Nous vous invitons à participer au projet du livre "Ulrica et le guérisseur d’âme". Cet ouvrage retrace l’avancée spectaculaire d’un duo unique

Large_img_20160402_182433-1461300840

Présentation détaillée du projet

 

Nous vous faisons découvrir une transposition moyenâgeuse des personnages alliant histoire, amour et aventure. Un récit hors du temps qui prend ses sources sur des événements quotidiens de cette année passée à communiquer par sms.

 

Pourquoi ?

 

C’est lors d’une émission télévisée que l’idée est née (la sorcière ne regarde pourtant jamais la télé !) et le cours des choses a changé : pourquoi ne pas faire de notre histoire un livre? Un amusement qui a permis d’écrire quand même plus de 400 pages! Oui notre vie est pleine de rebondissements! Ces textes ont finalement trouvé leur place sur les pages de ce roman. Neuf mois d’écriture, identique au temps pour faire un enfant! Eh oui ! ce livre est notre création commune. Cet échange, riche en émotions nous permet de rebondir à chaque épreuve de la vie et nous revitalise. Et il était important pour nous, de faire partager ce bonheur issu d’une rencontre exceptionnelle et qui fait que votre vie devient belle.

 

Comment ? 

 

Comme nous le disions notre imagination s’abreuve de faits réels, nous entendons par là, qu’ une discorde entraîne le mutisme d'Ulrica, que la découverte d’une bague en détection amène la découverte des bagues mystérieuses, qu’ un achat de voiture se transforme en promenade en carrosse, et si par hasard, vous vous posez cette question " et les scènes d’amour alors?" c’est sans doute les uniques passages inventés de toute pièce, une amitié ne pouvant se mélanger à l’amour au risque de perdre un trésor miraculeux.

 

 Qui ?

 

Cristofolo de Calvi Monti: héros principal, Chevalier templier de l’ordre, il allie stratégie, sens des valeurs, et possède un humanisme exceptionnel. Le magnétisme qu’il dégage ferait tomber bien des filles!

 

Ulrica: héroïne principale . Mi sorcière, mi guerrière au grand cœur, elle est la plus belle des rencontres pour le templier, une alliée de charme et de choc

 

Tubal-Virgen: allié et ennemi à la fois, sa tyrannie et sa traitrise dépassent le plus grand des inquisiteurs. Sa perversion n’a aucune limite.

 

Stefano: personnage ambigü sous l’emprise de sa mère. Derrière son côté superficiel, se cache un cœur spolié par la richesse et la soif d’argent.

 

Sarah: mère de Stefano, sorcière maléfique dont les sorts peuvent se révéler très puissants.

 

Sarto: grand ami et protecteur de nos héros.

 

et bien sûr, tous les autres : Tuommaso, Hemma, Mahna...

 

 

Interview          

 

 

 

 

 

Part_1458295520585_2-1460316268 Img_20160409_094705-1460267449

Michèle Gaujour

Christophe Schmitt Leroy

 

Comment avez-vous choisi le nom de vos personnages ?

 

Michèle: Ulrica est une voyante de l’opéra de Verdi " le bal masqué ". Un jour dans une brocante, j’ai acheté une malle ayant été utilisée pour l'une des pièces jouées à l’opéra de Paris. Et c’est comme ça que j’ai trouvé mon nom.

 

Et Cristofolo de Calvi Monti ?

 

Christophe: c’est la sorcière, enfin Michèle, qui m’a trouvé plusieurs idées Cristofolo ça c’est facile, et Calvi Monti vient du fait qu’à l’époque j’habitais Chaumont ,et le nom de cet ancien castrum templier est : le mont chauve. 

 

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

 

Michèle: vous parlez de maintenant ou d’avant ? Car si c’est d’avant nous avons dû être brûlés sur le même bûcher vers 1300. 

 

Et pourquoi templier et sorcière ?

 

Christophe: un jour on m’a dit que je devais avoir été dans mes vies antérieures un templier. 

 

Michèle: et moi idem, une voyante m’a fait part de sa vision, ce qui ne m’a pas surprise ma vie est faite d’événements étranges et inexplicables. 

 

Mais je vois que vous vous appelez réciproquement "templier" et "sorcière"?

 

Michèle: oui,  je ne peux l’appeler autrement, c’est vraiment pour moi un templier, même dans sa vie actuelle, ses valeurs sont profondes, impossible qu’elles aient été acquises en une seule vie!

 

Christophe: avant de connaître la sorcière, je ne croyais pas aux rêves, aux prémonitions mais il s’est passé tellement de choses surprenantes depuis notre rencontre que j’ai appris à la croire.

 

Ça ne vous dérange pas qu’il vous surnomme "sorcière"? 

 

Michèle: pourquoi renier ce qui alimente ma vie? Et vous, en connaissez-vous des personnes qui ont ce surnom? Non, vous voyez c’est que je suis en quelque sorte "unique" en mon genre!

 

Extrait du livre :

 

Humour

"Elle avait enfilé les vêtements, et se tenait prête pour le départ. Une question lui vint cependant.

Dis-moi Cristofolo, nos manteaux différents par leur couleur, cela signifie-t-il que je te dois le respect ?

Le templier se mit à rire et se prit au jeu quelques instants.

- Oui, Ulrica chaque matin et chaque soir tu devras te prosterner devant moi.

- C'est ridicule et stupide, pourquoi serions-nous différents si nous défendons la même cause ?

La sorcière n’acceptait pas la soumission et cette coutume la révoltait.

- Parce que tu es sergent et moi chevalier du temple.Continua-t-il trouvant la plaisanterie intéressante.

- Et si je n obéis pas, que m'arrivera-t-il?

- Je t'attacherai à un arbre jusqu'à ce que tu décides de te soumettre.

A ces mots, Ulrica lui lança un regard foudroyant, jamais il n’avait vu pareil regard. Il aurait été réduit en cendres, si des éclairs avaient pu sortir de ses yeux.

- Ce jeu ne m'amuse guère.

Et elle commença à retirer ses habits ne pouvant se contraindre aux mœurs templières.Voyant la plaisanterie prendre une tournure contraire à ce qu’il souhaitait, il s’approcha de la sorcière.

-Remets ce manteau. Ne t'inquiète pas, les frères sont tous égaux, seules leurs origines font la couleur de leurs vêtements. Le manteau blanc est réservé aux nobles et représente la chasteté et le tien est pour les paysans. Mais ne vois pas en cela une supériorité de ma part, c'est juste un emprunt à un ami qui était le seul à comprendre mon besoin.

- Alors partons avant que je ne change d’avis, dit-elle avec un regard soulagé."   

 

 

Amour

"Après avoir parcouru la moitié du chemin, ils s’arrêtèrent enfin. La sorcière était à bout de force. Elle remarqua chez le templier des signes de contrariété, il était préoccupé, elle préféra elle aussi s'isoler un moment. Le contact de leurs corps avait été si déstabilisant, qu’ils devaient, chacun, s'éloigner pour ne pas franchir les limites déjà tant effleurées. Le cœur de Cristofolo était déjà engagé et Ulrica ne pouvait en rien compromettre cette union, même si intérieurement elle devait lutter contre sa volonté. Quelques heures avaient suffi à libérer leurs tiraillements et ils en ressortaient plus convaincus que jamais. Rien ne pourrait entraver la relation mystique qui les conduisait vers des univers idylliques, impossible à atteindre à quiconque s’y tenterait, aussi téméraire soit-il."

 

Aventure

" A ce moment elle entendit qu’on venait vers la bibliothèque.

- Frère, que fais-tu là ? As-tu oublié les règles ?

Ulrica ne pouvait répondre. Elle décida de s’agenouiller implorant le pardon. Il n’était pas dans les habitudes des frères de se promener dans l’enceinte de la commanderie sans y être invités ou autorisés par le maître. Ils devaient suivre des cérémonies précises rythmées par le son des cloches. Elle devait trouver un moyen de se faire comprendre par ce frère. Il la releva brutalement.

- Relève toi je vais prévenir le maître de ta désobéissance et nous déciderons de ton sort.

Il la tira et la conduit dans une cellule où il l’enferma à clé. Elle ne supportait pas cet enfermement, alors elle se mit à prier, espérant que Dieu puisse l’entendre. Elle savait que son sentiment d’abandon et sa curiosité étaient la source de ses problèmes, mais elle ne pouvait rester sans rien faire, à attendre. Certainement que le templier serait en colère contre elle, car son action allait probablement compromettre leur projet, mais désormais il était trop tard pour revenir en arrière et elle assumerait le sort qui lui serait réservé."

 

Video

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous demandons un budget de 3500 eur pour couvrir les frais d'impression et de publicité. Nous avons choisi un imprimeur du sud de la France rencontré lors d une virée sur Narbonne. Le volume sera de 1000 exemplaires en papier offset 80g et la couverture couleur en quadri 300g. Le nombre de pages avoisine les 500,  eh oui c est une longue histoire, les aventures d'Ulrica et de Cristofolo ! Et encore il a fallu que je m'arrête ! La suite dans le tome 2 que j ai commencé à écrire, comment voulez vous que je m 'évade lors de mes déplacements en solitaire,  les voyages en train seraient beaucoup trop longs, les dîners face à une chaise vide beaucoup trop monotones, et les nuits d hôtel beaucoup trop froides.

 

Nous allons être notre propre éditeur,  en tant que micro entrepreneur, le nouveau nom des autoentrepreneurs, sous le nom de Michèle Gaujour, ce statut ne permettant pas d utiliser " édition Calvi Monti " logo que vous découvrez également sur ce site. Nous attendons d'évaluer l'impact des ventes pour évoluer ensuite vers une SAS qui portera ce nom ( on préfère anticiper, car on croit à fond à notre projet). Dans cette future société, nous serons bien évidemment associés. Pourquoi ne pas l'ouvrir dès à présent? Simplement parce que cela génère des frais fixes, mais si nous dépassons le montant de la collecte, nous analyserons la situation au mieux ( ah oui! j ai oublié de vous dire, la sorcière évolue dans le domaine bancaire et le templier dans le domaine commercial !)

 

 

3300 € pour l’impression

200 € pour la publicité

 

Le reste étant financé par nous-mêmes, les dessins et les photos étant réalisées par la sorcière.

 

 

 

Et le surplus des fonds ?

 

S’arrêter sur le tome 1 serait sans doute une erreur alors si notre objectif est atteint, les fonds supplémentaires seront pour le tome 2. Rien ne peut arrêter la sorcière et le templier.

 

 

 

         Img_20160404_142834-1460268558         Img_20160404_142921-1460268222

Thumb_img_1587-1459687311
editoncalvimonti

C’est beaucoup plus facile de vous parler des personnages que l’on incarne, mais nous comprenons que vous puissiez être curieux de savoir qui se cache vraiment derrière Ulrica et Cristofolo. Commençons par les points communs, nous sommes tous les deux nés en 1970, et avons donc 46 ans, pas encore pour la sorcière ! (soit le nombre de jours de notre... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Super pour tout, initiative, thème, moyen…… à l’image de ton dynamisme et de tes envies. Je te souhaite une réussite insolente. A en discuter autour d'un verre, un 51...............:) !
Thumb_default
Salut Michèle! Très bonne initiative cette collecte Internet ! J'ai hâte de lire ton livre... Bonne continuation pour la suite ! @ très bientôt à Lyon ou ailleurs :-) ! Bizz Cathy S (du PSC)
Thumb_default
Le début d'une belle aventure... Biz Tynou