Aidez le Musée du Cinquantenaire à financer des tablettes numériques pour son exposition UKIYO-E ! Bruxelles, automne 2016.

Large_pub_car_en_busgids_ukiyo-e-1459513788-1459513795

Présentation détaillée du projet

Pub_car_en_busgids_ukiyo-e-1459513244

 

Ukiyo-e signifie littéralement images du monde flottant en japonais. Le terme monde flottant trouve son origine dans le bouddhisme où il se réfère à la vie terrestre caractérisée par la souffrance et l'éphémère. Cette connotation négative a disparu au fil du temps et depuis le 17e siècle, le terme ukiyo est synonyme d'un monde de plaisir fugace. C'est cette signification hédoniste que nous retrouvons avec le suffixe e  ("image") dans le terme ukiyo-e.

 

L'exposition est unique en son genre et dévoilera plus de 400 estampes japonaises sélectionnées parmi les plus beaux spécimens de la collection spectaculaire du Musée du Cinquantenaire. Les estampes qui seront dévoilées sont incomparables et célèbres pour leur extraordinaire qualité.

Cette exposition offrira ainsi un panorama exceptionnel de l'art des estampes japonaises, depuis ses débuts en noir et blanc jusqu'aux superbes séries polychromes de la fin du 19e siècle. En outre, une sélection d'objets japonais contemporains, tels que des laques, kimono et armure, permettra de développer et de comprendre au mieux ces merveilleuses œuvres d'art dans leur contexte culturel.

 

A côté du parcours chronologique, un certain nombre de thèmes spécifiques seront présents :

une attention particulière sera accordée aux luxueuses éditions privées ou surimono ; des estampes avec les techniques d'impression les plus fines qui ont été émises en éditions limitées auprès des sociétés très sélectes des poètes de Edo.

Seront également proposées : les images du printemps ou shunga, comme sont appelées les estampes érotiques, et une sélection d'estampes avec des images du théâtre kabuki à Osaka, appelées kamigata-e.   

L'exposition se terminera par les estampes du Shin hanga, un nouvel élan au début du 20e siècle.

 

Par ailleurs, le public sera curieux de découvrir l'œuvre contemporaine de Dimitri Piot, jeune artiste belge talentueux, qui a fait de l'estampe japonaise sa muse.

 

Cadre de l'exposition

 

En 2016, la Belgique et le Japon vont célébrer leurs 150 ans de relations diplomatiques et d'amitié. La Belgique et le Japon ont établi ces relations en 1866, avec la signature de leur premier traité d'amitié, de commerce et de navigation. En mai 2014, le Premier Ministre du Japon et le Premier Ministre de la Belgique ont convenu que les deux pays saisiraient cette occasion du 150e anniversaire pour renforcer les liens d'amitié et encourager les échanges culturels.

Quoi de plus beau donc que de créer cette exposition, grâce à l'aide des Kisskissbankbankers, pour rendre hommage au Japon et aux Japonais, en montrant une sélection des plus beaux trésors du musée !

  

Photo_de_groupe-1459508819

 

 

À quoi servira la collecte ?

Visiter l'exposition UKIYO-E autrement grâce à ses nouvelles tablettes numériques !

 

En automne 2016, le Musée du Cinquantenaire souhaite entrer dans l'ère du numérique en vous offrant une nouvelle manière, interactive, de découvrir les joyaux de sa prochaine grande exposition.

 

Parce que les usages évoluent, le Musée du Cinquantenaire souhaite mettre à la disposition de son public un nouveau confort de visite grâce à l'acquisition d'une cinquantaine de tablettes numériques (au minimum) disposant d'un grand format (environ 10 pouces) et d'une définition d'écran optimale qui vous permettront de découvrir un parcours complémentaire à celui proposé dans l'exposition.

 

Arcades-1458030884

 

Les nouvelles tablettes numériques seront distribuées gratuitement et à la demande à tout un chacun qui souhaite découvrir les richesses de l'exposition autrement. Priorité sera donnée aux visiteurs mal voyants. Faciles à utiliser, elles donneront accès à une version numérique haute définition de toutes les estampes présentées au cours des 4 mois que dure l'exposition, soit plus de 400 estampes dont vous pourrez agrandir la taille afin de découvrir tous les détails que les oeuvres recèlent.

 

Tablette-logo-1459946667

 

A côté de cette gigantesque galerie numérique, diverses applications mettront le focus sur 16 estampes spécifiquement choisies par nos scientifiques et développeurs ; elles vous donneront accès à des vidéos, extraits sonores et informations complémentaires.

 

Photo_1-1459775352

 

Pour réaliser son objectif, le Musée du Cinquantenaire a besoin de 20.000 EUR. Un financement de 15.000 EUR permettrait de finaliser notre projet dont les postes se ventilent comme suit :

 

- pour 50 tablettes, compter 15.000 EUR

- pour une armoire sécurisée permettant le chargement des tablettes, compter 4.000 EUR

- divers (accessoires et intégration des contenus), compter 1.000 EUR

 

Un don de votre part permettra au Musée du Cinquantenaire d'entrer dans l'ère du numérique par la grande porte.

Le Musée du Cinquantenaire a donc besoin de vous ! Aidez-le à se moderniser.

 

 

 

 

 

 

 

Thumb_kmkg.logo_-_copie-1422199731
KMKG - MRAH

Les Musées royaux d'Art et d'Histoire (MRAH) comptent parmi les plus grands musées du pays. Ils abritent des collections aussi diverses qu'étendues: Egypte, Antiquité romaine et grecque, tapisseries, retables, céramiques, verrerie, Océanie, Amérique et Asie, ... La collection d'estampes japonaises représente un des joyaux de cette institution. La... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Et vive la Culture pour tous ! Un moyen de s'évader, de s'instruire, de comprendre. BRAVO aux KKB et au MRAH.
Thumb_default
Merci de nous faire voyager jusqu'au Japon et de valoriser une forme d'art aussi ancienne et poétique que les estampes.
Thumb_default
Voilà voilà, nous y sommes !!!!