue.

 

Coût total (salaire du personnel inclus) : 33.500 € 

 

2) Développement d'un espace virtuel TupperTerre sur le site de Terre-en-vue

Contenu : cette partie du travail consiste à écrire le cahier des charges pour le développement de l'outil virtuel, la coordination de sa création, la sous-traitance (cartographie interactive incluse) et la mise en place d'une animation de l'espace virtuel. Cet outil générera des rencontres qui feront émerger des demandes de suivi. Il servira aussi à créer une liste de personnes à inviter à nos rencontres TupperTerre.

 

Coût total (salaire du personnel inclus) : 8.500€ 

 

3) Développement d'un guide pratique « TupperTerre » et d'une formation « TupperTerre »

 

Contenu : l'expérience acquise lors des différentes rencontres TuperTerre sera reprise dans un guide, qui expliquera comment mettre en place ce type de liens : comment trouver des candidats agriculteurs, comment trouver et approcher des propriétaires de terres, comment préparer le terrain pour une bonne collaboration, les outils juridiques… Ce guide sera utilisé comme support écrit pour une formation donnée par Terre-en-vue à des personnes qui souhaitent faciliter des rencontres TupperTerre.

 

Coût total (salaire du personnel inclus) : 8.000€  

 

Et si nous ne parvenons pas à co-financer TupperTerre par des fonds publics et que nous ne récolterons « que » 15.000 avec cette appel ? Dans ce cas, nous avancerons un maximum dans le projet avec un 3/5ème ETP pendant 3 mois et demi.

 

Pour des détails sur le budget, ou d'autres infos, n'hésitez pas à nous contacter par mail (info@terre-en-vue.be) ou par téléphone (0496 68 28 78).

Thumb_logo_terre-en-vue-1413460573
Terre-en-vue

Terre-en-vue est un mouvement citoyen qui a pour but de préserver les terres agricoles en Belgique francophone et d'en faciliter l'accès pour une agriculture durable et responsable. Terre-en-vue soutient des projets agricoles qui ont pour but de nourrir sainement les populations locales, dans le respect de la terre et de l'humain.

Derniers commentaires

Thumb_default
Super idée. Finalement on pense au jeune agriculteur qui veulent s'installer et qui ne trouvent pas de terre disponible
Thumb_default
Super initiative ! Les porteurs de projets agricoles de proximité, écologiques et ayant une vision à long terme ont besoin de vous ! Merci !
Thumb_2015-02-13_163806-1423841908
content de vous apporter un tout petit peu de soutien. courage