Un documentaire transmédia à la rencontre de Turcs et de Kurdes découvrant la vérité sur leurs origines… Ils sont arméniens.

Large_image_player_web-1421146093

Présentation détaillée du projet

ILS PARLENT DE NOUS

 

- The Armenian Weekly

Massis Post

The Armenian Mirror-Spectator

Mediamax

Nouvelle d'Arménie Magazine

Agos

TurquieEuropéenne.eu

CollectifVan.org

 

MOT DES AUTEURS

 

Chers Kissbankers,

L'économie du documentaire et du web-documentaire est telle que, malgré l'engagement des diffuseurs et l'aide d'organismes publics de soutien aux projets audiovisuels, notre producteur Découpages n'est pas en mesure de financer l'intégralité du projet. Nous faisons donc appel à vous pour nous aider à concrétiser ce projet sur lequel nous travaillons depuis deux ans. En vous remerciant chaleureusement, nous vous souhaitons une agréable lecture.

 

Contact e-mail pour plus d'informations : lheritagedusilence@gmail.com

 

PS : Pour ceux qui ne souhaitent pas régler par Paypal, vous pouvez envoyer un chèque à l'ordre de Découpages avec vos coordonnées postales et e-mail à : "Campagne L'Héritage du Silence - Chez Découpages - 30, rue du Colonel Delorme - 93100 Montreuil. Vos dons seront mis en ligne avec vos coordonnées dès réception de votre envoi :)

 

 

BRISER LE SILENCE

 

Depuis deux ans, guidés par le désir de donner une voix aux survivants arméniens, nous travaillons sur L'Héritage du Silence, un documentaire et une web-série documentaire. Le 24 avril 2015 marque le centenaire du génocide arménien. Afin de revenir sur ces évènements tragiques, qui ne sont toujours pas reconnus par la Turquie, nous avons choisi un angle original : les Turcs et les Kurdes qui découvrent leurs origines arméniennes. Leur histoire est un point de vue formidable pour comprendre les mécanismes de l'oubli et de la négation. C'est également une chance inédite pour favoriser le dialogue entre Turcs et Arméniens. 

 

À travers les histoires de Nazli, Armen, Dogukan et Yasar, L'Héritage du Silence explore le poids du silence qui pèse encore sur des milliers d'Arméniens cachés et islamisés en Turquie. Ce projet est un voyage à travers un secret qui a duré pendant près d'un siècle. 

 

 

Armen, Dogukan, Yasar et Nazli sont turcs et kurdes. Mais une découverte tardive a bouleversé leur existence : ils sont aussi arméniens. En 1915, leurs grands-parents ou leurs parents ont survécu au génocide en dissimulant leur véritable identité. Certains ont été sauvés par des familles turques et kurdes, d’autres ont été enlevés. Tous ont été assimilés, convertis à l’Islam... puis oubliés. Après un siècle de silence, l'Histoire réapparaît. En quête de l'histoire de leurs ancêtres, Armen, Dogukan, Yasar et Nazli cherchent, espèrent, se battent...

 

Yasar_couv-1420795218

 

Yasar Kurt, musicien reconnu en Turquie, a appris à l'âge de 39 ans ses origines arméniennes. Avec nous, il est parti pour la première fois dans le village de son arrière-grand-père à la recherche de sa propre histoire, près de Van.

 

 

Armen, 54 ans, a retrouvé les registres officiels qui prouvent que la majorité de sa famille a été tuée en 1915 et son père converti à l'Islam. Aujourd'hui, il est devenu le gardien de l'église de Diyarbakir, au Kurdistan turc. 

 

Nazli___fils-1420800447

 

Nazli, 36 ans, veut transmettre son identité arménienne longtemps cachée à son fils de 7 ans. Pendant deux ans, elle s'est battu contre les autorités turques pour inscrire son fils dans une école arménienne.

 

Dogukan_bapteme_1-1420795402

 

Dogukan, 22 ans, a pris une décision hautement symbolique : se reconvertir au christianisme. Son nom de baptême est Sevag, un jeune Arménien assassiné en 2011 durant son service militaire.

 

Aujourd'hui, ces descendants d'Arméniens islamisés seraient plusieurs millions en Turquie. Depuis 10 ans, ils sont de plus en plus nombreux à apprendre cette vérité. Leurs ancêtres ont réussi à survivre en abandonnant leurs noms, leur religion, leurs traditions. À travers ce documentaire, nous essayons de comprendre pourquoi ce silence a duré un siècle. Pourquoi ces histoires refont surface aujourd'hui ?

 

UN DEVOIR DE MÉMOIRE

 

L'Héritage du Silence est une histoire humaine et un rappel de l'importance du devoir de mémoire. Car l'histoire finit toujours par refaire surface. Parmi les survivants du génocide, certains ont fui la Turquie. D'autres sont restés vivre sur leurs terres natales. Mais le prix de leur survie a eu un prix élevé : l'assimilation, la conversion à l'Islam, et surtout le silence sur leurs origines. Aujourd'hui, malgré les risques, la peur et la honte, Armen, Dogukan, Yasar et Nazli ont eu le courage de briser le tabou sur leurs origines arméniennes face à notre caméra. Leur histoire doit donc être transmise au plus grand nombre. 

 

UN DOCUMENTAIRE ET UNE WEB-SÉRIE

 

Le documentaire :

 

Nous réalisons un documentaire de 52 minutes qui sera diffusé sur la chaîne Toute l'Histoire. Le film suit le parcours de Dogukan, Armen, Nazli et Yasar à travers toute la Turquie, d'Istanbul à Van en passant par Diyarbakir et le Dersim, à la recherche de leur identité arménienne. Leur histoire est mise en perspective par des interviews d'expert et des archives historiques. 

 

Les cinq experts du documentaire :

 

Frise_2-1421062847

 

Fethiye Çetin. Avocate et activiste turque pour les droits de l'homme. Dans son livre L'histoire de ma grand-mère, elle révèle ses origines arméniennes et comment sa grand-mère a survécu au génocide de 1915.

Ayse Gül Altınay. Anthropologue turque. Elle travaille sur le nationalisme et le devoir de mémoire. En collaboration avec Fethiye Çetin, elle a écrit Les petits-enfants, une série de 24 témoignages de descendants de survivants du génocide. 

Yves Ternon. Historien français. Son travail est axé sur les crimes contre l'Humanité et plus particulièrement sur la négation du génocide arménien.

Hamit Bozarslan. Historien et politologue. Il travaille sur les violences contre les minorités au Moyen-Orient. Il est l'auteur de l'ouvrage Histoire de la Turquie. De l’Empire à nos jours.

Adnan Celik. Anthropologue kurde. Un des rares experts à travailler sur les Arméniens islamisés au Kurdistan turc. 

 

La web-série :

 

Pour toucher un public plus large, nous avons choisi le web comme autre support, format familier aux internautes et facile à partager : la web-série. 5 épisodes vidéo de 8 minutes chacun seront mis en ligne tous les 3 jours jusqu'au 24 avril 2015. Les histoires de nos personnages sont assez riches et émouvantes pour s'adapter parfaitement à ce format. En parallèle, nous avons imaginé une série de repères chronologiques illustrés et personnifiés par une voix-off pour raconter l'histoire du silence depuis 1915. 

 

Le public sera aussi invité à partager ses histoires sur le site internet. Un espace de témoignages dédié sera ouvert pendant trois mois, sous une modération stricte. Les internautes seront également sollicités pour répondre à cette question : " Pourquoi faut-il briser le silence ? "

 

Captures d'écran de la web-série

 

_filleverger-1421063650

Frise_2-1421064876

Illustrations de la web-série par Aline Rollin

 

QUI SOMMES NOUS ?

 

Anna-1420737772

 

Anna Benjamin, co-auteur et co-réalisatrice

 

Journaliste de formation, je suis d’origine arménienne. Mais moi aussi, je sais peu de chose de l’histoire de mes grands-parents maternels qui ont fui la Turquie après les évènements de 1915. Pour les Arméniens, évoquer cette histoire reste encore un moment douloureux. Aujourd’hui, j’ai trouvé le projet qui correspond à mon point de vue : celui d’une jeune journaliste d’origine arménienne qui veut replacer la mémoire du génocide dans la Turquie d’aujourd’hui, et inciter au dialogue entre Arméniens et Turcs.

 

Guillaume-1420737965

 

Guillaume Clere, co-auteur and co-réalisateur

 

Journaliste Reporter d'Images de formation, j’ai vécu quatre ans au Liban et j’ai pu comprendre là-bas la violence que peuvent engendrer les combats identitaires et le poison du silence qui pèse sur de nombreuses histoires familiales. Quand Anna m’a fait part de son intention de travailler sur le génocide arménien, j’ai sauté sur l’occasion pour me joindre à elle dans cette aventure. L’Héritage du silence raconte une histoire universelle, celle de déchirements terribles qui se cachent derrière l’histoire officielle que des États tel que la Turquie tentent d’imposer. 

 

 

Image_4-1421050633

 

Jules Valeur, ingénieur du son

 

J'ai collaboré avec de nombreuses sociétés de production sur des projets documentaires (Ciné Tamaris, Yami 2, Mosaïque Films…). Je travaille actuellement comme perchman et ingénieur du son dans les milieux de la fiction et du documentaire. L'approche d'Anna et Guillaume et l'univers sonore très riche de la Turquie, pays à cheval entre l'Orient et l'Occident, m'ont convaincu pour m'engager dans ce projet. 

 

Avrilok-1421052245

 

Avril Ladauge, web-designer

 

Toujours à la recherche d'une "expérience utilisateur" optimale, j'adore explorer les nouvelles écritures sur le web. Quand Anna et Guillaume m'ont présenté leur volonté éditoriale de faire vivre ensemble la narration des personnages et l'histoire des internautes, je n'ai pas hésité une seule seconde à me joindre à cette belle aventure créative.

 

Photoaline_recadre-1421050800

 

Aline Rollin, illustrator

 

Je divise mon temps entre l'illustration didactique, l'information visuelle et le reportage illustré. Participer à L'Héritage du Silence est un défi créatif formidable. Je m'appuie sur de nombreuses archives historiques pour coller le plus possible à la réalité.

 

DEJA DEUX ANS DE TRAVAIL

 

Nous avons déjà fait quatre voyages en Turquie de plusieurs mois pour enquêter, trouver nos personnages puis les filmer.

 

Cet immense travail a été rendu possible grâce au soutien de notre société de production Découpages, du CNC (Centre National du Cinéma et de l'image animée) et une première campagne de crowdfunding réussie. L'Héritage du Silence a également remporté le prix Première Caméra dans deux catégories (documentaire et web-documentaire) organisé par Kisskissbankbank, CAPAFrance Info et le Groupe AB. La prestigieuse agence CAPA nous offre son conseil éditorial et France Info, Médiapart ainsi que la chaîne Toute L'Histoire s'engagent à diffuser notre projet !

 

 

LA DERNIÈRE LIGNE DROITE : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

 

Nous avons encore BEAUCOUP à faire jusqu'à la diffusion en Avril 2015 : montage, traduction, illustration, développement, post-production, et enfin la promotion ! Pour le moment, nous manquons de fonds pour le montage du web-documentaire, développer le site internet, les traductions, l'ensemble de la post-production...

 

Pour honorer cette histoire, nous voulons nous entourer des meilleurs professionnels et donner une chance à ce projet d'être projeté dans de nombreux festivals dans le monde entier. 

 

Votre aide nous permettra d'aller au bout de cette aventure !

 

Si vous appréciez le projet, partagez le et parlez-en autour de vous !

 

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter !

 

MERCI INFINIMENT !

 

Anna & Guillaume

 

MISES À JOUR

 

Fullsizerender-1422963662

 

Janvier : le montage est en cours de finition. Nous allons bientôt pouvoir présenter le film aux organisateurs de festivals et à tous ceux qui veulent le projeter!

 

Studio_voix-1422964588

 

Février : Silence! En direct du studio, les voix françaises sont en cours d'enregistrement.

 

PROJECTIONS

 

- Vienne, le 11 avril

- Valence, le 12 avril

- Paris, à déterminer

À quoi servira la collecte ?

Les dépenses déjà réalisées :

 

• Enquête et tournages en Turquie durant deux mois et demi, incluant le matériel de tournage, un fixeur sur place, un ingénieur du son, transport et hôtel (30,000$)

• Montage du documentaire (10,000$)

• Traduction de tous les rushes (5,000$)

• Graphic Design (7,000$)

• Salaire des auteurs-réalisateurs (15,000$)

• Assistant de production (5,000$)

• Droits d'archive (5,000$)

 

Total 77,000$

 

Ressources :

• Diffuseurs (21,000$)

• Association Anadolu Kültür (2,000$)

• Centre National du Cinéma (40,000$)

• Première campagne de crowdfunding (14,000$)

 

Total 77,000$

 

Ce qui nous reste à financer :

 

• Montage du web-documentaire : 5,000$

• Traduction du documentaire et web-documentaire en anglais : 5,000$

• Développement du site internet : 5,000$

• Illustrations et motion design : 6,000$

• Post-production du documentaire et de la web-series (étalonnage, sound design, mixage audio, enregistrement des voix) : 6,000$

• Community management et modération du site internet : 5,000$

• Frais de crowdfunding et contreparties : 3,000$ (estimation)

 

TOTAL : 35,000$

 

 

 

 

Thumb_avatar_3-1420729193
Turkey, the Legacy of Silence

Anna Benjamin : Co-auteur du documentaire L'Héritage du Silence Journaliste diplomée de l'école de journalisme du CUEJ

Derniers commentaires

Thumb_default
Important project. Good luck. Be well.
Thumb_default
What a compelling project, journey and necessity. I applaud you, and wish you ooj yev garoghutyun as you complete this extraordinary vision. I am glad to have met you at Sourp Guiragos in Dikranagerd last summer. Bon chance. Ani
Thumb_default
Bravo pour cette belle initiative. Merci.