Compostelle, Santiago 7 ans en rêve pour son passage de petit homme.Une exposition photo retraçant 910 km à pied entre une mère et son fils.

Large_c4_sdc_06_05_cag2008_copie

Présentation détaillée du projet

Je suis photographe d'origine péruvienne. C'est après avoir terminé mon premier sujet, "Cœur de femmes", sur les femmes SDF à Paris, que je suis partie pour la première fois sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, plus précisément le Camino Francés, au départ de Saint-Jean-Pied de Port.

 

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Capture_d_e_cran_2014-05-22_a__22.39.58

© http://www.chemins-compostelle.com

 

Camino Frances

Capture_d_e_cran_2014-05-22_a__22.38.49

© http://www.chemins-compostelle.com

 

 

Sans_titre-2

 

De par mes origines, je me suis intéressée aux rituels de passages dans la vie d'un enfant – rituels originaires de nos civilisations anciennes, pas seulement françaises, mais aussi d'Amérique du Sud. Impressionnée par leur richesse et leur symbolique, j’ai décidé de les faire passer à mes enfants, car je pense qu'ils sont essentiels à leur construction.  

 

Sans_titre-1

Sans_titre-3

 

C'est ainsi que Santiago, qui a actuellement 7 ans, a pris l'initiative, à l'âge de 3 ans, de jeter sa tétine à la poubelle. Il avait décidé qu'il n'était plus un bébé mais qu'il voulait devenir un petit garçon. C’est depuis cet âge que je le prépare à « son passage » de petit homme : une épreuve où il devra se surpasser, physiquement mais aussi émotionnellement. En commençant par choisir lui-même son épreuve, et le moment où il sera prêt à la surmonter.

 

Img010_copie

 

Santiago - forêt de Fontainebleau 2014

 

Il y a 7 mois, il m'a déclaré qu'il avait enfin choisi et qu'il était prêt : "Maman, je veux aller sur le chemin de Compostelle et je te promets que, même si j'ai mal aux pieds, j'irai jusqu'au bout." D'abord perplexe, je l'ai averti de la difficulté de son entreprise, puis j'ai décidé de le préparer et de l'accompagner dans cette aventure. Nous allons marcher 910 kilomètres en 38 jours, de Saint-Palais à Cabo Fisterra (cap Finisterre).

 

C4_sdc_22_20_cag2008

 

Depuis 7 mois, Santiago a trouvé son bâton de pèlerin dans la forêt de Fontainebleau, il l'a taillé et il est en train de le préparer. Nous marchons régulièrement dans cette forêt. Durant les vacances, nous avons marché tous les jours, effectuant 15 km sans aucun problème. Santiago a fait lui-même la liste des choses essentielles qu'il devra emporter sur le chemin. Mis à part ses 18 culottes, il a bien compris ce que signifiait le mot "essentiel"...

 

Sans_titre-5

Sans_titre-6

 

Notre départ est prévu pour le 27 juin 2014, et notre arrivé à Saint-Jacques  le 31 juillet. Il nous restera 3 jours de Saint-Jacques-de-Compostelle à Fisterra. Santiago et moi y ferons un grand feu pour brûler ses affaires de petit garçon et de pèlerin, et il pourra enfin revêtir ses habits de petit homme que nous aurons acheté à Saint-Jacques-de-Compostelle.  

 

Img_0583_copie

 

Sans_titre-1

 

2010 - Paris - Compostelle. 2014 - Santiago et moi dans la forêt de Fontainebleau (15 km ce jour-là).

 

C4_sdc_08_06_cag2008

 

En tant que photographe, je travaille depuis plusieurs années sur le chemin, en photographiant des paysages et des pèlerins, en recueillant des témoignages. Mon but est, à long terme, d'effectuer tous les chemins et de publier un livre photographique de témoignages. J'ai déjà parcouru le chemin à trois reprises, dont une fois à partir de Paris. À chaque fois, je fais le parcours d'une seule traite et en entier.

 

C4_sdc_18_12_cag2008_copie

 

C4_sdc_19_22_cag2008_copie

 

Je travaille toujours en argentique, au Mamiya 7 II et au Mamiya C330, des appareils photographiques moyen format. Cela me permet d'effectuer un travail de qualité en vue de l’édition d'un beau livre. Votre contribution m'aidera à : - acheter 100 films Kodak pour la réalisation du reportage - payer les développements et planches-contacts ainsi que les scans des négatifs - financer l'exposition prévue pour mi-octobre dans les rues de Fontainebleau - financer une exposition sur bâches qui sera mise à disposition des associations et communes qui partagent l'esprit du chemin de Saint-Jacques.

 

Sans_titre-8

 

Sans_titre-9

 

Plus qu'une chose à dire...

 

BUEN CAMINO, PAREGRINO!

 

À quoi servira la collecte ?

Le détail du budget :

100 films argentiques moyen format :   565 €

Les développements + planches-contacts : 1100 €

Scans de négatif à Self-color :  340 €

Exposition sur bâches 60 x 80 :  1153 €

Exposition Fontainebleau sur Dibond 120 x 100 (30 tirages): 4680 €

Commission KissKissBankBank:  588€

 

 

 

 

Thumb_gap0283020picturetankcom
Céline Anaya Gautier

Céline a toujours vécu entre la France et le Pérou. Très jeune, Céline décide de s’investir dans l’humanitaire. Elle était bénévole à la Posadita del buen pastor à Lima, avec des enfants atteints du sida. Elle s’est également occupée d’enfants des rues exploités dans des usines à briques. En 2003, elle a entamé son premier travail photographique Cœur de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_imag0018-1423223964
Quelle belle aventure!...Pour avoir fait une partie du Chemin de Saint-Jacques, je suis de tout coeur avec vous et je trouve votre projet fantastique! J'espère que vous pourrez le concrétisez!...Bon courage à tous les deux et ULTREIA!