Des modes de vie alternatifs et coopératifs, qu'est-ce que c'est ? Découvrez-le avec nous en nous aidant à financer notre projet !

Large_pixiz-19-02-2016-21-36-14-1456217228-1456217251

Présentation détaillée du projet

         Étudiantes en deuxième année de formation d’Éducatrice spécialisée, nous avons choisi de nous interroger sur les différentes méthodes de fonctionnement possible en collectif, où chacun aurait le même pouvoir décisionnel et où la solidarité surpasserait l’individualisme. Nous nous sommes donc intéressées de plus près aux villages et structures solidaires qui prônent un mode de vie égalitaire, où les problèmes sont discutés et résolus collectivement.

 

          Notre objectif est de découvrir des méthodes alternatives davantage dirigées vers un mode de vie plus éco-citoyen, notamment au travers de la découverte du fonctionnement d’un village solidaire en Bretagne. Ce projet nous permettra d’acquérir les outils et les méthodologies nécessaires pour promouvoir le « vivre ensemble » au sein de nos structures de travail, mais aussi de favoriser l’intégration des personnes à prendre part à la vie quotidienne.

 

          Ce travail a pour but de nous faire participer à une action collective, afin de découvrir de nouvelles pratiques professionnelles différentes de nos expériences de stage, en vue d’affiner notre future posture d’éducatrices spécialisées. Cela demande en amont de cibler une problématique spécifique et d’en identifier les acteurs, le public, ainsi que ses autres caractéristiques, pour créer un projet adapté et cohérent. L’ensemble du travail effectué fera l’objet d’une évaluation en juin 2016 et sera aussi présenté aux élèves de première année de notre option à la rentrée de septembre 2016.

 

 

Ce séjour aura pour objectif répondre à 3 questions :

 

Comment se mettent en place les actions solidaires, dans quel but, et quels en sont les acteurs ?

Pourquoi ces méthodes  alternatives ne sont-elles pas appliquées partout ?

Comment s’inscrire dans un travail en équipe de afin atteindre un but commun ?

 

 

En prenant part au Champ commun, nous souhaitons donc :

 

Découvrir des actions solidaires mises en place au sein de ce village expérimental, découvrir les enjeux et les conséquences de ce lieu et découvrir le travail solidaire et coopératif en équipe.

 

 

Nous allons donc nous intéresser :

 

A la découverte du village d’Augan, de ses partenaires,, habitants et acteurs principaux.  Au fonctionnement solidaire et coopératif du Champ Commun et aux difficultés rencontrées lors de la création de ce lieu expérimental. Et au fonctionnement de l’équipe du Champ Commun afin de s’enrichir de leurs expériences. 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

Ce village solidaire compte aujourd’hui plus de 1 500 habitants. « Le champ commun » est une coopérative qui existe depuis 5 ans, et qui compte aujourd’hui  près de 150 associés. Ouvert à tous ceux qui souhaitent y prendre part, elle se compose d’un restaurant, d’un bar, d’une épicerie solidaire, d’une brasserie de bière, et une auberge qui devrait ouvrir cette année.

 

Ce projet étant réalisé dans le cadre de notre formation, les fonds récoltés serviront à financer notre séjour du samedi 28 mai 2016 au dimanche 5 juin 2016 au sein du village solidaire d’Augan situé dans le département du Morbihan, en Bretagne.

En effet les projets tuteurés se réalisent en autofinancement de la part des étudiants, l’argent récolté servira à payer notre trajet, notre logement, notre nourriture lors de ce séjour.

 

Nous comptons donc sur votre soutient et votre générosité pour que nous puissions réaliser ce projet qui nous tient à cœur. 

Thumb_12592557_535350699966549_943562884783075017_n-1456081637
Candy59

Depuis plusieurs années, les villages expérimentaux se développent de plus en plus en France et dans le monde. Ils permettent un mode de vie totalement diffèrent et plus économique, grâce à un fonctionnement alternatif. Nous avons constaté que les locaux solidaires se développent eux aussi dans de nombreuses villes et ont tous une utilité sociale et... Voir la suite